Le Blog rétro de Tompouce

Par Tompouce75 Blog créé le 16/01/19 Mis à jour le 30/07/21 à 15h05

TOP 5 de jeux rétros selon mes envies. N'hésitez pas à demander un TOP 5 qui vous ferait envie personnellement!

Ajouter aux favoris
Signaler
Top 5 Rétro gogo (Jeu vidéo)

Nous sommes au tournant du millénaire, la France est championne du monde de football pour la première fois de son histoire, et sur le terrain son équipe paraît invincible. Une véritable folie pour le football se propage dans le pays, une folie qui s'empare d'une vaste partie de la population, au-delà des habituels fans de ce sport pourtant déjà si populaire. Sans le savoir, le peuple français va assister à un autre match de légende, en ce beau jour de 2 juillet 2000, où Didier Deschamps et les siens vont apprendre aux Italiens à reboucher une bouteille de Prosecco ouverte un peu à la hâte. La vague bleue est partout, nous sommes fiers de notre équipe et de notre football, et Konami l'a bien compris. Fort de son expérience acquise en matière de simulation de football ces dernières années, le développeur va mettre les petits plats dans les grands pour nous servir, enfin, une jeu qui plane, à l'image de l'équipe de France, facilement au-dessus de la mêlée. Surtout, Konami va intégrer pour la premièrs fois, le vrai nom des joueurs sur les feuilles de match. Il est grand temps de connaître les vrai grands joueurs de football en fonction de leur statistiques virtuelles, n'est-ce pas ? Konami cherchant alors à devenir le spécialiste des simulations de football et pousser le réalisme à son sommet, ces statistiques se doivent de coller à la réalité, non ?

Il faut dire qu'en matière de réalisme, nous partions d'assez loin. Les plus anciens joueurs de football virtuel se souviendront sûrement de ce fameux numéro 7 brésilien, Allejo qui apparaissait dans International Superstar Soccer sur consoles 16 bit, et qui empilait les buts comme un dieu du foot. Il fallait sacrément se creuser la tête pour comprendre que derrière ce nom d'emprunt fictif, se cache en réalité le prolifique avant-centre Bebeto, vainqueur de la Coupe du Monde 1994 avec le Brésil. Mais toutes ces hésitations, ces supputations sont désormais terminées. Dans International Superstar Soccer Pro Evolution 1 & 2 sur PS1, tous les grands joueurs de football de la planète sont enfin réunis, et portent leur vrai nom. Nous allons enfin pouvoir les comparer sur un terrain virtuel, et juger lequel d'entre-eux est réellement le plus grand. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on va avoir le droit à quelques surprises ! Car si les véritables grands footballeurs répondent souvent à l'appel dans le jeu de Konami, certains joueurs ont connu une carrière plus contrastée, et sont pourtant de véritables machines à gagner au sein d'ISS Pro Evolution 1 & 2. Et en cette période de coupe d'Europe, où le football est roi, c'est sur ces quelques joueurs que Konami a décidé de mettre en avant dans son jeu, que j'ai décidé de m'attarder ! Pour vous proposer un Top 5 des improbables excellents joueurs dans ISS Pro Evolution 1 & 2

 

Numéro 5 :  Tijani Babandiga

Est-ce la victoire au tournoi Olympique de 1996 à Atlanta, qui fait de l'équipe du Nigéria, trois ans plus tard, possiblement la meilleure équipe du jeu dans ISS Pro Evolution ? Le parterre de stars en devenir est impressionnant, et on pouvait penser que cette équipe allait connaître un avenir radieux, et ses stars, devenir les maîtres de l'Europe, faisant le bonheur des grands clubs du continent. Il n'en a pourtant rien été, et aujourd'hui, on se souvient tout au mieux de quelques joueurs bourrés de talents, mais trop irréguliers pour se maintenir au plus haut niveau. Et au milieu de cette équipe, sur son aile gauche, trônait fièrement Tijani Babandiga. Doté d'une incroyable vitesse de pointe et d'une accélération capable de laisser sur place toute une défense, cet ailier de poche est aussi utile en match que les plus grands attaquants stars que sont alors Ronaldo et Andrei Schevchenko. Certes il manque une peu de précision dans les tirs, mais au final à quoi bon quand on peut crocheter le gardien et courrir dans le but vide ? Incontournable des grands équipes en construction, le coût d'achat de Tijani Babandiga, alors tout jeune joueur, est proprement dérisoire à la vue de ses capacités sur le terrain. Malheureusement pour lui, et à l'instar de la grande majorité de ses compatriotes, notre ailié hyper-véloce ne connaîtra pas de grande carrière, malgré des débuts prometteurs à l'Ajax D'Amsterdam, et un titre de champion des Pays-Bas bien mérité obtenu en 1998, avant de décliner les années suivantes. La faute est sans doutes à imputer à une malaria persistante qui l'empêche de se maintenir à plus haut niveau, et de prouver à la planète football qu'il est réellement l'ailier le plus rapide du monde. On gardera alors en mémoire avec émotion ces longues courses dans ISS Pro Evolution, pour contourner une défense complètement prise au dépourvu. Ces courses follent qui permettent à Tijani Babandiga, cette véritable la Formule 1, d'enfiler les buts à foison.

 

Numéro 4 : Igor Tudor 

Certes, il est, avec le joueur qui va suivre, celui avec le plus beau palmarès du lot de footballeurs présentés aujourd'hui, ayant intégré l'effectif de la Juventus de Turin pendant près d'une décénnie. Mais honnêtement, qui se rappelle aujourd'hui de ce solide défenseur central Croate qu'était Igor Tudor ? Trop souvent blessé, il apparait par exemple hors de forme lors de la brillante Coupe du Monde 1998 qui mène la Croatie de Davor Suker jusqu'en demi-finales, et n'honore sa présence sur le terrain qu'à de rares reprises, en tant que remplaçant. Pourtant, dans ISS Pro Evolution, exit les blessures et les prestations en demi-teinte, il apparait en grande forme, et fait jeu égal avec Jap Stam, l'indéboulonnable défenseur central des Pays-Bas et de Manchester United, pour lui contester le titre de meilleur défenseur du jeu. Doté d'un jeu de tête impitoyable, grandement aidé par son mètre quatre-vingt douze, il est intraitable physiquement et gagne tous ses duels. Igor Tudor bousculera sans efforts les attaquants les plus puissants, les réduistant au silence encore et encore. Un poil moins mobile qu'un Alessandro Nesta, sa prestance dans la surface de réparation en fait néanmoins un incontournable de votre équipe type sur lequel, joie du virtuel oblige, vous pourrez compter tout au long de la saison. Car comble de bonheur, Igor Tudor ne se blesse pas dans ISS Pro Evolution, il est doté d'une résistance à toute épreuve, qui fait de lui un roc inusable. En un mot, le défenseur central parfait. Qui sait si la Croatie n'aurait pas gagné la Coupe du monde 1998 si Igor Tudor avait été aussi solide sur le terrain que dans la célèbre simulation de Konami. Tout amateur de l'équipe de Croatie se consolera dans le jeu, en incarnant cette tour de contrôle, toujours bien placée pour mettre un bon coup d'épaule aux attaquants stars du tournant du millénaire, et capable de remonter tranquillement le ballon jusqu'au mileu de terrain, devant le regard terrifié de l'équipe adverse. Igor Tudor, où la force tranquille d'ISS Pro Evolution.  

 

Numéro 3 : Oliver Bierhroff 

Pour mettre un but de la tête à Igor Tudor, il vous fallait compter sur Oliver Bierhoff, un atout précieux au sein de toute équipe qui se respecte. C'est bien simple, dans ISS Pro Evolution 2, ce joueur est une machine à marquer des buts de la tête, propulsant sans effort apparant, la balle au fond des filets face aux meilleures défenses du monde. Avez-vous déjà essayé de jouer avec un ami, chacun d'entre vous prenant alternativement l'équipe des All Star monde pour affronter l'équipe All Star européenne ? N'avez-vous pas remarqué que l'équipe européeene terminait souvent largement devant au tableau d'affichage des scores ? Certes, chacune des deux équipes possède ses forces et ses faiblesses, mais avouez que se contenter de faire un centre avec l'un de ses latéraux pour inscrite un but de la tête dans 80% des cas de figures, procure un avantage à la limite du scandaleux. Pourtant, avec notre grand blond germanique, telle était bien la sentence qui attendait l'équipe adverse qui avait le malheur de laisser le moindre espace dans les couloirs. Inutile de penser pouvoir couper le ballon de la tête, où espérer sauter plus haut au duel qu'Oliver Bierhoff, vous n'y pensez pas, celui-ci détendra automatiquement son mètre quatre-vingt onze pour catapulter d'un coup de boule bien senti, la balle hors de portée du gardien qui servira ici de simple plot à notre attaquant. Certes, notre homme était un bon, voire un très bon attaquant, qui a sévit des années durant dans le Calcio et à fait le bonheur d'Ascoli, de Milan et de l'Udinese, mais tout de même, Konami a un peu trop soigné la feuille de statistiques de l'Allemand, pour en faire le meilleur attaquant du monde. Allez-y, tentez donc votre chance, faites un centre pour voir le résultat, vous serez surpris de voir avec quelle force et quelle préçision Oliver Bierhoff fusillera le gardien de la tête, et accrochera la lucarne de votre adversaire...Sidérant.

 

Numéro 2 : Mustapha Hadji

Le milieu offensif de Coventry, était-il le meilleur du monde à son poste au tournant du millénaire ? C'est ce que nous laisse penser Konami quand il nous laisse contrôler Mustapha Hadji, ce talentueux joueur marocain qui a officié aux quatre coins de l'Europe pendant près de quinze an. Pourtant, aujourd'hui, qui se souvient d'une action de classe mondiale de ce joueur, en club ou en équipe nationale ? Tout juste nous nous rappellerons sa prestation convaincante lors de la Coupe du monde 1998 avec le Maroc, malgré l'élimination au premier tour de son équipe. Qu'est-ce qui fait de ce joueur un atout hors du commun sur les terrains d'ISS Pro Evolution seriez vous en droit de me demander ? Avant tout un jeu de passe d'une précision diabolique, et une endurance qui lui permet de faire l'essuie glace sur son côté du terrain sans relâche pendant quatre-vingt-dix minutes, le tout associé à une belle technique balle au pied, de quoi s'offrir la possibilité de dribbler son vis-à-vis très régulièrement. Oui, Mustapha Hadji, est l'égal virtuel des David Beckham, Rivaldo et autres Zinédine Zidane. Un virtuose du ballon, capable de porter à lui seul son équipe vers la victoire. Un immense joueur capable d'enflammer les plus grands stades du monde. Mais alors, que vaut à Mustapha Hadji, l'honneur de faire jeu égal avec les quelques légendes du jeu citées plus haut ? Sans doute son titre de meilleur joueur africain, acquis de haute lutte face à une star nigériane du ballon rond, Jay-Jay Okocha. Un dribbleur fou, et alors joueur du Paris Saint-Germain, qui curieusement lui, n'a pas vu sa feuille de statitstique gonflée à bloc par Konami. On va voir un peu plus bas que ce titre vaut de l'or aux yeux du développeur, puisque je vous le donne en mille, le premier joueur de ce classement, voire peut-être le plus grand joueur d'ISS Pro Evolution vient bel et bien du même continent. Laissons donc Mustapha Hadji dans ses oeuvres au milieu de terrain, entre passement de jambe et course folle après un contrôle orienté pour parler du dieu du football virtuel...

 

Numéro 1 : Patrick M'Boma

Qui nous vient tout droit du Cameroun, et porte le doux nom de Patrick M'Boma. Celui qui a honoré le maillot du Paris Saint-Germain dans sa prime jeunesse, à clairement connu une carrière en dents de scie, entre l'Europe, l'Asie et le Moyen-Orient. Cet infatigable voyageur à longtemps été un joueur professionel, de qualité, sans pour autant apparaître au premier plan dans les championnats auxquels il a participé, à une notable exception près. Mais alors quelles qualités ont trouvé les ouailles de Konami, pour faire de ce joueur l'égal des plus grands ? Son passage dans le championnat japonnais, au Gamba Osaka entre 1997 et 1998, où il brille particulièrement durant la saison, permet peut-être d'obtenir un premier élément de réponse. ISS Pro Evolution étant façonné sur cette période, on peut imaginer les développeurs se prendre de passion pour celui qui marque alors but sur but en championnat. Mais Patrick M'Boma va faire encore mieux, en 2000, remportant coup sur coup la Coupe d'Afrique des nations et le tournoi Olympique avec les lions indomptables du Cameroun. Fort logiquement nommé footballeur africain de l'année, il apparaît alors comme un joueur de classe mondiale, avec une marge de progression qui laisse rêveur. Avec de tels arguments, pas étonnant que sa feuille de statitstiques soit à ce point indécente sur ISS Pro Evolution. Quelles sont ses principales qualités me demanderez-vous si vous n'avez jamais joué au jeu ? C'est simple, Patrick M'Boma sait tout faire : tirer en force, passer avec préçision, courrir vite, dribbler juste, tout en possédant un sacré jeu de tête, et j'en passe. Il est tellement au point dans tous les secteurs qu'il est en réalité redoutable à n'importe quel poste sur le terrain. Bien entendu, les plus malins d'entre vous en feront leur numéro 10 de prédilection, et l'égal vidéoludique des Pelé, Diego Maradonna où Michel Platini. Sacré Patrick ! 

 

Quelle écrémage ! Vous vous en doutez, il a fallu faire un sacré tri, pour sélectionner un Top 5 aujourd'hui, et sortir à contreceur un bon paquet de joueurs. Alors je vous le donne en mille, la liste des récalés qui va suivre, va être assez longue. Elle vous permettra de vous confectionner une équipe type de folie, pour très peu de frais en Masters League, et impressionner vos amis lors d'un duel. Les battre 6-1 avec une équipe largement inconnue, voilà la possibilité que vous offre cette sélection ! En commencant par les gardiens de but. Ici, point de salut, outre les stars de l'époque que sont Peter Schmeichel, Gianluigi Buffon ou encore Oliver Kahn, mon choix se portera sur Jose Luis Chilavert. Le gardien paraguyen est une star dans son pays, et à connu son heure de gloire en France, sans avoir jamais eu la chance de jouer dans une grande équipe européenne. Un gardien qui saute comme un chat sur chaque balle et qui marque autant de buts, pourtant, nous n'en croisons pas tous les jours. En défense, Janos Hrutka, Victor Onopko et Lucas Radebe seconderont Igor Tudor avec talent quand vous laisserez le soin à Robert Jarni de naviguer dans son couloir gauche et Fracisco Arce dans celui d'en face. 

On remonte jusqu'au milieu de terrain pour installer une charnière composée du nigérian Sunday Oliseh et l'espagnol Vincente Enonga  qui se positionneront juste derrière votre meneur de jeu, le redoutable Gabriel Ortega, doté d'un touché de balle à faire palir de jalousie feu El pibe de Oro. Devant, les places sont chères, mais il y a beaucoup de candidats ! A commencer par le maître artificier absolu d'ISS Pro Evolution : Gabriel Batistuta. J'ai longuement hésité à intégrer ce joueur au présent classement principal, mais j'ai jugé qu'il était trop célèbre pour intégrer la liste. Quoi qu'il en soit, la donne est simple avec lui, vous tirez à 30 mètres de la cage, et c'est but. C'est pas beau la vie ? Pour l'assister, inutile d'acheter des stars brésiliennes à vil prix, un trio Phil Masinga, Daniel Amokachi et T.A. Flo, fera littéralement exploser les défenses du monde entier. Vous n'avez jamais vu ces joueurs évoluer à haut niveau ? Ne vous en faites pas, Konami à bien décidé d'en faire des demi-dieux du football virtuel. A vous les passements de jambes, crochets dans la surface et reprises de volées en lucarne avec une telle équipe ! Pour finir, et si vous n'avez pas le courage de monter une équipe, je vous proposait tout en haut de ce classement, une alternative assez simple à mettre en place : Allez dans le menu de sélection des équipes, et prenez le Nigéria. Voilà, vous avez déjà presque gagné la Coupe du monde !

N'hésitez pas à apporter votre avis sur cette magnifique équipe virtuelle que j'ai tenté de monter sous vos yeux. Il manque certainement quelques joueurs largement inconnus qui méritent de fouler la pelouse d'ISS Pro Evolution et que j'ai hâte de découvrir grâce à votre flair. Vous êtes des dénicheurs de talent, je le sens, je le sais !

Et à très vite pour un prochain Top 5, qui s'éloignera des pelouses pour nous présenter un acteur de référence du jeu vidéo japonnais à l'ère des 16 bit...

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

franckiflowers
Signaler
franckiflowers
Tu l à dit ! 👍
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Quelle équipe nous avions en 2000 tout de même!
franckiflowers
Signaler
franckiflowers
Bonjour à toi Tompouce75,

Mais grave ! Il était super fort Wiltord , il nous aurait peut être sorti un but en effet 😁
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour franckiflowers,
Hahaha, j’aurais bien aimé qu’il soit sur le terrain hier soir Wiltordu, pour nous mettre un but à la dernière seconde contre la Suisse 🥲
franckiflowers
Signaler
franckiflowers
Sylvain wiltord qui devient " wiltordu" c'était énorme quand même, surtout quand le commentateur il le disait 🤣🤣🤣
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Bibiden,
Haha très bonne annecdote ! Tu m'étonnes qu'il empilait les buts ! En courant dedans avec la balle :P
BB7 plus fort que CR7 ! :)

Bonjour mercobenz13,
Oui, il fallait bien booster un peu la star japonaise de l'époque tu as raison ! Mais je trouve que cela reste raisonnable à côté des quelques exemples cités dans ce billet :)
mercobenz13
Signaler
mercobenz13
Dans le genre milieu offensif à la Hadji, il y avait aussi le japonnais Hidetoshi Nakata... :P
Bibiben
Signaler
Bibiben
Ah, nostalgie! D'ailleurs à l'époque, alors que l'on faisait une Ligue Masters avec mon frère en coop on ne disait plus "On se fait des ISS?" mais "On se fait des Babam?" (ça sonnait mieux que "Baban", avouons le). Babangida a du être meilleur buteur/passeur pendant 20 saisons d'affilée :)
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Salut Seth P1C,
Chose promise...:P
Bon la semaine prochaine, on rentre un peu dans le rang tout de même :)
Oui, je suis bien d'accord, ces noms sont inoubliables ! C'est marrant cependant que celui de Roberto Larcos est toujours celui qui ressort en premier. En tous cas, je n'ai jamais connu un meilleur tireur de coup francs à 45 mètres que M. Larcos :D
Seth P1C
Signaler
Seth P1C
Salut Tompouce75! Effectivement, ça reste un top avec un thème improbable:D PLus que les stats des joueurs, c'est surtout les noms des joueurs qui me reviennent à l’esprit, lorsque le jeu ne possédaient pas la licence FIFA (ou tout autre licence du genre). Roberto Larcos, si tu me lis, big up à toi :D

Édito

Joueur invétéré depuis 30 ans, ce blog a pour objectif de partager avec vous sur la base d'un classement limité à 5 titres, parfois absurdes, ou plus sérieux, une ou plusieurs anectdotes sur mes jeux préférés.

Et ce avec l'espoir de toucher votre corde notalgique, ou soyons fou, de vous faire découvrir ou redécouvrir un jeu méconnu! En toute subjectivité bien sur.

Bref un bon prétexte pour parler de jeux rétros, et communiquer sur cette passion.

Bonne lecture et bonne découverte de TOP 5! N'hésitez pas à réclamer un TOP 5 en particulier.

Archives

Catégories

Favoris