1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Dossiers du jeu vidéo
  4. >
    Batman Arkham City : Interview de Dax Ginn

Batman Arkham City : Interview de Dax Ginn

Rocksteady prêt à se surpasser ?
Par Grégory Szriftgiser - publié le

De nouvelles dimensions

Quel est l'élément dont vous êtes le moins satisfait sur Arkham Asylum ?

(Il réfléchit) Hum, je crois que la structure linéaire d'Arkham Asylum était super pour raconter une bonne histoire qui se tienne, mais ce que ça n'a pas permis, en revanche, c'est de donner à Batman un sens de pouvoir, de contrôle sur ce qu'il fait. On avait toujours l'impression qu'il fallait aller quelque part, et ce quelque part était toujours juste devant soi. C'était une autre raison d'ouvrir le monde du jeu, et de créer une structure de jeu qui octroie au joueur la possibilité d'exercer le pouvoir et le contrôle sur ce qu'il fait. Et ça vous placera plus encore dans la peau de Batman, avec chaque décision que vous prendrez, parce que vous serez responsable de la situation dans laquelle vous vous retrouverez.

Mais vous continuez de suivre une structure narrative linéaire, n'est-ce pas ?

Oui. Mais pas une structure linéaire d'un point de vue... géographique, si vous voulez. A tout moment vous saurez où vous devez aller dans Arkham City, mais vous aurez aussi la liberté totale de choisir comment y aller, ou de vous laisser distraire de la manière que vous voudrez. Vous pouvez suivre ce chemin ou vous en écarter pour aller vous occuper d'autres personnages qui ont leurs propres plans, leurs propres machinations au coeur d'Arkham City. C'est une "super prison". C'est ça qu'on aime avec lui : que Batman essaie de résoudre tous les problèmes de tout le monde, pas seulement ceux qui sont sur son chemin à un moment donné.


Après il y a aussi le gameplay en lui même. Vous avez considérablement travaillé sur de nouvelles mécaniques de combat, introduit de nouveaux gadgets, même si l'original était déjà très riche... Qu'y a-t-il d'autre qui vous paraissait important d'inclure dans une telle suite ?

En augmentant la puissance de Batman à tous les niveaux, il a fallu qu'on améliore aussi les capacités de ses ennemis. Donc les malfrats qui bossent pour le Joker, ou pour Double Face, sont à présent beaucoup plus lourdement armés et bien plus coordonnés dans ce qu'ils font. L'intelligence artificielle va, je crois, vraiment pousser les joueurs à utiliser les nouveaux mouvements dont dispose Batman, et franchir une nouvelle étape. Et puis ces gars savent ce que vous avez fait, en tout cas le Joker sait ce que vous avez fait dans Arkham Asylum, et il s'est préparé à tout cela pendant 18 mois ! Donc dès que Batman met les pieds dans Arkham City, il sait exactement ce dont il est capable, il a remonté ses gars pour vous abattre, et c'est pourquoi nous avons doté Batman de nouveaux gadgets, de nouveaux mouvements, de nouvelles capacités, sans lesquelles il ne survivrait pas un jour dans les rues d'Arkham City.

Ce sera votre second jeu sur Batman, un héros très connu bien entendu. Si vous deviez vous attaquer à un autre super-héros, ce serait lequel ?

(Rires) Ce n'est pas une chose à laquelle on pense très souvent, parce qu'on passe chaque instant avec Batman en tête ! Pour l'instant on essaie de créer la meilleure expérience possible dans la peau de Batman. Ce qui se passera à l'avenir, je n'en ai aucune idée ! Où le studio ira, quelle décisions créatives seront prises...

Et qu'est-ce que vous affectionnez le plus à travailler sur Batman ?

J'adore le fait qu'il soit mortel. Qu'il n'ait pas de super pouvoirs. Il a juste une blinde de pognon, un super cerveau, et c'est super pour le gameplay parce que ça veut dire qu'il peut tabasser une tonne de types s'ils ont un tesson de bouteille ou un tuyau de plomb. Mais donnez-leur des fusils mitrailleurs et ça change tout. Il n'y a pas beaucoup de personnages hyper-balaises avec lesquels on peut faire ça. Ça nous permet de concevoir des situations dans lesquelles vous avez une super sensation de puissance, de contrôle, un élan... et puis tout d'un coup vous tournez à l'angle d'une rue et vous tombez sur un type avec un fusil d'assaut, et vous devez revoir toute votre approche de cette nouvelle situation à cause d'un truc aussi simple qu'une arme à feu. Et je trouve ça d'enfer.

La rédaction vous recommande

10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)