Signaler
Tuto (Jeu vidéo)

Dans la première partie, nous avons vu comment ajouter des images (sprites) à notre jeu. Ces images sont et resteront des images, c'est-à-dire qu'elles ne réaliseront aucune action et ne feront que représenter visuellement les différents éléments de notre jeu. Ce sont les objects qui vont permettre de contrôler ces éléments et de leur dire comment se déplacer ou comment réagir entre eux. Et ça tombe bien car c'est ce que nous allons tout de suite découvrir !

Les objets

L'objet UFO

  1. Depuis le menu Resources, choisissez Create Object. Une fenêtre au doux nom Object Properties apparaît.
  2. Dans le champ Name (1), donnez un nom à votre objet. Par exemple : oUFO (le petit o est utilisé pour différencier l'objet du sprite).
  3. Cliquez sur l'icône à droite du champ Sprite (2). Dans la liste qui apparait, sélectionnez le sprite sUFO.

 

Les événements et les actions

Maintenant que nous avons créé notre objet, il serait intéressant de pouvoir lui donner des actions à effectuer. C'est là que les events (événements) et les actions entrent en jeu ! Grâce à eux nous allons pouvoir spécifier comment un objet doit se comporter.

Les événements se déclenchent lorsque quelque chose d'important se passe dans le jeu. Par exemple : lorsque le joueur appuie sur une touche ou que deux objets entre en collision.  

Les actions sont des choses qui se passent pour répondre à un événement. Par exemple : changer la direction d'un objet ou jouer un son.

Game Maker pourrait donc se résumer simplement en une collection d'objets possédant des actions qui permettent de leur donner un comportement à adopter vis-à-vis d'un événement particulier.

Voilà pour la petite explication. Maintenant place à la pratique ! Nous allons, tout d'abord, ajouter à notre objet UFO, un événement et une action le faisant se déplacer vers la gauche au début du jeu. Ensuite, nous ajouterons une action inversant la direction lorsque notre ovni rentrera en collision avec le bord de l'écran. Notre objet se déplacera, de cette manière, continuellement de gauche à droite et de droite à gauche.

Ajouter un événement et une action à l'objet oUFO

  1. Cliquez sur le bouton Add Event (1). Une nouvelle fenêtre apparait.
  2. Sélectionnez Create (2). L'événement s'ajoute dans la liste d'événement et est automatiquement sélectionné (surligné en bleu).
  3. Maintenant, positionnez votre souris sur l'icône représentant 8 flèches de couleur verte (1). Cliquez et maintenant le bouton gauche de la souris et déposez l'icône dans la liste d'actions actuellement vide (2).
  4. Une fenêtre Move Fixed apparaît. Dans cette fenêtre, sélectionnez la flèche de gauche dans Directions (1) et entrez 20 dans le champ Speed (2).
  5. Cliquez sur OK pour fermer le formulaire.

Voilà ! Nous venons créer notre premier événement et nous lui avons ajouté une action. Pour l'instant, nous n'avons pas encore la possibilité de tester ce que nous venons de réaliser (patience, patience !) mais faîtes-moi confiance : ça fonctionne !  Si vous avez bien suivi les différentes étapes, l'objet oUFO devrait ressembler à ça :

Je vous laisse digérer cette partie sur les événements et actions (c'est le c½ur de Game Maker) et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de ce tutoriel. Suite dans laquelle nous verrons comment ajouter une Room pour tester ce que nous venons de "programmer" et nous ajouterons un événement et une action permettant d'inverser la direction l'OVNI lorsqu'il touche les bords de l'écran.

En attendant, je répondrai avec plaisir à vos questions dans les commentaires ! 

 


Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Tuto (Jeu vidéo)

Après la petite présentation de Game Maker, nous allons enfin nous atteler à la création de notre premier jeu sans aucune connaissance de la programmation grâce à l’interface Drag & Drop de ce superbe outil qu’est Game Maker !

Avant tout chose, j’aimerai commencer par la présentation du jeu que nous allons créer. Durant ce tutorial, vous allez donc développer Intergalactica Superstars 3000 qui est un shoot ‘em up. Un shoot ‘em up simple mais un shoot ‘em up tout de même. 

Dans Intergalactica Superstars 3000, vous êtes aux commandes du Superstars 3000, fleuron de la flotte galactique humaine. Vous venez d’être envoyé en mission afin d’arrêter l’avancée d’un OVNI qui se dirige vers la Terre. Très vite, vous comprenez que vos tirs laser n’affectent pas cet envahisseur et que votre mission se transforme en mission suicide. Votre unique but est de rester en vie le plus longtemps possible en détruisant les vaisseaux ennemis largués par l’OVNI.

Le Superstars 3000 se pilote de droite à gauche à l’aide des flèches directionnelles et la barre d’espace permet de projeter des tirs laser. La partie se termine si votre vaisseau est touché soit par un tir ennemi, soit par un vaisseau ennemi.

Téléchargement des ressources 

Pour la réalisation de ce tutorial, j’ai choisi d’utiliser des ressources disponibles gratuitement sur le site Open Game Art.

La plupart des ressources disponibles peuvent être utilisées librement dans vos jeux sous certaines conditions (au cas par cas). Le « type » de licence est à chaque fois détaillé dans le bloc d’informations sur la gauche de la ressource sélectionnée. 

Création du projet

Pour créer un nouveau projet dans Game Maker, sélectionnez l’onglet New, entrez le nom dans le champ Project Name et cliquez sur le bouton sur Create.

Les sprites

Dans Game Maker, les images de votre vaisseau, des ennemis, de l’OVNI ou des autres objets du jeu sont appelés sprites. Un sprite est donc un type de ressource utilisé dans les jeux parmi d’autres (sounds, backgrounds, objetcs, etc.). Vous pouvez les réaliser vous-même à partir de votre logiciel favori ou les télécharger à partir d’internet. Game Maker possède également son propre outil d’édition de sprites. Pour Intergalactica Superstars 3000, nous utiliserons ceux téléchargés sur Open Game Art. 

Créer un sprite

  1. Depuis le menu Resource, choisissez Create Sprite. Une fenêtre Sprite Properties apparaît. Vous pouvez également ajouter un sprite depuis l’icône dans la barre de menu du haut comme illustré sur la capture d’écran ci-dessous.
  2. Dans le champ Name de la fenêtre Sprite Properties, inscrivez sPlayer
  3. Cliquez sur le bouton Load Sprite et sélectionner le sprite player se trouvant dans le dossier png.
  4. Cliquez sur le bouton OK pour fermer la fenêtre. Félicitations ! Vous venez de créer votre premier sprite. 
  5. Répétez les quatre premières étapes pour les sprites suivants (nom du fichier / nom du sprite)  : 
    playerLeft.png / sPlayerLeft
    playerRight.png / sPlayerRight
    enemyUfo.png / sUFO
    enemyShip.png / sEnemy
    laserRed.png / sLaserRed
    laserRedShot.png / sLaserRedShot
    laserGreen.png / sLaserGreen
  6. Cliquez sur l'icône en forme de disquette pour sauvegarder votre projet.

 

Nous venons de créer tous les sprites utilisés par Intergalactica Superstars 3000. Ajouter des sprites peut sembler fastidieux au départ mais vous verrez que cela deviendra rapidement une seconde nature. Petite astuce du chef : pour gagner du temps vous pouvez créer un sprite grâce au raccourci Ctrl + Shift + S.

Convention de nommage

Pour les plus curieux qui se demandent pourquoi je précède tous les noms de mes sprites de la lettre s, c’est tout simplement une convention que j’ai choisie pour différencier mes différentes ressources. Dans Game Maker, chaque ressource doit posséder un nom unique et grâce à cette convention, je peux distinguer facilement un sprite appelé sPlayer d’un objet appelé oPlayer

La suite ?

Dans la deuxième partie, nous créerons notre premier objet de jeu et lui ajouterons ses premières actions de déplacements. D'ici là, je répondrai avec plaisir à vos questions. Vous pouvez également télécharger le projet dans son avancée actuelle : Intergalactica Superstars 3000 - Part 1

A bientôt !

 


Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Game Maker (Jeu vidéo)

Quel est le point commun entre Spelunky, Hotline Miami et Risk of Rain ? Oui, des jeux indépendants. Hum, oui, old school. Quoi d’autres ? Difficiles, oui mais… Allez, un petit effort ! Vous ne voyez toujours pas ? Si je vous dis que ces trois jeux ont tous été développés avec le même moteur de jeu, j’espère que cela vous met sur la piste. Vous avez trouvé ? Pourquoi cet air dubitatif? C’est la vérité : ils ont tous les trois été développés avec Game Maker ! Malgré son apparence simpliste, Game Maker est en réalité un moteur de jeu très puissant derrière de nombreuses productions indépendantes. Envie d’en savoir plus ? Petit tour d’horizon de ce moteur qui en a dans le ventre (même du GTA).

Petit rappel historique

Avant d’aller plus loin, un petit rappel historique s’impose. 

Originellement nommé Animo, l’outil de création de jeu Game Maker développé par Mark Overmars a vu le jour en 1999 avec la sortie de sa première version publique. 

Ce n’est qu’en 2007, et six versions plus tard, que Mark Overmars annonce un partenariat avec la société écossaise Yoyo Games présidée par Sandy Duncan (ex vice-président de Xbox Europe). Ce partenariat va permettre à Game Maker de se développer plus rapidement et de proposer un véritable site web à sa communauté avec, entre autres, l’hébergement gratuit des jeux créés avec l’outil.

Enfin, en 2012, Yoyo Games annonce la sortie de Game Maker : Studio. Une nouvelle version destinée aux développeurs professionnels qui propose un développement multiplateforme rapide. La même année, un accord est également conclu avec Valve qui propose aujourd’hui toute la gamme de produits Game Maker : Studio sur sa plateforme de téléchargement Steam.

Game Maker, c'est quoi ?

Game Maker a initialement été conçu pour les développeurs amateurs afin de leur permettre de créer leurs propres jeux sans connaître un langage de programmation. Un jeu peut donc être entièrement créé à l’aide d’actions que l’on ajoute depuis l’interface Drag & Drop (glisser-déposer). 

Game Maker propose également un langage de script, le Game Maker Language (GML), qui permet aux développeurs de créer des jeux plus avancés.

L’un des gros avantages de Game Maker, outre le fait qu’il est simple à utiliser, est qu’il propose des modules d’export (payants) pour différentes plateformes tels que Windows Phone, IOS, Android, etc. Vous ne développerez de cette manière qu’un seul jeu pour plusieurs plateformes.

 Quels types de jeux peut-on développer ?

 Bien qu’il soit possible de développer des jeux 3D, Game Maker est avant tout utilisé pour la création de jeux 2D. Jeu de plateformes, d'aventure, de réflexion ou encore  shoot 'em up, la seule limite est votre imagination !

Si vous souhaitez voir un aperçu de jeux créés avec cet outil (autres que Spelunky, Hotline Miami ou Risk of Rain), je vous invite à vous rendre sur le Showcase : https://www.yoyogames.com/showcase

Les différentes versions disponibles

Game Maker : Studio existe en plusieurs versions dont une gratuite. C’est cette dernière que nous utiliserons dans le cadre du tutorial. Cette version propose les mêmes fonctionnalités de bases (à quelques exceptions près) que les versions payantes si ce n’est qu’elle vous limite dans le nombre de ressources utilisables. Par exemple, vous ne pourrez utiliser que 20 sprites et 15 objets (je reviendrai sur ces notions) dans vos projets. Ce qui est largement suffisant pour créer vos premiers jeux.  Cette version gratuite, vous propose déjà d’exporter votre jeu sous la forme d’un exécutable Windows ou Mac OS X mais également sous la forme d’une application Windows 8.

La version Standard est proposée à 49$ et, contrairement à la version gratuite, vous permet d’utiliser un nombre de ressources illimitées. La version Professional offre de nouvelles fonctionnalités (comme des options pour le travail en équipe) et est disponible à 99$. La dernière version, la Master Collection, offre la possibilité d’exporter sur toutes les plateformes supportées par Game Maker (Android, IOS, Windows Phone, HTML5 etc.) et est proposée à 799$. Il faut également savoir que ces modules d’export peuvent être achetés séparément avec la version Professional.

Vous pouvez retrouver ces informations et télécharger la version gratuite à partir du site officiel : https://www.yoyogames.com/studio

Game Maker : Studio peut également être installé à partir de Steam. Vous bénéficierez de cette manière de la possibilité d’exporter votre jeu vers le Steam Workshop. Pour ceux qui souhaiteraient acheter une version payante, sachez que toutes les versions ont participé aux dernières soldes de la plateforme de téléchargement de Valve et qu’il serait peut-être intéressant d’attendre les prochaines.

Du GTA dans Game Maker

Michael Dailly, qui a travaillé sur Lemmings et Grand Theft Auto du temps de DMA Design, est aujourd’hui responsable du développement et est en train de créer un moteur open-source de monde ouvert en 3D basé sur le premier GTA. Baptisé Your World, le projet est déjà bien avancé et permet de modifier la ville en temps réel ! Si vous souhaitez en savoir plus, direction le site officiel : http://yourworld.yoyogames.com/

 Et vous ?

En attendant, le début du tutorial, je vous invite à télécharger la version gratuite de Game Maker (depuis le site officiel ou Steam) et à l'installer.

Saviez-vous que Spelunky, Hotline Miamia et Risk of Rain avaient tous les trois été créés avec Game Maker ? Avez-vous joué à d'autres jeux créés sous Game Maker ? 


Voir aussi

Jeux : 
Hotline Miami, Spelunky, Risk of Rain
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
La vie du blog (Divers)

N’avez-vous jamais imaginé, en jouant à un jeu, une mécanique qui fonctionnerait mieux que celle proposée par les développeurs ? Bien sûr que si ! Nous avons tous en nous une petite part de « game designer » qui n’attend que vous pour se développer. Et j’irai même plus loin en disant que l’on crée des jeux chaque jour ! Comment ça, vous ne me croyez pas ? Cette vidéo devrait vous convaincre.

Alors, bien entendu, ce ne sont « que » de simples jeux. Nous sommes encore très loin d’un jeu vidéo. Mais c’est un bon début ! Se rendre compte que l’on est capable de créer un jeu, c’est déjà un grand pas en avant et il va falloir en faire un deuxième pour ajouter le mot « vidéo ». Oui, je sais déjà ce que vous êtes en train de vous dire : « Je ne sais pas programmer », « Je n’ai jamais créé de jeu », « Je ne sais même pas dessiner un rond alors comment je pourrai créer un personnage pour mon jeu », [Complétez par une phrase négative], etc. Bref, vous êtes incapable de créer un jeu vidéo. Pourtant, j’entends quand même souvent autour de moi des joueurs se demandant comment en créer. Le problème est simple : vous aimeriez en développer mais vous ne savez pas comment faire.

Alors, comment qu’on fait ?

Et là, forcément, vous vous attendez à ce que je vous livre une réponse en quelques lignes. Et c’est exactement ce que je vais faire ! A travers ce blog, je compte partager avec vous des articles sur la création de jeux ainsi que les jeux indé (ou non) qui m’inspirent.

Et quoi, t’espères qu’on va savoir créer des jeux avec ça ?

Non, non, attendez, je n’ai pas fini. Voici ce qui devrait le plus vous intéresser : nous allons surtout réaliser, ensemble, un jeu sous Game Maker (que je présenterai plus tard) sous la forme d’un tutorial. De nos jours, il est très simple de créer un jeu vidéo avec peu de moyens et même sans connaitre la programmation grâce notamment à des moteurs de jeu comme  Unity, Game Maker, Construct2, etc. Si j’ai choisi ce moteur, c’est tout simplement parce que je l’utilise personnellement pour la réalisation de mon projet et qu’il est l’un des plus simples à prendre en main.

Mais, au fait, t’es qui ?

Je parle tellement que j’en oublie les bonnes manières : me présenter. Pour faire court : je m’appelle Justin, j’ai 22 ans et je vis à Mons en Belgique. Passionné depuis toujours par les jeux vidéo, j’ai travaillé un an en tant que développeur web avant de me décider à me lancer dans l’aventure du développement de jeux vidéo. Aventure bien plus passionnante, selon moi. Mon but ultime serait de pouvoir vivre de cette passion en créant un vrai studio de jeux vidéo. Une partie de mes articles sera donc également consacrée à mon projet en cours et à l’avancement de la création de ce studio. Je ne vous le cache pas, si je crée ce blog, c’est aussi pour parler un peu de moi !

Pour résumer, dans ce blog vous trouverez :

  1. Des articles sur la création de jeu (game design, ressources, etc.)
  2. Un tutorial (en plusieurs parties) pour créer un jeu grâce à Game Maker
  3. L’évolution de mon projet (la création d’un studio)

 

J’aimerai terminer cet article par un petit exercice simple. Comme je vous le disais, nous sommes tous des game designers. Le plus dur étant de l’accepter et d’arrêter de penser que nous n’en sommes pas capables. Et une chose tirée de ma bible « L’art du game design » de Jesse Schell (j’en parlerai très souvent, vous verrez) qui a très bien fonctionnée avec moi : répétez-vous simplement que vous êtes un game designer. C’est ce que l’on appelle de l’autosuggestion. Cela peut paraître idiot mais vous ne risquez rien en essayant. Allez :

Je suis un game designer

Je suis un game designer

Je suis un game designer

Je suis un game designer

Alors, qu’êtes-vous ? J’attends votre réponse dans les commentaires !


Ajouter à mes favoris Commenter (28)

Make Games!

Par Sparcool Blog créé le 26/01/10 Mis à jour le 09/03/14 à 11h25

Suivez les aventures d'un futur studio et créez vous aussi votre premier jeu vidéo.

Ajouter aux favoris

Édito

Pour cette année 2014, une de mes résolutions était de me mettre à écrire. Je souhaitais partager avec vous mes découvertes sur l'univers de la création d'un jeu vidéo. Make Games! est donc naît mais vu son jeune âge, il ne faut pas trop le bousculer. C'est pourquoi, nous commencerons l'année en douceur avec la découverte de votre environnement de travail (Game Maker)  ainsi qu'avec l'affichage de votre premier sprite à l'écran. Etape par étape, vous découvrirez comment créer votre premier jeu vidéo. Alors, prêts pour cette nouvelle aventure ?

 

Mars 2014

Archives

Favoris