Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Blog d'un cochon aviateur au nom hybride

Par Vicporc Blog créé le 29/04/12 Mis à jour le 31/12/14 à 16h33

Ajouter aux favoris
Signaler
Critiques et Découvertes (Jeu vidéo)

Je n'aurais jamais acheté Little Inferno s'il n'avais pas été dans le dernier humble indie bundle. Et cela a cause de son prix excessif, et son peu d'intérêt. Un intérêt que je n'avais en réalité pas ciblé. Ayant fini le jeu, je peux maintenant comprendre pourquoi beaucoup de gens apprécient ce jeu et que d'autres pensent que les developpeurs se moquent du monde. Pour ma part, je penche des deux cotés.

Little Inferno était attendu car on trouve a sa création un certain Kyle Gabler, ancien créateur de World of Goo, un des plus grands succès du jeu indé. La patte Gabler, ce sont des musiques avec des choeurs mignons, un design enfantin et travaillé, et des ambiances assez barrées. Tout ça, on le retrouve dans ce Little Inferno. Qui est présenté comme ceci.

Ce jeu, c'est une parodie. C'est cela que beaucoup de journalistes (et de gens) n'ont pas compris a la sortie. Vous êtes aux commandes d'un petit garçon, qui reçoit comme cadeau la "Little Inferno Entertainment Fireplace", une cheminée support de jeu. Dans le pays du garçon, il fait froid, et pour se consoler, il va bruler a la chaine, tout ses jouets, ou autres objets. Il va rester devant le feu, tout faire brûler. Sans jamais détourner son regard, pris d'une frénésie pyromane. Le scénario, derrière un aspect amusant, est donc terriblement glauque. Ne serait ce que parce que la cheminée est un cadeau pour un enfant, et qu'il vous incite a la pyromanie. L'écriture de Little Inferno est tout bonnement géniale, c'est même, a mon sens, le seul vrai point fort du jeu. Mais nous y reviendront.

Pour l'heure, on débute le jeu. On reçoit des lettres de Mme Nancy, la présidente de la fabrique de Little Inferno. Vous disposez de catalogues, remplis d'objets, que vous allez débloquer au fur et a mesure que vous les acheterez. Ces catalogues ont plusieurs thèmes, et les objets a bruler sont particulièrement variés: du pirate à la bombe h, de la statue en bois a la poupée. Et certains sont particulièrement barrés et glauques, comme le bus de voyage, dans lequel on entend les enfants crier juste avant qu'il explose, ou les pilules anti depressives de votre mère. L'intérêt se renforce avec l'acquisition du catalogue consacré aux jeux vidéos, comportant des parodies et des clins d'oeil très sympathiques. Le but du jeu est de trouver des combos pour avancer, de deux ou trois objets a brûler ensemble. Au départ, c'est adictif, on se plait a chercher les combinaisons.

Puis c'est le drame. On trouve de plus en plus de combinaisons, mais on galère aussi de plus en plus. Et on doit attendre. Encore, toujours pour que les objets se chargent. On perd du temps, on se fruste, on s'agace. La parodie de jeu facebook se met en place a ce moment précis, me direz vous. Mais c'est aussi a ce moment que l'on aperçoit ses travers. Je me suis ennuyé. Little Inferno était devenu un mauvais jeu facebook en voulant s'en moquer. Alors, au bout d'un moment, a force de perdre des minutes devant un écran fixe, je suis allé voir une soluce, j'ai torché tous les combos, j'ai accedé a la fin du jeu. J'y ai peut être perdu une grande partie de l'intérêt du jeu, mais bon. Autant apprécier l'écriture sans devoir se coltiner une mécanique insupportable.

L'écriture, donc. Voici le véritable intérêt de Little Inferno. Vous recevrez des lettres de votre voisine, ainsi que de Mr Meteo, et de la fondatrice de Tommorow Corporation. Des lettres, qui, bien que courtes, créent des personnages attachants et complètement loufoques. Votre voisine est dans l'éxagération totale des codes d'écritures caricaturaux de la jeunesse, dans son consumérisme, son addiction au feu. Elle crie, vous incite a faire des choses, vous demande de lui envoyer des objets. Le reste serait du spoil. Faites en l'expérience, la fin de Little Inferno est aussi inattendue que géniale.

Little Inferno est une parodie non réussie. Une expérience addictive au début, qui devient frustrante et agaçante petit à petit. Au point que l'on perd l'envie de jouer, a mon sens, et que l'on passe a coté de l'intérêt du jeu, qui est son écriture et son humour noir, diaboliquement sarcastique, glauque et métaphorique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Cinemax
Signaler
Cinemax
Ca ne me tente pas vraiment ce jeu, j'ai bien peur de m'ennuyer aussi, alors que je suis un grand fan de World of Goo (surement mon jeu indé préféré d'ailleurs : les musiques, le gameplay, l'histoire, l'humour, le côté glauque,...).
La je ne sais pas, tout ce que je lis sur le jeu (toi y compris) parlent d'ennui...
Donc je verrais le jour où il sera en promo steam.
Nemesis-8-Sin
Signaler
Nemesis-8-Sin
Du coup, c'est peut-être parce que j'ai grandi en faisant bruler des trucs dans ma cheminée que Little Inferno m'a fait chier du début à la fin. :ninja:
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Onink > Perso j'ai mis 3h et qqs pour le finir, sans débloquer toutes les combinaisons et en faisant des truc à cotés
Also, non 10€ c'est pas "cher" pour world of goo.

Kasai > l'ambiance de World of Goo dans les vidéo était quand même assez glauques aussi, les musiques, ce que racontait le mec aux panneaux...
Kasai
Signaler
Kasai
_Mrrockpsy95_ (punaise faudrait te pendre par les orteils pour avoir choisi un pseudo pareil) > tu n'es pas mal à l'aise avec les vidéos de ce créateur justement ? Autant j'ai beaucoup aimé World of Goo, autant les séquences hors-jeu me mettaient vraiment mal à l'aise et ça se retrouve dans le teaser de Little Inferno je trouve... Bizarre car c'est vraiment selon moi une certaine incohérence entre l'univers et les cinématiques justement.
Onink
Signaler
Onink
Au fait, tu as mis combien de temps pour le terminer, environ?
Urashima_Keitaro
Signaler
Urashima_Keitaro
J'ai fini le jeu ce matin. Je ne me suis pas forcément ennuyé et j'ai été très surpris par la fin de ce jeu.
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Bah forcément si tu te nique le jeu aussi @_@.
En vrai, c'est un jeu à faire en faisant autre chose, c'est un feu de cheminé quoi.
_Mrrockpsy95_
Signaler
_Mrrockpsy95_
Je l'ai fait sur Wii, excellent jeu, en effet. Très bonne bande son également.
Onink
Signaler
Onink
Je l'ai, il faudrait que j'essaye. Tu me l'a bien vendu, le côté narration m'intrigue. En tout cas, si tu ne l'as pas fait, je te conseille World of Goo (pendant les soldes Steam, car je crois qu'il est à 10 boules ce qui est un poil cher), que je viens de terminer et qui est juste génial. On retrouve un peu ce que tu décris, à savoir une narration minimaliste mais super glauque, et très critique. Avec un excellent gameplay en plus. :P

Édito

Toi qui entre ici, abandonne tout espoir. Tu rentres dans le domaine d'un cochon aviateur au nom hybride, dont le pseudo a été crée par l'esprit de la diabolique Metyst. On y parle de jeux flashs, de jeux indépendants, de jeux plus connus, ou pas. On y parle d'art, japonais, chinois, ou international. On y parle parfois de musique, et aussi de grosses conneries. A tes risques et périls, lecteur.

Avatar par Zachula

____

 

____

ORIGINAL SOUND BLOGGERS, podcast sur les musiques de jeu vidéo animé par Poulpyblast, Onink et moi-même. (Et parfois, on a des invités qui transmettent une classe colossale par la voix. Si si.)

Egalement disponible sur Itunes dans la catégorie Podcast > Jeux et Hobbies > Jeu video

_____

Anfawards 2013

 

Krystaward 2013 du "Meilleur Hipster" et "Meilleur faux départ" :3

Archives

Favoris