Le rachat d'Activision-Blizzard fait un peu peur à PlayStation qui chercherait à interdire l'acquisition via le CMA (Autorité britannique de la concurrence et des marchés) ce n'est pas nouveau. Mais cette fois le constructeur souhaite aussi mettre en avant d'autres arguments pour faire peur à l'utilisateur. Explications.

Pour PlayStation, vous allez être lésé dans l'histoire

Dans une réponse récemment publiée à la déclaration de la CMA, Sony s'est dit convaincu que le régulateur britannique conclura que la fusion entraînera probablement une diminution substantielle de la concurrence. Car si le rachat a lieu, les développeurs indépendants seraient (selon PlayStation) tous lésés et Microsoft pourrait même augmenter les prix des jeux, du matériel et des abonnements.

À moyen terme, un nombre important d' utilisateurs de PlayStation passeraient probablement à la Xbox et/ou au Game Pass. Face à une concurrence plus faible, Microsoft serait en mesure de : augmenter les prix des consoles et des jeux pour les utilisateurs de Xbox; augmenter le prix du Game Pass ; et réduire l'innovation et la qualité.

Bref, PlayStation brandit l'argument de la peur pour convaincre le CMA d'agir et pourquoi pas dans le même temps de créer une pression "populaire" sur la question pour arrêter le processus.

La stratégie de verrouillage de Microsoft enfermerait de nombreux consommateurs sur Xbox, y compris les utilisateurs Xbox existants qui jouent à Call of Duty et ceux qui passent de PlayStation pour jouer à Call of Duty. 

PlayStation va même plus loin en expliquant :

Comme Microsoft a interdit PlayStation/PS Plus, cela deviendrait probablement un canal de distribution essentiel pour les développeurs indépendants. Dans cette position de négociation affaiblie, les développeurs indépendants recevraient probablement de moins bonnes conditions pour leur contenu chez Microsoft ou seraient même tenus de promettre l'exclusivité en échange de la distribution.

Que pensez-vous de ce genre de déclaration ?