Le Blog à Benus

Par Benus Blog créé le 24/02/10 Mis à jour le 30/05/15 à 16h26

Ajouter aux favoris
Signaler

Voila une annonce qui risque de chagriner pas mal de monde... Voilà ce que je viens de lire sur VGchartz.com :

 

Ryan James, Group PR Manager for Microsoft Studios, spoke with Game Informer about Microsoft's plan for Xbox in 2012. The biggest news is that 2012 will only be about the Xbox 360 and that there will be no announcement of new Xbox hardware.

 

"While we appreciate all the interest in our long-range plans for the future, we can confirm that there will be no talk of new Xbox hardware at E3 or anytime soon," said Ryan James. "For us, 2012 is all about Xbox 360-and it's the best year ever for Xbox 360. The console is coming off its biggest year ever-a year in which Xbox outsold all other consoles worldwide."

 

Autrement dit, on aura rien à se mettre sous la dent cette année à propos de la prochaine bobox ou est-ce du bluff?

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Les petits gars, je vais faire mon coming out. Hé bien oui, j'ai acheté Uncharted 3 lors de sa sortie et je ne l'ai toujours pas terminé. Non pas pour faire durer le plaisir car de plaisir je n'en ai pas vraiment ressenti... Explication.

 

Je suis arrivé au chapitre 14 je pense, lorsque Nathan s'introduit sur le grand bateau en pleine mère. Il faut dire qu'il m'a déjà fallut deux mois pour en arriver là car mon aventure à été entrecoupée d'infidélités avec un personnage sans bras ni jambes et bien d'autres conquêtes (Battlefield 3, Borderlands, Valkyria Chronicles, etc.). A aucun moment j'ai ressenti l'envie de me replonger dans l'aventure de Nathan. Autant j'avais torché le deuxième épisode en quelques jours, scotché par une aventure comme il y'en a peu, autant là...

 

Pourtant, j'aime Nathan et son comparse Sully. Attachants, ils le sont, même si, à force, les sempiternelles « non, non, non » de Nathan me lassent. Par contre, l'aventure qu'ils vivent m'intéresse beaucoup moins. Pourquoi ? Je me pose encore la question. Ce que je sais, c'est que je m'attends à ce qui va arriver à notre héros. Une poutre qui tombe, un point d'accroche qui s'effrite, une explosion, rien ne me surprend plus vraiment. Cela me fait penser à ces mauvais films cousus de fils blancs où rien ne nous surprend plus vraiment. Le sel qui faisait d'Uncharted 2 une aventure accrocheuse ne fait plus du tout le même effet dans ce troisième épisode.

 

Alors oui, je vais sans doute terminer Uncharted 3, un jour. Mais c'est surprenant qu'un tel block buster, un jeu d'une telle qualité (car je peux parfaitement juger de la qualité de ce jeu) procure un désintéressement aussi profond de ma part. Moi qui, en général, finit les jeux en quelques jours, voir, maximum, quelques semaines...

 

Suis-je blasé ou est-ce que cette mécanique de jeu ne peut pas fonctionner sur la longueur ? Je me pose la question, je VOUS pose la question. Avez-vous également ressenti cette lassitude, cette « blasitude » (oui oui blasitude) face à la dernière production de Naughty Dog ? Je précise que ce n'est pas mon expérience de joueur qui fait de moi un aigri puisque je continue à adorer jouer aux jeux vidéo et à être envouté, aspiré par d'autres expériences vidéoludiques.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler

Arf, la PS Vita a enviahit notre plat pays. Pays qui n'a pas vraiment l'habitude de ce genre d'évènement promotionnel. Alors autant en profiter :

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

J'aimerais aborder un sujet qui me tient à coeur : le marché de l'occasion. Si j'ai envie d'en parler, c'est parce que, vous l'avez tous remarquer, les éditeurs et les développeurs l'assimilent e plus en plus au mal absolu. D'ailleurs j'ai l'impression qu'on parle beaucoup plus de l'occasion que du piratage en ce moment. Je suis surpris également de voir certain joueurs cautionner cette nouvelle politique. Pourtant, je reste convaincu que le marché de l'occasion apporte un dynamisme supplémentaire à notre média.

 

 

Tout d'abord, une question ; Vous en connaissez beaucoup vous des secteurs culturels ou il n'existe pas de marché de l'occasion ? Moi pas, en tout cas, ça ne me saute pas aux yeux. Même si certains secteurs ont beaucoup de mal avec le marché de l'occasion. Enfin soit, passons au fond du problème.

 

Selon certains éditeurs, l'occasion leur ferait perdre des centaines de milliers de ventes, voir des millions. Personnellement, si j'achète un jeu d'occasion, c'est parce que je n'aurai jamais dépensé 60-65€ (tarifs belges) pour un jeu qui ne m'intéresse pas de prime abord. Je n'aurai donc de toute façon pas acheté ce jeu. Par contre, le fait de l'avoir acheté, et à condition qu'il me plaise, je vais sans doute acheter les DLC associés et donc rapporter quelques petits euros à l'éditeur. D'autant plus que je n'imagine même pas la marge qu'ils doivent ce faire sur les DLC, enfin soit. Curieusement, on n'entend jamais un éditeur parler de cette source de revenu supplémentaire. Bien sur, et je suis le premier à en profiter, certains revendeurs proposent des prix planchés quelques mois à peine après la sortie d'un jeu (parfois une année ou deux). Ainsi on peut trouver Metro 2033 neuf à moins de 10€ sur 360. Ne serait-ce pas cela le moyen le plus radical pour endiguer le marché de l'occasion ? Les éditeurs ne garderaient-ils pas la maîtrise des ventes ? Si, mais actuellement cela ne touche qu'une petite partie des jeux. Allez savoir pourquoi.

 

 

L'incompatibilité entre les éditeurs et nous, consommateurs, se situe au niveau de la durée de vie tarifaire des jeux. L'éditeur à tout intérêt à garder le tarif de son jeu le plus haut possible pendant un maximum de temps. La plupart pratique cette politique et nous poussent à nous tourner vers le marché de l'occasion. Ubisoft semble l'avoir bien compris avec Rayman : Origins. Il vaut mieux proposer un jeu moins cher et toucher des royalties que de le laisser au prix pleins, de pousser les joueurs vers l'occasion pour, au final, ne rien toucher du tout (exception faite des dlc).

 

Et puis, vous allez prendre le risque d'acheter un jeu neuf et qui, au final, se révélera pourissime. Et quoi ? Vous êtes censés garder votre bouze indéfiniment ? L'éditeur peut se moquer complètement de vous avec une campagne marketing efficace et vous n'avez plus le loisir de revendre votre bien ? Ceci dit, vous l'aurez bien cherché car il suffit d'attendre les tests, mais bon... Par contre, et cela vous est certainement déjà arrivé, il arrive qu'on achète un jeu d'occase et qu'on accroche complètement à son univers, gameplay, etc. Du coup, on se jettera sur sa suite le jour même de sa sortie. Cela n'apport-t-il pas un bénéfice au marché ?

 

 

Parlons de la revente justement. Personnellement, je revends des jeux en occasion pour pouvoir m'acheter des jeux neufs. Sans cette source de revenu, j'aurais acheté bien moins de jeux day one. Cela ne fait-il pas vivre le marché du jeu vidéo. Cela le tue-t-il comme certain veulent nous le faire croire ? Non,non non et encore non.

 

On pourrait également des moyens utiliser pas les éditeurs pour empêcher le marché de l'occasion. Des méthodes honteuses qui empêchent carrément de prêter son jeu à un copain. Mais mon avis sur ces méthodes, je les donnerai sans doute une autre fois, dans un autre post.

 

Quoiqu'il en soit, que vive le marché de l'occasion, véritable reflet du dynamisme de notre média. Loin d'être un mal, il permet aux joueurs, et non joueurs, de découvrir de nouvelles expériences sans pour autant prendre trop de risque.

 

Et vous ? Quel est votre avis sur ce marché de l'occasion ? Les éditeurs ont-ils raison de vouloir l'annihiler ? J'aimerais franchement avoir l'opinion d'une personne qui milite, elle aussi, contre ce marché.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Ah, ça fait plaisir. J'ai fait une petite commande de jeux il y a quelques jours et je viens tout juste de les recevoir.

Un choix de jeu qui pourrait sembler surprenant, c'est pourquoi je vais l'expliquer :

- Valkyria Chronicles 2 : Il y a deux semaines je découvrai Valkyria Chronicles, malgré une histoire nanardesque, j'ai vraiment accrocher au titre. Le mélange temps réel/tour par tour pour les combats m'a vraiment plu. Du coup, j'espère accrocher tout autant à ce deuxième épisode uniquement dispo sur PSP. J'ai un peu peur du choc graphique. Ceci dit, je suis au chapitre 17 de Valkyria Chronicles. Dès que je le termine je commence celui-ci.

Resonance of Fate : Etant un réfractaire aux RPG made in Japan, je veux m'ouvrir à ce genre de jeu. J'ai vu quelques vidéos et quelques tests de ce jeu et je me suis laissé tenter (à 10€ je risque pas grand chose). Apparemment, c'est un soft destiné à un public averti... On verra !

Borderlands: ça fait un moment que je voulais me le procurer. J'ai profiter de la version Edition of the year (à 19€) pour m'y mettre. Je ne pense pas prendre énormément de risque, le mélange FPS/RPG me fait saliver.

Blue Dragon: Un jeu qui a eu une mauvaise critique mais qui me fait de l'oeil depuis un moment. Je sais déjà qu'il faut éviter les voix françaises. Je pars un peu dans l'inconnu avec Blue Dragon.

Mirror's Edge: Simple, il s'agit d'un jeu que j'ai toujours regretté d'avoir vendu. ça me faisait mal de ne plus l'avoir dans ma ludothèque. Erreure réparée!

 

Voili, voilou, n'hésitez pas à laisser vos impressions et autres conseils !

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler

 

Parmi toutes les questions existentielles qui me taraudent l'esprit. J'en ai une que j'avais envie de partager avec vous : Quand quelqu'un affirme avoir joué à un jeu, cela veut-il dire qu'il l'a terminé ou bien simplement qu'il s'y ait investi un moment avant d'être passé à autre chose ? Avoué que la question est passionnante et mérite qu'on s'y attarde quelque peu... ou pas. En tout cas, n'ayant que ça à faire je vais m'y attarder... quelque peu.

 

Quand vous discutez avec des amis joueurs, vous êtes forcément amené à un moment ou à un autre de parler de vos expériences vidéoludiques. Par le plus incroyable des hasards vous aurez même peut-être joué au même jeu.

 

Oui « joué », mais cela ne signifie pas pourtant que vous pouvez lui rappeler cette mémorable fin qui vous a tellement marqué. Non, car il y a joué mais il ne l'a pas fini. Mince... la bourde. Ou pas... étant donné qui n'y « jouera » probablement plus jamais.

 

Non, en fait, il ya les gens qui ont joué à un jeu et il y a ceux qui ont « fait » un jeu. Enfin, c'est mon distingo perso. Quand je dis que j'ai fait un jeu, cela signifie que je l'ai terminé. Par exemple, j'ai joué à The Witcher et j'ai fait The Witcher 2 (oui je sais... mais après 4 formatages de mon ordi et autant de combats dans les marais et les égouts j'en ai eu marre). Alors, ce n'est peut-être pas français, voir pas du tout mais au moins, quand vous avez « fait » une action, vous l'avez accomplie jusqu'à son terme non ?

 

Alors ok, cela ne signifie non plus que vous avez retourné le jeu dans tous les sens. Sinon vous diriez : « Ah oui, ce jeu, je l'ai retourné dans tous les sens ».

 

Ah oui, j'ai un autre souci. Les jeux de stratégie... J'ai passé plus de 200h sur Empire : Total War par exemple. J'y ai joué ou je l'ai fait...?

 

Bon, et bien je me sens mieux. Voilà ma première véritable intervention sur mon blog. Avouez que c'est hyper constructif ! Pas sur qu'après cela vous y reviendrez mais soit !

 

Et vous ? Quels jeux avez-vous fait et quels sont ceux auxquels vous avez joué ?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Voilà une vidéo que j'ai fait il y a un petit moment mais que j'ai voulu remettre en avant. Un je uque j'ai vraiment apprécié mais qui, malheureusement, n'a pas atteint la barre du million d'exemplaires vendus...

Voir aussi

Jeux : 
Alan Wake
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Archives

Favoris