Highscore

Highscore

Par piteur Blog créé le 02/12/10 Mis à jour le 22/07/13 à 20h14

Tout et rien, tout sur rien et rien surtout.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Jeux

Signaler
Jeux

Peut-être mon expérience de Rift ces derniers jours est-elle biaisée par un jeu pratiqué sur un portable d'il y a 4 ans (un vénérable Asus G1). Mais %#%! que la zone du Pic de pin de fer est mal foutue et ennuyeuse ! Je ne suis pas fan des quêtes à suite qui obligent à retourner toujours au même endroit et là, c'est le pompom : plusieurs quêtes se déroulant dans des grottes, il faut sans arrêt faire des aller-retour et se taper les mêmes mobs.

Enfin, courage : niveau 49. Je me concentrerais bien bientôt sur les donjons qui devraient être un peu mieux foutus...

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

140 heures de jeu - un peu moins en temps effectif, la faute à pas mal de glandouille. Ça commence à faire pas mal, du coup je me suis décidé à découvrir l'artisanat dans Rift. Il était temps, pas vrai ?

Et là, rien d'extraordinaire pour l'instant. Juste une différence mineure par rapport à WoW : ce sont 3 métiers qui peuvent se cumuler et non 2. Encore qu'il me semble qu'on pouvait aussi pêcher ou cuisiner en plus des 2 métiers principaux. Il faudra que je creuse du côté des augmentations planaires mais sans espérer un changement fondamental des mécanismes d'artisanat.

Toujours un peu frustrant d'être confronté au PvP sauvage, surtout quand on se farcit une zone avec des mobs 3 niveaux au-dessus de son propre niveau et qu'en plus, le PvPiste ne trouve rien de mieux que d'attaquer en douce. Je ne sais plus où j'ai lu que c'est ce qui faisait le charme des MMO. Il faudra qu'on m'explique, je veux dire que je ne vois pas le plaisir à se faire un autre joueur dans ces conditions. M'enfin, c'est quand même parfois aussi une source de satisfaction de voir un couillu de cette trempe tenter une 2ème fois son coup (pour le comique de répétition sans doute) et finalement se faire latter comme une merde par un type à 2 niveaux en-dessous. Ami gardien anonyme, tu m'as bien fait marrer. Merci :-p

Toujours mage nécro : je n'en finis pas de m'émerveiller de sa facilité à survivre en PvE et gérer plusieurs mobs simultanément. Il faudra d'ailleurs que je parle en détail de mon build un de ses jours. Et que je branche mon décodeur pour essayer de comprendre un débat sur les forums à propos des mages pyro et leurs capacités cheatées - ou pas, c'est justement ça le sujet. Personne n'a dit que c'était intéressant mais pour en avoir joué un jusqu'au niveau 37, je suis curieux de savoir de quoi il retourne en HL.

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux

Alors là je dois dire que je suis bluffé. Rift a beau avoir les mêmes bases que n'importe quel mmorpg - en fait, mmo hack & slash - je n'en décroche toujours pas après un mois de jeu.

Steam me dit que j'ai 109 heures de jeu. En fait, un peu moins en enlevant le temps passé à hésiter sur les points à investir dans les âmes. Mais ça reste énorme. Pour comparaison, j'ai quasi 220 heures de jeu à Left 4 Dead 2 alors que j'y ai joué plus d'un an entre sa sortie fin 2009 et début 2011.

Le PvP m'occupe un peu moins qu'avant, je suis revenu à du PvE assez classique. En revanche, je me suis décidé à casser une habitude hérité des premières années de WoW : jouer un mage dps feu. J'ai tenté une spé heal : ça a été catastrophique, d'ailleurs désolé pour mes malheureux coéquipiers en donjon... même si c'est pas faute d'avoir prévenu que je débutais en heal, ça gâche quand même le plaisir.

Et puis j'ai tenté une autre spé dps : le nécromancien. Et là, ouch. Le gameplay est assez atypique pour moi et il y a bien encore quelques moments de panique quand je cherche désespérément un bouclier quelconque mais globalement, c'est génial à jouer et très efficace.

Et tout ça grâce à un système d'âmes bien pensé et une respé qui ne coûte pas grand chose. Du moins avec les finances d'un niveau 41. C'est probablement moins simple dans les niveaux 20 mais globalement, cette facette du jeu reste mille fois plus accessible que dans wow. Un très bon point qui évite le temps perdu sur les rerolls - du moins tant qu'on ne veut pas changer de classe, faut pas non plus pousser.

J'appréhende juste un peu l'arrivée au niveau 50 - si je ne m'en lasse pas avant : moi qui reste principalement un joueur PvE hors donjons, il faudra que je change mes habitudes pour rester... le problème ne s'est jamais posé pour wow, plus long dans la progression. Même à son lancement, il y avait déjà 10 niveaux de plus et j'ai l'impression que chaque niveau était sensiblement plus long à atteindre.

Il faudra voir avec les prochains patchs, notamment les recherches de groupes qui devraient rendre beaucoup plus faciles les constitutions de groupe... ça fait plaisir de voir que ça bouge beaucoup aussi sur ce point. Peut-être que ça va forcer Blizzard à améliorer son mmo autrement qu'avec des poney volants payants (c'est du troll et c'est assumé ;-).

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Expériences de jeu hétérogènes

Alors évidemment, c'est peu comparé à un hardcore gamer... mais 55 heures de jeu sur un MMO en 2 semaines, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps.

Pour éviter de tomber dans l'ennui, j'ai changé mes habitudes : me voilà à faire un peu de PvP. Pas celui qui consiste à faire le rapace sur des zones contestées en butant tous les low level qui passent. Déjà je suis un low level donc ça n'aide pas. Mais de toute façon, c'est bien le truc que je déteste dans le PvP : des combats pas équilibrés. Reste les instances en arène, en équipe et nettement plus sympas.

Bizarrement, j'avais un peu pratiqué avec un mage 53 sur WoW il y a une éternité et ça m'avait plu. Je ne sais même pas ce qui avait fait que j'étais vite repassé au PvE. Ca restera un grand mystère mais du coup le charme de Rift continue d'opérer.

Preuve supplémentaire que ça m'a bien accroché, c'est que j'en suis à un quart des heures passées sur Left4Dead 2, acheté le jour de sa sortie et auquel je jouais encore en février.

Pour finir, une idée reçue qui vole en éclat : malgré le temps de jeu sur un MMO, j'arrive encore à caser quelques heures de jeu sur... Phoenix Wright sur iPhone ! Je n'ose pas imaginer à combien ce jeu était vendu à se sortie sur DS mais le prix sur iOS est honnête vu le temps déjà passé dessus.

Aucun lien, fils unique

Ce matin, alors que je me levais péniblement, j'ai décidé qu'Apple allait nous offrirait un vrai service de sauvegarde de parties en ligne : après tout, ce genre de service ne prendrait qu'une partie - infime - de leur dernier data center et serait un bon prolongement du Game Center d'iOS. Et on arriverait à une vraie expérience continue du jeu, ni vu ni connu. De toute façon, ça ne peut pas être autrement : je l'ai décidé, pine.

Blague à part, ce serait quand même vraiment bien d'avoir un système de ce genre car devoir résoudre 2 fois les tableaux de World of Goo, vous avouerez que c'est lourd... Steam propose cette fonctionnalité pour certains jeux et c'est tellement confortable, alors qu'on pourrait toujours se débrouiller pour recopier les fichiers de sauvergarde d'un pc à un autre. Et ça, c'est beaucoup plus compliqué sur iOS, du moins pour ceux qui ont compris l'intérêt d'un de cet OS - et du coup ses inombrables travers, mais l'heure est au dodo, pas au troll. Je disais donc : une sauvegarde en ligne et une synchro. Et 100 balles et un mars, tant qu'à abuser.

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Est-ce dû à un ras de marée de joueurs pour profiter du week-end gratuit ? Toujours est-il que tous les serveurs européens de Rift sont down...

[Oups : le temps que j'écrive ça, serveurs revenus :-)]

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux

... et ici, ça s'appelle Rift ;-)

Bon, voilà que j'ai dépassé les 20 heures de jeu en ayant commencé samedi dernier. Alors en vrac...

Le PvP : et merde...

Je ne suis pas un adepte du PvP... et ça risque de durer. Plusieurs essais me font dire qu'il n'y a pas d'équilibrage automatique pour lisser les forces des équipes... et forcément, il y a toujours un des camps plus fort. Quelque part, c'est normal... mais le problème est que sur mes tentatives, c'est toujours le même camp qui a gagné. A vrai dire, je suppose que les tapettes de "gentils" (ici, les Gardiens) attirent un peu plus de monde et sont statistiquement un poil plus haut niveau que les "méchants". Agaçant.

Je ne prétend pas avoir la solution, c'est évident que le type qui a passé du temps pour avoir un bon stuff doit être avantagé. Mais je n'ai pas envie de passer un temps démesurément plus long pour être à niveau, surtout qu'il faudrait encore que mes coéquipiers fassent pareil pour que ça donne un résultat. Le raisonnement fonctionne bien avec ceux qui n'ont pas de vie mais pour la vaste majorité des joueurs ?

La progression : et galère...

J'ai mené mon premier perso (un clerc) jusqu'au niveau 19. Rien à voir avec un mutant qui a mené le sien au niveau 50 en moins de 3 jours mais pas trop mal. Pourtant, je n'ai exploré qu'une partie infime du monde. Il faudra en gros couvrir 90% du territoire pour les 30 niveaux restant. Je sais bien que rapidement, c'est le stuff qui fait la différence mais pffff, c'est un schéma trop similaire à WoW. J'ai peur que les objectifs deviennent progressivement plus flous, lointains et éparpillés. Dans ces conditions, jouer quelques dizaines de minutes n'aura plus vraiment d'intérêt ni d'effet. Le snack gaming est à l'opposé du MMO mais il y a peut-être un juste milieu. En l'occurrence, je faisais déjà le même reproche à WoW.

Et le plus important : joyeux noël !

Malgré ces défauts qui risquent de me lâcher Rift d'ici quelques semaines, je suis plutôt très agréablement surpris. Le jeu est plutôt abouti alors qu'il n'a été lancé qu'il y a un mois. Il y a des idées intéressantes comme le système des 3 âmes au choix à combiner pour spécialiser son personnage : c'est bien trouvé et compense les seules 4 classes disponibles. Il y a par exemple moyen de faire un mage avec un familier : bonheur...

Un autre point fort, c'est l'apparition des failles qui dynamisent le jeu et avec un système de groupe public. Pas besoin de chercher des coéquipiers pour les failles, tout le monde se retrouve directement sur le champ de bataille. Et pour avoir fait de simples donjons à 5 dans WoW, c'est un choc : ça donne souvent une immense foire d'empoigne. Pas toujours simple de s'y retrouver, surtout au corps à corps et malgré la tabulation pour sélectionner un ennemi sans cliquer dessus. Mais c'est tellement jubilatoire de repousser une attaque sur plusieurs fronts :-)

Et enfin, l'ambiance : en découvrant le background, j'étais un peu inquiet... mais passé la 1ère heure de jeu, on sent qu'il y a une volonté de bien faire. Le PvE reste donc possible même si les quêtes ne réinventent pas toujours la roue. Dans le tas, il y a donc encore des loups, des araignées géantes et autres créatures à tuer par paquet de 10... mais pour peu qu'on essaye de s'immerger dans les quêtes (pas simplement les accepter et foncer dégommer les mobs sans comprendre pourquoi), ça reste agréable.

Bref, moi qui hésitait entre prendre WoW Cataclysm et Rift, je ne suis pas déçu... pourvu que ça dure !

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Et voilà, après plusieurs semaines à hésiter entre World of Warcraft (ce serait une rechute) ou bien découvrir Eve Online  ou Rift, j'ai choisi ce dernier. J'avais brièvement tenté Age of Conan il y a 2 ans, sans accrocher.

Le téléchargement sera plié en moins une heure (merci les débits de Numéricable) et en attendant, j'ai jeté un coup d'oeil aux promos Steam du week-end... Il y a quelques jeux qui méritent le détour, je vous conseille d'y jeter un coup d'oeil : Super Meat Boy, Amnesia et Killing Floor entre autre.

Et un petit dernier dont je n'avais jamais entendu parler : Nimbus. Normalement à 10€ et maintenant à 5€, du jeu pas cher et dont le principe semble addictif. Pour se faire une petite idée :

 

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Voilà que par ce dimanche ensoleillé, je me suis dit qu'une petite course sur GT5 sera sympa. D'autant plus que j'avoue avoir totalement décroché depuis janvier : les mises à jour parues depuis ont amélioré l'expérience (indice de performance des voitures pour les courses en ligne, etc). En fait, non.

Je me suis retrouvé sur un serveur où la puissance en chevaux était de maximum 450. C'était écrit noir sur blanc dans les règles. Je sélectionne une voiture dans la catégorie Recommandées : le jeu sait mieux que moi quelles voitures collent aux règles, après tout. La voiture que je prend fait moins que le maximum autorisé. Et au moment d'entrer sur la piste : non, ça ne va pas. Le message n'était pas clair, peut-être qu'il était justement question d'indice de performance. Mais pourquoi me recommander la voiture si elle ne convient pas ? Mystère.

N'aimant pas jouer aux devinettes, je change pour un autre serveur où je peux faire une course sans problème. Parfait, la course se déroule à merveille... oublions le problème sur l'autre serveur.

Après ça, je me dis qu'améliorer ma carrière solo serait pas mal aussi. Je passe en série expert, je cherche un championnat à gagner : celui des voitures historiques (sorties en 1979 ou plus tôt) conviendra très bien. Ça tombe bien, j'ai justement une Buick special 62 qui déboîte et qui est recommandée et qui... et qui est refusée par le jeu ?! Moi qui croyait candidement que 62, c'était pour 1962 et que le jeu était capable à minima de lister les voitures satisfaisant aux critères des courses. C'était le cas il n'y a pas si longtemps, avant qu'un patch casse ça.

C'est désespérant : autant le pilotage est toujours aussi bon, autant l'interface ruine toujours autant - même plus - l'expérience de jeu. Et 5 mois après la sortie, ce que je considérais être des détails ne passent plus. Plus d'excuses, on est en 2011 et c'est juste nul. La série des Gran Turismo est morte.

Voir aussi

Jeux : 
Gran Turismo 5 (PS3)
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux

Voilà qu'au détour d'un rayon de la fnac, j'ai récupéré Assassin's Creed premier du nom sur PC pour un prix raisonnable - sans vouloir troller : raisonnable selon les critères de cette vénérable et non moins souvent exorbitante enseigne. Avec un peu de patience, play.com permettait de l'avoir à un prix encore plus ridicule mais sans la garantie d'avoir une VF, plutôt de bonne qualité sur le 2. Et pour y avoir joué une petite heure, c'est une bonne surprise à plus d'un titre.

En effet, même s'il n'est pas compatible SteamWorks (et pour cause, il n'y a pas de clé), il ne nécessite même pas le cd pour se lancer. Joie intense au point qu'avoir souillé mon fauteuil. Moi qui cherchait une excuse pour en changer, merci Ubi Soft.

Et l'histoire, que dire après avoir fini le 2ème volet ? Et bien c'est une encore meilleure surprise car grâce au tour de passe des mémoires génétiques, une bonne partie du cadre est très différente tout en conservant une narration aussi immersive. Plus encore car en connaissant déjà une bonne partie du gameplay - ok, il y a quelques différences intéressantes qui évitent de s'endormir -, cela permet de se concentrer d'avantage sur ce qu'on cherche à nous raconter.

C'est dans ces moments-là que je serais content de bosser sur la création d'un jeu vidéo moderne... même si les défouloirs comme Left4Dead restent nécessaires à ma santé mentale ;-)

Voir aussi

Jeux : 
Assassin's Creed (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Je viens de terminer Assassin's Creed 2 après en avoir exploré une bonne partie des recoins. Et ça me laisse vraiment perplexe !

L'histoire, tout d'abord. Je ne suis pas fermé à la science-fiction et au fantastique. Après tout, j'ai l'intégrale de Dune qui trône dans ma bibliothèque. Donc le concept de mémoire génétique, pourquoi pas. En fait, il y a juste un point qui m'a presque déçu, c'est de voir que l'histoire poussait jusqu'au Vatican : c'était l'occasion rêvée pour un to be continued frustrant au possible plutôt que ce passage si vite torché et sans vraie possibilité contemplative... ce qui a été finalement encore plus frustrant, surtout après en avoir visité une partie il y a quelques mois. Mais comme je m'attendais à une vérité assez différente, la fin est quand même une très agréable surprise qui rattrape bien le coup - même si j'avoue avoir eu du mal à ne pas me fendre la poire en pensant à Tron Legacy.

Le gameplay "au quotidien" : j'aurais certainement pu mettre un terme au jeu plus rapidement si je n'avais pas été aussi exhaustif dans l'exploration. Donc ça a été beaucoup de redites avec les centaines de coffres à piller. Avec ça, l'argent coule à flot mais ça devient vite répétitif. Et définitivement, les systèmes de caméra des TPS restent mauvais selon mes critères. Pour ça, AC2 a écopé de mes jurons tout au long du jeu. Heureusement, j'avais une manette de XBox 360 - j'ai tenté la première heure de jeu au clavier et à la souris, au secours.

Et ma marotte : la simulation d'une ville et surtout de ses habitants. Très décevant. En dehors de quelques attitudes limitées, rien de folichon. Ça se ressent même dans les vraies missions : prenez 2 gardes sur un bateau. Un garde tombe à l'eau. Qui l'a poussé ? L'autre garde ne se posera pas la question. Dommage, Metal Gear Solid sur PS One allait beaucoup plus loin dans le principe et pourtant, ça remonte à loin...

Et malgré ces défauts... maintenant j'ai envie de dégotter le 1 et le 3 à un prix abordable ! Pour peu que ces %§#£ de protections anti-piratage ne soient pas aussi abusives que sur le 2 (cf précédent post).

Voir aussi

Jeux : 
Assassin's Creed II
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Geek branche modérée, égocentrique et un brin autiste. Vive moi !

Archives

Favoris