► B.spark

Par B.spark Blog créé le 05/03/11 Mis à jour le 03/10/11 à 12h28

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Une bande-son géniale, des graphismes détaillés, un très bon gameplay... sont les constituants de Kirby Super Star: 

Les musiques sont de très bonne qualité, très rythmées  et entraînantes, elles représentent une partie de la réussite du jeu. Mais le changement ne se situe pas là pour autant.

 

Les graphismes du jeu sont détaillés et colorés, on prend du plaisir à parcourir les niveaux. Kirby & Co sont expressifs, leurs mouvements sont précis et dynamiques. Étoiles, explosions et fumée sont toujours présentes en grand nombre (voir en trop grand nombre). Les arrières plans comme les monstres sont une réussite puisqu'il caractérisent excellemment bien l'atmosphère des lieux. Sur le plan thématique ils sont variés, sans plus (il y a dans ce jeu un excédent de châteaux !). Les environnements les plus fréquents sont les châteaux et les cavernes, (des milieux devenus emblématiques).

                         

Le gameplay a subi des améliorations.

Le principe est très simple, il faut avancer jusqu'à la fin du niveau, un boss y est parfois présent [attention aux pièges et aux embuscades] il y a aussi des scène en shoot them up. 

Kirby Super Star a son lot de nouveautés :

→ la jauge des P.V est pour la première fois sous forme de barre (leur perte est plus variée). 

→ de nouveaux pouvoirs sont disponibles en plus des anciens, [Combat, miroir, peinture, bombe, suplex, Yo-Yo, jet, ninja,  plasma, wing et cuisine];

→ il est possible de créer un coéquipier;

→ les techniques sont plus élaborées et plus complexes Les perso se battent avec style;

→ des personnages ont disparus d'autres ont fait leur apparition.

La maniabilité a peu varié en revanche le jeu est plus nerveux. La structure des niveaux a trop peu changé à défaut des graphismes (dommage...) 

                                    

Les histoires du jeu sont simple mais variées.

 

Spring breeze: (Un remake de Kirby Dream Land) Le roi Dadidou a volé les vivres de Dream Land, Kirby se charge de les récupérer.

Dyna blade: Dyna blade (un oiseau femelle géant multicolore) vient pondre sur la montagne bonbon, intrigué Kirby par à sa rencontre.

Great Cave Offensive: Kirby explore innocemment dans la jungle quand il tombe dans un trou. Commence alors une quête vers la sortie (collecter le plus de trésors ☻).

Revenge of Métaknight: C'est un time attack; Métaknight veut envahir Popstar (la planète de Kirby) vous devez détruire le Halbert (vaisseau de Métaknight) puis vaincre son propriétaire.

Milky way whishes: Le soleil [Mr.Bright] et la lune [Mr.Shine] se battent sous les conseils de Max, Kirby va chercher NOVA une entité pouvant réaliser son souhait. Mais que cache les recommandations de Max?

 

Trois minis-jeux sont disponibles en plus d'une énorme confrontation jouable après avoir tout terminé. 

              

En conclusion Kirby Super Star est en excellent jeu, beau et saisissant il procure au joueur de très bonnessensations, le principale bémol étant sa courte durée.    

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

 

Ce jeux est un authentique Beat Them All, comme on en fait plus. Ses graphismes, sa bande son et son histoire bien plus réalistes en font d'après moi le meilleur opus de la saga.

 

 

 

Le jeu est basé sur synopsis assez courant dans ce type de jeux  ...

Une pègre a pris le contrôle d'une ville des plus tranquille. Adam HUNTER, Axel STONE et Blaze FIELDING trois ex- flics se donnent pour mission de décimer cette organisation (en une nuit !). Pour ce faire, ils bénéficient de leurs aptitudes personnelles et du soutient de la police. 

En huit rounds, on doit parvenir à Mr.X, le chef de cette organisation.

 

Les techniques sont très faciles à exécuté et sont variés:

Au niveau des coups on distingue tout d'abord le coup de poing permettant la réalisation de combo, le coup pied sauté et les prises. Ensuite, viennent les armes: les couteaux (ou canifs), les battes de Baseball, les bouteilles de verre, les tuyaux de plomberie, les lacrymogènes et l'intervention d'une brigade mobile qui est considérée comme une attaque spéciale voyant un homme armé d'un bazooka sortir la tête de la voiture pour nettoyer le terrain (/!\ très rare).

Les capacité de joueurs sont classée selon la vitesse, la force et le saut, un A signifie que le perso est fort en la  matière un B signifie un réel handicap. Bien que simple cette représentation des capacités des personnages a le mérite de faire état de leurs force et faiblesse. Si on devait caractériser Adam par exemple: il est puissant mais marche super lentement (on dirait qu'il pèse 10 tonnes, honnêtement).  

 

 


Les ennemis sont réalistes et collent avec leur rôle de méchant, ils ne sont pas variés et sont plutôt débiles. Les variations de stats sont donc dues à la couleur des vêtement de l"adversaire, par exemple un punk habillé d'un blouson en jean bleu est plus faible q'un punk avec un blouson vert, d'autre part une dompteuse vêtu de rouge à moins de ressources qu'une dompteuse en noir...

 

 

Les boss sont plus distingués, et existent en différent colories. il est dommage que leurs mouvements soient répétitifs, les rendant par la même occasion trop faciles à battre... Ils sont parfois présents en tant que mini boss en début, ou en milieu de niveau voir vers la fin avant l'affrontement du vrai boss.

Quelque soit le niveau de difficulté il impossible de ne ne pas y laisser des plumes. La difficulté est divisée en 4 modes: Le mode facile, le mode normal,le mode dure et le mode mégadure (quasiment insurmontable).

 

 

 

Les graphismes sont hyper réalistes, mais aussi très détaillés. Il n'y a pas d'anomalies ou bien d'erreurs à déplorer. A vrai dire la seule anomalie est le fait que la police puisse intervenir lors du round dans un bateau. Les arrières plan sont d'une qualité supérieure, c'est eux qui donnent au jeu sont réalisme en grande partie. L'action se déroule dans une ville (style Californienne) assez ordinaire, comportant galeries marchandes, plages, bas-quartiers... 

La lumière des réverbères, des buildings ou des panneaux publicitaires donnent au jeu son vivant.

 

La bande son caractérise à la perfection l'ambiance du jeu. Les effets sonores ne sont pas originaux, ni nombreux d'ailleurs. Par contre ils sont bien organisés et donne quelques repères au joueur, (exemple on sait qu'on à mis k.o un adversaire une fois qu'il à poussé un cri). Même chose pour les musiques, l'arrivée d'un boss est caractérisée par une musique plus forte et plus soutenue. Elles collent beaucoup aux rounds auxquels elle sont assignés. /!\ Bien qu'elles iraient avec le jeu il n'y a aucune bande sonore Hip-Hop, juste quelques inspirations tout au plus.                                                                                                         

 

 

Le jeu Street of Rage est le plus beau Beat'em All auquel j'ai joué (version 16 bit), les autres épisodes sont surement plus performant question gameplay et graphisme mais ils leurs manquent le réalisme et l'atmosphère plus sérieuse du premier opus. Sa bande son, génial,  très rythmique et ses graphisme colorés et précis favorisent l'immersion du Gamer.

Par contre,la maniabilité est assez décevante du fait que les variation de stats soient trop exagérés (par rapport à leur morphologie par exemple) atténuant ainsi le réalisme du jeu.


Pour résumer : Street of rage1 est un jeu fantastique qui contrairement au autre opu, nous dévoile les véritables aspects de la nuit.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

 

 

 


Le jeu Knuckles' Chaotix est excellent, il regroupe tous les bons éléments d'un Sonic, vitesse et nervosité dans un univers bariolé style casino...

L'histoire du jeu a été modifiée en Europe et au USA, voici un résumé de la vrai version, la  japonaise :

Sortis des flots, une île se jouant des lois de la gravité apparait à proximité d'Angel Island. Intrigué par les effets qu'elle produit sur la Master Emerald, Knukle décide de s'aventurer sur l'île en question. Déjà sur les lieux, l'incorrigible Dr. Eggman cherche à tirer profit du Chaos ring, puissants anneaux liés aux émeraudes du même nom. Et pour se faire il se construisit un repère du nom de Newtrogic High Zone, et prit la décision de pétrifietr les habitants des lieux c'est à dire: 

Charmy une abeille survoltée

Vector le crocodile mélomane

Mighty un tatou qui ressemble beaucoup à Sonic le hérisson.

Espio un caméléon ninja 

L'échidné (le copain rasta de Sonic) décide alors de les libérer tour à tour suivant ses besoins, car il ne sera possible d'en libérer plusieurs à la fois. 

À eux tous ils mettront tout en oeuvre pour déjouer les plans machiavéliques du Dr.Eggman.

 

Le jeu a de très bons graphismes. Contrairement aux jeux Sonic habituels, Chaotix se déroule du début à la fin dans la base d'Eggman, le 1er niveau etant la seule exception.

On remarque que les sprites de Sonic (dans Sonic cracker) ont été recyclés pour faire Mighty (dommage...). Les zones à explorer sont très proches de leur thème,une base construite sur une île. Chacune de ces zones étant composées de 5 niveaux et non de 5 Actes.

Il y a aussi des stages en 3D (permettant  obtenir un chaos ring, contre des boss ...), ils ne sont pas très esthétiques mais font plaisir par leur design et leur difficulté (celle ci étant peu présente dans le soft).

Les arrières plans sont assez bons, certains sont abstraits d'autre plus détaillés mais tous se regroupent sur la trame de la technologie et de la nature. 

Les obstacles sont peu présents. Les routes sinueuses sont modelées de façon à toujours gagner en rapidité. Le problème, réside dans le fait que les tracés sont trop répétitifs. En plus Ascenseur de tous types, tremplins, interrupteurs, portes... rendent les niveaux labyrinthiques.

La team Chaotix est constituée de personnages atypiques mais très charismatiques, chacun  à sa façon de courir, de retenir son partenaire, de patienter ... 

Par exemple Vector écoute de la musique, vous salue en courant et c'est juste la classe...

Le jeu se déroule dans une ambiance musicale assez jazzy, ce qui change un peu des autres opus, à l'exception de Sonic Crackers qui a d'ailleurs été la source d'inspiration.

Les musiques sont tantôt relaxantes tantôt dynamiques (cela dépend de la richesse du niveau, de son design et bien sur de ses graphismes). En ce qui concerne les effets sonores,  hé bien le tintement des rings est toujours aussi omniprésent, sinon rien de neuf à l'horizon.

Le gameplay est excellent, il affiche une faible quantité de changements mais ceux-ci sont considérables.

 

Toujours le même but, atteindre la ligne d'arriver en moins de 10 minutes, dépasser des records de vitesse. Les lieux sont plus complets du fait du nombre plus élevé de bonus et de raccourcis.

On joue avec deux protagonistes simultanément, 

un principal : on contrôle toute ses actions, il peut utiliser ses capacités et lancer son coéquipier

et un coéquipier : (attention, ce n'est pas un bot): il ne peut pas utiliser ses capacités, il peut juste retenir le partenaire.

Un bémol, le second personnage est parfois une entrave bien qu'indispensable pour progresser. Il est aussi possible de jouer à deux.  

 

On ne retrouve pas la difficulté des précédents épisodes, heureusement la nervosité est intacte.


 

Les protagonistes sont assez variés, aussi bien au niveau de leurs physiques que de leur pouvoirs respectifs. Au niveau de leurs capacités on peut énumérer:


le spin dash: maîtrisé par Knuckle, Vector (un peu spécial) et Mighty;

l'escalade: maîtrisée par Knuckle et Vector;

s'accrocher à une paroi pour se propulser: maîtrisé par Mighty seulement (Sonic pourra le faire dans le pseudo remake du jeu);

 propulsion dans les airs (voler): maîtriser Charmy et Vector.

planer: maîtrisé Knuckle seulement;

spin dash sous forme de tornade: maîtrisé par Espio seulement

marcher sur toutes les plates formes:  maîtrisé par Espio seulement 

Tous ces pouvoirs différencient Chaotix de la Saga Sonic mais bon, le fait de changer de personnage n'a pas beaucoup d'importance. La coopération, grâce aux anneaux est aussi un gros changement, les possibilités de techniques ne sont pas majoritairement offensive, pour la plupart elles servent à gagner en vitesse, déclencher des mécanismes atteindre des plates-formes ou se faire remorquer; ceci étant il est possible de se coincer à cause du lien, le plus souvent il suffit de tout lâcher autrement en cas de bug par exemple il est est nécessaire de recourir à l'option aide payer 10 ring.

 

En conclusion, les problèmes cités et la courte durée du jeu n'altèrent en rien la qualité de ce jeu vidéo. Quoiqu'il arrive Knuckles' Chaotix reste appréciable et ceci sur tous les points de vues. 

 


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Jeune Gamer de 15 ans, j'adore les jeux vidéos et je vais tenter de partager cette passion avec vous. 

Archives