Le Blog rétro de Tompouce

Par Tompouce75 Blog créé le 16/01/19 Mis à jour le 17/06/21 à 15h08

TOP 5 de jeux rétros selon mes envies. N'hésitez pas à demander un TOP 5 qui vous ferait envie personnellement!

Ajouter aux favoris
Signaler
Top 5 Rétro gogo (Jeu vidéo)

Au cours des premiers mois d'existence de ce blog, j'avais évoqué le cas des Beat Them up méconnus sur la fameuse 16 bit de Nintendo. Dans le but d'apporter un éclairage sur ces quelques titres, restés au Japon, et de fait quasimment inconnus en Europe, qui méritent pourtant d'être essayés, vu les qualités qui y sont déployées. J'avais peu de temps après, évoqué les cinq plus grands jeux de plateforme de la console. Ces incontournables que tout le monde a essayé, voire terminé, au moins une fois dans sa vie de joueur. Aujourd'hui, il est temps de vous proposer le meilleur des deux mondes ! Et ainsi, d'aborder le cas de ces pépites oubliées en matière de jeu de plateforme, sur Super Famicom. Car vous vous en doutez, une machine qui fait de sa star incontournable, Mario, l'étandard éternel du jeu de plateforme, va attirer les regards des développeurs de tous horizons, qui vont rivaliser d'ingéniosité afin de proposer le titre de plateforme ultime, capable de chatouiller les moustaches du bedonnant plombier. Certains développeurs de renom vont ainsi mettre la main à la patte et se frotter au mastodonte, avec plus ou moins de succès.

Dans le jeu vidéo pourtant, vous le savez bien fidèles lecteurs, la qualité ne rime pas forcément avec réussite commerciale, voire même avec une distribution internationale assurée. De fait, vous allez constater avec moi qu'il y a pas mal de choses à dire, et de jeux à découvrir auprès de développeurs japonais pourtant renommés, qui on eut l'audace de sortir des titres parfois époustoufflants, mais qui sont, pour une raison ou une autre, passés à côté de leur public. Date de sortie mal calibrée, titre au contenu qui s'adapte mal à une sortie loin de ses bases, arrivée trop tardive sur la console pour un genre déjà saturé de propositions très qualititives. La liste des raisons qui font de ces jeux des titres aujourd'hui largement confidentiels est large. Mais c'est aussi l'un des grands plaisirs des adeptes de jeux rétro. Trouver ou retrouver quelques pépites cachées au fin fond des catalogues de ces consoles du passé. Ayant fait pour vous ce petit effort de recherche aujourd'hui, je vous propose sans plus tarder de partager ici le Top 5 des jeux de plateforme méconnus qui ont vu le jour sur la Super Nintendo, et qui méritent clairement bien plus d'attention de votre part.   

 

Numéro 5 : Nangoku Shounen Papuwa-kun

Que fait-on quand on s'appelle Enix, et que l'on publie au Japon un Shonen, puis diffuse un Anime, qui connait un beau succès d'estime ? On en fait un jeu vidéo bien entendu ! Et deux années après la publication du manga, Nangoku Shounen Papuwa-kun, le jeu, voit le jour après une période de gestation relativement longue occtroyée par Enix au développeur Daft, et sort en ce beau printemps de l'année 1994 sur Super Famicom. Le scénario reprends la trame du manga qui voit un jeune militaire de carrière, Shintaro, s'échouer puis tenter de s'extirper d'une île perdue, faisant au passage la rencontre d'un enfant un peu sauvage, Papuwa, et ses amis qui prennent la forme d'animaux tous plus invraisemblables les uns que les autres. Tout ceci est un prétexte pour nous pondre un scénario tout à fait débile et accessoire, mais surtout, nous proposer un jeu de plateforme de fort belle facture. Les graphismes de  Nangoku Shounen Papuwa-kun constituent indéniablement un gros point fort du jeu, mais le reste est tout aussi réussi. Shintaro réponds instantanément à nos sollicitations et la palette de coups offerte par le jeu est suffisament variée pour nous tenir en haleine. Mention spéciale pour cet eratz de kaméhaméa dont se dote notre héros, pour ce titre bourré de références shonen. La musique est aussi enjouée que les personnages à l'écran. Les animations sont solides et ne subissent pas trop de ralentissements, et enfin, le petit saupoudrage d'éléments RPG, avec la montée en niveau progressive de notre héros, conforte une durée de vie relativement correcte. Vous l'avez compris, la technique qui entoure Nangoku Shounen Papuwa-kun le place immédiatement parmi les jeux de plateforme réussis de la console, et dès lors que le côté décalé et loufoque du manga se voit bien retranscrit, cela lui confère une forte identité qui termine de le démarquer du lot, et lui offre ainsi sa place ici aujourd'hui. Un titre confidentiel certes, vu le public exclusivement japonais amateur du manga d'origine auquel il s'adresse au départ, mais un excellent jeu de plateforme tout de même !

 

Numéro 4 :  Poko Nyan ! Hepokorin Adventure

Après le jeu tiré d'un manga, je vous présente Poko Nyan ! Hepokorin Adventure, le jeu tiré d'un Anime des années 90 à succès demeuré, comme nombre de ses pairs, cantonné au Japon. De fait, si le titre était attendu au tournant sur place, en Europe, il est demeuré largement inconnu, la folie des tanuki n'ayant jamais eu cours en Occident. Car votre héros Poko Nyan, prends bel et bien les traits de cet imporbable animal glouton et transformiste cher au coeur des japonais. Et si l'aspect transformiste de cet animal légendaire n'est pas trop mis en avant dans le jeu, l'adjectif de glouton caractérise lui, plutôt bien le titre. Dans un véritable déluge de couleurs qui use et abuse de la palette de la Super Famicom, le titre de Toho vous invite à parcourir des niveaux aux thèmes forcémement enfantins qui respectent le cahier des charges, mais qui sont pourtant loin d'être déplaisant, et possèdent un level design parfaitement adapté aux aptitudes de notre héros. Justement, parlons en de notre cher Poko Nyan. Vif comme l'éclair, doté d'un double-saut et ayant la capacité d'être catapulté dans les airs au moindre contact avec un objet rebondissant, il se rapproche en cela d'une très célèbre mascotte de Sega. Oui vous avez bien lu, si vous appréciez Sonic sur Megadrive, vous risquez fort de tomber sous le charme de Poko Nyan ! Hepokorin Adventure. Immanquablement, des petits défauts de scrolling feront rager les puristes, vu la vitesse de défilement qu'est capable d'imposer notre véloce tanuki, mais en toute franchise, cele na vient absolument pas gâcher la fête de ce jeu de plateforme aussi classique dans sa construction, à savoir trois niveaux, un boss et on passe au niveau suivant, qu'efficace et sans fioritures par ailleurs. Il est l'un des rares titres de plateforme de la console que je relance pour une partie de quelques minutes, avec un plaisir à chaque fois renouvelé, cherchant au passage à optimiser mes courses tout en assurant à mon glouton favori, la collecte de fruits et friandises nécessaires à garantir mon passage au niveau suivant. Sous ses atours de jeu d'enfants saturé de couleurs et monstres mignons ainsi que son succès d'estime cantonné au Japon, voici une véritable petite pépite cachée de la machine que je vous encourage d'urgence à essayer !

 

Numéro 3 : Go Go Ackman

Akira Toriyama est un mangaka qui n'hésite pas à lorgner vers le jeu vidéo. Le papa de Dragon Ball est aussi le designer qui se cache derrière chaque personnage et monstre de la saga Dragon Quest ou encore du mythique RPG Chrono Trigger. Ce que l'on sait moins, c'est qu'il a, main dans la main avec Banpresto, cherché à adapter son manga et Anime Go Go Ackman, très peu diffusée en France, en jeu de plateforme. Vu la notoriété du matériau d'origine, le titre, où les titres pour être exact, puisque Banpresto a développé sur console de salon trois jeux autour de la série, n'ont jamais connu une sortie en dehors du Japon. Pourtant ce développeur de talent s'est donné du mal afin de proposer aux joueurs une expérience assez réjouissante. Et si le premier épisode obtient ma préférence aujourd'hui, grâce à un level design plus direct, duquel il ressort en définitive un fun immédiat, la trilogie sur Super Famicom est dans son ensemble, de fort belle qualitée. Que propose ce permier jeu de plateforme dans l'univers de Go Go Ackman ? Une réalisation de qualité, faite d'un pixel art coloré comme la Super Nintendo sait si bien les proposer, et qui reste très fidèle au manga et l'Anime. Des animations délirantes dans le plus pur esprit Toriyama, et un humour omniprésent très bien retranscrit à l'écran, qui nous invite à nous délecter d'un scénario débile à souhait, où nos héros et antagonistes, les anges et les démons, se débattent dans un délire contextuel et visuel continu, tout en faisant face à des situations toujours plus abracadabrantes. La maniabilité se rapproche des meilleures références de la console, Banpresto possédant une belle maîtrise de la machine, comme elle a pu le démontrer à de nombreuses reprises pour des productions bien trop souvent restées cantonnées au Japon. Certes l'expérience est courte, et elle se parcourt en ligne droite en une grosse heure, mais elle est tout aussi intense que rigolote, et remémorera aux adeptes du mangaka les plus belles heures passées en compagnie de ses plus célèbres héros, Trunks de Dragon Ball en tête, puisque le héros de cette aventure, Ackman ressemble à s'y méprendre au fils de Végéta. Direction le podium pour Go Go Ackman !   

 

Numéro 2 : DoReMi Fantasy : Milon's DokiDoki Adventure

Abordons à présent le cas d'un grand, très grand jeu de plateforme. Les amateurs ne s'y trompent pas, et il suffit de regarder la côte vertigineuse de DoReMi Fantasy : Milon's DokiDoki Adventure sur internet où auprès des boutiques d'occasion, pour toucher du doigt le coeur du problème de cet exceptionnel jeu de plateforme réalisé par Hudson Soft. Sorti trop tard sur une console alors saturée en titres de plateforme d'envergure, il n'a malheureusement pas trouvé son public, et n'a de fait, pas connu les joies d'une localisation hors du Japon. On peut le dire aujourd'hui, avec un peu de recul : quel dommage ! Nous sommes, pauvres occidentaux, passés à côté d'un petit monument de jeu de plateforme, qui frise l'excellence dans tous les domaines. Les plus attentifs d'entre vous trouveront à ce DoReMi Fantasy : Milon's DokiDoki Adventure une ressemblance troublante avec le style graphique d'un Super Bomberman, et ils auront raison. L'artiste qui à porté la mascotte d'Hudson Soft tant de fois à l'écran, le regretté Shoji Mizuno, se cache bien derrière la réalisation de ce jeu. Graphiquement irréprochable, le titre l'est également sur ses animations, son level design, sa musique, sa maniabilité, et sa durée de vie, assez phénoménale. Je vous le disais en préambule : c'est un sans fautes absolu, et vous serez littéralement entrainés, emportés, par les aventures de Milon, parti à la recherche des instruments de musiques capables de redonner vie à la forêt au sein de lequelle cet adorable petit lutin demeure. Et pour ce faire, le titre reprends avec talent, quelques éléments des séries phare de Nintendo et d'Hudson Soft là où on ne les attends pas. L'armure du héros rapellera ainsi Link et ses tuniques colorées qui lui offrent plus où moins de résistance face à l'ennemi. Les attaques sous forme de bulles, font elles, immédiatement penser à Bubble Bobble, et la structure du monde, les sauts et autre power-up bien évidemment, à Mario. Serais-je assez fou pour dire que DoReMi Fantasy : Milon's DokiDoki Adventure se rapproche de ses modèles ? Et mérite que l'on se le procure malgré son prix prohibitif aujourd'hui sur le marché de l'occasion ? Peut-être bien...

 

Numéro 1 : Magical Pop'N

Comment Polestar Co., un développeur largement inconnu du grand public, et pour cause, puisqu'il n'a publié aucun titre mémorable avant où après ce Magical Pop'n, est arrivé à nous proposer une telle merveille, demeurera pour moi, toujours un mystère. Car oui, on parle bien d'un jeu de plateforme qui fait ici jeu égal avec les meilleurs titres proposés sur la machine par Nintendo, Capcom où encore Konami. Une fois de plus, derrière un scénario accessoire, se cache un magnifique jeu de plateforme, à la réalisation splendide. Doté de graphismes de grande qualité, et d'une utilisation de la palette de couleurs de la console toujours optimale, notre petite sorcière, Princess de son nom, se déplace avec précision, grâce et élégance à travers de longs niveaux au design savamment étudié. Proposant différentes routes lui donnant un air de metroidvania light, qui sont autant d'occasions de tester la très large gamme d'attaques magique rendues disponibles, elles permettent de proposer une expérience toujours nouvelle, partie après partie. Effet garanti, le joueur ne s'ennuie jamais manette en main. Tout cela fonctionne à merveille et dès que l'on réunit les éléments nécessaires pour lancer un nouveau sort, on s'emploie à le déployer au bon moment, dans un grand éclat de satisfaction. Ajoutons à cela une musique excellente, qui accompagne notre progression et nos combats contre les quelques boss du jeu, et nous obtenons un titre techniquement parfait, à l'identité totalement unique, et à l'intérêt monstrueux. Ce tableau idéal comporte quelque très légers défauts, avec par exemple l'impossibilité de sauvegarder, nous obligeant à terminer le jeu, relativement long, d'une traite. Mais absorbés que vous serez par le jeu, je vous gcertifie que cela ne vous gênera absolument pas ! Certes,  Magical Pop'n figure aujourd'hui en première place du classement des jeux de plateforme méconnus de la console, mais il aurait tout aussi bien sa place au coeur du classement des meilleurs jeux de plateforme de la console tout court.     

 

Vous n'avez pas repéré votre jeu de plateforme de coeur au sein de la liste ci-dessus, celui que personne ou presque ne connait, et qui vous plait tant ? Il doit bien y avoir une raison à cela. Et si, tout simplement ce jeu était passé quelque peu inaperçu, malgré une sortie en Europe qui l'empêche de figurer ici aujourd'hui ? C'est le cas de nombre de titres de qualité, parmi lesquels figurent Ardy Lightfoot, déjà abordé dans la liste des titres de plateforme les plus mignons sur la console, et qui mériterait peut-être bien une place dans ce classement. On peut, dans cette catégorie, citer aussi l'excellent Plok, avec ses musiques délirantes, ou encore le très léché graphiquement The Adventures of Batman & Robin . Toujours chez Konami, Twinbee Rainbow Bell Adventure, constitue une superbe aventure qui prolonge avec bonheur l'expérience en compagnie de ces chers Twinbee habituellement cantonnés aux Shoot them up. Impossible de passer par ailleurs sous silence Skyblazer, la pépite d'un Sony qui se fait la main avant de rentrer de plein pied dans le monde des consoles. Enfin, Data East n'est pas en reste avec Joe & Mac 3. Encore un peu plus confidentiel, peut-être avez-vous passé du temps sur Rocky Rodent, DinoCity où encore en compagnie de ce cousin d'Aéro, Zero the Kamikaze Squirrel étant plus jeune. Et vous avez bien fait, ils sont d'excellents jeux de plateforme également !

Mais il est grand temps, pour conclure ce billet de tourner nos yeux une dernière fois vers le pays du soleil levant. Et quoi de plus normal pour débuter la liste, que d'évoquer ici le cas de la mascotte d'Husdon Soft, Bonk, qui a eu le loisir de migrer de sa console d'origine, la PC-Engine pour venir nous gratifier sur Super Famicom d'un bien plaisant Chou Genjin 2. Ne passez pas non plus à coté de Holy Umbrella : Dondera no Mubo !  Un très agréable jeu de plateforme matiné au RPG, qui ravira une fois de plus les fans d'Anime. Plus étonnant, vous passerez un excellent moment en compagnie de Super Back to the Future 2, qui est demeuré exclusif au Japon, aussi bizarre que cela puisse paraître pour un titre mettant en scène le célèbre Marty McFly. Le jeu ayant été réalisé par le développeur Daft, habitué de ce classement, dois-je m'étendre d'avantage sur ses qualités ? Enfin, terminons en beauté par le plus kawai de tous les platformers de la console, encore et toujours issu d'un Anime, qui nous permet d'incarner cette fois, un adorable petit phoque au splendide pelage blanc. C'est tellement beau que j'en pleure encore ! Merci Takara de nous avoir offert ce Shonen Ashibe: Goma-chan no Yuuenchi Daibouken. Toutes choses bien considérées par ailleurs, nous sommes peut-être face au seul et véritable numéro 1 de ce classement !

N'hésitez pas à déterrer devant nos yeux ébahis, une perle totalement oubliée de jeu de plateforme sur cette console 16 bit qui en regorge littéralement. Je suis loin d'avoir abordé l'ensemble du sujet il me semble. Et surtout, comme vous tous, je suis avide de découvertes !

Et à très vite pour un nouveau Top 5, où l'on parlera un peu d'un fou génial répondant au doux prénom de Philip...

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour ayorsaint,
Haha, bonne chasse. Bon par contre, mauvaise nouvelle, il n'y a pas un, mais trois Go Go Ackman sur Super Famicom ! Les jeux sont encore à peu près abordables (ce n'est pas la folie DoReMi Fantasy en gros :))
ayorsaint
Signaler
ayorsaint
Le gros fan de Akira Toriyama que je suis n'a plus qu'une envie maintenant, mettre la main sur ce Go Go Ackman... et je sens que je vais galérer... merci Tompouce LOL
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Mangouste,
Je pense que je n'ai pas assez détaillé en effet, des jeux de plateforme réalisés en 3D, qui te mettent dans un couloir sont pour moi des jeux 2.5D que l'on soit en vue de profil ou en vue de dessus avec un effet couloir. Les concepts de plateforme restent similaires (on saute, on évite trous et ennemis et on ramasse bonus). Bref Crash c'est exactement ça (et les autres cités et Klonoa et les récents DK et Yoka lelee impossbile Lair plus proche de nous)
En full 3D = exploration, dans la réalisation, et dans l'approche, ou ils utilisent la 3D pour inscrire le joueur dans un véritable environnement 3D. Mario 64/Sunshine...ou plus récent le très bon A hat in time
Seul Nintendo à ma connaissance casse les codes avec succès parfois :Mario Odyssey ou Mario Galaxy.
Mangouste
Signaler
Mangouste

Je dirais que les vrais jeux de plateforme 3D sont différents. Il y a en réalité 2 types de jeux de plateforme 3D pour moi.
Les jeux en 3D mais qui imitent une structure de niveau en 2D.
On appelle ces jeux les 2.5D. Le plus connu d'entre eux : Crash Bandicoot, mais il y a eu qques autres belles réussites (Pandemonium, Tomba). Ceux-ci sont proches des titres en 2D classiques.

 

Attention quand même, seule une petite partie des niveaux de Crash Bandicoot sont en 2.5D. La majorité sont en 3D, malgré leur réalisation type "couloir". :P

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Strange_Fox,
Oui je confirme il est plus que sympathique ! Un véritable esprit de Sonic souffle sur ce jeu.
Exact c'est la suite du jeu NES (et Gameboy si j'ai bonne mémoire),sauf que l'opus SNES est bien mieux :)
Plok me parait un peu plus connu que les deux autres, mais je peux me tromper. Super Back to the Future 2 n'étant sorti qu'un Japon, on le confons parfois avec de mauvais jeux Back to the Future, mais celui-ci (Super Back to the Future Part 2 donc) est excellent !
Très bon week-end à vous également !

Bonjour GangBang Therory,
J'avoue avoir découvert ce jeu sur le tard, mais je pense que si j'avais été plus attentif, en pleine DBZ mania j'aurais été fou avec ce jeu c'est clair ! Pour le jeu Ranma tu veux parler cette horreur reskinée en Street combat aux US ? Ces maîtres du bon goût ? :P
Oui exact Papuwa me rappelle un peu DB sur GBA, très bon petit jeu de l'univers DB d'ailleurs à essayer absolument.
Il faut y jouer à Papuwa on est bien d'accord !
GangBangTheory
Signaler
GangBangTheory
Ah il m'a fait plaisir ce billet !
Papuwa j'avais adoré à l'époque. J'espérais naïvement qu'il sorte un jour en France. Au souvenir je l'avais découvert à la même période que Ranma 3, qui lui aussi pétait de couleurs.
Toujours est-il que ce Papuwa était un peu le jeu Dragon Ball qu'on a jamais eu en ce temps-là (ou bien plus tard sur GBA), et est hélas resté inconnu hors de la frange des amateurs d'import.
Strange_Fox
Signaler
Strange_Fox
Bonjour Tompouce75 !
On ne va pas le cacher, certains de ces jeux me sont en effet complètement inconnus... Notamment Poko Nyan qui a l'air sympathique...
Doremi Fantasy par contre, je connais bien! Il s'agit de la suite de Milon's Secret Castle sorti sur Famicom/nes, popularisé par l'Avgn et qui a même eu droit à une sortie sur l'eshop si je ne me trompe pas...
Et puis dans votre liste finale, Plok, Dino City et Super Back to the Future 2 entre autres sont excellents et restés relativement peu connus malgré parfois une sortie en Europe!
Bon week-end !
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Loveless,
Ah oui DKC est une excellent exemple de gameplay adapté uniquement à la 2D. D’ailleurs la série continue dans un style 2D (Tropical Freeze).
Très bon exemple de 2.5D également, Klonoa.

Oui l’exploration en fait plus des jeux d’aventure que des purs jeux de plateforme en réalité. Mais comme c’est Nintendo qui fixe les règles en la matière et que Mario est associé à de la plateforme...on appelle cela plateforme 3D :)
Loveless
Signaler
Loveless
Je vois, merci pour cette réponse éclairée ! Elle conforte un peu mon sentiment que la linéarité est parfois salvatrice... et notamment pour le genre de la plate-forme.

Tu parles de différence d'adrénaline et ça me parle aussi. J'ai eu beau adorer Jak & Daxter par exemple... quand je pense aux moments les plus intenses en jouant à un plate-formes... Donkey Kong Country poppe immédiatement dans ma mémoire. Tous ces jeux en 2D (ou "2,5", tiens ça me fait penser à Klonoa qui était super, aussi) ont ce côté intense/adrénaline qui me manquent un peu ^^
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir Loveless,
Merci beaucoup c'est sympa !
Oui il faut dire qu'il y avait du choix en la matière sur 16 bit.
Je dirais que les vrais jeux de plateforme 3D sont différents. Il y a en réalité 2 types de jeux de plateforme 3D pour moi.
Les jeux en 3D mais qui imitent une structure de niveau en 2D.
On appelle ces jeux les 2.5D. Le plus connu d'entre eux : Crash Bandicoot, mais il y a eu qques autres belles réussites (Pandemonium, Tomba). Ceux-ci sont proches des titres en 2D classiques.
Les vrais titres en 3D découlent eux peu ou prou de Super Mario 64 et sont donc axés sur l'exploration. Sur N64 il y a eu Nintendo et surtout Rare qui a poussé le concept avec Donkey 64 et Banjo Kazooie.
Plus loin cela a donné Ratchet&Clank, Jack&Dexter.
Tous ces titres s'éloignent bcp dans leur structure d'un jeu en 2D (ou en gros le but est de sauter par dessus des obstacles/trous tout en évitant de se faire toucher/tuant ses ennemis.
Pour devenir des environnements ouverts ou semi-ouverts à découvrir par l'exploration et ou la présence d'ennemis peut devenir secondaire, et les obstacles, contournés. Les jeux sont moins linéraires, mais procurent pour moi, moins d'adrénaline immédiate.

Le jeu qui fait le mieux l'amalgame de la 2D et la 3D aujourd'hui, c'est Super Mario Odyssey. Qui offre des mondes ouverts en 3D assez vaste, mais découpés de manière très intelligente en sous-niveaux qui forment des passages entiers en 2D (il te replonge dans le Super Mario bros d'origine d'ailleurs, c'est parfaitement assumé) /des couloirs certes 3D mais aux possibilités de déplacement restreintes qui imite le sentiment d'un jeu 2.5D. Bref le meilleur jeu de plateforme de sa génération et l'hommage ultime au genre depuis sa naissance.
Loveless
Signaler
Loveless
Pas un grand fan ni connaisseur du genre, mais j'ai beaucoup aimé lire cet article !

Seule la réputation de GoGo Ackman m'était parvenue aux oreilles, je ne sais plus comment (Player One sûrement). Mais pour un simple amateur du genre comme moi, les Mario, Sonic et les Disney Aladdin / Roi Lion ont plus que largement comblé mes envies de plate-forme à cette époque.

Petite question juste comme ça, j'aimerais connaitre le ressenti d'un fan de jeux de plate-formes sur le genre... en 3D. Est-ce que le plaisir est... le même ? Différent ? Ou est-ce qu'au final un bon "vrai" jeu de plate-forme, c'est en 2D et puis c'est tout ? Merci :D
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour gepoil, en effet le fait de devoir les importer soi même ou les acheter à prix d’or en boutique import n’aidait pas à la reconnaissance de ces jeux :)

Bonjour lamuraille65,
Oui c’était pas trop mal. J’en parlais dans un autre billet:
https://www.gameblog...mme-des-caverne
Bon à mes yeux pas au niveau de ceux cités dans ce top et le jeu est sorti en France qui plus est !

Merci Gameblog pour la mise en home et pour lutter pour la reconnaissance d’obscur jeux SNES :D
lamuraille65
Signaler
lamuraille65
tuas prehistorik man de titus qui est bien sympa aussi en plateformer
gepoil
Signaler
gepoil
Meconnu car jamais sortie en europe a une epoque ou avoir des jeux imports etait compliqué

Édito

Joueur invétéré depuis 30 ans, ce blog a pour objectif de partager avec vous sur la base d'un classement limité à 5 titres, parfois absurdes, ou plus sérieux, une ou plusieurs anectdotes sur mes jeux préférés.

Et ce avec l'espoir de toucher votre corde notalgique, ou soyons fou, de vous faire découvrir ou redécouvrir un jeu méconnu! En toute subjectivité bien sur.

Bref un bon prétexte pour parler de jeux rétros, et communiquer sur cette passion.

Bonne lecture et bonne découverte de TOP 5! N'hésitez pas à réclamer un TOP 5 en particulier.

Archives

Catégories

Favoris