Premium
Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Par ChocoBonPlan Blog créé le 19/12/12 Mis à jour le 21/02/17 à 11h50

Bienvenue sur le Blog de ChocoBonPlan consacré à l'actualité jeux vidéo, films, séries et animés.Retrouvez tous les bons plans jeux vidéo et avis des joueurs sur ChocoBonPlan.com

Ajouter aux favoris
Signaler
Pro Evolution Choco (Jeu vidéo)

 

Ce weekend se déroulait à Milan la finale de la Coupe du Monde de PES 2016. Deux français prenaient part au plus grand tournoi dédié au jeu de Konami : Kams (Kamel Merabet), actuel champion de France en titre et Usmakabyle (Walid Tebane), champion du monde 2015. Si Kams n'a malheureusement pas pu accéder à la phase à élimination directe, Walid Tebane aura lui marqué l'histoire de la PES League mondiale en remportant une seconde fois d'affilée la couronne suprême. Un exploit qu'aucun joueur français n'avait réalisé à ce jour.

 

Un parcours de folie sur PES...et FIFA

  

Jouer au haut niveau dans un jeu vidéo est quelque chose de vraiment difficile. Jouer à deux jeux vidéo possédant leurs propres mécaniques, au haut niveau, semble alors être quelque chose d'impossible. Et pourtant, c'est bel et bien ce qu'a réalisé Walid Tebane cette saison en poursuivant sa carrière de joueur PES tout en participant à l'émission de l'Equipe 21, l'e-football league, consacrée à FIFA 16. Même s'il ne termine "qu'à" la 10 ème place de ce tournoi (qui comptait 20 participants), Walid aura tout de même marqué les esprits par sa participation avec pour fait d'arme principal, sa victoire sur le fil face à J.Dassonville qui n'est autre que l'un des meilleurs joueurs français sur FIFA.

Mais ce weekend à Milan, ce n'est pas sur FIFA qu'il fallait se concentrer. Alors qu'il s'incline en championnat de France en quarts de finale face au petit prodige Kilyan F., Walid ne change rien à ses plans avant le début du tournoi : "mon objectif principal reste de conserver mon titre de champion du monde". 

Ouvrant le bal de la compétition face à un américain, Walid impose d'entrée de jeu son rythme infernal. Très vite il mène. 1-0, puis 2-0...puis 3-0. Le match se termine sur un score sans appel de 5-1, le ton est donné.

Surpris dans son deuxième match par un joueur Finlandais (défaite 2-0), Walid reviendra cependant par la suite en remportant tous ses matchs de poule, lui garantissant la 1ère place de son groupe. En phase à élimination directe (jouée sur un seul match au lieu de deux), Walid survole ses adversaires mais on retiendra surtout cette demi-finale exceptionnelle face au mexicain Kopperspumas à qui notre champion français inscrira sans aucun doute l'un des plus beaux buts de la compétition. 

La difficulté, Walid l'aura surtout rencontré en finale face au surprenant brésilien Guifera et au terme d'un match de folie voyant la victoire 4-3 du français pourtant réduit à 10. Ce sacre, historique dans l'histoire de la PES League restera sans aucun doute comme l'un des moments les plus marquants de la jeune carrière de Walid qui a tenu a remercié Kams et Oliver (PES League France) pour leurs conseils et leur coaching précieux ainsi que Pierre (Konami France) pour son soutien dans cette folle aventure. 

Un moment exceptionnel donc...mais qui n'a cependant pas pu être partagé avec la communauté française (et internationale) en raison de l'organisation désormais légendaire de Konami.

 

Un titre acquis dans un contexte suréaliste

 

 

Car il faut savoir que si la phase de poule s'est plutôt bien passée dans l'ensemble (malgré une confusion sur la date exacte / horaires de diffusions), la finale elle, n'a pu ni être streamée, ni être enregistrée...Oui, une finale de Coupe Du Monde de PES ni streamée, ni enregistrée. Alors que les fans et supporters français attendaient avec impatience ce match historique, la PES League internationale a simplement communiqué 1 minute après le coup d'envoi que le match ne serait finalement pas diffusé...Une honte sans nom mais qui reste dans la continuité de la médiocrité désormais légendaire de Konami vis-à-vis de l'organisation et de la communication.

Adam Bhatti, présent sur place à l'occasion de cette Coupe Du Monde (et pour dévoiler PES 2017 à la presse), n'aura pas daigné poster le moindre tweet, certainement trop occupé à prendre des photos du stade San Siro en tant que touriste. Certes, précisons qu'il ne s'agit pas de sa tâche principale, mais rester muet sur la plus grande compétition dédiée au jeu dont il s'occupe reste particulièrement étrange comme décision. Peut-être n'avait-il plus de batterie, de réseau, ou peut-être n'avait-il pas lui aussi accès à l'information de la date et des horaires sur l'évènement...Après tout, cela étonnerait qui ? 

 

Alors que Konami a manifesté dernièrement un petit intérêt pour l'e-Sports, il reste semble-t-il bien du chemin avant de pouvoir se positionner sérieusement sur ce segment du marché pour l'éditeur nippon. Comment est-il possible de passer à côté de la diffusion du match de l'année sur leur titre phare ? Comment est-il possible de ne pas avoir cette lumière pour appuyer sur le bouton REC afin d'enregistrer le match à postériori ? 

Heureusement, l'essentiel reste ailleurs pour la France et notre champion national qui réalise un doublé qui fera date dans l'histoire de la PES League...et de PES. 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

spink94
Signaler
spink94
Bravo Champion ! .
Kaelkael
Signaler
Kaelkael
''En france c'est comme chez konami on as toujours un train de retard .''
dans ce cas là, fait comme Depardieu ^^
cattac
Signaler
cattac
Le coup du gardien manuel, normalement, c'est match perdu direct.
Il y a des règles, si les organisateurs ferment les yeux, le tournoi perd toute crédibilité.
mikadoll
Signaler
mikadoll
En france c'est comme chez konami on as toujours un train de retard .
ThomasGOAL
Signaler
ThomasGOAL
Félicitation Walid ! et merci à Chocobonplan de le mettre en avant sur les médias Français qui étrangement n'en parle pas, alors que le garçon est juste double champion du monde en titre quoi...
je pensais que l'E-Sport était en plein boom.

Édito

 

  

Les meilleurs prix en Direct 

 

 

PS4 dès 279,90 ¤

 

  

Xbox One dès 249 ¤

 

 

 

Nintendo Switch dès 299 ¤

 

  Récompenses 

 

 

 

Archives

Favoris