La Cave de Zammon V2

La Cave de Zammon V2

Par Zammon Blog créé le 13/05/12 Mis à jour le 02/09/12 à 09h04

Partage d'expériences vidéoludiques

Ajouter aux favoris
Signaler
Arrivages

Cette semaine j'ai enfin reçu mon petit joujou commandé sur Amazon (livraison hyper rapide d'ailleurs, moins de 36h !), un fightpad Street X Tekken aux couleurs de Sagat. Pourquoi Sagat me direz vous? Et bien tout simplement parce que c'est le pad filaire le moins cher que j'ai pu trouver. Si j'avais pu en avoir un a ce prix la aux couleurs de Ken ou Rose, j'aurai sauté dessus sans aucun doute !!!

Après quelques parties effectuées en ligne, mes premières impréssions sont plutot positives. La manette ressemble comme deux goutes d'eau a un pad Saturn, toujours considéré comme un must pour les jeux de baston. Elle dispose de 6 boutons + 2 gachettes. A noter qu'elle dispose d'un selecteur a l'arriere qui permet d'assigner le D Pad au joystick gauche, droit, ou au D Pad de la manette classique. Tiens parlons en de ce fameux D Pad, car c'est la que réside le coeur de cette manette. Il est légerement surélevé, ce qui permet de pouvoir enchainer les mouvement avec beaucoup de fluidité. Lorsque j'ai pris pour la première fois le pad en main, je dois avouer que j'ai eu un peu peur, et passé la première partie, j'ai été tout simplement emerveillé par tant de maniabilité.

Alors oui, je sais que les puristes vont crier au scandale en disant qu'un vrai joueur de SSFIV, pour des performance optimales, joue au stick blablabla ... oui, je suis en partie d'accord, mais j'estime que d'une part, je joue avant tout pour me faire plaisir, j'ai essayé de me faire violence sur un stick et ça ne m'a que moyennement plus, alors en attendant de pouvoir m'acheter un véritable stick type Arcade Pro de chez Hori, je me contente de mon merveilleux petit pad, et d'autre part, je ne vais pas aller chercher a défier Umehara Daigo ou Justin Wong, donc pour mon humble niveau, ça devrait aller :)

D'ailleurs en parlant de tueurs, j'ai eu la chance de pouvoir affronter un adversaire de choix, face auquel je n'ai pas pu faire grand chose. J'etais en train de m'entrainer a la prise de main de Rose, et je n'ai pu gagner qu'un round ... ^^

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Trouvailles du Web

Voici un court métrage dans la veine de l'excellent "Pixels" de Patrick Jean, qui tourne pas mal sur la toile ces dernières heures.

Enjoy :)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Musique

Aujourd'hui je vous propose une nouvelle rubrique. Je vais essayer de vous présenter chaque semaine album qui me tient particulièrement a coeur.

On commence aujourd'hui avec l'album d'un guitariste peu connu, mais vraiment talentueux: Guthrie Govan

 



Guthrie Govan est un guitariste anglais reconnu en grande partie pour son travail au sein du groupe Asia de 2001 à 2006. Il sort cette même année son premier et unique a ce jour album solo, instrumental, intitulé Erotic Cakes.
Dans quel style classer cet album? La question est difficile tant les influences sont variées: métal, blues, rock, jazz ... rien que ça !
Guthrie a développé un style bien à lui, et à un toucher avec son instrument digne des plus grands guitaristes tels que Steve Vaï ou encore Joe Satriani. Beaucoup de critiques ont déclaré Erotic Cakes comme le Passion & warfare (Vaï) de ce siècle, c'est peu dire !!
Erotic Cakes ne plaira surement pas aux réfractaires de la musique instrumentale, mais il vaut tout de même le détour, il s'agit là d'un véritable petit bijou qui mériterait d'être reconnu à sa juste valeur ! 

Tracklist



1. Waves 
2. Erotic Cakes 
3. Wonderful Slippery Thing 
4. Ner Ner 

5. Fives 

6. Uncle Skunk 
7. Sevens 
8. Eric 
9. Slidey Boy 
10. Rhode Island Shred
11. Hangover 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Test

Bonjour à tous!

Aujourd'hui le vous propose un petit test d'un jeu indie sorti fin 2011: The Binding of Isaac.

Voici le pitch, complétement improbable: Tout va bien pour Isaac qui vit paisiblement avec sa mère. Lui passe son temps à jouer, et elle a regarder des émissions de TV religieuses, jusqu'au jour ou une voix céleste intervient pour la prévenir qu'Isaac est corrompu, et qu'elle doit y remédier, une première fois en le privant de toute source d'amusement, puis en l'enfermant dans sa chambre, et enfin, en lui demandant de le sacrifier au nom de dieu. Isaac parvient a s'enfuir dans les sous sols de la maison, et c'est là que l'aventure commence ....

On incarne donc le frèle et nu Isaac, dans les dédales labyrinthiques situés sous la maison, armé simplement de ses larmes. Le jeu est la plupart du temps décrit comme un Zelda-like, dans le sens ou l'on voit notre cher Isaac en vu du dessus, et qu'on le deplace simplement dans 4 direction. Il en va de même pour les tirs, impossible de tirer en diagonale par exemple. Beaucoup de tests sur la toile ont décrit ça comme un défaut, signe d'une époque révolue du jeu vidéo. Perso, je trouve que cela ajoute du charme au jeu. En effet, la Edmund McMiller, connu à la base pour l'excellent Super Meat Boy, nous propose des jeux résolument Old School, donc cet petit détail va dans ce sens.

Pour progresser dans le jeu, Isaac pourra récupérer divers Objets qui lui conféreront différents pouvoirs, et modifieront également son apparence physique. Il y a énormément d'objets a collecter dans le jeux, qui sont répartis en plusieurs catégories: les améliorations permanentes, qui vous donne par exemple, des larmes plus puissantes, les objets de collection, qui augmentent vos stats, les objets utilisables, les familiers, qui vous octroie un petit ami de route qui vous suit en tirant sur les ennemis par exemple, les pillules, qui donnent des bonus/malus, et les cartes de Tarot, aux effets variables.


Comme dans tous jeux, a la fin de chaque niveau, vous affrontez un boss, originaux pour la plupart, mais je n'en dirai pas plus a ce sujet pour ne pas trop spoiler le scénario ... Il y a énormément de types d'ennemis, et il faudra un certain temps et pas mal d'echecs avant de comprendre leurs patterns.

La grosse originalité du soft tient dans le fait qu'a chaque partie, les niveaux, ennemis, et bonus sont générés aléatoirement. Ajoutez a cela la présence de plus d'une douzaine de fins différentes, et on obtient une replay value excellente. D'autant plus que la difficulté augmente après avoir vu un peu plus de la moitié des fins disponibles. Il y a également des personnages a débloquer si l'on rempli certaines conditions au cours d'une partie, qui ont chacun des attributs particuliers.


La musique n'est quand a elle pas en reste, puisqu'elle a été composée par le génial Danny Baranowsky, qui a deja officié sur l'énormissime Super Meat Boy

A noter qu'il existe une extension, sortie en 2012, appellée "The binding of Issac: The Wrath of the Lamb", qui ajoute de nouveaux niveaux, de nouveaux pouvoirs et de nouveaux ennemis. Je vous la conseille fortement, le nombre d'objets, et par conséquent de pouvoirs augmentant considérablement ... j'ai par contre toruvé que cela rendait le jeu un tout petit peu plus simple.


The Binding of Isaac est devenu en peu de temps un de mes jeux favoris, et je ne saurais que trop vous le conseiller, d'autant plus que le jeu est disponible sur Steam pour moins de 5€ !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Trouvailles du Web

Ceux qui suivent l'actualité du versus fighting ont pu suivre avec attention l'EVO 2012, formidable compétition ou s'affrontent les meilleurs joueurs venus des 4 coins du globe pour en découdre sur les meilleurs jeux du moment, dont SS4AE

En pleine période Street, j'ai essayé de regarder un maximum de matchs, et j'ai pu voir que le niveau etait vraiment excellent cette année :)

Sans plus attendre je vous laisse avec le Top 8 du tournoi :)

(Disponible également sur le site de Ken Bogard, et commenté en prime :) )

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Arrivages

Bonjour à tous et a toutes :)

Après une petite absence, pour diverses raisons, me revoici! Absence en partie dûe a un problème matériel que je viens de "résoudre".

En effet, j'ai pu assister impuissant au décès de mon MacBook blanc, après 5 ans de bons et loyaux services ... enfin décès c'est vite dit, pour je ne sais quelle raison, une des touches CMD reste en position "enclenchée", ce qui fait que je ne peux tout simplement plus l'utiliser normalement, sans brancher un clavier en USB ... 

Après moultes hésitations, j'ai donc décidé d'investir dans une machine plus puissante. En effet, je commençais a voir les limites du matériel. Faisant de la photo et de la musique, j'ai besoin de quelque chose qui soit assez performant pour ne pas planter pendant une importation de 1200 photos d'un coup ^^

Je me suis donc rendu au Darty du coin, ou j'ai finalement jeté mon dévolu sur un MacBook Pro 13'', sans ecran Retina, avec la 2nde configuration (Core i7 2,9 ghz, HDD 750 Go, 8 Go RAM), qui coute tout de même la coquette somme de 1549€ sur le site d'apple. J'ai pu toutefois grâce a un ami obtenir la bête avec une remise assez importante! J'ai effet touché la bête pour 1383€ !!

Depuis, je dois avouer que c'est quand même le bonheur! La machine est très rapide, me lance de grosses applications a la vitesse de l'éclair, et est capable de gérer de grosses quantités de données en même temps! (petite pensée pour mon ancien mac qui pénait a m'afficher mes bibliothèque de Delicious Library ....)

Je n'ai pas encore pu jouer a de gros jeux dessus, le seul qui occupe mon temps entre deux parties de Super Street Fighter IV en ce moment étant Blinding of Isaac, que je ne saurai que trop vous conseiller, et qui fera l'objet d'une critique dans un avenir plus que proche !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Ciné/TV

Aujourd'hui, on va parler brièvement d'une série que j'affectione particulièrment: Chuck.

 

Je connaissais la série depuis déja un petit moment, mais celà ne fait que quelques semaines que j'ai commencé a la regarder avec assiduité.

Elle nous raconte les aventures de Chuck Bartowski, un jeune geek travaillant dans un "Buy More", au SAV Informatique. Sa vie va se voir boulversée le jour ou il recevra de son ancien meilleur ami un email contenant les bases de données de la CIA et de la NSA: L'intersecret. Ces informations se voient logées dans son cerveau, et il aura un espèce de don, qui lui permettera, dès qu'il verra par exemple un individu fiché, de tout savoir de lui, du moins les informations connues de la CIA et de la NSA.

Chaque agence enverra donc son agent pour protéger Chuck et l'intersecret: John Casey pour la NSA, un agent qui ne vit que pour servir sa patrie, très droit et intègre, qui n'apprécie guère Chuck, et Sarah Walker pour la CIA, jeune espionne pleine de charme et de talent.

D'autres personnages hauts en couleur feront leur apparition au cours de la série, comme Morgan, le meilleur ami de Chuck, Elie sa soeur, et Devon, alias "Captain Trop Top" (Captain Awesome en VO), ou encore Jeffrey et Lester, qui restent mes personnages préférés de la série. Ces derniers forment au cours de la série un groupe de musique un peu kitsch avec lequel ils reprenent quelques grands standards ....

Chuck mélange avec habilité humour, action et suspens, avec une intrigue bien ficelée ne se dévoilant que petit peu par petit peu. De nombreuses stars feront leur apparition au cours des saisons, comme Robert Patrick, Linda Hamilton, ou encore Steve Austin, Kristin Kreuk et Timothy Dalton. Les clins d'oeil a d'autres oeuvres, films et jeux vidéos en tête, seront également de la partie, un régal en soi!

Si vous ne connaissez pas, tentez au moins la première saison, composée d'une petite quinzaine d'épisodes seulement, vous ne serez probablement pas déçus !

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
Séquence Souvenir - Oldies

Kung fu Kid fait partie de ces jeux qui ont bercé mon enfance, et qui m'ont fait passer de nombreuses heures de ma vie devant mon téléviseur.

Le scénario, comme souvent a l'époque tient sur une feuille de papier toilette: Le grand sorcier Malanda s'est reveillé, et comme vous êtes apparament le seul gars à avoir assez de c***** pour s'occuper du bonhomme, vous voila parti botter ses fesses ainsi que celles de son armée de sbires.

Le jeu se présente sous la forme d'un Beat'Em All des plus classiques, on avance, on frappe, et ainsi de suite. Graphiquement le jeu n'est pas des plus beaux, mais s'en sort plutot bien. Il en va de même pour la bande son. La durée  de vie était plutot courte, puisque le jeu pouvait être bouclé en une dizaine de minutes, comme vous pourrez le voir avec un run complet en vidéo a la fin de cet article.

 

Ce qui m'avait beaucoup marqué a l'époque, ou on etait tous a peu près fan de Jackie Chan, c'est ce coté plutot fluide et esthétique dans les combats, bien que la palette de coups se limite a un coup de pied en pleine face, un coup bas, et un coup de pied sauté que ne renierai pas le défunt Bruce Lee. Le jeu permet également d'effectuer des wall jump, ce qui dynamise encore un peu plus le tout. Moi qui n'avait jamais touché un jeu de combat de ma courte vie, j'etais aux anges ! Avec du recul, je me rend compte que le jeu n'est pas un véritable hit, mais il gardera toujours une place particulière dans ma vie de Gamer :)

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Test


"Vous êtes mort"

C'est probablement la phrase que vous verrez le plus durant votre épopée dans le monde de Dark Souls. Après Demon's Soul, exculif a la PS3, les petits gars de From Software remettent le couvert fin 2011 sur Xbox 360 et PS3 avec cet épisode résolument Old School.

Pourquoi Old School ? Parce qu'ici, pas question de scripts a gogo et de scènes cinématique a foison. Ici, on avance, on meurt, et on recommence. Le Die and Retry comme on en avait pas vu depuis des lustres (si on excepte l'excellent Super Meat Boy! ).

L'originalité de Dark Souls viens du fait que vous êtes parachuté dans un monde dont vous ne savez rien. En effet, vous commencez le jeu comme un mort vivant, et commencez a érrer dans des contrées sombres. Le jeu se présente comme un ARPG au gameplay exigent et aux mécaniques de jeu bien huillées.le système de combat est dynamique, et la difficulté vient du fait que même ce petit soldat squelette que vous explosez en deux temps trois mouvement dans n'importe quel autre jeu peut vous faire passer de vie a trèpas en moins de temps qu'il n'en faut  ... Chaque ennemi est potentiellement mortel, il faudra donc avancer avec prudence, et bien connaitre vos ennemis pour savoir si vous êtes en mesure de les affonter ou non. En effet, dès le début de l'aventure, vous avez la possiblité d'emprunter plusieurs chemins, la map étant ouverte, vous pouvez ainsi vous retrouver dans une zone qui, en principe, en suivant le déroulement "normal" du jeu, ne doit être visitée que bien plus tard. J'en ai fait les frais en voulant perséverer vers la dite zone durant quelques heures avant de découvrir un autre chemin, qui la m'amenait vers la bonne voie ... 

Vous l'aurez donc compris, chaque ennemi est potentielement mortel, il en va de même des boss. En effet, les Boss Fight vous promettent des affrontements contre des ennemis gigantesques, qui semblent parfois perdus d'avance. Mais n'oubliez pas, chaque problème à sa solution!

L'ambaince du jeu est sombre, très sombre, et l'absence de musique durant la quasi totalité du jeu, en dehors des combats contre les boss renforce cette impréssion de solitude, car oui, dans Dark Souls, et bien vous êtes seul. Il y aura bien quelques PNJ pour vous aider lors des affrontements délicats, mais autrement, vous vous aventurerez seul dans cette immense contrée. Il ya bien sur la possibilité de jouer en ligne, en coop ou en pvp, mais je vous conseille de vous faire au moins un run hors ligne, histoire d'apprécier le soft de fond en comble, sans qu'un autre joueur plus expérimenté que vous ne vous ouvre la voie en ne vous laissant que les miettes ... (oui ça sent le vécu ^^ ). Le jeu est bourré de recoins contenant des tas d'objets, d'armes et armures, de lieux optionnels, et de quêtes secondaires. Il faudra en effet bien explorer chaque recoin de la map pour ésperer en découvrir tous les secrets, le tout grâce à un level design très ingénieux, et très inspiré pour le coup.

Vous l'aure donc compris, Dark Souls est donc un jeu exigent, avant tout destiné a un public fan de jeux hardcore ....  J'éspère en tout cas vous avoir donné envie de vous y frotter ;)

Voir aussi

Jeux : 
Dark Souls
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

  
Signaler
Arrivages

Aujourd'hui au boulot, j'ai eu une bonne surprise, avec un arrivage de produits peu habituel (je travaille dans un dépot cash, et les bons jeux rétro, c'est quand même plutot rare quand ça rentre en gros paquets ... ).

Un Gameboy Color, et une flopée de Pokémon encore en boite et avec notice !

Cela ne me rajeunis pas en tout cas .... 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Édito

J'ai toujours été passioné par les arts touchant au multimédia, ce blog a pour but de partager avec vous mes expériences vidéo-ludiques :)

Archives

Favoris