Yaeck - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 22/06/21 à 20h31

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- 2DS

- WiiU
- PSP
- PS4
- Switch Lite
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitch
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

Yaeck - Le BloG
Signaler
Cinéma - série (Cinéma)

Synopsis: Dans un futur indéterminé et post-apocalyptique, un étrange astre stellaire rouge est surexploité pour son énergie. Alors que sa trajectoire change et qu'il fonce droit vers la Terre , Paul W.R. est le seul astronaute capable de le détruire dans la mesure où il semble bénéficier des caractéristiques génétiques permettant de franchir le champ de force de l'astre.Néanmoins, pour des motifs connus de lui seul, il refuse d'accepter cette mission et se cache des autorités.Recherché par les autorités, Paul est aussi traqué sans relâche par un mystérieux inconnu, doté de pouvoirs télépathiques, qui a engagé des mercenaires.Au cours de son périple, Paul rencontre Elma, une adolescente au caractère affirmé.Des flash-back montre un traumatisme de Paul lié à son enfance (mort dramatique de sa mère) et à une relation compliquée avec son père et son frère Elliot.

Réalisateur: Romain Quinot

Distribution:
Hugo Becker: Paul W.R.
Paul Hamy: Elliot W.R.
Jean Reno: Henri W.R.
Lya Oussadit-Lessert: Elma

Le cinéma français ne m’intéresse pas. Il ne me parle pas, ne s’adresse pas à moi. C’est comme çà. Et on vit tout les deux très bien le fait de ne jamais se côtoyer. Mais de temps en temps un projet un peu atypique parvient à attirer mon attention. Et bien souvent j’en sors déçu. Cette fois-ci ne fera pas exception.

Il y a dans ‘Le Dernier Voyage’ une patte artistique indéniable, un univers fantasmagorique qui ne demande qu’à être développé et un sens de la poésie qui fait mouche. Tout cela est vrai et il faut militer pour que cette sensibilité perdure dans le cinéma hexagonal.
Mais on y trouve aussi tout ce qui alourdit notre ‘French Touch’. Un récit abscons, des scènes de pleurnicheries abominables, des dialogues aussi pauvre que moi en ce moment…et des moments de gêne qui foutent grave le malaise.

Le pire - comme bien souvent dans les films qui se pensent plus intelligent que la moyenne mais qui en fait sont juste prétentieux - ce sont tout les ‘trucs’ qui n’ont aucun but ou aucune explication. Ou piste de réflexion tout au moins. Ici un cas typique avec le personnage du frère, qui littéralement ne sert à rien, ne raconte rien et n’a aucune finalité. Comment revient-il à la vie ? Pourquoi recherche t-il son frère ? Pourquoi souhaite t-il sa mort ? Est-il sous influence de la Lune Rouge ? Oui. Non. Peut-être. Je ne sais pas. Quelle était la question ?

L’astre mystérieux lui aussi n’a au final aucune véritable explication. C’est une planète magique, métaphore de la propension de l’Humanité à s’autodétruire en pillant les ressources au lieu de les gérer avec harmonie…mais au-delà de çà… Que se passe t-il à la fin quand Paul atteint la Lune menaçante ? Le héros accepte enfin d’affronter la mort…Le satellite ‘conscient’ laisse un répit à la Terre… Ouais ouais ouais…Mais d’où vient-elle ? Quel est son but ? Son objectif ? S’éteint-elle lors de sa dernière scène ou repart-elle dans l’espace ? Ce qui d’ailleurs quel que soit le cas  condamne aussi notre planète, mais sur plus long terme.

Encore une fois c’est très beau, très lyrique mais aussi tellement surfait, tellement perché et sans fondement…qu’on en ressort finalement perplexe, en se demandant ce qu’on vient de regarder. Pour moi ‘Le Dernier Voyage’ aurait fait une excellente BD, mais en film c’est trop artificiel. Je suivrai tout de même le prochain projet de son réalisateur Romain Quirot, qui à de toute évidence un immense potentiel.

 L'avis d'Amidon, le chat de la maison:

Rendez-vous Mercredi prochain 18H pour une nouvelle chronique.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires