>
>
>
BLACK MESA [test] : Le remake brillant d'HALF-LIFE ?
est à vous

BLACK MESA [test] : Le remake brillant d'HALF-LIFE ?

Analyse et décryptage du remake d'un véritable mythe
Signaler
Par S H A D O W - publié le
Image
1998. VALVE SOFTWARE sort un FPS qui séduit plus de 8 millions de joueurs.14 ans après sa sortie et pendant 8 ans, une petite équipe s'acharne à vouloir retravailler le premier HL avec le rendu d'HALF-LIFE ² et son moteur source. Un véritable travail d'orfévre qui m'a surpris à bien des égards

Une version plus succinte de mon test est disponible sur mon blog.

NOSTALGIE QUAND TU NOUS TIENS...

BLACK MESA m'a littéralement séduit et vous le serez aussi certainement que vous ayez fait l'original en appréciant les nombreuses qualités de cette nouvelle version.

 Avant d'évoquer BLACK MESA, il me semble opportun de revenir sur LA révolution du FPS et ses multiples versions.

A l'époque, le premier HALF-LIFE (fondé sur le moteur amélioré de Quake) brillait par son intelligence artificielle, la puissance de son immersion, et l'intégration de la narration prétexte à de nombreuses séquences scriptées, inédites à l'époque dans un FPS. Les chapitres étaient tous imbriqués les uns avec les autres de telle sorte que le joueur avait l'impression d'évoluer dans un seul et même niveau sans cloison entre les chapitres, favorisant ainsi l'immersion grâce à un level design exemplaire.

 Une des toutes premières images en 1997 dans les magazines en preview...

A sa sortie, le jeu a reçu de nombreuses récompenses en sa qualité de meilleur Quake-like (l'ancêtre du terme FPS) et des éloges de l'intégralité de la presse "Le jeu qui révolutionne l'intelligence artificielle" (GENERATION 4) ou encore, rien que "Le meilleur shoot 3D du monde " (JOYSTICK).

Vous incarnez un scientifique Gordon Freeman qui va créer à son insu, suite à une expérience qui a mal tournée, une bréche spacio-temporelle au sein du complexe de BLACK MESA (sorte de Zone 51) libérant une multitude d'extraterrestes provenant de Xen. Vous devrez les affronter en plus des marines envoyés sur place pour liquider tout témoin.

 Le premier Half-Life dans sa version originale en 1998...

 ...et sa version Black Mesa en 2012.

En s'inspirant librement de la nouvelle de Stephen King THE MIST, le scénario reste classique (invasion extraterrestre dans un futur proche) mais sujet encore aujourd'hui à de nombreux débats au sein de l'énorme communauté de fans, avec ses conséquences pas si "imprévues" que les faits laissent le penser... le G-MAN (l'homme en costume qui vous guette pendant votre périple) peu bavard laisse planer le doute sur un complot général (qui a donné le cristal pour Black Mesa ? La brèche est-t-elle véritablement accidentelle ou voulue ? A quels fins ?) et votre véritable rôle dans l'aventure au début, et surtout à la fin lorsqu’un choix cornélien s’offre à vous.

HALF-LIFE était surtout marquant en son temps parce qu'il intégrait pour la première fois et en temps réel des mini-séquences scriptées (attaque d'ennemis, fuites et décés de PNJ, explosions et destruction du décor, etc.) ainsi qu'une intelligence artificielle trés poussée : les marines ne contentait pas de se diriger vers le joueur en tirant mais ils effectuaient des tirs de couverture, se replaient, lancaient une grenade pour vous forcer à vous déplacer, etc. Si aujourd'hui, dans la galaxie des FPS actuels, ces éléments peuvent paraître trés conventionnels, à l'époque, c'était trés innovant. Il est indéniablement LE shoot qui a considérablement laissé une influence considérable sur les FPS d'aujourd'hui.

La fameuse introduction à l'intérieur du tram lorsque vous vous rendez pour la première fois dans le complexe reste une leçon d'immersion : aucune arme pendant la première demi-heure, présentation de la quasi-intégralité des décors du jeu dans lequel le joueur évoluera, nombreuses interactions avec les scientifiques et les gardes de sécurité qui vous parlent (les lévres bougent et la tête suit vos mouvements).

 Souvenir, souvenir, quelques minutes avant le drame...

 

LES MULTIPLES VERSIONS D'HALF-LIFE : DE LA VERSION DREAMCAST A LA VERSION SOURCE

Il faut savoir que le premier HALF-LIFE avait déjà fait l'objet d'un premier lifting avec la version DREAMCAST (annulée à 95% de son développement suite à la décision de SEGA d'arrêter la production de machine). Cette annulation a été reportée finalement au profit d'une version PS2.

 Image de la fameuse version Dreamcast : les skins des armes était différents (porté ensuite sur PS2)

Les différences entre la version PC de 1998 étaient trés nettes : visages et modélisation des personnages plus fins, le skins des armes modifiés, les ennemis plus détaillés et quelques effets d'explosions plus travaillés.

La version Dreamcast proposait des modéles avec deux fois plus de polygones comme en témoigne ce garde de sécurité.

Si la version Dreamcast aurait pu offrir la mission exclusive BLUE SHIFT (car portée ensuite sur PC pour ne pas jeter le travail effectué), la version PS2 ajoute un mode inédit en coopération en écran splitté à deux joueurs (deux scientifiques de Black Mesa dans des niveaux spécialement conçus pour ce mode).

En plus de l'extension BLUE SHIFT héritée de la version Dreamcast, HL OPPOSING FORCE (sortie avant mais développée aprés BS) offrait la possibilité au joueur pendant quelques heures de revivre l'aventure du côté des marines avec des ennemis et des armes inédits (notamment la possibilité d'utiliser le Barnacle, sorte de parasite dôté d'une bouche et d'une langue, pour les connaisseurs).

 Le mode coopératif de la version PS2 avec l'écran splitté.

Toutes ces versions ont été développées par GEARBOX (connu aujourd'hui pour BORDERLAND, ALIENS COLONIAL MARINES et DUKE NUKEM FOREVER).

 Enfin, sur PC, une nouvelle version nommée HALF LIFE SOURCE inclut le moteur source lorsque Half-Life² est sorti mais cette version se contente d'un simple lissage des textures.

BLACK MESA propose une refonte complète des niveaux ainsi qu'une une remodélisation totale des ennemis et PNJ.

 

REMAKE, REBOOT, LISSAGE HD ? QUELLES SONT LES NOUVEAUTES ?

En premier lieu, il est utile de préciser que BLACK MESA n'est pas un reboot (les niveaux originaux ont tous été conservés avec une fidélité remarquable) ni un lissage HD (l'intégralité des décors et des ennemis ont été retravaillés) mais un véritable remake.

Les nouveautés? L'aspect graphique de manière incontestable. En s'appuyant sur l'emballage graphique d'HALF-LIFE², les décors fourmillent de détails (je vous conseille de vous attarder sur les tableaux qui sont une mine d'informations et certains bureaux qui regorgent d'objets, on est trés loin d'un remplissage paresseux des niveaux juste avec des caisses). Jamais les niveaux ne trahissent l'original (certaines zones sont plus grandes mais restent trés proches de la version d'origine), les visages sont bien plus détaillés (et les modéles plus nombreux pour éviter de retrouver des clones de scientifiques), les skins des armes ont été brillamment retravaillés (mention spéciale pour l'arbalète et sa lunette de précision, et les armes organiques extraterrestres) et les ennemis revêt un aspect bien plus "réalistes" avec un souci du détail assez surprenant. Si les extraterrestres "Vortigaunts" (les cyclopes bipédes qui deviennent des alliés dans HL²) ou les "Headcrabs" (sorte de facehuggers) ne surprennent pas dans leur réalisation car ils reprennent stricto sensu les modèles existants d'HL², les sortes de "chiens sur 3 pattes" eux sont inédits et leurs corps fluorescents sont bien vus. Même résultat pour les fameuses tentacules aveugles ou le poisson carnivore géant, encore plus terrifiants.

Les ennemis ont subis un remodelage complet trés réussis, en témoigne les fameuses tentacules...

 "Seul, vous n'êtes pas seul..."

Seule déception, notre Gordon Freeman n'a toujours pas de jambes et sait toujours monter les échelles sans les mains. Même si VALVE avait curieusement persisté avec HL² et ses scènes de conduites motorisées (sans les mains), il est regrettable de n'avoir pas corrigé le tir pour l'immersion.

En second lieu, sachez que le jeu profite du moteur HAVOK qui permet de prendre n'importe quel objet (les caisses et même les mugs, les bouts de bras humains et les headcrabs!) pour les faire ballader gentiment dans le décor (laissant parfois une jolie trace sur le mur). Pas forcément indispensable mais certaines scènes peuvent être amusantes lorsqu'on se sert des bidons pour passer un mur de langues de Barnacles qui veulent vous dévorer et, même assez épiques avec un peu d'ambition lorsqu'on monte un barrage de bidons à l'improviste pour se couvrir des tirs adverses ou que l'on se sert d'une palette de bois comme d'un bouclier (trés utile contre certains types d'ennemis). L'efficacité est parfois surprenante.

Le changement de moteur permet aussi à l'équipe de développement de nous concocter quelques égnimes à bases de caisses à déplacer, de planches à enlever et de prises de courant à déplacer. Certains passages restent aussi crispants que l'original avec ses sauts millimétrés et ses échelles irritantes mais le plaisir reste intact.

 Un grand passage du premier épisode retranscrit brillament dans Black Mesa.

En effet, vous retrouverez ainsi les grandes qualités de l'épisode original qui brille par sa trés grande variété d'action et de situations malgré l'unité du lieu (le complexe de Black Mesa) : phases d'exploration et de dialogues avec les PNJ, phases survival avec votre célèbre pied de biche dans les couloirs sombres du laboratoire, phases d'action frénétique contre les marines, phases de conduite avec le wagon, phases sous-marines, phases de plate-forme, etc. On retrouve aussi avec plaisir le feeling de l'ancienne version associée aux carastéristiques des FPS d'antan (la santé qui ne se régénére pas, pas de iron sight sauf sur certaines armes, absence de QTE, etc.).

Le jeu nous fait grâce de la dernière partie à savoir les niveaux sur Xen (le passage mail aimé de la série). Les développeurs ont eu la bonne idée de sortir le mod (souvent cité comme "vaporware") avant de boucler la campagne ce qui permet déjà de savourer la majeure partie de la campagne solo (14 chapitres jusqu'à Lambda Core).

Les niveaux ont été totalement retravaillés (en respectant religieusement le level design du jeu original) et on peut noter l'ajout de pièces bonus. Bien que j'ai pu finir plus d'une trentaine de fois certains chapitres (plusieurs vingtaines de fois sur PC puis une petite poignée de fois sur PS2), force est de constater que les petits ajouts et modifications sont terriblement efficaces avec le souci constant de ne pas trahir l'oeuvre originale. Vous pensez avoir le pied de biche en sortant de la salle de test ? Vous pensez connaître chaque couloir et script au pixel et à la seconde prés ? BLACK MESA vous réserve de nombreuses surprises.

 Le niveau de détail de certains décors forcent le respect et le nouveau look des armes est convaincant.

 Vous ne pouvez pas sauver ce pauvre scientifique mais accélérer son sort...

Les musiques ont été remplacées par de nouvelles et certaines pistes sont efficaces, plaisantes et toujours aussi discrétes (elles n'interviennent qu'à certains moments clés).

Notons aussi la présence de démembrement qui autorise les ennemis humains ou extraterrestres à perdre leurs jambes ce qui donne un rendu plus réaliste.

Enfin, il faut ajouter que les sous-titres français sont disponibles ce qui permet de profiter des dialogues avec les PNJ (essentiellement les scientifiques et gardes de Black Mesa). SI vous prenez un peu de temps pour visiter le complexe, la première partie du jeu est à ce titre trés croustillantes en détails sur le background de la série puisque plusieurs lignes de dialogues ont été ajoutées.

 Les affrontements laissent des traces de sang sur vos armes. Admirez le travail sur la modélisation des bestioles.

 

 Pour l'essentiel, retenez que ce mod BLACK MESA est un fabuleux cadeau pour les curieux qui n'auraient pas testé l'original en 1998 et un indispensable pour les nostalgiques qui voudraient redécouvrir la première aventure de Gordon Freeman. Une réussite insolante et on ne peut qu'être admiratif devant la quantité ET la qualité du travail considérable accompli. Quand on sait qu'il est totalement gratuit (il convient simplement de télécharger le Source SDK Base 2007 gratuit aussi)... qu'est-ce que vous attendez pour rendre hommage à ce cadeau magnifique que vous fait la communauté des fans ?

Lien vers le site officiel :

http://www.blackmesasource.com/

Une vidéo comparative pour apprécier le "remodelage" des niveaux entre la version originale de 1998 et Black Mesa qui est bien plus qu'un simple lifting :

https://www.youtube.com/watch?v=fU06wKaspUU

 Et vous Gameblogeurs? L'avez-vous testé? Et qu'en avez pensé? Qu'est-ce qui va a satisfait? Qu'est-ce que vous avez regretté?

 

 

 

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 338,28 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)