De BriC et de BroC - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 06/05/21 à 04h07

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- 2DS

- WiiU
- PSP
- PS4
- Switch Lite
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitter
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

De BriC et de BroC - Le BloG
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

L’avis de contradiction, c’est un peu bête. La doxa générale tombant à bras raccourci sur ce Balan Wonderworld, je me suis intéressé à ce jeu qui sans toutes ses polémiques me serait passé complètement sous le nez. J’ai donc lancé la démo pour voir un peu à quoi ressembler ce titre désavoué.

Le système de jeu est similaire aux titres de plate-formes de la Nintendo64, tel Mario64, Banjo&Kazooie et consorts. Des niveaux qu’il faut visiter pour y dénicher des objets (des statues ici) qui une fois une certaine quantité atteinte débloquent les niveaux suivants.

Ma session de jeu complète sur la Démo PS4 de Balan Wonderworld.


Points forts :

- Style graphique enchanteur et chara-design très cartoonesque mais qui me plaît beaucoup malgré certains choix artistiques plus problématique (le personnage ‘garçon’ j’ai cru que c’était une fille…).

- Ambiance féérique parfaitement calibré pour un jeune public. Très coloré et manichéen. On distingue très simplement les amis des ennemis, les différents pièges. Gaffe cependant à quelques précipices bien retors.

- Une exploration encouragée et toujours récompensée. De très nombreux items à récolter dans tous les recoins. Il ne faut pas hésiter à fouiller partout où on le peut.

- Balan à un coté très fantasque qui peut à la fois émerveiller ou inquiéter. Un mix improbable entre un danseur de cabaret et Willy Wonka. Le personnage instaure un climat très onirique et plein de magie un peu folle.

- Un ‘scénario’ basique mais efficace. Un vilain symbolisant les épreuves et le défaitisme et un jeune héros (ou héroïne) qui ramène le courage et l’abnégation. Vu le public visé, nul besoin d’en faire plus.

Graphismes mignons et chatoyant qui peuvent plaire aux plus jeunes sans aucun doute


Points faibles :

- Personnage très lourd et très lent. Animation étonnante qui le voit courir tout en se déplaçant à la vitesse d’un escargot. Il n’a de base qu’un seul mouvement: sauter.

- On acquiert rapidement tout un tas de costumes aux capacités propres à chacun. Mais parfois plus handicapants qu’autre chose… Par exemple le costume qui permet de frapper à distance, ce qui s’avère pratique contre les adversaires, ne permet pas de sauter. Il faut donc sans cesse jongler entre les différentes tenues…et faire gaffe à ne pas les perdre. Car dès que l’on est touché on perd la tenue actuelle, qui peut s’avérer pourtant nécessaire pour avancer dans le niveau. Alors soit on fait marche arrière pour récupérer la tenue, soit on se débrouille avec les capacités des autres à notre disposition. On s’en sort mais il faut pas mal filouter. On sent cependant clairement qu’à la longue ce système doit vite trouver ses limites. Je n’ose imaginer les derniers niveaux où à mon avis il faut switcher de tenues toutes les secondes… Un cauchemar en perspective.

Aparté : les costumes.
Pour récupérer les costumes contenus dans des items il faut d’abord posséder une clé. On peut cumuler les clés et ainsi donc récupérer tout autant de costumes que de clés dans notre inventaire. Attention néanmoins à diversifier au maximum ses tenues, car cumuler 4 ou 5 fois la même peut s’avérer complètement inutile pour progresser. Il n’y a de toute façon pas de tenue ‘parfaite’ qui s’impose face aux autres. Toutes on une certaine utilité (enfin plus ou moins)

Exemple de costumes. Il y en aurait 80 à récupérer dans le jeu...

- Bien que le jeu soit très agréable à la vue, on sent une limitation technique très grande. Le décor de fond qui se lève tel une vague procure une sensation bizarre. Bien que possédant une ambiance visuelle très proche des remakes de Spyro (histoire de comparer), on en est très loin sur bien des points.

- Le jeu manque cruellement d’explications. On ne sait pas vraiment quel est le but au-delà de ramasser un maximum de collectibles. Dans le même genre à quoi servent les boules de poils qui nous suivent partout ? Je n’ai pas compris. Paraît-il qu’il s’agit d’un système d’élevage semblable aux Chaos dans les Sonic Adventure. Absolument rien ne l’explicite. À noter qu’il se peut que le jeu complet soit plus explicatif sur tous ces points. Mais en l’état dans la démo, que dalle.

- Un truc que je n’ai absolument pas compris, le fait que les personnages non-jouables disparaissent quand on s’approche d’eux. Est-ce uniquement dans la démo ? Il y a-t-il une raison à cela ? Une faiblesse technique ? De plus ils effectuent tous des danses plus ou moins inspirées pour on ne sait quelles raisons. La danse est de manière générale très présente dans Balan Wonderworld, ce qui ne constitue pas en soi un défaut mais en ce qui me concerne cela ne me parle pas du tout.

- Pour synthétiser mes impressions, on ne dirait pas un jeu ‘professionnel’ mais un projet amateur foutrement bien fichu tiré de ‘Project Sparks’, le logiciel de création de niveau sorti chez Microsoft. Un truc d’amateur qui serait parvenu à son terme. Si on le prend comme tel c’est une sacrée réussite… mais au vu de la réputation de l’équipe en place on estime plus qu’il s’agit là d’un camouflet.

La démo m’a-t-elle convaincu d’en voir plus ?

Non. Mais je n’ai parcouru celle-ci que par envie - peut-être malsaine ?- de voir un peu de quoi il s’agissait derrière ce mauvais Buzz. De base aussi ce genre de titre ne m’attire pas et cette courte expérience aura largement suffit à satisfaire ma curiosité.

Voir aussi

Jeux : 
Balan Wonderworld
Ajouter à mes favoris