Le Blog rétro de Tompouce

Par Tompouce75 Blog créé le 16/01/19 Mis à jour le 09/04/21 à 12h57

TOP 5 de jeux rétros selon mes envies. N'hésitez pas à demander un TOP 5 qui vous ferait envie personnellement!

Ajouter aux favoris
Signaler
Top 5 Rétro gogo (Jeu vidéo)

Assez parlé de la petite souris dans ce blog, mais, ne comptez pas sur moi pour que je vous laisse tranquille tout de suite avec Disney pour autant. Penchons nous à présent sur le cas d'un autre personnage mythique de l'écurie de Burbank, qui prends lui, les traits d'un canard espiègle. Mickey est certes un incontournable du répertoire, mais ma préférence, elle, s'est toujours orientée vers ce satané Donald, doté d'une personnalité un peu moins lisse que l'emblème de Disney, il jouit néanmoins d'une popularité à travers les âges, assez considérable. Suffisante pour en faire un héros de jeu vidéo à temps plein ? C'est ce que nous allons voir aujourd'hui de plus près! Quels vont être les jeux qui sortent suffisament du lot pour faire potentiellement de Donald, une figure aussi incontournable du jeu vidéo qu'il ne l'a été, et continue de l'être en dessin animé ? Ces jeux arrivent-ils à capitaliser sur le caractère si spécifique du célèbre canard, qui font de lui un incontournable des fans ?

Sierra sera le premier, en 1984, à sauter le pas, et à mettre Donald en scène dans Donald Duck's Playground, un titre qui, selon les critères actuels, passe sans hésitations, pour un jeu archaïque. On retiendra qu'il aura eu le mérite d'être le premier sur les rangs, avant que Disney, poussé par le bon sens, ne cède les droits de la license à quelques studio japonais de renom, et jette donc son dévolu sur des grands noms tels que Sega et Capcom. Vous vous en doutez, quelques titres de qualités vont sortir de ces collaborations. Naturellement on reprends les mêmes règles qu'avec Mickey, et on s'intéresse aujourd'hui aux titres ou notre canard est forcément jouable. Une fois de plus, les fans de Kingdom Hearts seront un peu déçus, mais cela ne m'empêchera pas de proposer un pannel de qualité je pense. Enfin, exit également les jeux proposant des personnages gravitant dans l'univers de Donald, tel que l'Oncle Picsou et son fameux Duck Tales, ou encore Darkwing Duck. Deux excellents jeu NES, qui n'auront donc pas le droit de cité au sein de ce Top 5 des plus grands jeux dans la peau de Donald Duck. En route pour ce billet, que je dédie, cela va de soi, à Donald87, membre éminent de la communauté de Gameblog!  

 

Numéro 5: Maui Mallard in Cold Shadow sur Megadrive et Super Nintendo

Maui Mallard in Cold Shadow est un jeu qui s'inscrit à la croisée des chemins pour Disney, qui, sous la banière Disney Interactive fraichement créée, se décide à produire ses propres jeux, mettant en scène ses mascottes et héros. Donald n'échappe pas à cette règle, et on se retrouve avec notre cher Canard, sous les traits d'un détective parti explorer une île tropicale ou se produisent quelques phénomènes étranges. Donald, prénommé Maui dans le jeu, à pourtant une botte secrète: La possibilité de se transformer en Ninja, et ainsi de traverser les niveaux en toute agilité sous l'identité de son alter ego, Cold Shadow. Une belle manière pour les développeurs d'ajouter quelques composantes de gameplay à un titre de plateforme à la réalisation très léchée. Le titre sort en toute fin de vie des consoles 16 bit, fin 1996, et cela s'en ressent. La présentation est vraiment superbe: L'utilisation des couleurs, ou le détail des animations est juste bluffant. On se croit en plein dessin animé. La durée de vie n'est pas en reste, et pour un tel jeu, les niveaux sont relativement longs, voire labyrinthiques pour certains. La musique, très atmosphérique est également une réussite et s'intègre parfaitement au propos du jeu. On se sent vraiment perdu dans la moiteur de la jungle. Pourtant, sous ce tableau idyllique, se chache quelques défauts qui grèvent à mes yeux le potentiel d'un jeu formidable. Les niveaux sous forme de dédales passent encore, mais dès lors qu'ils sont associés à une maniabilité quelque peu hasardeuse, les choses se gâtent un peu pour un Donald perdu sous la canopée. On se prends à maudir les collisions avec les ennemis, certaines semblant inéluctables, avec cette sensation que Donald glisse un peu trop au sol, au lieu de courir. Certaines phases de saut et de plateforme nécessitant une bonne dose de précision, mettront vos nerfs à rude épreuve. Un jeu contrasté donc, mais aux très solides atouts tout de même, qui compensent assez largement ces quelques défauts, et qui mérite le détour ! Une belle entrée en matière pour Donald, et de fait, une place acquise au sein de ce classement !

 

 

Numéro 4: Donald Duck no Maho no Boshi sur Super Famicom

Vous reprendrez bien un jeu de plateforme à la plastique irréprochable et aux animations de dingue sur Super Famicom, pour mieux accompagner les nouvelles aventures de Donald Duck, n'est-ce pas ? Donald Duck no Maho no Boshi est de ce bois là, avec une réalisation de haute volée, signée, aussi étrange que cela puisse paraître, par un studio à la renommée pourtant mineure: Epoch. Avec du recul, étonnant que Disney ai pu confier le sort de sa mascotte à une telle équipe de développeurs. Et pourtant...le résultat est à la hauteur de l'évènement, et ce titre, resté exclusif au Japon, sans doutes pour des raisons de droit d'exploitation, est pour le moins une excellente suprise. Doté, vous l'avez compris, d'une réalisation superbe, le titre à de plus, le bon ton de se découper en deux parties. La première prenant la forme de mini jeux qui verront notre héros essayer de gagner sa vie, en se faisant embaucher par le plus offrant, afin par exemple d'assurer la livraison de journaux, ou encore, de nettoyer les carreaux. Le tout afin de mieux offrir à sa chère et tendre Daisy, un superbe chapeau qu'elle a repréré en pleine scéance de lèche vitrine ! Une fois ses deniers en poche, Donald s'apperçoit malheureusmeent que le chapeau n'est plus disponible en boutique. En voila un beau prétexte scénaristique, complètement incongru, afin de faire basculer le jeu vers un pur titre de plateforme, prenant place dans un monde féérique, à la recherche d'un chapeau devenu...objet magique ! Une approche quelque peu originale, qui, couplée à sa réalisation à coupé le souffle, a tout pour plaire. Mais, car il y a bien un mais: Le mal présent dans Maui Mallard in Cold Shadow est de retour: La maniabilité un peu aléatoire de notre Canard va quelque peu gâcher la fête. Est-ce un mal récurrent pour Donald de souffrir d'une telle tare ? Notre héros est-il vraiment un si piètre athlète, incapable de sauter sans se prendre les pieds dans le tapis ? Quel dommage que cela vienne ternir un tableau par ailleurs sans faute pour ce Donald Duck no Maho no Boshi, qui mérite tout de même une belle place au sein de ce classement, puisque tous les autres aspects du jeu sont eux, maitrisés, et en font un jeu très agréable à parcourir. Voyons maintenant ce que donne un Donald qui a appris à sauter...

 

Numéro 3: World of Illusion starring Mickey Mouse and Donald Duck sur Megadrive

Quoi de mieux qu'un jeu avec Donald ? Un jeu avec Donald et Mickey pardi ! Quoi de mieux qu'un joli jeu de plateforme ? Une sublime jeu de plateforme ! Et quoi de mieux qu'un jeu de plateforme jouable en solo ? Un jeu jouable à deux en simultané, c'est bien sur! La suite directe de Castle of Illusion sur Megadrive propose en effet aux adorateurs de Disney de poursuivre l'aventure dans un cadre féérique, et encore plus magnifique que son aîné. Le tout en compagnie de nos deux héros cette fois-ci. On pourra ainsi, avec un proche, vivre pleinement cette aventure faite de coopération et d'émerveillement de tous les instants. N'hésitons pas à insiter, World of Illusion est vraiment superbe. La patte graphique et la maîtrise de la machine de la part de Sega est ici indéniable, et l'on se retrouve sans trop de mal, avec l'un des plus beau jeu de la Megadrive. Pour ceux qui adorent les dessins animés de Disney, le titre est une véritable bénédiction. Il faut voir les petits détails d'animations, dès lors que Donald sort sa cape pour attaquer un ennemi, se retrouve dans une bulle d'air à se débattre pour progresser sous l'eau avec son compagnon, ou mieux, quand il tire à bout de bras un Mickey dernier de cordée resté en contrebas. Un régal pour les yeux de tous les instants, qui forcément, fait opérer le charme manette en main. D'autant que cette fois-ci, Sega oblige, notre canard et notre souris ne sont pas installés sur des patins à glace, les sauts sont préçis, et les niveaux bien construits. Pas de frustrations dans World of Illusion...ou alors peut-être inversement, un brin de lassitude, car à force de trop bien calibrer son jeu, Sega en fait un titre vraiment trop facile, que l'on termine à deux joueurs, en une grosse heure, sans croiser la moindre difficulté. Un comble, quand, qui plus est, le titre offre un rythme de jeu plutôt lent. Il n'est pas rare de devoir ralentir afin de rattraper son compagnon par exemple, lors de belles phases d'entraide certes, mais qui en font un jeu à la limite d'un puzzle game par endroit. C'est aussi la plus grande force du titre, prendre son temps, et offrir au joueur une expérience radicalement différente que l'on choisisse d'incarner Donald ou Mickey, vous faisant régulièrement emprunter des chemins divergents. Certes, le jeu est court et facile, mais ne boudons pas notre plaisir de nous plonger encore et encore dans World of Illusion, une autre merveille, une de plus, signée Sega pour le compte de Disney.

 

Numéro 2: Disney's Magical Quest 3 starring Mickey & Donald sur Super Famicom et GBA

Vous reprendrez bien une louche de coopération entre Mickey et Donald dans un jeu de plateforme, non ? Cela tombe bien, c'est exactement ce que nous propose Capcom, dans le très justement nommé Disney's Magical Quest 3 starring Mickey & Donald. Le titre l'indique, il s'agit ici également du 3ème épisode sur Super Nintendo de la série des Magical Quest. Une saga, qui, vous l'avez constaté la semaine dernière, est très chère aux yeux de votre serviteur, apparaissant en 1ere place du Top 5 consacré aux plus grands jeux ou l'on incarne Mickey. Après une second épisode, quelque peu en retrait, mais proposant un mode deux joueurs, le dernier épisode de ce triptyque, signe enfin l'arrivée en trombe de Donald comme personnage jouable, aux côtés de l'incontournable souris à salopette. Et en guise de bouquet final, Capcom n'a pas lésiné ! Tout respire la qualité quand on se penche sur Magical Quest 3.  Les graphismes font un bon en avant, et le jeu est une réussite esthétique, une perle 2D de la console. Les animations, malgré quelques ralentissements, sont épatantes, et nos héros répondent à nos sollicitations au doigt et à l'oeil. Ou pour le dire autrement, leur maniabilité est parfaite, signe du savoir faire de Capcom en la matière. L'enrobage sonore est lui, dans la droite ligne des précédent, enjoué, et entrainant. Classique dans sa forme, il n'en demeure pas moins un titre soigné jusque dans ses moindre détails, et l'on prends un grand plaisir à découvrir les nouveaux costumes, marque de fabrique de la saga, que vont pouvoir arborer nos héros au fur et à mesure de leur progression. Ceux de Donald étant pour l'occasion, particulièrement réussis et hilarants. Il faut voir ce bougre de Canard se dandiner dans un tonneau de bois qui lui sert d'armure de chevalier, quand à côté de lui Mickey apparait en chevalier modèle. Bref, un côté comique qui sied particulièrement bien au personnage, et apporte une touche de personnalité bienvenue à ce qui constitue le plus grand jeu vidéo à avoir jamais acueilli ce cher Donald, si ce n'était une nouvelle fois ce diable de Sega qui remporte le morceau...

 

Numéro 1: Quackshot sur Megadrive

Car oui, difficile de dire qu'il existe mieux que Quackshot pour passer un moment privilégié en compagnie de Donald. Doté d'une réalisation, une fois de plus, à couper le souffle, mais vous commencez à avoir l'habitude avec le duo Sega et Disney, cet opus vous place dans la peau d'un Donald qui prends des airs d'Indiana Jones se battant avec...une ventouse de toilettes...Une référence au célèbre plombier de Nintendo peut-être ? En tout cas, cette arme très utile, et évolutive qui plus est, vous permettra de faire progresser votre canard de héros non seulement en immobilisant vos ennemis, les rendants innoffensifs. Mais également, un peu plus loin dans le jeu, en servant de véritable marche-pied une fois ces ventouses judicieusements fixées sur les murs. Avant de pouvoir réaliser de telles prouesses cependant, il vous faudra voir du pays. Et grâce à l'avion piloté par vos neveux Rifi, Fifi et Loulou, vous allez voyager tel un explorateur entre les continents, à la recherche d'objets rares. La transylvannie et les temples aztèques des débuts vont voir se succéder à des territoires encore plus extrêmes, et mener Donald jusqu'au Pôle sud, pour des phases de plateforme toujours plus folles et enthousiasmantes. Car vous le savez sans doutes, Quackshot est un grand jeu de plateforme, irréprochable techniquement et esthétiquement, qui apporte une touche d'originalité au genre, en incluant une approche non linéaire vous obligeant à revisiter les niveaux une fois de nouvelles compétences ou objets acquis. Un metroidvania miniature avant l'heure ! Et si en plus, on ajoute à cela une maniabilité parfaite et une atmosphère digne des plus grands épisodes animés mettant en scène notre canard favori, on obtient une formule qui ravit petits et grands, et surtout, le plus grand jeu de plateforme, et jeu vidéo tout court, avec Donald en tête d'affiche. Une nouvelle fois, bravo à Sega pour ce travail d'orfèvre. Voici une première place amplement méritée !

Le célèbre canard n'a pas à rougir de la comparaison avec son illustre comparse de souris, et, s'amuser avec Donald sur un jeu vidéo est chose aisée, dès lors que l'on se tourne vers les plateformes 16 bit. Mais qu'en est-il des autres générations de console ? Elles ont également eues, pour certaines d'entre elles, le plaisir d'acceuillir Donald, avec plus ou moins de réussite. L'exemple le plus flagrant qui me vienne à l'esprit serait peut-être celui de Donald Duck Couak Attack, ou Ubisoft s'essaye au jeu de plateforme en 3 dimensions sur consoles 128 bit, avec notre héros, pour un résultat...mitigé, naviguant entre graphismes colorés mignons, et une trop grande facilité. Remettre le couvert avec Donald Duck PK  n'était peut-être pas bien utile... Pour trouver un jeu de plateforme d'envergure il faudra s'en remettre une nouvelle fois à Sega, et à son duo de titres parus sur Master System.  Lucky Dime Caper et Deep Duck Trouble starring Donald Duck sont deux magnifiques productions sur la 8 bit de Sega, sans aucun doutes l'égal d'un Castle of Illusion dès lors que l'on lorgne sur les autres réalisations portées par la machine,  qui allie avec bonheur un level design ingénieux, une réalisation de haute volée et une maniabilité à toute épreuve. Les incontournables 6è et 7è de ce classement!

Donald n'est pas en reste sur les quelques spinoffs que Disney à eu le loisir de soutenir, notamment auprès du développeur Rare, qui propose sur Nintendo 64 le jeu de kart Mickey's Speedway USA. Notre cher canard y est évidemment une figure de proue, et un personnage jouable aux capacités intéressantes. Inutile de préciser que Donald fait par ailleurs évidemment partie de la pléthorique équipe de personnages jouables au sein du bac à sable pour enfants,  Disney Infinity, sans doutes pour le bonheur des fans. Mais le titre le plus improbable de cette sélection, perdu dans l'enfer des licenses, est peut-être à aller chercher du côté du sobrement intitulé Donald Duck sur NES, un jeu uniquement sorti au Japon...en quelques sortes, puisqu'après avoir échappé de justesse à une transformation en Roger Rabbit, Kemco, le développeur se voit forcé de le proposer transformé en Snoopy's Silly Sports Spectacular sur le marché Américain... On ne loupe pas grand chose en Europe, avec ce titre de mini jeux de sports, au potentiel et au fun assez limité. Sur 8 bit, il faudra définitivement regarder du côté de Sega et de la Master System pour s'amuser avec Donald! 

N'hésitez pas à vous remémorer ici votre plus belle aventure et anecdotes en compagnie de ce canard râleur et si attachant, elles ne glisseront pas ici comme l'eau sur les plumes d'un canard comme le veut l'adage. Chose promise!

Et à très vite pour un nouveau Top 5, ou l'on parlera Action et RPG. Autrement dit: Action RPG.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (42)

Commentaires

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Seth P1C,
Bien sur, en Arcade, Final Fight est une tuerie! La dessus aucun souci, je parlais sur consoles of course.
Sinon sur Arcade, la crème de la crème: https://www.gameblog...-all-sur-arcade
:P
Seth P1C
Signaler
Seth P1C
Non non non Final Fight Arcade to rule them all :D
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Double Dragon 2 Nes, à jamais :D
lamuraille65
Signaler
lamuraille65
effectivement , le niveau 2 qui fait tourner en rond pendant des heures si on prend pas les bonnes portes ... je plussoie. Dtf en jeu baston, double dragon 2 explose tout le monde et battletoads in battlemeniacs aussi même si ce dernier n'est vraiment pas full beat them all ^^
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Autant pour moi, je confonds avec Rushing Beat 3!!
Inutile de refaire le jeu...comme quoi, il ne m'a vraiment pas marqué Final Fight 3!
lamuraille65
Signaler
lamuraille65
hmm le niveau des egouts? Là ça froid ça ne me dit rien, y'a bien la décharge ouverte avec le bus mais les egouts, je ne vois point. je referai le jeu pour verif.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Re,
Haha oui j'avais bien compris :P
Le niveau des bulles de Gradius 3 c'est exactement celui-ci que j'avais en tête, limite injouable par endroits!

Très proche moui...le rythme est moins maitrisé, certains niveaux trop longs, notamment celui des égouts, une vraie purge pour moi...Pas un mauvais jeu dans l'ensemble mais moins efficace de Sor 1&2 je trouve.
lamuraille65
Signaler
lamuraille65
pour DKC je trouvais ça laid à l'époque et encore plus maintenant .
Sinon gradius 3 , oui y'a de l'abus surtout sur le niveau des bulles de savon.

Pour Final fight 3 perso, je le trouve quand meme très proche de Sor 2&3 , pannel de coups très large , sprites immenses pas de ralentissements et surtout le petit trucs qui m'a bien plu : les multiples chemins cachés ( dont le 1er qui fait un gros clin d'oeil à Sor 2 d'ailleurs).
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour lamuraille 65,
Sur certains Shoot them up, Gradius 3 notamment c'est quand même assez terrible...
Même si au fond, ça reste jouable tu as raison...voire cela peut nous faciliter la vie parfois, Haaa Last Resort :)
Oui je parle bien de Final Fight 3, qui m'ennuie (moins que le 1&2 certes) quand même un peu, en comparaison d'un Streets of Rage par exemple.

J'aime bien la patte graphique de DKC moi, je lui trouve un certain charme disons. Oui aujourd'hui cela parait un peu (complètement) dépassé techniquement mais c'est le cas de pleins de jeux 16 bits, et dépassé ne veut pas dire moche, la direction artistique de ces jeux est quand même très maitrisée.
lamuraille65
Signaler
lamuraille65
sinon pareil pour DKC sur snes , j'ai toujours trouvé d'une laideur effroyable je comprends meme pas qu'ils y aient tant de gens qui defendent ces "graphismes" , ct de sacré digit de sagouins quand même ...
lamuraille65
Signaler
lamuraille65
perso les ralentissements ne m'ont jamais trop géné qqsoit le support (sauf si c'est non stop evidemment) mais je me souviens de jeu ou gt ultra ravi que ça ralentisse, genre last resort par exemple. Sinon pour FF on parle bien du 3 hein pas du 1 et 2 tout moisi x) parce que sinon on n'a pas joué au même ^^ . Et perso j'ai du mal avec la version MD de contra , je la trouve moins punchy et beaucoup moins bien rythmé et mis en scène, après les gouts et les couleurs hein ^^V
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir Indianagilles,
Sparkster est très bon quand même tu exagères :P
Pour Contra et Final Fight on est d'accord, Final Fight comparé à Streets of Rage, c'est le jour et la nuit pour moi, sur Final Fight je me suis toujours ennuyé. (A part en Arcade)
Ah oui ils ont intégré la puce SA-1 à ces jeux (celle qui vient avec Super Mario RPG et kirby 3 il me semble oui). C'est vrai que sur Gradius 3 en particulier, cela améliore considérablement l'expérience!
Merci pour Street 2 restauré sur MD, je vais essayer ça je ne connaissais pas! Ca a l'air assez fou c'est clair!

J'exagère un peu pour la 3DO mais vu le prix, et le nombre limité de bon jeux, dû au fait que la console n'a pas trouve son public c'est évident, je trouve que c'est un peu limite malheureusement.
Mais la ou tu as raison c'est que quelques jeux sont vraiment excellents. Super Street 2 est une superbe exemple, c'est la meilleure version console d'un Street 2, sans compétition possible.
Idem pour Road Rash, j'adore cette version. Need for Speed c'est ok mais bon le jeu au départ ne me passionne pas, j'aurais du mal à vraiment juger.
Sur le reste je serais plus réservé, Gex est ok, mais c'est pas non plus du niveau de DKC (surtout le 2...) le level design et le contenu sontt qd même à des années lumières. Gex reste sympa mais sans plus.
Way of the Warrior le jeu 3DO de Naughty Dog, une vraie purge de jeu de combat très clairement :P
Return Fire, génial!
Twisted par contre je ne connais absolument pas! Allez Tompouce, recherche!
J'aimais bien également la conversion de Samourai Shodown Captain Quazar ou Space Hulk sur 3DO, très immersif, et bien sur Star Control 2 :)

Oui plus le temps passe et plus la frontière est mince entre Occident et Japon, en même temps, c'est logique, le média s'internationalise, se normalise, et les projets cross Occident/Japon sont de plus en plus fréquents.
Bon après, voire un Divinity 2 sortir du Japon, ou inversement un Yakuza des USA, je serais surpris :D
Indianagilles
Signaler
Indianagilles
Lamuraille, Sparkster c'est un peu une mauvaise version des épisodes de la MD, donc je le citerai pas trop... Probotector fait parti des classiques (même si le Contra de la MD est encore meilleur au final, mais il est arrivé trop tardivement). Final Fight 3 est assez moyen, comme tous les beat de la Snes qui avait du mal à afficher plus de 3 ennemis. Sur MD, c'était autre chose ce genre là. Lost Vinking existait sur les deux machines. Axelay fait parti des rares shoot exclu de la Snes qui valaient le coup, car c'était pas trop son genre aussi à cause du CPU poussif.
Tiens, ça me fait penser qu'il y a un patch pour Gradius et Super R-type qui utilise une puce spéciale de Super Mario RPG, du coup adios les vilains ralentissements. Et là, les jeux deviennent de vrais must ! Il y a même Race Driver qui utilise cette technique, le jeu est bien plus sympa (même si ça reste un jeu plus que dispensable). Y a aussi Super Ghouls and Ghost... Ah, s'ils avaient été comme ça à l'époque.
C'est comme le Street Fighter 2 sur MD, il y a des mecs qui l'ont patché et c'est plus le même jeu, c'est devenu ma version préféré sur 16 bits du coup. Et tout ça tourne sur les machines d'époque, donc sans triche ! Incroyable les mecs...



Indianagilles
Signaler
Indianagilles
Mais pour moi, la 3DO a été tout sauf une erreur. Cette machine est sans doute celle sur laquelle j'ai le plus passé de temps. La plupart des critiques ont été faites par des gars qui ne l'avaient pas et n'avaient jamais pu la tester. C'était juste la Playstation avec un an d'avance, la jonction avec le PC et même plus. Grâce à cette machine, j'ai pu jouer (encore) à la meilleure version d'Another Wolrd, à ma meilleure version de Street Fighter 2, j'ai enfin pu jouer à Alone in the Dark, pu me régaler avec Road Rash, Need for Speed (la meilleure version encore), Fifa (qui était sur une autre planète que les versions 16 bits), les Winfg Commander dans des versions épatantes, Twisted (le meilleur party game ever)... et Gex ! Quand les gens s'extasiaient sur le moche Donkey Kong country, moi j'avais du Gex, autrement plus jouissif dans le même genre, mais ouais, c'est pas Nintendo et personne ne connait... Je n'ai jamais regretté d'avoir viré la Neo Geo pour elle, bien au contraire. Sur ma Neo Geo, je regrettais surtout Nam 1975 qui était mon chouchou, mais sinon c'était presque que du versus fighting et le meilleur de l'époque c'était toujours Street Fighter 2 pour moi.
Et tous ceux qui ont joué à ma 3DO ont été vraiment marqués, on se ressort très souvent Twisted pour le délire. Vraiment, cette machine est incroyablement sous-estimée, mais quelle bombe c'était. Dommage que son prix ait freiné les ardeurs de beaucoup, mais c'est aussi ça qui a fait que certains ont voulu se dire que c'était nul. Mais ressors les mag de l'époque, la 3DO avait des jeux incroyablement bien notés ! Il y avait des daubes (comme le premier Naughty Dog) mais beaucoup que de merveilles aussi. Pour moi, c'est un peu la première Dreamcast quoi ! Durée de vie bien courte, mais avec de sacrés hits au compteur ! Ah, rien que Return Fire, quel pied en multi !


Sinon oui, il y a aussi beaucoup de belles choses sur Snes, mais globalement, il y en a beaucoup moins pour mes goûts. Je pense que le ratio est de 1 pour 3 pour la MD en nombre de titres. Mais encore une fois, c'est avec le recul et selon mes goûts perso.
Pour les jeux Jap et occidentaux, j'aimais clairement les deux, mais globalement c'était plus les jeux occidentaux qui 'avaient ma préférence, ils étaient souvent moins bien fichus, moins maniables, mais avaient aussi pour moi un côté moins industriel, plus unique... Bon après, mon genre préféré était le point'and click, ça se trouvait quasi exclusivement sur micro, avec la souris et tout... Mais en vrai j'aimais tout... sauf les RPG. Ceux sur micro avec les labyrinthes je détestais ça. Et les Jap ne m'attiraient pas plus que ça. Aujourd'hui, je peux en apprécier certains, ça a bine changé je trouve.
Aujourd'hui, je trouve que la frontière est devenue assez mince, les jeux jap ressemblent de plus en plus à des jeux occidentaux et ces derniers essayent de faire du Jap aussi.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir lamuraille65,
tu peux en ajouter 100 autres, facile :)
F-Zero c'est clair, il manque!
lamuraille65
Signaler
lamuraille65
sur Snes tu peux rajouter Sparkster, Bahamut lagoon, final fight 3, lost vikings, axelay, super probotector, cybernator, pocky n rocky, battletoads in battlemaniacs, KI et mon fzero bordel qu'est ce qu'ils attendent chez nintendo pour en refaire un tsss....
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Le plus dingue dans ton histoire, c'est la 3DO quand même
Je me souviens très bien que tout le monde attendait cette machine un peu comme le messie, une sorte de Neo Geo avec la technologie CD qui allait tout arracher sur son passage...:P
Je comprends parfaitement ton impression à l'époque, heureusement que je n'avais pas les moyens de me l'offrir, sinon j'aurais fais...l'erreur :)
Exact sur certains jeux comme les platformers, la MD est clairement mieux lotie techniquement, c'est le cas de Maui Mallard bien sur et tant d'autres (Livre de la Jungle pour rester chez Disney, ou Cool Spot pour en citer un autre, mais les exemples sont nombreux).
Il fallait choisir entre l'esthétique et la résolution qui permettait un affichage plus large sur MD.
Je persiste cependant, sur Sfam il y a bcp de belles choses, en matière de plateforme par exemple, qui font que l'offre est tout de même assez incroyable (Doremi Fantasy, Pop'n magic, les Goemon, Papua Kun, Holy Umbrella,...) sans compter les plus ou moins connus, qui ne sont pas des classiques à proprement parler (Ardy Lightfoot, Skyblazer, Pop'n twinbee R...).
Enfin...j'encourage vraiment à découvrir si ce n'est pas déjà fait ces titres forts sympa :)
Mais il y en a tout autant sur MD c'est clair, les deux se valent et sont toutes deux d'excellents supports.
Quand à préférer jeux Japonais ou Occidentaux, prenons le meilleur des deux mondes tout simplement! Il y a des choses étonnantes de chaque côté, et si j'adore me plonger dans un RPG kawai sauce nippone, celui d'après sera certainement un 4x occidental, ou pire...un jeu comme Rocket League :D
Indianagilles
Signaler
Indianagilles
Je crois me souvenir que je n'ai pas eu les deux en même temps... J'ai d'abord eu la MD, puis je crois me souvenir que j'ai vendu presque tous mes jeux pour acquérir enfin un micro 16 bits... J'avais toujours rêvé d'un Amiga, mais le voisin d'un pote avait une MD et vendait son Atari ST. Comme mon fameux pote avait un ST et me disait qu'il pouvait me copier plein de jeux et surtout le fameux Another World qui m'avait décidé a trouver un micro 16 bits au plus vite, un reportage sur le jeu est Chahi venait de passer, j'ai pas hésité. Comme je ne jouais presque plus qu'à l'Atari (pourtant dépassé, mais j'avais des nombreux point & click à rattraper, entre autre), j'ai fini par vendre ma MD. Quand est sorti la Snes avec Street Fighter, j'ai pris le bundle. Je me souviens avoir pas mal joué à la Snes aussi, mais quand mon Atari ST a eu un facheux accident (toujours mon fameux pote a fait tomber un verre d'eau dessus pensant qu'on jouait comme des cons à se balancer des trucs), j'en ai profité pour me prendre enfin la machine de mes rêves : l'Amiga. Je crois que j'ai bazardé la Snes à ce moment là, j'avais l'impression d'avoir un peu fait le tour des jeux qui m’intéressaient (il y a en eu pas mal ceci dit). Mais je crois aussi que, entre temps, j'avais eu ma Neo Geo, l'autre machine de mes rêves, du coup la Snes c'était plus trop ça pour moi. Mais j'ai vendu ma Neo Geo pour acquérir une de mes machines préférées EVER, que j'ai toujours, ne riez pas : la 3DO. Pour moi, c'était le chainon manquant entre la console et le PC, mon saint graal inaccessible à cause de son prix hyper élevé, l'héritier de mon Saint Amiga qui commençait à franchement être délaissé.
Mais bref, la MD et la Snes sont deux machines qui m'ont tout de même beaucoup marqué, sur lesquelles j'ai beaucoup de joué. Avec le recul, je me suis rendu compte qu'il y avait bien plus de jeux que je pouvais citer parmi mes préférés sur MD par rapport à la Snes. L'émulation m'a fait comprendre à quel point la Snes n'était pas à son avantage sur les jeux multiplateformes (plus joli au premier coup d'oeil, mais résolution plus basse, donc moins maniable car 20% d'image en moins, plus mou, plein de ralentissements, plus flou...), sur les jeux rapides et arcade... C'est à dire les jeux que je préférais sur console. Rien que Maiu Mallard qui est cité ici, essayez les deux versions, la version MD est moins belle, mais largement plus agréable à jouer car la version Snes a un écran si étriqué et le personnage est si rapide que ça en devient injouable. C'est quelque chose dont je n'avais pas souvenir à l'époque, mais aujourd'hui que l'on peut comparer directement, c'est flagrant.
Mais bon, même sans ça, il y a tellement plus de jeux méconnus et géniaux sur MD (du style Dick Tracy, Spiderman...) que sur Snes (où en dehors des classiques, la qualité en prend un coup, selon moi, JRPG à part donc je me fiche totalement), que je ne peux que préférer la MD. Mais encore une fois, les deux étaient super chouettes et complémentaires.
Mais bon, mes goûts plus adultes et occidentaux me poussaient tout de même toujours et encore vers les micro. C'est curieux, parce que j'étais très attiré par les jeux arcade, donc plutôt japonais, mais finalement c'est vraiment les jeux occidentaux qui ont toujours eu ma préférence.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Seth P1C,
J'espère que nous aurons encore souvent, et longtemps, l'occasion d'échanger sur le sujet!

Bonjour Indianagilles,
Chanceux, tu étais un des rares dans ce cas! Les 2 machines coûtaient qd même un peu :)
Donner une préférence est difficile, cela dépends des genres de jeux que tu préfères bien sur RPG = SNES, Arcade/Shoot = MD sans hésitations.
Sur les titres moins connus de la Super Nes, si l'on considère l'offre japonaise, je ne suis pas d'accord avec toi. Il y a qd même beaucoup de pépites oubliées sur Super Famicom. Je pourrais faire une liste, mais pourquoi pas faire un Top 5 une autre fois tiens :D
Haha je suis tellement passé à côté de l'Amige (et l'Atari ST), c'est une honte, j'ai été biberonné à la Nes/Master System malheureusement :P

Bonjour Donald87,
Avec plaisir, je ne pouvais pas ne pas :)
Ca y est, la souris nous en avons fait le tour! Par contre les Canards Disney, avec Darkwing, Ducktales, je ne sais pas...On est pas à l'abri d'en reparler :)
Quel plébiscite en effet, de mémoire, je n'ai jamais vu un jeu dans les commentaires faire autant l'unanimité. Intéressant de voir que tout le monde l'adore, mais qu'il vient rarement dans les discussions quand on parle de (très) grand jeux, et pourtant...
Donald87
Signaler
Donald87
Tout d'abord, merci pour la dédicace :)
Ensuite, un autre merci pour ne pas parler une fois de plus (même s'il apparait dans ton numéro 2 et ton numéro 3) de cette petite souris si parfaite qu'elle en devient insupportable :D
Donald suffit à lui tout seul à faire un jeu bon ... OK, j'en rajoute ...
Comme les autres, je plébiscite Quackshot ;)
Indianagilles
Signaler
Indianagilles
Perso, j'ai eu les deux machines, j'ai aimé les deux, elles étaient complémentaires. Avec le recul, j'ai largement préféré la MD quand même, beaucoup plus de jeux qui me correspondaient, des jeux plus adultes, plus arcade, plus rapides... La Snes avait des titres incontournables, mais moins de bons petits titres méconnus à côtés. N'étant pas fan de RPG, surtout à l'époque, c'est pas les FF et les Secret of Mana qui me faisait la moindre envie.
Mais bon, de toute manière, les vrais savent que la vie, c'était l'Amiga, the best machine ever. Bon ok, pas pour jouer à Street Fighter II...
Seth P1C
Signaler
Seth P1C
Ah ben de rien :) c'est toujours un plaisir de partager des souvenirs de vieux jeux ou alors de découvrir des pépites passées inaperçues!
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Seth P1C,
Non ça n'est pas Rare, c'est Sega. (ok ok je sors maintenant, mais avant tout, au passage: Merci monsieur d'être toujours présent aux côtés de ce blog ! )
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour karaq66,
Les fôtes d'ortaugraffe, notre pire ennemi à tous!
Je lutte aussi, mais...:P
Oui le choix MD/SNES est terrible, mais bon d'un c^té ou de l'autre on était bien loti quand même! Perso j'ai définitivement basculé sur côté SNES avec Secret of Mana + FF6 (enfin 3 version US), à partir de ce moment là, la MD était dans le rétroviseur. Cela ne m'a pas empêcher d'y revenir plus tard avec beaucoup de bonheur et découvrir des merveilles sur le tard. Les grands classiques (Quackshot, Castle of Illusion en tête), j'ai heureusement pu y jouer "à l'époque" et cela forge de sacré souvenirs, c'est clair!
Merci pour le compliment, je vais continuer à exhumer des jeux oubliés/poussièreux, aussi longtemps que possible :)

Bonjour gepoil,
Ok je me doutais :)
Tu es un sacré collectionneur de l'étrange dis donc ! Ah le mythique Teris de la MD paru en 10x avant d'être retiré du marché faute de droits. Je ne suis pas près de le croiser celui-la, bien joué de l'avoir trouvé sur une compil, c'est déjà un merveilleux hasard!
Seth P1C
Signaler
Seth P1C
Il semblerait que Quackshot fasse l'unanimité :P c'est rare!

Édito

Joueur invétéré depuis 30 ans, ce blog a pour objectif de partager avec vous sur la base d'un classement limité à 5 titres, parfois absurdes, ou plus sérieux, une ou plusieurs anectdotes sur mes jeux préférés.

Et ce avec l'espoir de toucher votre corde notalgique, ou soyons fou, de vous faire découvrir ou redécouvrir un jeu méconnu! En toute subjectivité bien sur.

Bref un bon prétexte pour parler de jeux rétros, et communiquer sur cette passion.

Bonne lecture et bonne découverte de TOP 5! N'hésitez pas à réclamer un TOP 5 en particulier.

Archives

Catégories

Favoris