Le Blog rétro de Tompouce

Par Tompouce75 Blog créé le 16/01/19 Mis à jour le 26/02/21 à 11h07

TOP 5 de jeux rétros selon mes envies. N'hésitez pas à demander un TOP 5 qui vous ferait envie personnellement!

Ajouter aux favoris
Signaler
Top 5 Rétro gogo (Jeu vidéo)


Comment faisaient les joueurs pour se renseigner sur les productions à venir et les futurs grands jeux à sortir sur consoles avant l'ère de la facilité et de l'Internet? Si cela peut paraitre aujourd'hui un brin désuet, le meilleur moyen de se renseigner alors, en dehors du bouche à oreille, était de se plonger, une fois par mois, au coeur des articles de la presse spécialisée. Previews, avant premières, couverture de salons à l'autre bout du monde, et autres tests ou reviews nous donnaient de très précieuses informations sur les futurs jeux que l'on souhaitait s'offrir à Noël ou pour notre anniversaire. Photos et textes de circonstance à l'appui, ces magazines nous permettaient de nous faire une idée plus précise de ce qui nous attendait dans les prochains mois, voire les prochaines années. Mais pour cela, encore fallait-il savoir vers quel magazine se tourner. Chacun ayant ses spécialistés, ses préférences, et ses auteurs dédiés, apportant une lumière parfois bien différente selon la console ou le genre de jeu étudié. Du coup, avec le temps, on choisissait ses parutions favorites, et l'on s'y tenait. Tout en jettant de temps en temps un oeil chez les coucurrents dès que l'occasion se présentait, afin de nous conforter, ou remettre en question nos choix. 

Top 5 oblige, nous allons évoquer aujourd'hui les magazines qui ont connu le succès commercial comme critique, et qui on permis aux joueurs de faire les meilleurs choix possible en matière de découvertes vidéoludiques. Ces périodiques qui se spécialisaient exclusivement sur les sorties de titre sur console, qui dépuis la fin des années 1980 ont le vente en poupe en France. Ainsi, pour ce classement, exit les magazines qui portaient leurs efforts sur les sorties de jeux PC, à l'image de l'émblématique Joystick, qui mériterait un article entier sur ce blog à lui tout seul, et qui figuerait sans trop de difficulté tout en haut d'une liste composée de journaux légendaires tels que Tilt ou Génération 4. Non, ici on va parler consoles, et uniquement consoles! Alors accorchez vous ceintures, et opérons dès à présent un retour vers le passé, au début des années 1990, ou la sortie de ces magazines bat son plein, et passons quelques instants à nous remémorer le Top 5 des magazines de l'âge d'or de la presse du Jeu Vidéo en France!

 

Numéro 5: Playstation Magazine entre 1995 et 2008

Arrivé un peu plus tard que ses petits camarades, Playstation Magazine va rapidement parvenir à s'installer dans le paysage vidéoludique dès sa première sortie, en 1995. En dehors de ses articles, rédigés par une équipe d'habitués ayant déjà sévi sur quelques magazines de référence, et sur lequel nous allons revenir, il a le bon ton d'être accompagné tous les mois, d'un CD, qui propose plusieurs démos de jeux tout juste sortis ou à venir. La large diffusion d'un média peu onéreux comme le CD permet en effet ce genre d'initiative, sous forme de vrai bonus, pour un tarif de vente à peine supérieur à celui d'un magazine papier classique. Chaque mois, on insérait ce CD dans notre bonne vieille PS1, et on s'essayait aux dernières nouveautés pendant quelques minutes, afin de se convaincre de la qualité des jeux proposés et de la toute puissance de la console de Sony. Mais Playstation Magazine, ce n'était pas que le CD bien sur, et ce support fort appréciable était assorti à un contenu papier de qualité. Présentation au départ plus sobre que la concurrence, le magazine trouve son style au bout de quelques numéros, et va acquérir dès fin 1996, un rythme de croisière pour des parutions mensuelles. Assez juste dans sa notation, selon les genres testés, même si les RPG notamment ne sont pas à la fête, et parfois un peu partisan et orienté au niveau de certains commentaires attribués aux pépites qui se succèdent alors sans interruption sur PS1, Playstation Magazine est peut-être bien le dernier journal de l'âge d'or à avoir connu le succès. Un succès pleinement justifié, si vous voulez mon avis, et qui constitue aujourd'hui un témoignage vivace de la révolution, technologique et dans les moeurs, qu'a constitué la première console de salon de Sony, s'orientant vers un public plus mature et en soif d'information toujours plus sensationnelles mais aussi plus préçises. La rédaction parvient à suivre les envies de son public, poussé par l'ingénieux marketing agressif de Sony, tout en conservant une liberté de ton suffisante et un humour en pointillé qui fait le charme des publications spécialisées de l'époque. Un amalgame savoureux qui lui vaut aujourd'hui sa place dans ce classement. Bravo à Jean-François Morisse et ses équipes pour cette transformation réussie!

 

Numéro 4: Super Power entre 1992 et 1997

L'absolu incontournable pour tout fan de Nintendo qui se respecte! Avec la disparition inéluctable du magazine Club Nintendo, pour des raisons économiques évidentes, les fans du plombier cherchent une bonne étoile vers laquelle se tourner. Et nombreux vont jeter leur dévolu sur ce journal au style enjoué, possédant une maquette colorée, qui attire l'oeil des joueurs. Jean-Marc Demoly et ses équipes sont des passionnés qui communiquent avec envie à leur public et cela s'en ressent! Dès l'été 1992, et la parution de son premier numéro, qui accompagne les premiers pas de la Super Nintendo en France, le style et le ton sont donnés, pour une aventure qui va durer 5 années, et couvrir les sorties les plus emblématiques, comme les plus annecdotiques portées sur les consoles Nintendo. Tout est passé à la moulinette, titres phares sortis en grande pompe en France, mais aussi les titres mineurs cantonnés au Japon, qui auront bien souvent le droit au moins à un entrefilet dans le magazine. Super Power est alors une porte ouverte pour découvrir tous ces titres nippons que seules quelques boutiques spécialisées en France vont importer à grand frais. Reportages depuis l'archipel, mise en avant de véritables phénomènes que sont les RPG, stars de la 16 bits de Nintendo, et autres déclinaisons de Dragon Ball Z en jeu vidéo, la rédaction sait se focalier et aborder les sujets qui plaisent aux affictionados. Elle est aussi capable de mettre en avant, en couverture, des jeux aussi niche qu'excellents tels que Hagane ou Skyblazer, un fait assez rare pour être noté, et qui le démarque un peu de la concurrence. Je retiendrais pour ma part une bonne humeur contagieuse, et des éloges parfois dithyrembiques concernant certains titres majeurs de la console, à l'image de ce test délicieux de Final Fantasy 6 du bien nommé Sushi, qui ressort tout juste d'une première expérience, tout en japonais, en compagnie de ce chef d'oeuvre, et nous fait partager son envie irrésistible de plonger à nouveau dans l'aventure, imméditement! Pour sa qualité d'ensemble et ces quelques pépites de texte exaltés, Super Power mérite amplement sa place ici.         

 

 

Numéro 3: Consoles+ entre 1991 à 2012

Quittons maintenant le monde merveilleux des magazines exclusifs à un constructeur, et intéressons nous aux grands noms de la presse spécialisée, qui ont eu le bon ton de s'attarder sur l'ensemble des jeux et donc des plateformes sur lesquels ceux-ci ont vu le jour. Sega, Nintendo, Sony, mais encore NEC, Atari ou SNK sont passés sous les Fourches Caudines des testeurs de Consoles+ entre 1991 et 2012. Un magazine à la longévité record, même si la formule a été largement modifiée, et ce à plusieurs reprises, au cours de son existence. On en retiendra surtout ses plus belles heures, sous la direction de Jean-Michel Blottière puis de l'inoxydable AHL, ou le journal allie reportages de qualité, couvertures aguicheuses, information et previews de première main obtenues de haute lutte au Japon, et délires visuels et narratifs qui prennent des formes aussi variées qu'un trombinoscope ou qu'un personnage fictif du nom de Ze Killer, dont le but premier est de descendre les mauvais jeux dans la joie et la bonne humeur. Un contenu sans nul doute d'une grande qualité, à mes yeux cependant entâché par la proportion un peu trop élevée de certains testeurs à passer parfois un peu à côté de leur sujet. Manque de temps pour tester les jeux dans leurs moindre détails? Goûts et couleurs trop différents des miens? Sans doute un peu des deux...Un exemple parmi tant d'autres pour illuster mes propos: Au sein du numéro 95 de Décembre 1999, le chef d'oeuvre Suikoden 2 est noté 88% d'une part, et dans le même magazine, par le même testeur, quelques pages plus haut, Dewprism un Action-RPG sympathique, se retrouve gratifié d'une note de 90%. Avec le recul ce genre d'approximation prête encore plus à sourire, mais il convient de préciser qu'elle est de loin contre-balancée par une écriture qui transpire la passion et des idées sans cesses foisonnantes pour renouveler le contenu d'un magazine qui ne s'essoufflera que rarement. Consoles+ étant un journal largement distribué sur cette période bénie du début des années 1990, il est en cela parfaitement dans son rôle: une vitrine en France pour le Jeu Vidéo, un média qui intéresse alors des passionnés de plus en plus nombreux et en soif d'information. Il est également déjà caractéristique de quelques uns de ses futurs excès, comme l'obligation de passer trop rapidement d'un jeu à un autre sans en profiter pleinement, afin de pouvoir être exhaustif, et ainsi, d'avoir l'opportunité de s'essayer à un maximum de jeu, sachant qu'il en sort toujours plus sur le marché. Pour résumer, Consoles+ reste un incontournable, dans l'air du temps, qui a su naviguer avec talent, et qui mérite logiquement sa place sur le podium aujourd'hui!

 

Numéro 2: Player One entre 1990 et 2000

Player One porte bien son nom puisqu'il a été, dès 1990, le premier magazine de jeu vidéo dédié exclusivement aux consoles, à paraitre en France. Et après quelques tatonnements de rigueur, le magazine trouve son style, son ton et son public, porté par l'immense succès de la NES qui attire alors tous les regards. Les premiers rédacteurs du journal, Crevette, Matt Murdock, ou Pedro vont faire le bonheur des adeptes du jeu vidéo sur console, en proposant, déjà, articles ciblés et dans l'air du temps, previews et autres tests de rigueur, sanctionnés par les notes exprimées en % qui vont devenir une norme au sein du journal, mais aussi chez les concurrents, pour de nombreuses années. Au-delà de son côté précurseur et la qualité de ses rédacteurs capable de détecter les tendances, l'autre grande force du magazine était le réél effort consenti au niveau esthétique et artistique, chaque couverture étant ornée d'une magnifique illustration faite maison. Ce sont ces même dessins qui ornaient abondamment le magazine pour égayer les différentes rubriques et faisaient de Player One un objet aux contours et au contenu généreux. Après un départ en trombe durant les premières années de son existance, le magazine va pourtant quelque peu rentrer dans le rang, devenir plus sage et plus lisse, se démarquant en cela toujours un peu moins de ses concurrents. Ajoutons à cela un parti pris assez flagrant pour Nintendo, qui certes s'accompagne d'une période dorée pour le géant de Kyoto, ou son aura et son génie créatif est alors à son zénith, mais déséquilibre cependant un peu les débats au sein d'une publication qui se dit généraliste. On retiendra malgré tout beaucoup de choses positives en se remémorant Player One, surtout celui des premières années, qui a motivé bien souvent nos premiers achats sur les consoles d'antan. Et on ne le remerciera jamais assez pour l'audace dont l'équipe à l'origine de sa création à fait preuve, participant à plein à l'essor et la démocratisation du jeu vidéo en France. L'un de mes plus beau souvenirs en guise de conclusion, restera sans doutes au coeur de l'année 1995, cette magnifique soluce de Shining Force 2 en quatre parties tout de même, qui malgré toute l'adoration portée par Player One à l'encontre de Nintendo, ne les a pas fait passer à côté de ce chef d'oeuvre de la Megadrive!    

 

Numéro 1: Joypad entre 1991 et 2011

S'il ne devait en rester qu'un, à mes yeux, cela serait indéniablement Joypad. De sa création fin 1991, jusqu'au début des années 2000, il a été à mes côtés afin de me faire connaitre, et vivre les plus belles expériences vidéoludique de la période. Dès les premiers numéros, le ton est clair, et à l'image de ce que sera Joystick pour les jeux PC, Joypad sera léger, enjoué, et coloré. Mais aussi à la pointe sur les derniers thèmes qui nous intéressent: jeu vidéo, voire même Anime et cinéma. Ils ont plus qu'aucun autre, étés capables de s'adresser à une population de joueurs jeune et passionnée, et ont réussi à saisir, pendant un certain temps tout du moins, l'évolution rapide de ce marché en mutation constante, mais aussi s'adapter aux goûts des joueurs qui, l'âge aidant devenaient de plus en plus exigeants. Les premières années du magazine sont indéniablement les plus belles, et les rédacteurs que sont Julo, Greg, TSR ou Trazom vont durablement marquer de leur empreinte ces premières années d'existance, ponctuées de moments d'anthologie. Quelques exemple en vrac, qui aujourd'hui encore, me font sourire en les évoquant: Le test fort à propos et absolument génial de Greg à l'occasion de la sortie japonaise de Final Fantasy 6, qui compare au passage la bande-son du RPG prodigue à celle d'Actraiser, et indique que cette dernière ressemble je cite "à de l'excrément de génisse en sueur". Comment oublier par ailleurs sa défense toujours sans faille du RPG nippon à la renommée balbutiante en France, lui qui n'hésite pas à nous indiquer, à grands renfort de superlatifs que The Legend of Xanadu ou Emerald Dragon sur PC-Engine CD sont de véritables merveilles. Comment oublier également les nombreux dossiers Dragon Ball Z, qui faisaient écho au véritable phénomène de société qu'était devenu l'anime en France. Et puisque nous en sommes à parler phénomènes de société, que dire des commentaires visionnaires de Gollum et Trazom à propos d'ISS Pro Evolution Soccer, crédité de la note parfaite de 10/10, et qui anticipe le succès retentissant que sera la série sur la génération de consoles suivante. Perdu au milieu de mes annecdotes, il me faut pourtant conclure pour le bien de ce billet, alors pour faire simple, Joypad se voit ici attribué la note de 10/10, ou plutôt de 100%, bravo à lui!

 

Difficile de réaliser ici un classement un tant soit peu objectif, vous l'avez compris, l'affect, les le ressenti, et le vécu, jouant forcément un grand rôle afin d'établir en toute subjectivité ce Top 5. On rentiendra tout de même un point commun à toutes ces productions: La volonté de surfer sur la base d'un média en pleine construction et en recherche de reconnaissance, qui bouscule alors les habitudes familiales. Il en découle un esprit caractéristique d'une époque, ou toutes les folies vidéoludiques étaient à inventer. Ces nouveaux miracles en construction, que les heureux testeurs et chroniqueurs à la barre de ces magazines se faisaient une joie de nous dévoiler en avant première. Témoins privilégiés d'un âge d'or, leur communication et leur enthousiasme étaient clairement contagieux, et bon nombre de joueurs, d'hier, et d'aujourd'hui doivent sans doute beaucoup à ces messagers. A ce titre, je ne peux que vous recommander de vous plonger dans le récent ouvrage Press Start édité par Omaké Books, et qui nous replonge avec délice au sein de cette période unique.

Saluons les une dernière fois en guise de conclusion, avant d'aborder les habituels recalés du classement. A commencer par Mega Force, pendant logique de Super Power, qui s'attardait lui sur les titres édités sur les consoles de Sega. En toute logique un peu moins en vue que son concurrent pro Nintendo, vu le parc de machines moins important distribué par Sega sur la période en France, il n'en demeure pas moins que nous avions à faire ici à un magazine qui s'adressait avec beaucoup de justesse aux joueurs fans de la marque au hérisson. Citons également Banzzaï et Supersonic, deux parutions qui prenaient non pas la forme de magazines mais plutôt de journaux, pour s'étaler sur des pages entières de test qui nous semblaient interminables et foisonnantes de détails délicieux! Enfin je suis obligé de faire une place au premier magazine en France dédié aux RPG: Le bien nommé Gameplay RPG, qui certes arrive un peu après l'apogée de tous les titres cités plus haut, ce qui lui coûte sa place dans ce classement, mais qui, en plus de posséder un style caractéristique incarné par la plume d'un Georges Jay Grouard survolté, est surtout une véritable lettre d'amour à l'attention de tous les amateurs de ce genre résolument à part.

N'hésitez pas à vous remémorer ici vos plus beaux moments en compagnie de ces magazines incroyables, et si vous avez comme moi, quelques trous de mémoire, je ne peux que vous orienter vers le site Internet d'Abandonware qui effectue un travail de conservation de toutes ces reliques du passé absolument prodigieux. Cela se passe par ici!

Et à très vite pour un nouveau Top 5 qui sortira du papier pour se replonger aussitôt dans un nuage de pixels bien sur!

Ajouter à mes favoris Commenter (33)

Commentaires

Mangouste
Signaler
Mangouste

Yop, je vais y jeter un œil ce soir. Je repasserai pour faire un petit listing, on sait jamais. ;-)

 

Bon, j'ai cherché un petit peu. À part environ 25 exemplaires de Joypad, je n'ai rien trouvé. Pourtant je suis certains qu'ils sont quelque part, je ne les ai pas jeté. :/

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Mangouste,
Sinon tu peux m'envoyer la caisse :P
Bonne lecture!
Mangouste
Signaler
Mangouste

Je dois avoir une caisse (ou deux) pleine de magazines JV de l'époque. Principalement des Joypad, Nintendo  magazine ou Gaming.

 

Faudrait que je la rouvre une fois pour m'y replonger. :)

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir mercobenz13,
Bien joué toi aussi pour les avoir gardé! Ce n'est malheureusement pas mon cas :(
Oui tu as raison concernant les rédacteurs de ces magazines, avec les pseudo on s'y perd parfois un peu!
J'ai même entendu une anecdote assez marrante à une ou deux reprises à ce sujet, certains redacteurs avaient plusieurs pseudo...Et ne se gênaient pas pour donner 2 fois leur avis, sur le même jeu, avec 2 pseudos différents ! :P
Sans doutes que tu as raison pour ISS, c'est en tous les cas sur le test jap de ce jeu dans Joypad que j'ai re-découvert la série (ayant déjà pas mal joué à ISS deluxe sur SNES), pour ne plus jamais la lâcher :P
mercobenz13
Signaler
mercobenz13
J'ai été abonné de nombreuses années à playstation magazine (j'ai eu l'intégralité des numéros de l'époque "playstation 2 magazine") et Joypad. Ces magazines ont marqués ma jeunesse et j'en ai gardé pas mal aujourd'hui.

A noter par ailleurs que les rédacteurs de ces deux magazines étaient exactement les mêmes (Le Jean-François Morisse que tu remercie dans playstation mag est le TSR de Joypad, et si tu as encore des numéros tu regardera les noms des rédacteurs, sur joypad les vrai noms étaient écrit entre parenthèse)

D'ailleurs pour rebondir sur ce que tu dis à propos de ISS pro evolution, je pense même que ce fameux test de Joypad a joué dans le succès du jeu.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Indianagilles,

J'ai encore tous les numéro de Joypad entre 2001 et 2008.
Le reste (tous les Joystck et les Joypad entre 1992 et 2000) j'ai tout donné...honte à moi :P
Heureusement que abandonware magazine est la, je passe des heures dessus certains jours, ahah
Indianagilles
Signaler
Indianagilles
J'ai jeté énormément de magazines, par contre j'ai gardé les 100 premiers numéros de Joystick (j'en ai même racheté car j'avais découpé bien des pages...), pas plus car après la période m'intéressait moins, et l'intégralité des Joypad (je crois qu'il m'en manque 1 ou 2). C'est un peu mes encyclopédies du jeu vidéo.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Eolawrim,
Ahah m'en parle pas j'ai tout donné sur un coup de tête (ça prends trop de place :P)
Regrets à jamais...:P Mais comme c'était à un proprio de magasin de jeux rétro, au moins d'autres en profitent! C'est un moindre mal!
Décidément je suis passé à côté de cet astre brillant parti trop vite, Gaming!

Bonjour Walken82,
Merci pour tes bon mots. Et entièrement d'accord avec ton analyse sur les 3 grands concurrents de l'époque.
Je n'ai jamais acheté JVleMag je me laisserai tenter un fois pour voir!

Bonjour Fersen,
Je pense que pour les amateurs de Nintendo, Player One, Nintendo Player étaient les magazines parfaits!
Ahah on veut la photo de la coupe "à la crevette" maintenant :)
Malheureusement je ne peux pas faire pousser les miens, cela donnerait une crinière de lion ayant subi un brushing raté :P

Bonjour super_cancel,
Ou se situe ton grenier que je vienne squatter un peu? :P
Exact! Julo est arrivé un peu plus tard...et s'est parfaitement intégré à l'équipe!
Et Plume bien plus tard oui, salut à lui :)

Bonjour ayorsaint,
Le problème c'était d'voir assez d'argent de poche pour tous les acheter, alors parfois on devait faire par ordre de préférence :). Le cadeau ultime, l'abonnement :P
ayorsaint
Signaler
ayorsaint
En lisant les coms je me rends compte que Ce qui est dit est vraiment pertinent car j'ai adoré player One jusqu'à mes 16 18 ans puis je suis passé à Joypad aussi sur le tard. En vrai je crois bien que j'en achetais deux ou trois chaque mois en fait donc je les lisais presque tous. Nintendo Player était trop bien pour les soluces et le top des lecteurs à la fin je l'attendais comme un fou chaque mois pour voir trôner ALTP tout en haut
super_cancel
Signaler
super_cancel
Ah lala Joypad, toute une époque, j'ai encore ma collection qui dort au grenier ^^

Petit correctif, Julo est venu sur le tard, 1998 plus ou moins je dirais. Mais bon, il était tellement dans le ton du mag qu'on croit qu'il était là dès le début.

Salutations à Plume qui a fait partie de l'aventure plus tard et qui testait pas mal les jeux de caisses si ma mémoire est bonne alors que c'est pas sa tasse de thé... ^^
Fersen
Signaler
Fersen

Mon préféré était Player One car il avait la maquette la plus claire et la plus lisible là où console + était parfois un peu brouillon à lire. Et puis, j'étais fan de Nintendo donc...

Tout pareil !!!

Player One, c'est toute ma jeunesse. J'en fut un fervent lecteur du (presque) début jusqu'à la fin... Et également lecteur des Nintendo Player, renommé plus tard Ultra Player. Je crois que l'un des papiers les plus mémorables pour moi, c'était le lexique de Bomberman utilisé à la rédaction. Ça et la soluce de Zelda 2 qui m'aura permit de passer le dernier donjon et de finir ce jeu...

Après 2000, je m'étais mis à Joypad mais l'esprit Player One me manquait.

 

Et si j'ai eu les cheveux longs si longtemps, c'est à cause de Crevette (en fait non, je suis juste un métalleux ^^)

Walken82
Signaler
Walken82
Joypad fût clairement pour moi aussi le meilleur. Surtout sur la fin, avec ses dossiers fournis, et son ton nettement plus adulte.
Console+ je le trouvais assez foutoir, avec beaucoup de photos, mais avec souvent de bonnes news.
Player One restera pour moi à part, j'ai découvert les mags de jeux video grâce à lui autour de 94/95, attiré que j'étais pas une couverture magistrale de Dragon Ball Z.. j'ai finis par l'acheter par habitude..
Aujourd'hui, j'achète régulièrement JV Lemag, qui me rappelle, par moment, Joypad sur la fin.

Super dossier en tout cas, qui rappelle de bons (mais lointain) souvenirs. ^^
Eolawrim
Signaler
Eolawrim
Ahhh C+ et Joypad !! J'ai commencé avec l'un puis les 2 puis quasiment que joypad.
SNIF il y a quelques années lors d'un déménagement ma femme a réussi à me les faire lâcher...heureusement pas pour les détruire (demandez à un chrétien de détruire une bible bah pareil 😂) mais le monsieur qui venait faire l'État des lieux était fan...purée je regrette mais c'est vrai que ça prenait de la place (de 1991 à 2007 sans compter bcp de joysticks, de vieux Gen4 etc...).
Dans le top j'aurai mis l'éphémère "Gaming". Il était parfait ce mag (j'aimais aussi bcp la maquette).
Bref heureusement beaucoup des rédacteurs de ces magazines oeuvrent encore ici et là 😉😉.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Plume,
Le test t'as induit en erreur, c'est a dire? Il n'a pas assez mis en lumière les qualités de FFVI? :)
Plume
Signaler
Plume
Le Test de FFVI qui m'a induit en erreur et qui m'a mené vers celui qui a longtemps été mon jeu préféré OF ALL TIME. Qu'est-ce que j'ai aimé ce mag (et Greg en particulier, mais chut)
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour nikolah,
Pour rester dans le thème de ce billet, je lui aurais mis 88% :P
Certains stages sont un peu limite niveau lisibilité tu as raison, surtout ceux qui prennent place dans les ruines (stage 6 notamment...), dommage mais cependant je trouve qu'ils rendent bien hommage au style du jeu/celui de Moebius.
Oui le Zwei est un niveau au dessus. Peut-être qu'ils vont en faire une refonte également, je suis curieux de découvrir si c'est le cas. Agréable de découvrir ces jeux en mode nomade tout de même.

Bonjour spink94,
Simple, efficace :D

Bonjour Lak007,
Tilt est un précurseur et un magazine mythique, clair et net. Par contre son impact sur la découverte du jeu consoles, bof :)

Bonjour Indianagilles,
Décidément CD Consoles a marqué! Je suis un peu passé à coté on dirait. sans doutes parce qu'il est arrivé un peu plus tard que les autres tu as raison.
Et Joypad semble faire consensus!

Bonjour NicolasT,
Toujours un plaisir de partager! Oui certains site internet sont dans la continuité de ce que proposait ces magazines. Beaucoup d'effort sont fait pour conserver l'esprit de ces journaux.
Pour moi, difficile de retrouver le charme de ces "reliques" papier du passé, mais c'est un avis personnel sans doute empreint de nostalgie.
Ahah les K7 Player d'Or j'avais oublié! Tu viens de me rappeler un sacré souvenir!
Malheureusement période PS2 j'avais complètement basculé sur internet...je n'ai pas connu tous ces CD/DVD démo, mais je suis sur que ça devait être aussi fort que la période PS1.

Bonjour ayorsaint,
Et ses illustrations magnifiques! Oui C+, un peu plus foutraque c'est vrai, mais pas dénué de charme, surtout les premières années.
Bienvenu au club N :P
ayorsaint
Signaler
ayorsaint
Mon préféré était player one car il avait la maquette la plus claire et la plus lisible là où console + était parfois un peu brouillon à lire. Et puis, j'étais fan de Nintendo donc...
NicolasT
Signaler
NicolasT
(j'ai validé mon commentaire précédent trop tôt :D) je me rappelle aussi du fameux PS2 magazines avec la démo de MGS2 en avant-première. L'attente était folle. J'ai du faire la démo 3 fois en 2 jours quand je l'ai reçu :) bref de très très bon souvenirs.
NicolasT
Signaler
NicolasT
Ce genre de post fait toujours remonter une tonne de souvenirs (merci l'auteur). Ex abonné de Joypad, Joystick, PlayStation magazine et même Gaming parti trop tôt :D c'est pour ça que me suis inscrit sur Gameblog des le départ. Retrouver les membres clés de ces rédactions c'était le pied. J'avais aussi pas mal de Consoles+ (et les jolis poster qui vont avec) ou de Super Power. Et bien évidemment Player One qui m'a accompagné chaque mois pendant des années (ah les K7 vidéo des Player d'or où je le rends compte qu'il faut que j'achète Resident Evil 1
Indianagilles
Signaler
Indianagilles
Pour moi :

1. Joypad (Même si clairement moins fou que Joystick)
2. CD console (plus sérieux, excellente maquette, mais moins connu car arrivé un peu plus tard)
3. Console + (Ah, ces photos... Mais j'avais moins d'affinité avec les testeurs et j'ai surtout apprécié les premiers numéros, ceux avant l'arrivée de AHL curieusment)

C'est tout. J'aimais bien Superpower, moins Mégaforce (j'étais pourtant plus Sega que Nintendo), je suis passé à côté de Player One (Mais leur côté pro Nintendo m'aurait gonflé).
Lak007
Signaler
Lak007
Tilt?
spink94
Signaler
spink94
player one .
nikolah
Signaler
nikolah

Pareil panzer dragoon est plutot sympa surtout quand t'as débloqué la pandora. C'était mon premier jeu sur la saturn ca m'a rappelle des tres bons souvenirs. meme si la richesse graphique nuit parfois a la lisibilité et que finalement le swei est bien plus abouti niveau gameplay et mise en scène.

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir Nirtug,
Ahah oui, pareil :)

Bonsoir Placebo,
Très bon classement qui se tient parfaitement.
Bon je vois que Joypad est clairement le favori :)
La super nintendo avait quand même de beau restes en 1995, j'aime bcp les Sup Pow de cette année justement :)
CD consoles je n'ai jamais accroché, je trouvais son système de notation assez mal fichu (quoi seulement sur 5 alors qu'on peut noter sur 100 :D). J'irais bien relire 3/4 magazines avec le recul voir comment il s'en sort face au cadors,tiens.

Et une nouvelle fois un grand merci aux équipes de Gameblog pour leur généreuse mise en Home :)
Placebo
Signaler
Placebo
Moi qui pensais à l’époque que tous ces magazines existeraient encore 20 ans plus tard...
Mon top de l’époque :
1 - Joypad (les notes les mieux équilibrées)
2 - Consoles + (la partie importe excellente mais des notes trop généreuses)
3 - SuperPower (notes très justes mais limités à Nintendo, devenu sans intérêt quand la PlayStation est sortie en 95)
4- Player One (pas accroché plus que ça)
5 - CD consoles

Édito

Joueur invétéré depuis 30 ans, ce blog a pour objectif de partager avec vous sur la base d'un classement limité à 5 titres, parfois absurdes, ou plus sérieux, une ou plusieurs anectdotes sur mes jeux préférés.

Et ce avec l'espoir de toucher votre corde notalgique, ou soyons fou, de vous faire découvrir ou redécouvrir un jeu méconnu! En toute subjectivité bien sur.

Bref un bon prétexte pour parler de jeux rétros, et communiquer sur cette passion.

Bonne lecture et bonne découverte de TOP 5! N'hésitez pas à réclamer un TOP 5 en particulier.

Archives

Catégories

Favoris