1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Dossiers du jeu vidéo
  4. >
    Interview : Kaz Hirai (Sony) sur le PSP Phone, la PSP2, les réseaux

Interview : Kaz Hirai (Sony) sur le PSP Phone, la PSP2, les réseaux

Le patron de Sony Computer nous dit tout
Par Grégory Szriftgiser - publié le

PS Phone, Apple, et différences d'audiences

Il nous faut aborder toutes les rumeurs qui courent ici et là ! Il y a d'abord le PSP Phone, dont on a parlé un peu avant la GamesCom et notamment par l'intermédiaire du Wall Street Journal. Vous pouvez nous éclairer sur cela ?

Vous savez c'est quelque chose dont tout le monde parle depuis un bout de temps ! Et comme je l'ai déjà dit auparavant, nous avons différentes ressources au sein du groupe Sony. Évidemment, nous travaillons avec Sony Ericsson sur diverses initiatives, de même avec Sony Electronics, et s'il existe un bon produit au bon tarif, offrant une expérience de divertissement convaincante aux racines ancrées dans le jeu vidéo, c'est quelque chose que nous étudierions. Mais j'étais plutôt surpris par les dernières rumeurs qui ont circulé. Je crois que beaucoup de gens attendaient quelque chose de ce genre à la GamesCom, mais c'est tout ce que je peux dire sur ce point pour le moment. Une fois encore, si nous avons quelque chose qui à notre avis correspond bien aux attentes des consommateurs, nous nous y intéresserons.

Apple a été appelé "l'ennemi du futur" par Satoru Iwata, à cause des iPhone et autres iPad. Quelle est votre opinion sur leur arrivée, et la façon dont ce genre d'appareil peut interagir avec vos consommateurs ?

Je crois que, qu'il s'agisse des produits Apple comme l'iPhone, l'iPod ou l'iPad, ou les appareils Android, Windows 7, etc., ils disposent de ce que nous appelons "l'aspect casual ou social". Je pense que c'est très positif d'un point de vue global pour l'industrie, car il y a beaucoup de consommateurs, acheteurs de ces appareils, qui se les procurent pour faire beaucoup de choses différentes, dont peut-être jouer. Certains consommateurs n'ont jamais vraiment joué auparavant, et parmi ceux qui ont commencé à apprécier les jeux vidéo au travers des ces appareils de jeu "casual", plusieurs, peut-être pas tous, mais plusieurs d'entre eux passeront à des appareils comme la PSP. Et s'ils aiment cette expérience, peut-être passeront-ils à un appareil de salon comme la PlayStation 3. Du point de vue de l'industrie, nous aurons gagné de nouveaux consommateurs, qui, peut-être, n'en seraient pas là sans ces appareils "casual". Donc au final, en partant du principe que cela participe de l'agrandissement du "gâteau des joueurs de jeu vidéo" en quelques sortes, c'est une très bonne chose pour l'industrie.

Pensez-vous que nous devrions faire autant de différence entre les audiences dites casual, normales, et hardcore, ou pensez-vous qu'à l'avenir, un joueur sera un joueur et point final ?

Je pense que si on en revient aux appareils que nous lançons sur le marché, nous nous attachons à les développer d'abord et en priorité pour jouer aux jeux vidéo avec. C'est pourquoi ils ont toujours un contrôleur, que la PSP a des boutons réels et non virtuels, et je crois que pour obtenir une expérience de jeu immersive, à la maison ou en portable, on a besoin de boutons bien réels. De ce point de vue, j'aime à penser que nous offrons une expérience de jeu différente avec nos appareils, comparativement au jeu casual proposé par des appareils qui ne sont pas faits pour ça spécifiquement mais le proposent en plus.

Mais je pense, comme je le disais, qu'il y a bien entendu une intersection entre les deux, au sein de laquelle beaucoup de joueurs casual passeront à des appareils plus spécifiquement créés pour le jeu tels que la PSP et la PlayStation 3.

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)