1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Dossiers du jeu vidéo
  4. >
    Half-Life : retour sur une série culte

Half-Life : retour sur une série culte

L'enfant prodigue de Valve
Par Mathieu Ghorbani - publié le

Bien évidemment, il est impossible de parler d'Half-Life sans évoquer la flopée innombrable de mods qui ont vu le jour, quelle que soit la version du jeu. Hormis les plus célèbres évoqués plus haut et qui font partie intégrante du patrimoine génétique d'Half-Life, je crois bien que tout a été inventé en la matière.

On trouve pêle-mêle Day of Defeat pour les nostalgiques de la seconde guerre mondiale, Natural Selection qui apporte une touche de stratégie, ou encore Action Half-Life, avec ses fusillades violentes à souhait dignes d'un bon John Woo ou d'un Tarantino. Dans un registre plus confidentiel,  on peut dégoter des mods très originaux : Wanted, qui prend place au pays de John Marston, le génial They Hunger et ses zombies sortis tout droit de chez Georges Romero, ou encore Point of View, qui se paye l'audace de nous mettre dans la peau d'un alien du complexe de Black Mesa.


Impossible de tous les citer, mais j'ajouterais aussi à la liste le fameux Garry's Mod, véritable bac à sable permettant aux joueurs de construire toute sorte d'objets ou de véhicules, de la simple voiture au trébuchet moyenâgeux... sans obligation de tuer qui que ce soit.

Start your engines

Half-Life est également le point de départ de nombreuses technologies largement démocratisées aujourd'hui. Si la première aventure est conçue à partir d'une version profondément remaniée du moteur de Quake, le second volet des aventures de Gordon Freeman bénéficie du fameux Source Engine.

Créé en partie pour redonner un coup de jeune à Counter-Strike via sa déclinaison "Source", ce moteur apporte avec lui de nouvelles composantes techniques.
En effet, le moteur Source ne se contente pas de gérer l'affichage et les polygones à l'écran, il intègre également le code réseau, la gestion de la physique via le puissant système Havok et prend même en charge le rendu sonore.

Pour vous donner une idée de la longévité du moteur, Left 4 Dead 1 et 2 sont également codés avec le Source Engine en 2008 et 2009. À savoir également que depuis 2012, Valve travaille activement à porter son moteur sur les systèmes Linux. Ces travaux trouvent d'ailleurs un écho évident depuis l'annonce officielle de SteamOS.


Enfin, peu après la sortie d'Half-Life 2, la technologie HDR (l'éclairage dynamique et la gestion de l'éblouissement) est introduite pour la première fois à grande échelle avec un niveau bonus, Lost Coast, distribué gratuitement sur Steam. Half-Life 2 est également le principal vecteur de la propagation de Steam, la plate-forme de distribution en ligne devenue aujourd'hui incontournable. Véritable machine de guerre pourtant décriée à sa sortie, elle propulse Valve et son leader Gabe Newell au sommet. Mais le parcours du studio et de sa franchise phare n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. On se souvient surtout de cette histoire rocambolesque où Valve s'était fait chipé le code source d'Half-Life 2, entre 2003 et 2004. Une version jouable mais bugée jusqu'à l'os circule alors impunément sur le net avant la sortie du titre. Sans le savoir à l'époque, Valve vient même d'inventer les leaks.

Un coup d'avance

Valve avant-gardiste techniquement, oui, mais également précurseur en matière de gameplay. Pas mal de nouveautés sont démocratisées avec Half-Life. Qui n'a pas passé son temps à déplacer tout et n'importe quoi avec le fameux "Gravity gun" d'Half-Life 2, un sourire idiot aux lèvres ? Le concept inspire alors logiquement toute une vague d'autres titres, à commencer par Doom 3, Portal, Bioshock et son pouvoir de télékinésie ou encore Dead Space et le "Kinesis module".

Dans le même genre, Gordon Freeman et son acolyte Alyx Vance préfigurent déjà des duos avec une Intelligence artificielle poussée, à l'image de la fameuse équipée Brooker-Elizabeth dans Bioshock Infinite.

 

L'addition, s'il vous plait

Enfin, il parait logique de refermer ce dossier en soulignant les scores dantesques de la série en matière de chiffres de ventes. Vous vous en doutez, le compte en banque de valve se porte bien. Malheureusement, la société est toujours très discrète concernant ses ventes. Il est déjà quasi-impossible d'avoir des chiffres précis sur leurs ventes dématérialisées en général, et il est donc encore plus difficile d'avoir des précisions sur la série Half-Life en particulier.

Ceci étant, Valve avait déjà donné par le passé un ordre de grandeur  sur ses ventes physiques. Évidemment, ça se chiffre en millions (quelle question). Half-Life s'est directement écoulé à 2,5 millions d'exemplaires, uniquement lors de sa première année d'exploitation. Pas mal pour un FPS d'abord très ciblé PC. Les add-on qui ont suivi, Opposing Force et Blue Shift, ont trouvé environ un million de preneurs, tandis que les différentes éditions stand-alone de Counter-Strike se sont écoulées quelque part entre 3 et 5 millions... chacune. Et il n'y a encore pas si longtemps, on apprenait qu'Half-Life 2 avait au moins dépassé les 12 millions d'unités, toutes éditions confondues.

À noter que certaines versions du jeu ont aussi été portées sur consoles (la plus connue étant la fameuse version Xbox, via la Orange Box) mais aussi sur PS2 dans une version remaniée. Pour l'anecdote, une version Dreamcast est commencée en 2000, puis finalement annulée. Enfin, possesseurs de Mac, sachez que l'intégralité de la saga est disponible sur la plate-forme d'Apple. Pour finir, je vous invite tous à télécharger "Black Mesa", le stand-alone gratuit sorti en 2012, qui permet de revivre les aventures d'Half-Life premier du nom et qui a subi un lifting salvateur.

What's next ?

Maintenant, les joueurs sont dans l'attente. À l'heure où nous rédigeons ce dossier, aucune annonce officielle n'a été faite sur le développement d'un hypothétique Half-Life 2 : Episode Three, ou carrément d'un Half-Life 3. Seul espoir tangible de revoir surgir un volet des aventures de Gordon Freeman avant le siècle prochain : les récentes déclarations de Gabe Newell en personne. Le grand patron de Valve  avait en effet confirmé les évolutions du moteur maison (Source Engine 2 ?). Il n'en fallait pas plus pour accréditer la possibilité d'un retour de la franchise culte. Alors, Valve, la prochaine fois, ce sera quoi : un nouveau pied-de-nez... ou un nouveau pied-de-biche ?

La rédaction vous recommande

31 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (31)