Premium
Le blog de Tiris, game designer chez Ivory Tower

Le blog de Tiris, game designer chez Ivory Tower

Par Tiris Blog créé le 03/01/10 Mis à jour le 22/03/15 à 23h15

Plongez dans les coulisses du jeu vidéo et de son développement avec Tiris, game designer chez Ivory Tower.

Ajouter aux favoris
Signaler
Réaction

L'année passée, nous avons eu l'honneur de recevoir Frédéric Mitterrand chez Ankama. A cette occasion, il avait formulé le voeu d' « Encourager la conservation du patrimoine vidéo-ludique, stimuler la création par un soutien adéquat aux entreprises et renforcer la formation et l'éducation à ce média ».

 

Hier, lors des voeux à la presse, le ministre de la Culture et de la Communication a renouvelé ce voeu :

 La création visuelle, c'est aussi le continent immense des jeux vidéo. Je souhaite que mon ministère renforce son action en faveur de ce secteur très créatif, dont la filière doit être encouragée et consolidée. Une réflexion de fond sera menée sur le statut juridique du jeu vidéo, qui est aujourd'hui incertain et mal défini. J'ai demandé qu'on étudie la mise en place d'un fonds de garantie pour le jeu vidéo, comme il en existe pour le cinéma. Il permettra d'accompagner les investissements, notamment des petites entreprises indépendantes. J'ai pu observer la qualité de la vitalité de ce secteur lors de mon déplacement à Valenciennes. Je sais que de nombreux jeunes créateurs de jeux vidéo partent à l'étranger une fois leurs études terminées : c'est une chance mais aussi un gâchis et je souhaite faire davantage pour qu'ils puissent travailler et créer en France.

L'ambition numérique doit être placée au service de la diversité culturelle. Pour ma part, je suis convaincu que la création et la diffusion des oeuvres relèvent du domaine des « investissements d'avenir ». La révolution numérique nous offre une chance historique d'en démultiplier les effets, par les opportunités qu'elle offre de rapprocher la création de ses publics.

(lire le discours complet)

Si on attend toujours des résultats avant de crier victoire, il est tout de même rassurant de voir une telle initiative, à moins qu'il ne soit déjà trop tard ?

Pour travailler dans le milieu et avoir beaucoup d'amis qui y travaillent aussi, je peux vous assurer qu'il existe un vrai sentiment de délaissement des politiques à notre égard. Si l'ère de la dématérialisation n'avait pas permis à de nombreux petits studios de voir le jour et/ou de subsister, l'état de l'industrie vidéoludique française serait aujourd'hui vraiment morose.

Les studios de l'hexagone capables de sortir des titres AAA se comptent sur les doigts d'une main, alors qu'au Canada, des méga structures de centaines d'employés ouvrent et recrutent à tours de bras. Tout cela évidemment grâce aux subsides qui en plus de rendre la création d'entreprises plus simple permet aux boîtes canadiennes de proposer des salaires bien supérieurs.

Et même si on ne travaille pas dans le jeu vidéo pour devenir riche (un programmeur de JV peut trouver sans problème un job dans une banque où il sera payé au moins le double), il faut bien se rendre compte qu'avec cette fuite de talents vers l'étranger, les projets les plus intéressants se trouvent désormais outre-Atlantique !

Et en plus ils ont Jade Raymond, dificile de résister à l'appel du Canada.

Les fameux « investissements d'avenir »  ont été faits il y a des années au Canada et apportent déjà leurs bénéfices au pays. Et je ne parle pas des écoles et formations dont ils disposent qui viennent enfoncer le clou.

C'est une image certes assez sombre (je n'oserai pas dire « alarmistes » tant il y a déjà nombre de gens qui  tiennent ce discours depuis des années en France) mais à côté de cela nous avons des raisons de croire que tout n'est pas perdu :

La France et l'Europe ont toujours eu la cote à l'étranger du point de vue de la créativité et le niveau de vie y reste souvent excellent, ce qui fait que de nombreux professionnels y restent encore (sans compter qu'il est dur pour beaucoup de quitter ou devoir déménager avec la famille). Il faut juste espérer maintenant du concret côté investissements concrets et aides de la part de l'Etat pour enrayer la fuite des talents et la délocalisation de nombreux studios qui pourtant sont nés en France.

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Commentaires

DrussDA
Signaler
DrussDA
Les politiques sont très doué pour nous dire ce qu'on veut entendre, mais après dans les faits ça se gatte.
A mon avis avant les élections de 2012 il ne faut rien espérer. Les gamers sont de plus en plus nombreux mais ce ne sont pas eux qui vote le plus, un grand nombre est mineur, et dans le reste il doit bien y avoir + de 50% d'abstention. Parmi la petite minorité qui reste combien vont voter uniquement en fonction de ce qui est fait pour le jeux vidéo?

Le problème aussi c'est que en France on se prend un peu pour des élitistes dont les centres d'intéret doivent être plus culturel, et ou le jeux vidéo n'est pas très bien vue. Je crois qu'il faudrait déjà un peu changer le point de vue de la population sur ce sujet mais aussi des médias qui tous les 2 mois sortent un reportage pour nous dire à quel point les JV(et internet) sont méchant et dangereux pour la santé.
Warzlouf
Signaler
Warzlouf
Frédéric Mitterrand est ouvert à toutes les formes d'art et de culture, j'en suis persuadé. Bon discours, mais j'attends du concret pour me conforter dans mon opinion.

Mais je préfère entendre ça que les "Facebook n'existait pas il y a 1 an" (Valérie Pécresse) et "le firewall d'OpenOffice" (Christine Albanel). Quel talent !
Sharn
Signaler
Sharn
Tiris=>Je voterais en fonction des promesses faites à propos du jeu vidéo à partir du moment où d'autres sujets très sérieux et grave seront traités avec un maximum de sérieux, de calme, de pondération, de recul et d'analyse.
Youns
Signaler
Youns
@GameblogSanchiro Quoiqu'on en dise, j'ai rigoler en lisant ton comm, donc bien joué :D
Tiris
Signaler
Tiris
Je suis optimiste de nature, certes, mais je me dis aussi que peut-être les politiciens commence à faire des calculs et se rendent compte que la population gamer ne fait qu'augmenter et que c'est elle qui votera demain.

Si les gamers soutiennent l'industrie et le font comprendre, why not ? ^^

Okay okay, ça risque de mettre le temps, mais on ne gagne jamais quand on part en étant sûr de perdre :P.
redfive
Signaler
redfive
"Une réflexion de fond sera menée". De la pensée et au futur au bout d'un an ? Je ne vois rien de concret là-dedans...
Sharn
Signaler
Sharn
Mais on se réveille là, on parle de la France, on débauche des profs, des policiers et vous pensez qu'on va aider le jeu vidéo qui plus est avec un gouvernement de droite? Je veux bien qu'on est de l'espoir mais là ça confine à l'utopie.
Ludojak
Signaler
Ludojak
Je crois que nous sommes beaucoup ici à être septiques face à une éventuelle concrétisation des propos de Mitterrand. Mais le fait est qu'il est loin d'en être à sa première annonce en la matière, ce qui semble être une évolution en comparaison de ses prédécesseurs, non ? Je préfère y voir un signe qu'au final, les choses avanceront au moins un peu pour le jeu vidéo en France. Au passage, je me demande de quels pouvoirs il dispose pour favoriser une hypothétique réouverture du MJV...
Gorgoth
Signaler
Gorgoth
@Tiris : disons que dans notre pays, les lobbyings sont d'autant plus puissants qu'ils sont ignorés par la Loi, et donc ne sont soumis à aucune régulation légale. Et on est quand-même le pays de l'HADOPI, avec tout ce qu'on peut en conclure juridiquement et moralement. Je vois donc mal la "culture vidéoludique" réellement intéresser nos dirigeants, au-delà du simple effet d'annonce. Mais bon, peut-être que dans ce cas précis, je me goure (et personnellement, je le souhaite), mais je suis très septique, c'est tout :)
Rhadamanthys
Signaler
Rhadamanthys
Moi ce que j'attends aussi de lui c'est qu'il confirme sa volonté d'inscrire le jeu vidéo dans un processus patrimonial, comme il a annoncé vouloir le faire en début d'année(2010). Plusieurs belles initiatives n'attendent qu'un coup de pouce pour pouvoir se concrétiser (MJV, MO5...). Il était le premier à venir visiter l'expo MuseoGames (dont j'ai participé à l'élaboration ;)), j'espère que ses bonnes intentions seront suivies d'actes... Le jeu vidéo, en tant qu'objet culturel et patrimonial, le mérite.
Tiris
Signaler
Tiris
@Eldrad : Oui, ça coûte moins cher aux boites et ils peuvent du coup proposer de meilleurs salaires pour débaucher à leur aise.

@Cathedrale : Lolll j'avias pas fait gaffe :D.
Tiris
Signaler
Tiris
"Recentrons le débat si vous voulez bien... Merci."
Pas mieux.

@Gorgoth : J'ai envie de dire que si dans d'autres pays ils l'ont fait, pourquoi pas chez nous ? J'espère qu'il te fera mentir mais on est encore loin d'avoir du concret. En attendant, c'est important je pense d'en parler. Le regroupement de plus en plus fréquent de studios au sein de grosse entités pour s'entre-aider et se faire entendre va dans ce sens mais je pense qu'il est important aussi pour les joueurs de s'en soucier si ils veulent conserver la variété culturelle actuelle des jeux.

Vous imaginez vers quoi on pourrait aller si le Japon s'enfonçait dans la "crise" qu'il connait coté jeux vidéo et que l'Europe (surtout Europe de l'ouest) cessait aussi petit à petit de produire des jeux au profit de production 100% US / Canadiennes ?

Bon je force un peu le trait là mais bon ^^.
Cathedrale
Signaler
Cathedrale
j'ai cru que c'était le titre d'un jeu : Frédéric Mitterand
Eldrad
Signaler
Eldrad
Au Canada, en gros, plus du tiers du salaire d'un employé est payé par l'état, donc à ce tarif, pas surprenant que toutes les grosses boites délocalisent là bas, avec en plus l'avantage de l'anglais et de la proximité culturelle. Nos hommes politiques ici sont inactifs sous prétexte d'économie budgétaire court terme, mais en réalité nous perdons beaucoup d'emplois (vous n'avez qu'à voir les effectifs d'Ubisoft ou Gameloft qui sont minimes en France). C'est bien triste tout ça.
Gorgoth
Signaler
Gorgoth
J'ai du mal à croire que dans notre pays, la classe politique défende réellement les intérêts d'un médium qui concurrence (en "temps de cerveau disponible" et financièrement) les médias plus proches du pouvoir (TV, journaux, musique).

Que ce monsieur me fasse mentir, et je serai le premier ravi.
Trazom
Signaler
Trazom
Recentrons le débat si vous voulez bien... Merci.
SnakeLeMaitre
Signaler
SnakeLeMaitre
GameblogSanchiro c'est exactement ce que je contait expliquer, ce n'est pas à un pédophile ( c'est claire que s'en est un) et un défenseur de pédophile ( Polanski) à parler de ce média que nous aimons ( un media mature).

Le jeux-video est peut etre en recherche de reconnaissance mais faut pas aller chercher n'importe qui et c'est même en sachant refuser des soutiens qu'il montrera qu'il a une puissance et qu'il est mature.

En somme Mitterrand OUT !!!
GameblogSanchiro
Signaler
GameblogSanchiro
"L'argent et le sexe, je suis au c½ur de mon système ; celui qui fonctionne enfin car je sais qu'on ne me refusera pas. Je peux évaluer, imaginer, me raconter des histoires en fonction de chaque garçon ; ils sont là pour ça et moi aussi. Je peux enfin choisir. J'ai ce que je n'ai jamais eu, j'ai le choix ; la seule chose que l'on attend de moi, sans me brusquer, sans m'imposer quoi que ce soit, c'est de choisir. Je n'ai pas d'autre compte à régler que d'aligner mes bahts, et je suis libre, absolument libre de jouer avec mon désir et de choisir. La morale occidentale, la culpabilité de toujours, la honte que je traîne volent en éclats ; et que le monde aille à sa perte, comme dirait l'autre."

Quand bien même il ne s'agirait pas de pédophilie il s'est avoué ouvertement "touriste sexuel". Et cet homme est toujours ministre de notre pays. Qu'il aille au diable avec ses voeux, il peut bien faire preuve de bon sens sur n'importe quel sujet touchant à son ministère, le premier de ses devoirs était de savoir faire preuve d'exemplarité face à tous ses concitoyens.

Édito

L'univers du jeu vidéo m'a toujours fasciné et a toujours été source de débats passionnants pour moi, en tant que joueur, puis encore plus en tant que game designer.

Après presque 6 années chez Ankama où j'ai eu l'occasion de travailler sur pas mal de jeux et surtout de diriger le développement de Dofus Arena, j'ai rejoins Ivory Tower à Lyon afin de relever de nouveaux défis.

Tenir un blog est un exercice intéressant. En plus d'être un lieu d'échange avec des gens passionnés, cela me  pousse à essayer de toujours mieux structurer mes idées, de vulgariser des concepts parfois très techniques ou d'essayer de rendre intéressant des sujets qui de prime abord ne le sont pas forcément. C'est en fait un exercice de communication parfait pour un game designer.

J'espère que vous vous plairez à lire ce blog autant que j'ai plaisir à l'écrire !

Hervé Gengler Aka Tiris.

 

 

 

 

Archives

Favoris