1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Dossiers du jeu vidéo
  4. >
    FIFA 17 vs PES 2017, le match : Comparatif et verdict de la rédaction

FIFA 17 vs PES 2017, le match : Comparatif et verdict de la rédaction

Par La Rédaction - publié le

GAMEPLAY

1. Accessibilité

FIFA 17 se dote d'une panoplie très complète pour satisfaire du novice jusqu'au joueur hardcore désireux de faire parler la poudre en désactivant la moindre aide. Il reste le champion du Full Manuel. Mais il n'est pas forcément des plus simples à appréhender, pas le plus immédiat, pas le plus instinctif. PES 2017 se montre accueillant d'emblée, répond au doigt et à l'oeil et, sans vraiment nécessiter une réflexion intense sur le bon emplacement des touches, sait se montrer intuitif, avec un ressenti presque viscéral sur chaque action. But pour PES 2017 !


2. Possibilités de jeu

Chacun des deux jeux propose une panoplie de combinaisons importante, une profondeur et une courbe de progression qui permettent de faire place à de belles constructions et de réaliser le dribble, la passe, le centre ou la frappe simple ou le geste acrobatique qui va bien. Tous deux laissent la parole à des intelligences artificielles beaucoup plus futées qu'auparavant. Côté gardiens, on se retrouve avec des murs qui ont de bons réflexes, bouchent assez bien leurs angles et savent s'imposer dans les airs ou en dehors de la surface s'il le faut. Les frappes enroulées sont cependant un peu trop létales dans FIFA 17. Les défenses sont dans les deux cas assez rigoureuses, même si celles de FIFA ont plus de mal à opérer des pressings gagnants et peuvent parfois s'oublier. Heureusement, les jambes tendues, coupures de passes en profondeur lobées et autres oppositions du corps ne manquent pas. Quant aux joueurs en situation offensives, ceux de PES se lancent avec beaucoup d'adresse là où ceux de FIFA, lorsqu'on n'enclenche pas une course manuelle, cherchent aussi à trouver des espaces et courir autrement qu'en ligne droite. Et si l'on ajoute que dans celui-ci la personne manette en mains a une vraie prise sur la couverture de balle, peut la préparer avant la réception (même en l'air), cela ajoute encore un moyen d'étoffer le gameplay. But pour FIFA 17 !


3. Coups de pieds arrêtés

Aucun changement majeur pour PES 2017 dans la gestion des tirs des penaltys, coups francs et corners. C'est toujours simple et efficace, même si cela mériterait peut-être un léger dépoussiérage pour apparaître moins rigide. Chez FIFA 17, comme on dit sur Facebook, c'est compliqué. Si l'on peut toujours se faire à l'idée de la cible à manipuler ou du joueur à viser sur les coups de pieds de coin et les coups-francs, le système de tirs aux buts fait figure d'épouvantail. Au lieu de choisir un endroit du cadre analogiquement comme l'an passé et comme l'adversaire, on doit gérer la course puis la direction du tir, qui gagne en hauteur un peu trop vite. Pas simple, trop sensible, ne prenant pas vraiment en compte les aptitudes des joueurs qui s'élancent pour tirer et, surtout, bien qu'assez "vrai" et permettant de distinguer les hommes des grands garçons, très mal expliqué. But pour PES 2017 !


4. Tactique

Avec ses moults sliders et des options de formations à foison ainsi que des stratégies personnalisées sur les phases arrêtées, ayant un impact direct sur la physionomie d'une rencontre, FIFA 17 continue d'assurer. Mais PES 2017 a bien révisé et a l'air un peu plus prompt, grâce à la formation fluide et aux tactiques avancées, à laisser le joueur s'adapter exactement comme il le souhaite et en fonction de la situation dans le rectangle vert. Si bien que, même s'il n'offre pas encore la panoplie de son ennemi, il parvient à grignoter un peu de terrain. But pour FIFA 17 !


33 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (33)