Rouages et Dentelles

Rouages et Dentelles

Par Ashlotte Blog créé le 31/03/11 Mis à jour le 14/11/17 à 11h31

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Amis de gameblog, bonjour.

 

Je ne sais pas si cette formulation convient bien, en réalité. Pourquoi ? D'une part parce je ne connais pas la plupart des gens qui trainent aujourd'hui sur gameblog, et que ma liste d'amis ressemble à un vieil emmental agonisant (Hé oui, c'est l'emmental qui a des trous, le gruyère n'en a pas, le saviez-vous?) , et d'autre part parce que ça fait très longtemps que je n'ai pas passé une bonne journée.

 

En effet, malgré tous mes efforts pour mentir aux autres et à moi-même , le constat est alarmant, mais sans appel. Tout est plus fade, moins amusant. Le malheur des autres me fait moins rire . Je culpabilise lorsque je fais des nuits blanches sur un jeu et que je dois me lever le lendemain. J'ai parfois l'impression que j'oublie de vivre à force de survivre. Les gens me regardent bizarrement dans la rue quand je me ballade avec des twintails et du noir à lèvres, et je commence à en avoir quelque chose à foutre. Bref, je vieillis.

 

Et quand je m'installe devant mon pc ou ma console, je me fatigue. Quand on me parle de jeux-vidéos, ça me fatigue. Je suis fatiguée. Est-ce que c'est avoir le recul sur le médium et un regard plus adulte et critique sur son industrie et ses pratiques que je me sens épuisée quand on me parle du développement d'un jeu, ou est-ce que c'est ça de vivre une dépression ? Peut-être un subtil mélange des deux.

 

Quand j'étais gamine, je découvrais un jeu chez un copain ou directement chez le marchand. J'aimais beaucoup aller chez ma vieille tante parce qu'elle allait faire ses courses dans un coin où il y'avait une boutique de jeux-vidéos. On s'y arrêtait toujours, c'était la joie. Parfois, elle m'achetait un jeu que je choisissais. Là, c'était l'extase. Je prenais toujours le jeu avec la pochette la plus cool. Et pour une fillette de 7 ans, cool est souvent synonyme de jeux à licence pour enfants. Aujourd'hui, lorsque je vois des youtubeurs célèbres à chemise insulter les jeux infogrames , ça me fait marrer, parce que je croyais juste être nulle aux jeux-vidéos, à l'époque. Ca me fait rire, mais ça me rassure pas. Parce que si les jeux-vidéos que je trouvais amusants l'étaient au travers du filtre de l'enfance, aujourd'hui, c'est une toute autre histoire.

Je déballe un jeu. J'y joue. Parfois je le termine, et je le trouvais divertissant. Parfois je le termine ,et la seule émotion que je ressens est un gros « meh ». La plupart du temps je l'oublie et je ne m'en souviens que lorsque j'échange son CD dans la console pour un autre.

 

Je ne vais pas dire que la production actuelle est moins bonne qu'à l'époque, qu'aujourd'hui les gros studios font des jeux pour l'argent et que ça se sent et que les petits studios indépendants font des choses avec de la passion mais qui n'ont pas assez de moyens pour que ce soit vraiment des jeux significatifs.

Les gros studios ont toujours fait des jeux pour l'argent. Et les gens qui faisaient des jeux dans leurs garages ont toujours existé.

 

Les choses n'ont pas tellement changé, en réalité. Alors peut-être que c'est moi qui ai changé. Je m'amuse moins facilement, je suis plus difficile, plus blasée, peut-être. C'est peut-être ça devenir adulte.

 

Bref, aujourd'hui ma télé est morte, et je suis pas assez motivée pour la remplacer. Peut-être qu'il est temps de sortir dehors et chercher un autre truc à faire.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Atred
Signaler
Atred
Comme beaucoup d'autre dans les coms, c'est des cycles.
Comme dit Thibault moi je trouve ça très sain, ça permet de faire autre chose et de ne pas être monomaniaque. Ça m'arrive régulièrement depuis une dizaine d'année, des périodes où j'en ai rien à faire du JV, je regarde de loin l'actu et je joue très peu et puis des périodes où je ne fais que des titres qui m’appellent réellement sporadiquement, qu'ils soient désignés comme nuls ou pas et encore des périodes ou j'éclate du jeu au kilo.
Le tout c'est d'y trouver ton compte.
L'age influe forcement sur ta perception et change tes priorités.
Aimer être dehors et être joueur n'est pas antinomique.

Et oui, si cette sensation n'est pas bornée au JV, il y a surement un fond de déprime (ou de dépression mais c'est très lourd, alors n'hésites pas à en parler à ton médecin généraliste si tu t'en inquiètes).

En tout cas, t'es toujours bienvenue ici ^^ !
Donald87
Signaler
Donald87
A mon avis, rien de plus normal ... Tout passe, tout lasse comme on dit ...
Le mieux, c'est de ne pas se forcer, ne pas aller contre nature ... Cela reviendra (ou pas) ...
A y réfléchir, je ne dois pas être normal, malgré les ans, je ne me lasse pas ... J'ai simplement moins de temps et d'autres exigences ...
En tous les, cela fait plaisir de relire des "anciens" ... Que dis-je, encore mieux des "anciennes" (Je n'ai pas dit vieux :D )
SamyXXY
Signaler
SamyXXY
Le médium a atteint un certain état de stagnation et tu as atteint un état de maturité, ces jeux auxquels tu jouera bientôt ne seront peut-être pas décrit comme "significatifs" par la presse, ou la majorité des joueurs mais si tu y trouve des choses qui Te parlent, Te touchent, atteignent Ta sensibilité tu seras alors ravie. C'est sûr cela sera probablement plus rare, mais ça reviendra.
callveen
Signaler
callveen
Le jeu vidéo, surtout si on en a bien consommé, à un moment et comme pour tout, ça gave.
Et, en prenant de l'age on devient plus exigeant mais également plus conciliant.

Je m'explique:
Passé la période vengeresse où l'on mord tout qui ne partage pas notre avis, à un moment donné on se pose un peu et on se demande à quoi bon essayer d'imposer ses goûts aux autres au moment même ou on n'est plus tout à fait sûrs des nôtres.
Dans le cas des jeux vidéo, on n'est plus tout à fait certain d'attendre le prochain jeu d'une série jadis adorée, et même parfois, en jouant, on n'y prend plus forcément le même plaisir. Combien de soirée n'ai je pas passé à ranger mes jeux et mon espace gaming, entre deux coups d'oeil sur le net au cas où j'aurais loupé une notif uuuuultra importante de truc ou machin, au lieu de jouer.

Avec cette sensation de perdre mon temps, mais de ne pas vouloir que cela se passe autrement non plus. Puis, il y a des jeux, qui appellent. Qu'ils soient bons ou mauvais aux yeux des autres, peu importe. On y joue, ils nous marquent et une fois qu'on en a fait le tour, passe un loooong moment de nostalgie où on ne peux vraiment rien démarrer de neuf, un peu comme avec une fin de série marquante qui laisse place au vide.
A coté de ça, on se demande pourquoi on n'a pas envie de jouer a tel ou tel jeu qu'il nous semblait inconcevable de passer à coté.

Le fait est, que, si les goûts changent, ils ne le font pas du jour au lendemain. Se passe une période de doute, où on ne sait plus trop quoi penser.
Puis ça repart, le plus souvent avec une autre optique en faisant table rase ou non... ou juste un peu... de ce qu'il y avait avant.

Et, donc, tous les jours, lentement nos goûts changent... tout doucement... Et à un moment on le réalise.

Je pense que tu en es là. Tout simplement.
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
Yo Ashlotte.
Ouais, ta vision a changé.

@fache : non, pas tant que ça. Il est sur ma liste des jeux à faire.
Joniwan
Signaler
Joniwan

Re-Re-Re-Bienvenue :D

t'a une entrée HDMI sur ton écran de PC ? :3 ça peut le faire ^^

 

@fache : J'attends le limited run :3

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Je me disais bien que du va11hallA c'était trop improbable dans le coin.

Mes condoléances.
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
on a tous eu ce moment où ce qui nous motivait, comme les jeux, nous lassent. Cela m'arrive fréquement : Je regarde ma collection et malgré que j'ai encore des jeux à faire, rien ne me motive. Dans ces cas là, je ne me force pas, je fais autre chose. Lecture, généalogie, écriture, d'histoire, de roman ou entretien de mon blog. Au contraire, c'est très bien que tu sois plus sélectives, mais il y a toujours des jeux qui me font vibrer et peut être cela te reviendra. Je suis un adulte et pour rien au monde je lâcherai les jeux.

Archives

Favoris