>
>
>
The Legend of Zelda : A Link between Games
est à vous

The Legend of Zelda : A Link between Games

Vous prendrez bien un peu de Majora's Mask ?
Signaler
Par GiganUraMaki - publié le
Image
Sélectionné par la rédaction

Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog.

Hé... parait que Zelda : A Link Between Worlds est lié à Majora's Mask ! C'est ce qu'Aonuma a déclaré à demi-mot en tout cas... Alors il s'est foutu de nos gueules respectives, ou...

/!\ ARTICLE QUI SENT BON LE SPOIL /!\ 

Majora's Mask... Rien que l'évocation de ce titre suffit à faire frissonner pas mal de joueurs, amoureux de l'ambiance sombre et profondément mélancolique de cet opus Zeldesque. Et si Ocarina of Time ou A Link to the Past restent les grands favoris, le 2ème Zelda de la N64 est encore et toujours soutenu par une bonne grosse communauté de fans bien fidèles à Termina et ses légendes... Dérangeant, touchant, innovant,... ce Zelda à part continue de faire rêver, des années après sa sortie. Le gameplay des 3 jours a provoqué quelques lancés de manettes, la quête des Amoureux a fait verser quelques larmes, le jeu a touché de par la profondeur de son propos et de son histoire...

Je me répète : article qui spoile.

Depuis l'annonce d'Ocarina of Time sur 3DS, l'univers intersidéral s'est mis à parier sur l'arrivée plus ou moins prochaine de son successeur sur cette même console portable. Les fans ont d'abord plaisanté, puis se sont impatientés. L'Opération Moonfall (qui vise à hâter le remake de M'sM sur 3DS) fut lancée et Aonuma en pris connaissance, de même que la question revenait et continue de revenir à chacune de ses interviews : à quand Majora's Mask sur 3DS ?! À partir de là, nous avons eu droit à plusieurs réponses : "Nous n'oublions pas vos souhait d'un Majora's Mask sur 3DS.", "Dites-leur que j'ai ris (à la question "à quand un remake ?")", et enfin, celle qui a enflammé le coeur de pas mal de joueurs : "Si vous attendez Majora's Mask sur 3DS, jouez à A Link Between Worlds.".

...et là, fangasm complet !! L'univers d'A Link Between Worlds aurait donc rapport de près ou de loin avec Termina ?! Les théories les plus folles ont déboulées, et puis le jeu est sorti. Il y a bel et bien du Majora's Mask dans A Link Between Worlds. Mais bien loin de consolider la mythologie du jeu, ces clins d'oeil ne font que la flouter d'avantage. Car comment Majora's Mask peut-il être lié à A Link Between Worlds vu que ces deux jeux ne sont pas sur la même timeline ?!...Oubliez le Masque de Majora dans l'échoppe de Lavio, ça, c'est du menu fretin ! Nous allons plutôt nous occuper du cas du Temple des Ténèbres, du Village des Bandits et de la Mystérieuse Secte des Monstres. Mounjalah, Monjalah !



La Secte des Monstres est un bon gros morceau bien mystique. Basé au coeur du Village des Bandits, ce groupuscle et son charismatique gourou vous propose d'adhérer au port de masques monstrueux. Ainsi, une belle majorité des habitants du Village des Bandits se retrouvent masqués, le faciès désormais grotesque. Si le port du masque est et a toujours été synonyme de changement de personnalité, difficile dans ce cas-ci de nier le lien avec Majora's Mask dont la trame scénaristique et le gameplay se centrent sur les masques, la persona et la transformation. Ainsi, dans M's M, Link excauce d'emblée, non sans souffrance, les désidératas du gourou d'A Link Between Worlds : l'abandon de soi au profit d'un autre soi, et ce de par le port d'un masque.

Le but de la Secte des Monstres est simple : comment échapper à la violence et au danger qui règnent dans le monde désormais chaotique de Lorule ? Simplement en devenant acteur de cette violence. La transformation en monstres permet aux Loruliens d'échapper à l'anarchie et à la mort certaine qu'entrainerait selon eux toute prise de risque. En Lorule, vous n'avez que 2 alternatives : devenir un bandit ou un monstre, entité apparemment plus puissante que les humains, et protégées par on ne sait quel miracle de la zizanie régnant dans les lieux.

Notre monde s'effondre, mais ce n'est pas une raison pour devenir un bandit. À quoi ça servirait ? Ils ne sont pas plus en sécurité que les autres. Les humains sont si fragiles... Mais garde confiance et rapproche-toi des monstres. Toi aussi, porte un masque ! Vient prier avec nous ! Et tu te réincarneras en monstre ! Mounjalah, Monjalah ! Mounjalah, Monjalah !

Si ce minuscule groupe pourrait être considéré comme insignifiant, il le devient tout de suite moins une fois entré dans le Palais des Ténèbres de Lorule. À cet endroit, on se rends compte de l'immensité de la Secte des Monstres, car ce labyrinthe dangereux, infestés de monstrueuses créatures (qui n'attaquent pas les membres de la secte) est leur territoire. Un territoire bariolé de couleurs vives. Du mauve, du jaune, du rouge, du vert... une palette pour le moins... carnavalesque qui n'est pas sans rappeler Termina et son festival annuel ! En ces lieux, les disciples de la Secte des Monstres, principalement des anciens soldats de Lorule corrompus ou ayant abandonné tout espoir d'une vie paisible, règnent en maitres. Tous les intrus doivent être capturés, le tout sur une mélodie entrainante et mystérieuse, afin que ne siègent que les porteurs de ces secondes personnalités, bien plus en accord avec Lorule et ses nouvelles règles.

Notez d'ailleurs que si Lorule n'est pas le Monde des Ténèbres d'A Link to the Past, il en reprends les codes et surtout le bestiaire. Ainsi, il est intéressant de noter que Nintendo fut bien inspiré de placer sa Secte des Monstres sur le territoire... d'un boss masqué !

Le Roi Cuirasse d'A Link to the Past

Bref, Le Palais des Ténèbres s'ouvre à vous, de ses milles couleurs et son atmosphère étouffante, véritable miroir d'un Bourg-Clocher en plein Carnaval. Ne se contente pas de reprendre les codes couleur du Masque de Majora, ce lieu reprend également certains éléments plus directs, comme les yeux exorbités et colorés (image ci-dessous), les motifs tribaux, ou ces grafitis représentant le Roi Cuirasse, boss d'A Link to the Past précédemment cité. Ainsi, le Palais des Ténèbres, sa secte et son bestiaire deviennent un immense hommage à Majora's Mask, Termina ayant enrichi une portion de Lorule de son univers et de son iconographie.

...mais tout ça pour aller où ? Si l'hommage est perceptible et le bienvenu, on ne peut s'empêcher de se demander le pourquoi du comment... Si l'arrivée du Masque de Majora dans la maison de Link est déjà une belle énigme en soi, en quoi A Link Between Worlds est-il finalement, canoniquement lié à Majora's Mask autrement que par un partage de style et de philosophie ? C'est malheureusement là que le bas blesse, car A Link Between Worlds étant un peu le Zelda de tous les hommages (A Link to the Past, évidemment, mais aussi Wind Waker ou Ocarina of Time...), difficile de considérer cet amoncellement de fan service autrement que... comme du fan service ! Aonuma, peut-être lassé ou heureux d'entendre continuellement les fans parler du potentiel futur remake de son premier jeu a-t-il décidé de leur offrir un peu de Majora's Mask avant l'heure, en transposant son univers dans une petite partie du jeu, ou la Secte des Monstres a-t-elle une véritable incidence sur les événements passés dans la dimension de Termina ? Là, on vient malheureusement se heurter à un point que Nintendo a officiellement exposé : cette foutue et controversée timeline...

Majora's Mask se déroule même pas un an après l'épisode charnière d'Ocarina of Time. A Link between Worlds, quant à lui, se situe bien des années après cet opus, vu que plusieurs cycles de réincarnation ont déjà eu lieu. Quand bien même le déplacement entre deux timelines différentes, celle du héros vaincu et celle de l'enfance, serait possible, on se cogne à un problème d'ordre temporel cette fois, Majora's Mask ayant logiquement lieu avant A Link Between Worlds, bien que dans des dimensions séparées. Reste que l'histoire de Majora's Mask n'a pas lieu à Hyrule mais dans une dimension parallèle. Cette dimension peut-elle faire varier le contexte spacio-temporel ? On aura sans doute jamais la réponse.

D'un autre côté, comment A Link Between Worlds pourrait-il faire avancer la mythologie de Termina et du Masque de Majora... En nous montrant la genèse du Carnaval et le gain de puissance et de folie du Mal par la suite enfermé dans l'objet iconique. Une théorie qui se tiendrait si l'opus était situé avant Majora's Mask, et sur la même timeline, ce qui n'est pas le cas.

Difficile donc de voir le tout autrement que comme une friandise lancée aux fans impatients de voir leur remake espéré débarquer le plus rapidement possible. Reste que ce bonbon aura finalement soulevé plus de questions qu'il n'en aura résolu. A moins qu'il ne faille pas voir tous les clins d'oeil d'A Link Between Worlds comme du fan service mais comme une preuve que les 3 timelines sont finalement connectées entre elles d'une quelconque manière ? Si c'est le cas, hé ben préparez vos cerveaux, parce qu'on a pas finit d'en chier...

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)