Premium
Le blog de SuzuKube
Signaler
(Jeu vidéo)

Bonjour. Je suis SuzuKube, grand enthousiaste du jeu vidéo ! Et… Rarement des jeux me prenne VRAIMENT aux tripes. Mais c’est quand même arrivé plusieurs fois au cours de ma (longue) vie de gamer. Parmi ces jeux, je pourrais citer le premier Sonic sur Master System, Diddy Kong Racing sur Nintendo 64, Mario Kart Double Dash sur Nintendo Gamecube, Mario Galaxy sur Nintendo Wii, Tales of Vesperia sur Xbox 360, Sunset Overdrive sur Xbox One, ou plus récemment Returnal sur PS5 sont des jeux qui m’ont fasciné au plus haut point…

 



Et même si je *savais* à quoi m’attendre avec ce Ratchet & Clank sur PS5, même si j’ai déjà parcouru Demon’s Souls et Mailes Morales : Marvel’s Spider-Man sur ma PS5, rien qu’à l’allumage, j’ai été… bluffé. Allez osons : j’ai même été choqué !

Grand fan des films de Pixar depuis le premier Toy Story, j’adore les images de synthèse. J’aime ces univers a mi-chemin entre l’animé et notre monde réel. Je savais que nos jeux vidéo s’en approchaient de génération en génération, mais ça y est. On est en plein dedans. On joue littéralement à un film en image de synthèse ! D’ailleurs, c’est facile de le comparer à un film en images de synthèse puisqu’il existe un film Ratchet & Clank ! Et bien que les animations soient meilleures dans le film (bien entendu), la qualité de rendu est quasi identique… J’ai même tendance à préférer celle de Ratchet & Clank !


Densité des éléments à l’écran, résolution des modèles 3D (on parle de 1 million de polygones pour la simple queue de Ratchet), un ray-tracing maitrisé à la perfection avec un hardware pourtant pas si puissant que cela si on le compare a des cartes graphiques telles que la RTX 3080, la présence d’une véritable 4K en 30 fps (et, si vous connaissez mon amour pour les films d’animation qui sont tous en 30 fps, vous comprendrez que ça ne me gêne le moins du monde), un mode “Performance Resolution” sans Ray Tracing (qui reste impressionnant, mais on sent que le jeu est prévu pour tourner avec le Ray Tracing vu tous les reflets manquants), et même un mode “Performance RT” vous permettant d’avoir du 60 fps et du Ray Tracing, le meilleur des deux mondes (avec quand même une baisse de la résolution des reflets, de la résolution générale du jeu, et du nombre d’éléments visibles à l’écran, comme les voitures ou les PNJ).

Alors attention, passé l’aspect graphique, tout n’est pas parfait. Je veux dire qu’au niveau physique, il m’est arrivé de me retrouver coincer dans un espace exigu entre deux caisses. Le level design est très basique, semblable à un Ratchet & Clank de 2016 et loin d’un Mario Odyssey. Idem au niveau de la physique des sauts, qui reste assez basique, toujours en comparaison aux glissades et autres bons de Mario, qui reste le boss des jeux de plateforme. Mais ne vous y trompez pas : le jeu reste extrêmement plaisant à jouer, et ce, pendant la petite dizaine d’heures que le jeu nous propose. Une durée de vie que j’aurais trouvé honorable, si on omettait la petite augmentation des jeux AAA de Sony ces derniers mois, car rappelons-le, le jeu est proposé à 79,99 ¤. J’aurais accepté d’avoir pour cette génération des jeux moins longs qu’auparavant, à condition d’avoir un tarif équivalent… Là, j’ai la sensation d’avoir à la fois un jeu moins long ET une augmentation de prix, sachant que cela vaut également pour Returnal par exemple, aussi bon soit-il…

Je ne reviendrais pas spécialement sur les “petits portails”, placé de façon scriptés, qui permet de se téléporter à un autre endroit très proche de la carte (Portal est bien plus impressionnant dans son approche à ce niveau, j’aurais aimé retrouver un système équivalent), mais je ne comprends pas ceux qui prennent à mal l’utilisation du SSD dans le jeu : il est évident que passer d’un monde à l’autre en moins de deux secondes comme le propose ici le jeu, avec tous les effets (Ray Tracing) et polygones déjà présents, sans temps de chargement durant toute l’aventure est juste… Impressionnant ! Les temps de chargement sont enfin de l’histoire ancienne, même si, avec l’apport des installations obligatoires sur disque dur des jeux sur PS4 et Xbox One les rendaient déjà supportables, mais là, on parle littéralement d’aucun temps de chargement. Du lancement du jeu à votre mort + restart, tout est limpide, tout est fluide. Ça me rappelle l’époque SNES tout ça ! Où l’on oublie la technique et la machine pour se retrouver plonger dans cet univers… Wow.

En tout cas, je vais terminer par 3 éléments dont on parle peu sur ce jeu. D’une part, la qualité du doublage français, juste exceptionnel, qui renforce ce côté film d’animation. Je ne vais même pas parler des musiques, qui se fondent littéralement avec le jeu, accompagnant majestueusement chaque moment de celui-ci, tendre comme épique ! D’autre part, les vibrations de la DualSense sont utilisé à merveille. C’est simple : c’est du niveau d’un Astro’s Playroom, et au-dessus d’un Returnal (même si celui si est également impressionnant, mais plus discret) ! On ressent bien les différentes matières sur lesquels on marche, les tensions de gâchettes changent totalement selon les armes, avec des niveaux de tirs différents selon 2 crans, du retour des forces lors des explosions, et même, durant les cinématiques, la retranscription des textures que les personnages à l’écran touchent… Je pense notamment à ce moment ou Nefarious fait glisser sa main sur une barre en métal, et que l’on ressent cela en “stéréo de vibration”, comme j’aime le dire, sur la DualSense de la PS5 !

Bref, même si je n’ai pas encore terminé le jeu (j’aimerais le savourer, déjà que je me suis réveillé au milieu de la nuit pour y jouer, on va éviter de le rusher hein), je sais déjà qu’il va me laisser un souvenir impérissable.

Et petite anecdote : c’est bien ce jeu, et pas Returnal (même si, finalement, c’est un gros coup de c½ur) ou Demon’s Souls (que je n’ai toujours pas terminé hé hé hé) qui m’ont fait craquer pour la PS5 lorsque je l’avais précommandé en octobre 2020. J’espérais alors avoir ce jeu en décembre 2020, et finalement… J’ai eu tellement à faire que sa sortie au début de l’été est juste une bénédiction ! Merci à Insomniac Games pour cette balade majestueuse et un grand merci aux équipes de Sony de m’avoir fourni une copie du jeu pour évaluation ! Tschüss !

Source : Otakugame.fr

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le blog de SuzuKube

Par SuzuKube Blog créé le 02/04/14 Mis à jour le 30/07/21 à 03h51

By SuzuKube, Chef d'Otakugame.fr ^^ !

Ajouter aux favoris

Édito

Vous pouvez retrouver l'ensemble de mes articles et mes bons plans du jeux vidéo sur Otakugame.fr !

Découvrez également :

Gamepush.fr aggregateur d'actualité du jeu vidéo
Pushstart.fr, une émission de jeux vidéo hebdomadaire
Nintendo-Otaku.com, avec les meilleures promo de l'eshop 

Archives

Favoris