Caféiine

Caféiine

Par The_Black_Terror Blog créé le 28/05/13 Mis à jour le 14/03/14 à 09h48

Du café, du café, du café et des jeux

Ajouter aux favoris
Signaler
VHS

 

 

Les vampires, qui font face à un dangereux ennemi, s'allient avec un chasseur de vampire pour le vaincre.
 
 
Il y a très longtemps, dans une lointaine galaxie, les vidéos-clubs étaient un endroit extrêmement important pour tout amateur de cinéma. Car c'était dans ce lieu qu'on recherchait avidement de gros navets qu'on regardait entre amis consentants. Et le résumé du film d'aujourd'hui est l'exemple parfait du film qu'il fallait prendre sans réfléchir ! On était sûr de passer un bon moment avec la doublure de la doublure de Steven Seagal. Malheureusement, ce film n'est pas tout à fait ce qu'il semble être. Car tu viens de prendre la VHS (si si, ça existe encore !) de "Blade II" avec Wesley Snipes, mis en scène par l'orfèvre Guillermo Del Toro.
 
Le premier film Blade avait installé le personnage iconique et l'ambiance très hardboiled de la saga. Finis le côté old school des vampires! "Blade" apportait du sang neuf à grand renfort d'hémoglobine et de rage : ça allait gicler. Rien que le générique, façon western sous musique techno, vous flattait la rétine. Du lourd, c'était du lourd. Puis ce héros de blackxploitation, dans une attitude de "rien à foutre", le rendait automatiquement cool, et donc fascinant.



 

Le second volet est tout simplement plus frontal, avec un seul mot d'ordre : de l'action et rien que de l'action. Ainsi, l'histoire se résume à un banal film de commando sévèrement burné. Et le récit épuré permet à Del Toro de montrer l'étendue de son talent.
 
L'esthétisme y est soigneusement travaillé, aidé par les dessins préparatoires de l'artiste Mike Mingola. Les décors industriels et gothiques, aux teintes dorées, nous subjuguent dans un univers si sombre. Tout est filmé de façon à nous rendre le long-métrage très graphique, que ce soit la mort des vampires, les scènes de combat où les différents lieux. Le film ne cherche pas à donner dans le réalisme, et essaye de lorgner du côté de la bande dessinée. 




 

Mais là où ça claque sévère, c'est dans les scènes de baston. Le rythme ne s'épuise jamais, et les séquences hallucinantes et gores s'enchaînent jusqu'à un final M-O-N-S-T-R-U-E-U-X. Un montage sec, nerveux et pourtant très fluide rend les combats beaucoup plus intenses et viscéraux. Le réalisateur pioche dans sa culture manga et jeux vidéos sans que cela paraisse indigeste.
 
Passons la forme, et penchons nous sur le fond. Car, même si l'intrigue est simple, le réalisateur en profite pour approfondir l'univers de "Blade". Le héros, monolithique et poseur, est vu comme un junky qui refuse sa condition de vampire (il se shoote à base de sérum pour éviter de boire du sang). Puis, il y a cette tragédie familiale terrible qui change radicalement les relations entre les personnages. On dirait du Shakespeare (oui monsieur ! J'ose écrire ça !). Même si parfois, cela est amener de façon maladroite.



 
 
Et là, on commence à effleurer les défauts du film. Trop de choses sont maladroites. Déjà, les personnages secondaires ne sont pas assez développés.  La bande de ninjas vampires qui s'allient à Blade sont presque zappés. Alors que merde, il y en à un qui se bat avec une masse !! Bon il y a Perlman, majestueux, dans le rôle de l'ordure mais ça fait court. Et puis, il y a pas mal d'incohérences, ce qui brouille les relations entre les personnages. Relations qui sont d'ailleurs survolées. On sent que Del Toro s'amuse mais ne donne pas tout ce qu'il a dans les tripes. D'ailleurs, beaucoup d'intrigues seront réutilisées, et de façon plus approfondie, par la saga "Hellboy".
 
Que retenir de tout ça ? Généreux, c'est le mot ! Pour un film d'action bourrin, on en a pour son argent. Mais n'allez pas croire que le film ne se définit uniquement que sur sa violence. Auquel cas, on aurait droit à un banal actioner. Guillermo Del Toro lui donne une personnalité, par son travail sur l'esthétique, sur l'histoire et par son amour pour le cinéma ainsi que la culture du genre.

Bonus : Voici le lien pour aller l'apport créatif de l'artiste Mike Mignola sur le film.
Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

Chrysalis
Signaler
Chrysalis
J'ai été moins emballé par cette séquelle que par le premier film http://www.vampirism...m/serie/blade/. Mais on est quand même face à un film autrement plus acceptable que le 3e opus (voire que la honteuse série TV). Reste que quitte à voir Del Toro se pencher sur le berceau des vampires, je préfère de loin le film Cronos (toujours avec Ron Perlman).
Kasai
Signaler
Kasai
Une partie de moi, je ne sais pourquoi, a adoré ce film (pour beaucoup de raisons) et une partie de moi, je ne sais pourquoi non plus, en aurait presque honte.
Je suis content de voir un autre fan de ce film (j'ai aussi la BO, pas exceptionnel, je crois que je me suis un peu emballé à l'époque XD)
The_Black_Terror
Signaler
The_Black_Terror
Je ne savais pas du tout. Merci à Peter Jakcson !
Jayetbobfr
Signaler
Jayetbobfr
Un adorateur de Blade II, je m'incline devant toi, mon cher The_Black_Terror ! Ce film, je l'ai vu au cinoche et j'en ai l'édition collector DVD. J'avais aimé le premier et donc j'avais suivi l'actualité du film à l'époque. Et je n'ai pas été déçu, Guillermo Del Toro nous a servi une suite encore plus énorme que son prédécesseur.

Pour toi, fan de Blade II, j'ai une petite anecdote : savais-tu que le film ne serait pas ce qu'il est sans le seigneur des anneaux ? En effet, la célèbre trilogie et Blade II ont été produits par la même boite (New Line Cinema) à la même époque : le seigneur des anneaux, c'est sorti en 2001, 2002 et 2003 tandis que Blade II date de 2002 pour rappel. Du coup, New Line était tellement occupé avec la trilogie de Tolkien que pendant le tournage de Blade II, Guillermo Del Toro n'a pas vu l'ombre d'un producteur traîner sur le plateau. Du coup, ils ont été totalement libres pendant la création du film et ils se sont fait bien plaisir. Il n'y a qu'à mater les DVD, de vrais gamins en foire !

Par contre, étant donné les retour extrêmement négatifs que j'ai reçu de Blade III, je n'ai jamais osé le voir. Je n'ai pas très envie de gâcher l'image que j'ai de Blade, notre chasseur de vampires Hardboil.
The_Black_Terror
Signaler
The_Black_Terror
Ouch Blade 3 est très douloureux. Un technicien à récemment balancer que Wesley Snipes en avait rien à faire, qu'il ne tournait quasiment pas de scènes, et qu'il avait tenter d'étrangler le réalisateur...
Blinis
Signaler
Blinis
J'pense que le Dracula de Coppola et Blade II n'ont rien à voir, et d'ailleurs on n'éprouve pas du tout les mêmes sensations devant chaque film... Je partage l'enthousiasme de Black Terror sur Blade II, et c'est effectivement un des films les plus jouissifs que j'ai vu en salle, même si je ne parviens pas à oublier l'affront Blade III :(
The_Black_Terror
Signaler
The_Black_Terror
Sur quel sujet ?
Japman
Signaler
Japman
Article fort sympathique mais je ne suis pas vraiment d'accord.
MAD
Signaler
MAD
Non, pour tout le film
Mais j'ai adoré Blade 2 aussi
The_Black_Terror
Signaler
The_Black_Terror
Tu dis ça uniquement pour la scène avec Belluci ;) :P
MAD
Signaler
MAD
Le plus grand film de Vampire de tout les temps c'est Dracula de Coppola.

Édito

"Le café (de l'arabe قهوة : qahwah) est une boisson psychoactive obtenue à partir des graines du caféier, un arbuste du genre Coffea. La culture du café est très développée dans de nombreux pays tropicaux..." CAFEEEEEE !! Du café !!!!!!!!!

Archives

Favoris