Aiolia Passion Gaming

Par Aiolia Passion Gaming Blog créé le 31/08/16 Mis à jour le 13/12/17 à 14h39

Aiolia Passion Gaming c'est une chaîne Youtube Amateur ( je paye mes jeux Lol), mais c'est aussi un blog pour tout ce qui touche au jeu vidéo, le tout sur mon sofa au sein du 5e temple du sanctuaire ! Ouais y'a pas mieux comme acoustique.

Ajouter aux favoris
     
Signaler
(Jeu vidéo)



On ne présente plus Playerunknown's Battlegrounds, PUBG pour les intimes, ce jeu multijoueur qui parachute 100 joueurs sur une île déserte où le dernier survivant sera ... le dernier survivant, ouais ça s'invente pas. PUGB a fait ses armes sur PC en rencontrant un succès fulgurant, bien aidé par les streamers qui sont tombés amoureux du jeu, par la même occasion le jeu est devenus le chouchou des amoureux de multijoueur, 20 millions de joueurs au dernier comptage tout de même. Microsoft voyant le succès du titre grandir de jour en jour, s'est intelligemment dit qu'il pourrait proposer à Bluehole PUGB Corps d'éditer leur jeu sur Xbox One, deal qui fut dévoilé lors de l'E3 2017.

Nous voici donc enfin le 12 décembre avec le jeu en version Game Preview sur Xbox One (le jeu sera disponible en version "GOLD" sur PC), évidemment le jeu étant en développement sur Xbox One, on est devant un titre perfectible avec plus ou moins de problème technique suivant si vous avez une Xbox One/S ou une Xbox One X. Concernant la version Xbox One X, les moments difficiles sont surtout dans le Lobby où nous sommes 100 joueurs en activité sur une petite map, à attendre que la partie se lance, mais aussi dans l'avion nous amenant sur l’île de tous les dangers, la map charge et on peut voir les bâtiments apparaître au fur et à mesure de notre vol, un peu avant d’être au sol les choses rentrent dans l'ordre. Mise à part ça, le jeu présente des extérieures plutôt jolies alors que les intérieurs sont plutôt moches, mais le tout reste lisible et plutôt fluide.

Concernant le gameplay, il va vous falloir un temps d'adaptation, histoire de comprendre le principe de la zone de combat, elle se réduit comme peau de chagrin au fil du temps et des éliminations de joueur, il faut donc constamment rester dans la zone de combat sous peine de se voir mourir à petit feu, l'autre chose à savoir c'est que vous êtes parachutés sur la map sans aucune arme ni équipement, il faudra donc partir à la recherche de tout ça pour pouvoir se défendre en cas d'agression, vous aurez la possibilité de trouver aussi des accessoires pour améliorer vos armes, de l’équipement plus ou moins performant, des véhicules et de l'essence pour les alimenter, car oui les véhicules ont certes de l'essence dans leur réservoir, mais il faudra refaire le plein au bout d'un moment.

Pour le déroulement de la partie, c'est simple 100 joueurs au départ, la zone de combat qui se réduit, il devient plus difficile d'éviter le combat, mais vous pouvez très bien être le dernier survivant en ayant juste tué le dernier joueur avec vous, oui le monde est injuste. Ah j'oublié, il peut arriver qu'une zone rouge apparaisse sur la map, il faudra absolument fuir sous peine de prendre une bombe sur la tronche, alors mettez-vous à couvert ou fuyez. Vous pourrez jouer en solo, en duo et en quatuor, libre à vous de jouer avec des amis ou des inconnus.

Voilà tout ce que je peux vous dire sur PUGB, un principe de jeu simple proposant des parties toujours différentes où même le moins courageux peut être le dernier survivant de cet enfer.

PS : le jeu est lock en 30 fps sur One X le temps que la version Xbox One classique atteigne le 60fps, Bluehole joui d'ailleurs du support de The Coalition pour faciliter le développement du jeu.


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
(Jeu vidéo)

Chez Microsoft Waypoint, on s’est rendu compte que l’un des problèmes souvent remit sur la table par les joueurs possédant la Xbox One, était le problème du Dashboard de la Xbox One, un Dashboard qui au premier abord fait peur avec toutes ces fenêtres, tuiles, vignettes (peu importe comment vous les appelez), mais qui est pourtant très simple à aborder si l’on a à notre disposition une âme charitable pour vous aider à vous retrouver dans tout ça, cette âme charitable, c’est nous.

Alors voici deux vidéos qui vont s’attarder sur la navigation dans le Dashboard, pour la première, alors que la deuxième s’intéressera à tout ce qui est paramètres, ergonomie et accessibilité.

LA NAVIGATION :

Ici, vous allez pouvoir voir comment naviguer entre les différents onglets que propose le Dashborad, avec ou sans le Xbox Guide, vous comprendrez vite son intérêt qui rend la navigation bien plus rapide et agréable.

 

PARAMÈTRES, ERGONOMIE ET ACCESSIBILITÉ :

Dans cette partie, nous allons aborder la grosse part du gâteau avec les paramètres à votre disposition pour gérer votre compte, vos préférences, vos réglages TV HD ou 4K, les options ergonomiques et tous les outils à votre disposition pour faciliter l’accessibilité aux personnes ayant un handicap.

 Au moins vous aurez toutes les armes en mains pour apprécier ce Dashboard qui est bien plus simple qu’il n’y paraît, en vous proposant énormément de possibilité.

https://microsoftwaypoint.com/2017/11/30/xbox-one-les-tutos-du-dashboard/

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox One
Sociétés : 
Microsoft
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
(Jeu vidéo)



Star Wars Battlefront est revenu sur le devant de la scène en 2015 sur Xbox One, PS4 et PC, l'absence de solo avait déçu certains joueurs quand les autres se sont réjoui de retrouver la licence qui avait fait ses armes sur PS2, Xbox et PC, mais qui ont pourtant était déçu par l'absence de bataille spatiale, bref le retour de Battlefront a provoqué tout un tas d'émotion aux joueurs et DICE se devait d'en faire plus avec sa suite.

Et il faut dire que cette fois c'est chose faites, nous avons un solo et des batailles spéciales, maintenant est-ce que ça satisfera les joueurs, seul le temps nous le dira. En tout cas j'ai pu m'essayer aux trois premières missions du solo et j'ai vraiment bien aimé, c'est techniquement magnifique (Xbox One X sur un 1080p), les détails des visages, les effets de lumière, bref c'est beau.

Niveau gameplay, on retrouve les bases de Battlefront adapté au solo, et c'est peut-être le seul truc qui m'a un peu gêné dans le sens où on a l'impression de traverser des niveaux multijoueur avec des bots à l'IA au ras des pâquerettes. Par contre je n'ai pas du tout eu ce sentiment lors de la mission dans l'espace en mode dogfight des familles, où là on est en plein dans la guerre des étoiles à piloter un TIE Fighter. À voir si la durée de vie de ce solo suffira à l'achat du jeu, le principal morceau de ce genre de soft étant surtout le multijoueur comme c'est le cas avec Call Of Duty.

Star Wars Battlefront 2 sera disponible le 17 novembre sur PS4 et PC alors qu'il est déjà disponible en early access via e EA Access sur Xbox One.


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
(Jeu vidéo)



Need For Speed, une licence qui a renoué avec le succès grâce à son épisode Most Wanted sur PS2, Xbox, Xbox 360 et PC, peine à revenir sur le devant de la scène depuis maintenant très longtemps, l'arrivée de cette nouvelle itération va-t-elle enfin changer les choses ?

Dans le rôle du développeur, on retrouve Ghost qui nous a servi un Rivals plutôt sympathique, un Need For Speed plus que moyen et donc Payback ... Et comment dire ! Je ...heuuuuu ... ben ce n'est pas terrible. Techniquement, les premières minutes de jeu offrent un enrobage plutôt agréable, Frostbite Engine oblige, mais peu inspiré vu que l'on a vu exactement le même genre d'intro dans FH3 avec le passage à différents véhicules sans compter qu'on se retrouve encore à faire une course dans un désert ce qui est du vu et revu dans Need For Speed.

On enchaîne les courses sans conviction, très peu aidé par un scénario tout autant déjà vu, jusqu'à enfin avoir accès au monde ouvert et là ... c'est toujours aussi beau, mais c'est tellement vide, on se demande où sont passé les habitants et leurs voitures, nous sommes quand même dans une ville censée être la représentation virtuelles de Las Vegas, mais non on ne croise quasiment personne, ça aurait pu excuser le clipping des fougères et autres textures le long de la route.

Bref ce Need For Speed n'aura jamais aussi bien porté son sous-titre, parce que si je l'avais payé, j'aurais tout de suite crié Remboursay !!! Pour ceux qui veulent tout de même tenter l'aventure, il est disponible sur PS4, Xbox One et PC. Après tous, mon avis n'est que subjectif surtout que sur une petite heure, le jeu ayant eu raison de moi très rapidement.


Ajouter à mes favoris Commenter (10)

  
Signaler
(Jeu vidéo)



Ça y est, le "monstre" est là, monstre par la puissance, mais clairement pas par la taille, ni le design, par contre par le poids peut être.

Voilà c'est le grand jour, la Xbox One X. Projet Sorpio Édition (je reprends mon souffle) est arrivé chez moi, enfin parce que ça fait 1 an qu'elle a été annoncée et il a fallu s'armer de patience avant de la voir arriver. Donc parlons de sa taille, moi qui avais fais l'impasse sur la One S, j'ai pris une tite claque derrière les oreilles, elle est vachement petite, à quelques centimètres près elle est a peine plus grande qu'une Freebox Révolution. Pour le design, elle est simple et à la fois élégante un design qui tranche avec la Xbox One, mais qui est finalement assez proche de la One S dans l'idée, alors quand on voit qu'elle est plus puissante qu'une PS4 Pro (vous "ajoutez" une PS4 dedans) et plus petite, on se dit que les ingénieurs de Microsoft on fait un sacré boulot n'en déplaise à certains.

Sinon, on peut dire qu'elle est plutôt silencieuse quand elle est sur le Dash, oui le Dash parce que je n'ai pas encore pu lancer un seul jeu, la faute aux mises à jour 4 K, vous me direz ouais, mais tu n'as pas d'écran 4K, ben oui mais pour bénéficier du super-sampling faut bien que j'y passe. Le super-sampling c'est la technique qu'utilise la One X pour passer un jeu en 4K natif ou pas, à une résolution 1080p ce qui vous apporte un 1080p de bien meilleure qualité qu'un 1080p sans antialiasing et surtout bien moins gourmand qu'un 1080p avec un antialiasing de brute, enfin je pense, mes compétences en technique s’arrêtant là.

Pour le reste, je vous renvoie vers mon super Unboxing qui m'a pris une après-midi, un matin et quelques heures à préparer, en espérant que vous aimerez autant que celui de ma PS4 Pro. Amour et robustesse, on n'a pas le même maillot, mais on a la même passion.


Voir aussi

Plateformes : 
Xbox One
Sociétés : 
Microsoft
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
(Jeu vidéo)



Après un Call Of Duty Infinite Warfare aux fraises avec un solo sympa sans plus, un feeling des armes complètement moisi et un multi que je ne supportais plus, la faute à des bonus de série totalement abusé, je voulais un retour à plus de simplicité comme à l'époque de Modern Warfare.

Commençons par le solo de WWII, cette partie tant oubliée par les joueurs préférant jouer directement au multi. Tout d'abord techniquement, le jeu est superbe, on est loin des environnements et de la modélisation d'un BF1, mais j'ai pu constater que Sledgehammer avait fait des efforts sur ce point, ce qui est appréciable surtout venant d'une licence que j'ai toujours trouvé en retrait sur ce point. En ce qui concerne le déroulement du solo, j'ai toujours cette fâcheuse impression de traverser les niveaux sans vraiment y mettre de l’intérêt, même si j'avoue apprécié un peu plus ce dernier par rapport à celui d'Infinite Warfare, en même temps je n'en suis qu'au début alors rien n'est perdu.

Avec COD WWII c'était l'occasion pour Sledgehammer Games de revenir à plus de simplicité dans son multi et comment vous dire ... Ben déjà faudrait pouvoir jouer, parce qu'il y a d'énormes problèmes de serveur, c'est simple, pour entrer dans le lobby c'est la croix et la bannière, vous êtes sur le menu principal avec le choix de lancer le solo ou d'aller dans le menu du multijoueur, après avoir choisi le multijoueur, on vous demande si vous voulez aller en partie en ligne ou en local ou en Zombie. On y va pour des parties en ligne endiablées et là c'est le drame, impossible de lancer la moindre partie, on se heurte constamment à des codes erreur 1ou5, téléchargement d'une mise à jour et re-belote, bref il va falloir s'armer de patience, beaucoup de patience et surtout ne jamais ressortir du HUB multi si vous y arrivez, sinon vous êtes bon pour 10, 20, 30 minutes si ce n'est plus d'attente avec les mêmes codes erreurs et la même mise à jour inexistante. Bref c'est une catastrophe et Activision semble plus que silencieux sur ce problème. Sinon, il est bien ce multi quand on arrive à y accéder, on revient à plus de simplicité sans arriver au niveau d'un Modern Warfare qui à notre époque est devenu impossible sous peine d'ennuyer les joueurs actuels.

En conclusion, Call Of Duty WWII reste un COD avec un solo hollywoodien et un multijoueur efficace avec ce retour aux sources, mais gâché par des bugs de connexion et l'absence de serveur dédié.


Ajouter à mes favoris Commenter (6)

     
Signaler
(Jeu vidéo)



Il y a une chose que l'on ne peut pas reprocher à Microsoft, c'est de tenter des choses pour satisfaire ses clients, certes il manque clairement des exclues à donner à manger à la One, même si avec les jeux multi il y a déjà énormément à faire. L'une de ces choses, c'est la rétro compatibilité, après nous avoir proposé la rétro des jeux Xbox 360 sur Xbox One avec des mises à jour hebdomadaire ce qui est un tour de force. Vlà t'y pas qu'il nous propose maintenant la rétro compatibilité des jeux Xbox première du nom, en effet depuis le 24 octobre on peut mettre son jeu dans une One pour y jouer, si évidemment il fait parti de la liste des 13 premiers titres disponibles.

Personnellement, je n'ai que Ninja Gaiden Black qui fait parti de cette fameuse liste, ce qui est déjà pas mal, alors quand j'ai mis le jeu dans ma One et que j'ai téléchargé le jeu, j'ai pris une vraie claque, adieux l'aliasing bonjour le 1080p/60fps, bref je ne pensais pas qu'il allait être aussi propre et aussi fluide. Pour le reste ça reste le meilleur Ninja Gaiden de la licence donc je n'ai pas grand-chose à vous dire.

Alors voilà comment ça fonctionne si vous avez l'un de ses jeux dans l'une de vos vieilles étagères. Pour les jeux en dématérialisé vous pouvez d'ores et déjà vous lâcher sur le store Xbox pour une dizaine d'euros.


https://microsoftwaypoint.com/

Voir aussi

Jeux : 
Ninja Gaiden Black
Plateformes : 
Xbox, Xbox One
Sociétés : 
Tecmo, Team Ninja
Ajouter à mes favoris Commenter (11)

  
Signaler



Assassin's Creed, depuis sa création cette licence nous a fait visiter des époques toutes plus différentes les unes que les autres malgré les quelques moments d'attardement sur l'époque d'Ezio. Depuis sa création je rêve d'un épisode AAA sur l'Égypte et/ou le Japon, j'ai donc accueilli Origins à bras ouverts, ajoutons à ça la bonne idée de laisser du temps à cette licence si importante dans le jeu vidéo, mais pourtant en perte de vitesse pour moi.

Nous voilà donc enfin avec une époque tant attendue, l'Égypte pays à l'histoire si riche, ses Pharaons, ses Pyramides, sa Cléopâtre, ses Hiéroglyphes, mais aussi ses mystères, bref il y a vraiment de quoi faire et ce ne sont pas les premières heures de jeu qui auront eu raison de mon enthousiasme. J’étais inquiet pour cette version One Fat vu comme la communication s'était attardé uniquement sur les versions One X et PS4 Pro, mais le jeu est vraiment beau sur Xbox One alors je suis impatient d'avoir cette petite Xbox One X pour en prendre plein la figure.

Au niveau du gameplay, les débuts sont déroutants avec un choix des touches de combat déstabilisant, petite gâchette droite pour les coups normaux et grande gâchette droite pour les gros coups, X (Carré) pour l'esquive et le bloque avec la petite gâchette gauche, mais on s'y fait finalement rapidement après deux trois combats, même s'il m'arrive encore de faire quelques fausses routes. Pour le reste, c'est du classique y (Triangle) pour l'élimination silencieuse, A (croix) pour sauter etc, la petite nouveauté étant qu'il n'y a plus de touche de sprint A + Grande Gachette Bayek se mettant a courir avec le joystick gauche poussé à fond.

Tout ça pour vous dire que je suis heureux d’être en Égypte, heureux de retrouver Assassin's Creed plus mystérieux avec un univers se prêtant au rêve et à l'exploration. Il s'annonce grandiose et je suis impatient d'en savoir plus.

PS : pas de mission solo dans ce Gameplay, uniquement des missions annexes.


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
(Jeu vidéo)



Après avoir surpris son monde avec L'Ombre du Mordor, Monolith Productions nous reviens avec sa suite intitulée L'Ombre de la Guerre et le moins que l'on puisse dire, c'est qu’après 2 heures de jeu, il y a énormément de choses à faire sur la première mission à Minas Ithil.

Techniquement, j'ai sous les yeux un jeu un poil plus riche que le premier puisque nous avons à faire au même moteur de jeu que l'Ombre du Mordor avec bien évidemment des mises à jour pour profiter "pleinement" de la puissance de nos consoles et autres Pc. Non nous n'aurons pas une grosse claque technique dans la tronche, mais le jeu a le mérite d’être tout de même jolie à l’½il, surtout au vu de la taille des maps.

Niveau gameplay, on prend la même base que le premier, en y ajoutant une plus grosse part de Rpg histoire d'améliorer notre petit Talion et ses pouvoirs de la lumière, mais on donne aussi plus de liberté à la création de son armée, bref on a assez de nouveauté pour éviter l'effet Bis repetita.

Pour finir, j'avais peur de me retrouver avec un Mordor 1.5 et il faut dire que c'est limite, mais les ajouts sont à mon sens assez important pour ne pas tomber dans cette impression. Les fans de l'Ombre du Mordor y trouveront leur compte sans aucun problème quand les autres devront forcément passer leur chemin s'ils n'ont pas du tout accroché.


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
(Jeu vidéo)



Aaaaaah ! Cuphead, Cuphead, ce jeu aura fait couler beaucoup d'encre que ce soit par son style graphique des années 30 tous comme son ambiance, mais aussi pour sa difficulté. Après quelques années d'attente le voici enfin disponible depuis le 29/09 sur Xbox One, Windows 10 et Steam pour la modique somme de 19,99 ¤.

Alors voilà j'ai pu tater du jeu vu que j'ai craqué comme beaucoup de joueurs et le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeu est encore plus beau quand on y joue, les animations sont saisissantes et le tout propose une difficulté au petit oignon, les niveaux ne sont pas insurmontables, mais ils vous faudra énormément de concentration sous peine de recommencer jusqu'à enfin avoir compris ce que le niveau et les boss vous réservent, certes c'est difficile, mais quand on y repense suffit d’être attentif et tout se passera pour le mieux.

Pour le gameplay, nous sommes tout d'abord sur un plateau où se proposent à nous pêle-mêle des niveaux de "Run N' Gun", combat endiablé contre des boss et un magasin histoire d'acheter de nouvelles armes, super attaques ainsi que des esquives. Pour les combats de boss, il faudra apprendre tous les coups de ces derniers afin d’esquiver au mieux ses attaques et aussi appréhender au mieux leurs différentes transformations alors que pour les phases de "Run N' Gun" il faudra avancer dans un niveau où nous devrons aussi affronter différents ennemis qui auront chacun leurs propres aptitudes pour finir par éliminer ce qui s'apparente à un mini-boss.

Musicalement, c'est juste du grand art, du Jazz (swing), du blues bref tout ce qui a fait les années 30 et franchement ça devait être une époque magnifique musicalement parlant parce qu'on ne peut pas dire que l'économie était au beau fixe.

Ce qui ressort de tout ça, c'est que l'on est face à un die and retry à la sauce platformo-shoot them up. Un savoureux mélange qui vous demandera surtout d’être attentif à tout ce qui se passe à l'écran, la moindre inattention se paye quasiment cash, car vous n'aurez le droit qu'à 3 touches avant de mourir et de recommencer le niveau. Bref un jeu que je vous recommande si vous êtes sensible à tout ce que je vous ai énuméré ci-dessus.


Voir aussi

Jeux : 
Cuphead, Cuphead (PC), Cuphead (Xbox One)
Plateformes : 
PC, Xbox One
Sociétés : 
MDHR
Ajouter à mes favoris Commenter (23)

Édito

Au sein du 5e Temple, un chevalier vêtu d'une armure d'or brillant de mille feux, est connu sous le nom d'Aiolia, c'est le chevalier d'or du Lion et il se fait grave chier.

 

Alors, il s'occupe comme il peut en jouant aux jeux vidéo et en partageant sa passion caché pour le jeu vidéo, si toi aussi tu aimes le jeu vidéo, vient jeune chevalier, viens partager avec moi.

 

Aiolia Passion Gaming c'est un habile mélange entre Aiolia et les jeux de Léa, mais attention je ne suis pas un casual, je joue beaucoup trop et depuis trop longtemps, ici vous aurez des articles originaux ou pas, mais aussi de temps en temps mes vidéos Youtube, alors bienvenus à tous.

Archives