Douce lueur

Par ange Blog créé le 07/02/11 Mis à jour le 12/03/15 à 17h01

C'est ici que je vais mettre mes coups de coeur et ce que j'aime en général dans divers domaines de la culture et autres loisirs.
(Bande Dessinées, Movie animation, Mangas et japanime)

Ajouter aux favoris
Signaler
Japanimation

Fiche technique :

Titre  : Psycho-pass
Titre alternatif : Sôdo Ato Onrain
Auteur :  Gen Urobuchi
Année :  2012
Format : Série tv
Genre :  Action, Police, SF et thriller
Réalisation : Katsuyuki Motohiro
Scénariste : Gen Urobuchi
Character designer :  Kyoji Asano
Musique : Kanno Yugo
Studio : Production I.G

Editeur France : ADN et J-one (Simulcast et Streaming)

Episodes : 22 (terminée)

Synopsis :

 

Dans un avenir proche, afin de minimiser les crimes, le gouvernement a mis en place le système Sybille, qui permet de scanner régulièrement l'état nerveux, appelé «  Psycho-Pass », de n'importe quel être humain. Au sein du département de la sécurité publique, une section d'investigation criminelle particulière a ainsi vu le jour et est chargée d’appréhender toute personne jugée potentiellement dangereuse par Sybille. Sortie première de sa promotion, la jeune Akane Tsunemori rejoint les rangs du CID en tant qu'inspectrice et se voit dès le départ envoyée sur le terrain pour une mission d'arrestation. Épaulée au fil de ses enquêtes par des criminels latents qui ont préféré être muselés par le gouvernement plutôt que d'être en cellule d'isolement, Akane va découvrir des failles dans le système Sybille et mettre en doute la légitimité d'une utilisation aveuglée de cette dernière.


Mon avis :

J’étais curieuse de voir cette animée même si beaucoup le compare avec Ghost in the Shell de Mamoru Oshii. J’ai vu notre héroïne  était un peu trop cruche à mon goût. Je me suis dis que je regarderai que la moitie des épisodes car je ne vais pas supporte Akane. Finalement dans l’ensemble, les personnages sont attachants et je dois dire que tout était très bien travaillé. Akane va évolue au fur à mesure de l’histoire et montre qu’elle a des capacités d’adaptation au terrain et au stress assez remarquable.

Je dois dire que Makishima Shôgo  reste un personnage complexe et je dirais presque trop parfait pour être crédible. Shôgo pose une question assez vrai sur pourquoi laisse une intelligente artificiel juger sur cette société humaine ? Il se bat simplement pour ces idéaux et le monde ne peut être que blanc ou noir.

Ko est aussi assez intéressant et mystérieux au début dans son  comportement. Il va tout faire pour résoudre les affaires et il va vouloir se venger de Makishima.

Je trouve la fin décevant car je  ne m’attendais pas une fin si fade et pourtant il y avait de quoi faire ? Il y avait tout les ingrédients dans cette série tv pour une véritable fin. Il y a une saison 2 qu'il est sorti en  octobre 2014 et courant l’hiver 2014-2015 d’ un film pour conclure la série.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Mangas

 

Fiche identique :

Titre VF : Inséparables
Titre VO : Hachimitsu ni Hatsukoi
Auteur: Minase AI
Editeur : Panini Comics
Type : Mangas
Catégorie : Shojo
Genre : Romance et  slice of life
nbre tome : 9 (en cours)

Résumé:

Koharu Shiina et Natsuki Sugiura sont amis depuis leur plus tendre enfance. Ou peut-être un peu plus, mais ça, ils ne semblent pas s'en rendre compte... C'est arrivé au lycée qu'un changement commence à s'opérer pour Koharu qui, soudainement, se met à ressentir de la jalousie vis-à-vis des filles qui pourraient tourner autour de son meilleur ami... Cette transition entre le monde de l'enfance et le monde des adultes fera-t-elle comprendre aux deux jeunes gens qu'ils sont destinés ?

Mon avis :
Je dois dire que ce genre de shojo n'est pas ma tasse de thé. J'ai bien accroché car je trouve l'héroïne assez cool même si elle reste un peu trop naïve à mon gout.
Je dirais que cela se laisse lire et on a envie de savoir comment les personnages principaux  vont comprendre qu'ils  aiment vraiment. Le graphique est super mais ce n'est pas une surprise car l'auteur est connu pour ces histoires et son coup de crayon assez beau. Bref je le recommande si vous avez envie de découvrirai un nouveau shojo qui est assez classique sans être trop chiant.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Fiche identique :

Titre : Blood Parade
Auteur: Karasawa Kazuyoshi
Editeur : Ki-oon
Type : Mangas
Catégorie : Shonen
Genre : Action, vampire, horreur et surnaturel
Nbr de volumes : 2 (terminée)

Résumé :

 

Dans un monde où les vampiressont les ennemis des humains, Gilles s’entraîne dur pour faire partie des 12 Apôtres dont la mission est de détruire le « Sang-Pur » à l’origine des créatures suceuses de sang. En effet, cette entité aux cheveux d’argent a sauvagement tué sa famille huit ans plus tôt. La dernière partie de son examen consiste à tuer un vrai vampire. Pour cela, le directeur d’International Security Section, ou ISS, lui confie comme partenaire Luna. Celle-ci est unEscudo (portugais pour « bouclier »). Mais la mission ne se passe pas comme prévu...

 

Mon avis :

 

Je dois dire que j’aime beaucoup les mangas avec des vampires mais je peux dire que je reste septique face à ce tome. Je pense que le fais cela soit une saga courte et bien l’histoire avance trop vite.

Le graphique est beau mais cela ne sauve pas l’histoire. Je trouve les personnages trop clichées et déjà vu dans d’autres séries. Je pense que la série est courte fait que je savais que l’histoire à l’être peu développer.  Bref, si vous avez  plus rien à lire  et si vous aimez les histoires sans aucune surprise je vous le conseille sinon je dirais passer votre chemin.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Japanimation

Fiche technique :

Titre  :  Koroko ‘s Basket

Titre alternatif : Kuroko no Basket
Auteur : Fujimaki Tadatoshi
Année : 2012/2013
Format : Série tv
Genre : Comédie, drame, sport et shônen
Réalisation : Tada shunsuke

Relisation 3D : Isobe Kenji
Scénariste : Hirabayashi Sawako, Nemoto Toshizo, Takagi Noboru et Tanimura Daishiro
Character design : Kikuchi Yoko

Compositeur : GRANRODEO, Hyadain et OLDCODEX
Studio : Production I.G

Editeur France : Kazé

Saison : 2

Episodes : 25 (terminée)

Synopsis :

 

Dans le collège Teikô, le club de Basketball était connu pour être l'un des meilleurs du pays. Au sein de l'établissement, cinq génies du sport étaient connus sous le nom de "Génération des Miracles" (Kiseki no Sedai). Toutefois, les cinq membres considéraient un sixième joueur comme un élément tout aussi prodigieux qu'ils ne l'étaient : le mystérieux joueur fantôme. À la fin de leur scolarité dans le collège de Teikô, les cinq prodiges se dispersèrent dans des lycées de renommés, désirant chacun mener leur équipe au sommet.

 

C'est ainsi que Tetsuya Kuroko (le joueur fantôme en question), un jeune garçon à l'apparence chétive, ayant la faculté de diriger ailleurs l'attention des autres pour se rendre invisible, intègre le modeste lycée de Seirin, fraîchement construit et avide de dénicher de nouveaux talents pour ses divers clubs de sport.

À son arrivée au lycée, la Coach de l'équipe de Basket, Riko Aida prend les inscriptions des premières années. C'est ainsi que Kuroko est devancé à son inscription par l'imposant Taïga Kagami venant tout droit des États-Unis, et désireux de pratiquer le Basketball au Japon, bien qu'ayant une très mauvaise impression de ce dernier.

Rapidement, les nouveaux arrivés dans le club de Basketball sont testés dans un match face à l'équipe du lycée. Kuroko fait alors démonstration de son immense talent de passeur alors que Kagami étale son talent inné et destructeur. Bien que tout les différencie, les deux joueurs finissent par sympathiser et deviennent une paire terriblement efficace.

Kagami se promet de devenir le meilleur joueur du pays en surpassant les cinq membres de la Génération des Miracles, alors que Kuroko décide de devenir l'ombre de Kagami en l'aidant à réaliser son rêve. Plus tard, les deux amis avouent qu'ils désirent, avant tout, faire de l'équipe de basket-ball de Seirin la meilleure du Japon.

Mon avis :

Je me suis dit encore un japanimée sur le sport  et cela va être nul. Je  dois dire que captain tsubasa (olive et tom en VF) m’a gonflé avec des matchs interminables. Je regarde donc les premiers épisodes sans trop attention et je suis surprise avec un histoire qui se tient la route. Je me suis dit aller les héros vont être stéréotypes et là encore je me suis trompé. Les personnages sont tous attachant et on a envie de mieux les connaitre. Le graphique est magnifique et je trouve la musique assez cool. La saison 1 m’a plue et j’ai vraiment envie de voir la seconde saison. Bref, c’est une jolie découverte dans l’ensemble et je suis la première étonnée.

La saison 2 m'a plus dans l'ensemble et j'ai vraiment envie de connaitre la suite des aventure de l'équipe Seirin . Je ne suis pas objectif sur cet animée car j'aiais lu les mangas Slam Dunk ou I'll CKBC qui m'avait plu. Kuroko no basket est une version plus moderne. J'ai vraiment envie de voir la saison 3 ( P.S : le mangas se termine en 30 tomes)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Japanimation

Fiche technique :

Titre  : Romeo X Juliet

Titre alternatif : Romio to Jurietto
Auteur : William Shakespeare
Année : 2007
Format : Série tv
Genre : Drame, fantaisie et romance 
Réalisation : Fumitoshi Oizaki
Scénariste : Reiko Yoshida
Character design : Harada Hitoshi

Compositeur : Hitoshi Sakimoto
Studio : Gonzo

Editeur France : Black Box

Episodes : 24 (terminée)

Synopsis :

 

Dans la magnifique cité de Neo Verona, l’archiduc Capulet, ainsi que toute sa famille, fut assassiné par le chef des Montague. Seule la fille du duc, Juliet  parvient à échapper au massacre.

Aujourd’hui les Montague règne en maître dans la cité mais la rébellion s’est organisée grâce au Tourbillon Rouge (Akai kaze, littéralement le vent rouge.), le  surnom utilisé par Juliet !

Celle-ci doit alors se battre sans cesse contre le despote et protéger la population. Romeo, fils de l’archiduc Montague, vit des jours heureux et insouciants.

Il ne partage pas la vision du monde de son père mais il sait que s’y opposer causerait sa perte.

C’est par le hasard du destin que Juliet et Romeo vont alors se rencontrer, tombant instantanément amoureux l’un de l’autre, alors que la famille de Juliet va tenter de se venger de  les Montague. Les deux jeunes êtres vont devoir tenter de vivre leur amour au milieu de ce qui mènera inévitablement à l’extinction d’une des deux familles !

 

Mon avis :

 

Je suis assez dubitatif devant cette animée car je m’attends un truc assez mauvais dans le sens (je pense une version shojo ou notre héroïne serait complètement niaise et guimauve). La surprise fut assez surprenante à la lecture de cette œuvre.  Les graphiques sont magnifiques et le character designe me plait beaucoup. J’ai aussi remarque qu’un épisode était l’équivalant d’un acte comme dans la pièce de Shakespeare(les même noms des actes dans le livre). Je la trouve dans son ensemble assez réussite et la magie opère dans le sens que tu as envie de connaitre la fin. Ce remake  de cette tragedie  à la sauce japonaise est magnifique. Les personnages sont tous attachant  et la musique est présente toujours au bon moment pour introduire l’ambiance.

Bref, j’ai beaucoup aimé cette animée et je vous laisse faire votre propre opinion sur cette série animation.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Mangas

 

 

 

Fiche identique :

Titre : Piece
Auteur: Hinako Ashihara
Editeur : Kana
Type : Mangas
Catégorie : Shojo
Genre : Drame,  mystère, romantique et school life
Nbr de volumes : 10 (terminée)

Résumé :

 

Haruka, une jeune fille de 19 ans, vient de mourir d’un cancer. Tous ses anciens camarades de lycées se retrouvent pour son enterrement. Personne ne connaissait vraiment cette jeune fille trop discrète. Mais qui était-elle ? Trois anciens étudiants vont se rassembler et chercher à percer le mystère qui entoure la vie de Haruka et sa fin tragique. Leurs propres doutes vont faire surface. Arriveront-ils à donner un sens à leur vie ?


Mon avis :

J’ai lu les cinq premiers tomes de la série et j’ai plutôt bien aimé. Hinako Ashihara est l’auteur du manga « le sablier » qui était un de mes mangas préfère  en shojo.

 

Mizuho (notre héroïne) va essayer de comprendre et résoudre ce mystère en jouant au détective sur la vie passé de Haruka. Elle va aussi faire face à ces doutes et ses interrogations sur soi.

 

Le récit ne s’attarde pas trop sur la présentation des différents personnages et on ne perd pas le temps en frivole. La mise en place de l’intrigue se fait assez rapidement et intelligemment sans perdre le lecteur dans l’histoire. Le réalisme des personnages  est assez bluffant car cela nous donne l’impression qu’elles existent vraiment.

 

J’ai trouve assez cool c’est que notre héroïne est loin des cliches habituelle du genre (une jeune femme naïve et peu futé).Je dois dire que je l’aurais pas classe en shojo personnellement car le titre me parait assez mature.

 

Ce mangas reste un véritable bijou tant niveau graphique que le récit.

Vous aurez sans doute compris que Piece est un shojo pas moins atypique et il est assez intéressant à lire. Les fans du titre « le sablier » vont être contant car on est en face d’un titre du même acabit. A suivre et à vos mangas.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Fiche identique :

Titre : Welcome  to Hotel Williams Child Bird
VO: Torikagoshou no Kyou mo Nemutai Juunintachi
Auteur / Dessinateur : Rihito Takarai
Editeur :  ototo manga
Type : Mangas
Catégorie : Shojo
Genre : Romance, tranche de vie et drama
Nbr de volumes : 3 ( Terminé)

Résumé :


Kizuna est une jeune fille de 16 ans qui joue à des jeux dangereux afin de mettre du piquant dans sa vie. Avec ses copines, elles séduisent des hommes, les emmènent aux portes des love hotel et les dépouillent. Mais Kizuna en a assez. Un jour, elle rencontre Inoue Yuki qui lui propose un travail : devenir modèle nu pour le cousin de Yuki, le beau mais nonchalant Yusei Asai, qui est peintre, et voisin de Kizuna.
 
Mon avis:

Pour cette trilogie, on nous emporte dans un univers assez sombre avec un magnifique graphique. Certes il y a quelques cliches mais je trouve dans l’ensemble bien narrer pour une série courte. La place de l’histoire va permettre de tisser des liens avec les personnages charismatiques entre eux. L’histoire tient bien la route et je la trouve super.  Je trouve la fin assez intéressante et surprennent.  

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Japanimation

 

 

Fiche technique :


Titre  : Sword art Online
Titre alternatif : Sôdo Ato Onrain
Auteur :  Kawahara Reki
Année :  2012
Format : Série tv
Genre :  Drame, action, fantasy et SF
Réalisation : Ito Tomohiko
Scénariste : Kizawa Yuki
Character design : Yanagi Ryuuta
Musique : Aoi Eir ( OP2), Haruna Luna ( ED 2), LiSA ( OP1) et Tomatsu Haruka (ED1)
Compositeur : Yuki Kajiura
Studio : A-1 Picture
Editeur France : Déclic Images/ Anime store
Episodes : 25 (terminée)

Synopsis :
 
Bienvenue dans le jeu en ligne Sword Art Online. Kirito adore les MMORPG et fait partie des 10 000 privilégiés ayant réussi à se procurer ce jeu qui fonctionne avec un système de réalité virtuelle directe (un casque appelé Nerve Gear). Ainsi, le joueur met un casque et entre dans le jeu, maniant son avatar avec sa pensée. Kirito avait déjà testé la version Bêta et se débrouille mieux que d'autres. Sword Art Online fait la part belle aux combats et ne possède pas de magie. Mais tous paniquent quand ils apprennent qu'ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu, en même temps que leurs avatars sont réformés pour prendre leur apparence réelle (on peut d'ailleurs voir un joueur dont l'avatar avait une apparence idéalisée, et un autre joueur dont l'avatar était féminin, se retrouver tous les deux embarrassés par la découverte de leurs apparences réelles). La seule façon de se déconnecter est de le finir en finissant le palier n°100 de ce jeu. De plus, si le joueur perd tous ses points de vie, il meurt également dans la réalité à cause des ondes de son casque. Quel est le but du créateur du jeu ?

Mon avis :
 
Cet animé m'a été conseille par un ami qu'il a lu les livres et je me suis pourquoi pas. J'ai regardé les 14 premiers épisodes et j'ai bien aimé. Il y a rien d'originale et les graphiques sont assez beaux. Le scenario tient la route mais je dois dire que je souhaite savoir comment cela se termine cette histoire.  Une fois dans ce monde virtuelle est bien la narration se concentre sur les différents personnages et on a des surprises dans un sens car on les découvre  en même temps  que le héros.
Kirito n'a rien du héros type car il reste  lui-même dans ce jeu mortel. Je dirais donc que j'ai trouve cet animé sympa a regardé et je le recommanderais pour ceux qu'il aime les anime sur les jeux vidéos  en général.
Bref, c'est un très  bon animé pour sa premier partie (1-14 épisodes) pour la suite je vous le dirais quand j'aurais vu.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Mangas

Fiche identique :

Titre VF : Heartbroken chocolatier
Titre VO : Shitsuren chocolatier
Auteur: Setona Mizushiro
Editeur : Kaze manga
Type : Mangas
Catégorie : Shojo
Genre : romance, art de la table
nbre tome : 9 ( terminée)

 
Résumé:

 Sohta, étudiant dans une école de pâtisserie, sort avec Saeko. Cela fait 4 ans que Sohta est fou amoureux de Saeko, une jeune femme d'un an de plus que lui. Saeko est véritablement accro au chocolat.

 Juste avant Noël, il parvient enfin à sortir avec elle mais la veille de la St Valentin, alors qu'il lui avait préparé des chocolats de sa fabrication, Saeko rompt brusquement. Sohtadécide alors de partir sur un coup de tête à Paris.

 Il se fait embaucher en tant qu'apprenti chocolatier dans la célèbre chocolaterie "L'atelier de bonheur" qui est aussi la préférée de Saeko. Il espère ainsi  la séduire  de nouveau quand il sera devenu un grand chocolatier. Il sera épaulé par son nouvel ami, Olivier, un jeune français ayant vécu au Japon et otaku convaincu...

Mon avis :

 

A u débat, j’ai eu très peur  car les mangas de Setona Mizushiro sont des fois un peu bizarre. Je pense que cela va être un  josei gavant (sachant que l’éditeur le classe en shojo) car on parle d’amour inaccessible cela peut le devenir.  Là encore je me tromper car le manga a une profondeur  au niveau des sentiments des différents personnages. L’auteur a aussi un autre talent s’est sa capacité à raconte son histoire avec successer. Chaque page du manga est un réel plaisir et se savoure comme un chocolat. L’auteur sait parfaitement  montre comment nos personnages peuvent se perdre entre le doute et le désespoir.

C’est un excellant manga mature. Il est original compare autre shojo classique.  Il en sort du commun c’est le côté chocolat. Car, oui, vous l’aurez compris, Heartbroken Chocolatier parle de chocolat. Mis à part que le manga donne envie de se manger de toute sorte de chocolats, on dénotera ici plusieurs allusions sexuelles à travers le chocolat. La luxure à travers la gourmandise.

 Je dirais qu’il faut aime le graphique particulier de Setona Mizaushiro mais je trouve que c’est un véritable bijou et on a envie de connaitre la suite. Bref c’est à vous de faire votre opinion.
 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Japanimation

 

Fiche technique :

Titre  : Sukitte Ii na yo
Titre alternatif : Say « I Love You
Auteur :  Hazuki Kanae
Année :  2012
Format : Série tv
Genre :  Drame, romance et school life
Réalisation : Kuroyanagi Toshimasa et Sato Takuya
Scénariste : Ayana Yuniko, Sato Takuya, Takahashi et Yokote Michiko
Character design : Okuda Yoshiko
Musique :  Nomi Yuuji
Studio : ZEXCS
Episodes : 13 (terminée)

Synopsis :
 
L'histoire suit la jeune Tachibana Mei, une lycéenne solitaire. Un jour, elle blesse le garçon le plus populaire de l'école, Yamato Kurosawa. Mais pour une raison inconnue celui-ci semble bien l'aimer et devient son ami.
En plus de protéger Mei d'un harceleur, Yamato lui donne son premier baiser.

Mon avis :
 
Je viens de terminer de regarder les 13 épisodes et je suis un peu mitigée. Je dirais que cela se laisse regarder si vous aimez les shojo. Mei n'a rien d'original à part peut être le fait qu'elle joue moins les victimes compare à d'autre héroïne du genre. Le couple Mei et Yamato fait un jolie couple et très charmant. Les personnages secondaires sont super et attachant. La fin n'est pas très originale et j'ai été surprise par la fin. Bref, je vous le conseille si vous aimez le genre et faites vous votre propre opinion.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Archives

Favoris