Screenopathe

Catégorie : Cinéma

Signaler
Cinéma

                                      True Grit affiche

Après le carton No Country For Old Men, plusieurs fois oscarisé en 2008, les frères Coen reviennent à la charge avec un western moderne, ce genre pourtant tellement casse-gueule. C'est un double pari que font les deux frères en offrant le rôle principal à une sombre inconnue! Une gageure donc pour un genre en voix de disparition de nos jours. True Grit tiendra-t-il son cahier des charges exigeant?

Pour tout savoir sur mon avis, rendez-vous sur vues-subjectives.fr!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma

                             127 Heures affiche

 
Après le succès retentissant de Slumdog Millionaire (2009), Danny Boyle (La Plage, 28 Jours Plus Tard) revient avec un nouveau long-métrage qui ne peut qu'intriguer en adaptant l'histoire palpitante qui est réellement arrivée à l'alpiniste Aron Ralston. Et, malgré les spoils à répétitions organisés par les média conventionnels, 127 Heures arrivera-t-il à surprendre son public?


Pour tout connaître de mon avis sur ce film, rendez-vous sur vues-subjectives.fr!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma

 


Une nouvelle semaine commence. Bonne ou mauvaise, vous avez moyen de la rendre meilleure en allant au cinéma. Ca change les idées et ça remet d'attaque pour la suite. Mais avant cela, faisons le tri dans la dizaine de films qui sort aujourd'hui. Alors, qu'est-ce qu'on va voir au cinéma cette semaine?

                       Sans-Identite-affiche.jpgNever-Let-Me-Go-affiche.jpg

Liam Neeson fait de plus en plus de rôles physiques. Une tendance entamée par
Taken, l'an dernier, et confirmée par Sans Identité, où il jouera le rôle d'un homme qui, lorsqu'il se réveille à l'hôpital, après un accident de voiture, découvre que sa vie vient de prendre un virage à 180°. Sa femme ne le reconnaît plus et il semble avoir perdu tout ce qu'il avait. Il se rendra vite compte qu'il est poursuivi par des hommes qui ne lui veulent pas forcément du bien.

 



J'avais découvert le film grâce aux bandes-annonce en salle qui avait réussi à me faire espérer beaucoup d'émotion : Never Let Me Go est un film qui met en scène des enfants dont l'existence est tendue vers un seul but : le don de leurs organes, un objectif choisi évidemment par les propriétaires de la pension dans laquelle ils vivent. A dix-huit ans, ces éphémères sont donc condamnés à mourir sur la table d'opération, privés de leur dernier organe vital. Never Let Me Go, c'est l'histoire de ces adolescents qui vont se rebeller contre cette avenir de mort.




Beaucoup d'autres films sortent cette semaine, mais j'ai choisi ces deux là qui me touchent plus que les autres. Après, ce sera à vous de choisir. Quant à moi, j'irai sans doute voir Never Let Me Go, je verrai pour Sans Identité selon les disponibilités en salles. Mon opinion sur ces films la semaine prochaine. D'ici là, bonne semaine cinéphile sur vues-subjectives.fr!


Sources vidéo et photos : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Cinéma

 

                Oscars

Après les Césars vendredi dernier, voici la grande fête du cinéma américain : les Oscars, qui célèbrent leurs meilleurs films sortis entre 2010 et le tout début 2011. Avant-hier se déroulait la 83ème cérémonie des Oscars. Et, après mes pronostics personnels, voyons quels films et acteurs ont eu l'honneur de la récompense suprême : cette petite statuette d'or qu'il est si difficile d'obtenir. Alors, y a-t-il eu des surprises cette année?



Meilleurs films :

                                                            Le Discours d'un roi affiche

J'avoue avoir été assez surpris de voir mon pronostic (ou plutôt mon voeu) se réaliser cette nuit pour l'Oscar du Meilleur Film, car c'est en effet Le Discours d'un Roi qui, parmi de nombreux films tout aussi méritant, a été sacré! Et comme Steven Spielberg l'a si bien dit hier, l'important n'est pas vraiment de gagner puisque les « perdants » rejoignent les rangs de films comme Raging Bull et Citizen Kane, une manière de dire que la vraie récompense c'est d'être nommé parmi les meilleurs films de l'année!
L'Oscar du Meilleur film d'animation revient sans grande surprise à Toy Story 3 tandis que celui du Meilleur film documentaire est attribué à Inside Job, documentaire sans concessions sur la crise financière mondiale. Enfin, l'Oscar du Meilleur film étranger s'envole vers le Danemark et sacre
Revenge(ou Hævnen en langue originale).
Pour ce qui est du
meilleur réalisateur, c'est Tom Hooperqui est récompensé pour son travail dans Le Discours d'un Roi, il en profite pour remercier sa mère d'avoir réussi à dénicher cette histoire en allant assister à une représentation théâtrale à laquelle elle ne voulait pas aller au départ!
Côté scénario, l'Oscar de la
Meilleure adaptation revient à The Social Network, qui adapte pour l'écran la création de Facebook, le scénario étant écrit par Aron Sorkin. L'Oscar du Meilleur scénario original revient, quant à lui, au Discours d'un roi.


                     The social network afficheToy-Story-3-affiche.jpg

Meilleurs acteurs :

     Black Swan image 01Le Discours d'un Roi image 03

Il pouvait difficilement en être autrement, chez les acteurs, c'est Natalie Portman qui remporte la statuette pour son interprétation de Nina dans Black Swan et Colin Firth qui accède à la récompense suprême pour sa performance dans Le Discours d'un Roi.
Pour les acteurs dans un second rôle, c'est l'équipe de
The Fighter qui est récompensé car à la fois Christian Bale et Melissa Leo se voit décerné une statuette d'or!


Melissa-Leo.jpgChristian-Bale-fighter.jpg

Les techniques :

                     Inception-affiche.jpgAlice-au-pays-des-merveilles-affiche.jpg

Dans le domaine des Oscars techniques, force est de constater que deux films règnent en maîtres incontestés... En effet, Inception rafle quatre de ces Oscars dont celui de la Meilleure photographie, des Meilleurs effets visuels, Meilleur son et Meilleur montage sonore. Le film, bien qu'il n'ait été nommé que pour ces catégories techniques, rate le coche pour le meilleur film et le meilleur scénario original.
Le deuxième pan des Oscars techniques revient à
Alice au Pays des Merveilles qui repart avec deux Oscars dont celui des Meilleurs costumes et celui des Meilleurs décors.
The Social Network repart avec l'Oscar du Meilleur montage et celui de la Meilleure musique, ce qui lui fait donc un total de trois Oscars cette année.



Bilan :

Ce que l'on peut dire de cette 83ème cérémonie des Oscars, c'est que l'Académie a fini par laisser de côté son habitude de donner la majorité de ses statuettes à un seul et même film. Souvenons nous de Démineurs avec ses 6 Oscars en 2010 ou encore Slumdog millionnaire et ses 8 statuettes en 2009, pour ne citer qu'eux. Cette année, les récompenses sont réparties de manière plutôt équitable et seuls trois films se démarque nettement des autres. Je parle évidemment du Discours d'un roi, qui repart avec quatre des Oscars les plus importants de la compétition, mais aussi Inceptionqui reçoit tout autant d'Oscars techniques, comme si l'Académie prenait bien note de ce succès retentissant. Enfin, The Social Network, lui aussi grand favori, s'en retourne avec trois Oscars.
Au-delà de ces succès attendus, notons tout de même l'absence totale de récompenses pour
127 Heures, de Danny Boyle, et pour True Grit, des frères Coen, à tel point que l'on pourrait finir par penser que les vainqueurs passés doivent laisser le temps couler avant d'être éligibles de nouveau. Dommage car ce sont d'excellents films. De même, Black Swan n'est finalement représenté que par Natalie Portman qui réussit à remporté l'Oscar de la Meilleure actrice, sans cela, le film serait rentré bredouille.
Et c'est d'ailleurs là que l'on voit à quel point la compétition des Oscars est cruelle. En effet, il faut sacrer un seul film ou acteur par catégorie et ce parmi une myriade d'excellents films, si bien qu'il est impossible de voir repartir tous ceux qui le méritaient avec une statuette. C'est bien dommage, mais c'est la règle du jeu.


Quant à moi, je suis très heureux que
Le Discours d'un Roi ait obtenu autant d'Oscars prestigieux, ça fait chaud au coeur! La grande fête du cinéma c'est fini pour cette année, même s'il reste Cannes, je vous donne donc rendez-vous la semaine prochaine pour d'autres cérémonies et d'ici là, l'aventure vues-subjectives.fr continue avec d'autres critiques, à commencer par les oubliés des Oscars, 127 Heures et True Grit!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma

                               Cesars.jpg

Comme vous le savez tous, hier soir se tenait la 36ème nuit des Césars, une cérémonie organisée par l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma afin de décerner des prix aux meilleurs films et acteurs dans leurs catégories, l'écrasante majorité étant des films français. Présentée au Théâtre du Châtelet à Paris comme d'habitude, la cérémonie a été diffusée sur Canal+, en clair pour que tout le monde puisse la regarder.
Je vais être honnête avec vous, je n'avais pas spécialement l'intention de suivre la cérémonie à la télévision, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'ai toujours vécu ce genre de cérémonie comme quelque chose d'éminemment ennuyeux, particulièrement les Césars... Ensuite, il y a énormément de films sélectionnés que je ne suis pas allé voir en salles, donc je n'ai pas la légitimité de commenter les décisions des votants.
Toutefois, j'ai fini par suivre l'émission, pris par l'envie de savoir. Et puis je me suis dit que sur un blog qui traite énormément de cinéma, occulter la Cérémonie des Césars était un peu suicidaire, c'est donc pourquoi je vous propose un petit bilan de cette 36ème nuit des Césars.

Meilleurs films :

                                                        Des-Hommes-et-des-Dieux-affiche.jpg

C'était attendu, presque inévitable, Des Hommes et des Dieux (réalisé par Xavier Beauvois) emporte la récompense suprême du César du Meilleur Film malgré la concurrence. Quant au Meilleur Film Etranger, c'est The Social Network, de David Fincher, qui est élu, sans grande surprise là non plus. Pour ce qui est du César du Meilleur Premier Film, la concurrence était rude car beaucoup de premiers films ont été excellents cette année, et c'est Joann Sfar et son Gainsbourg, Vie héroïque qui est salué par l'Académie.
Pour le Meilleur Film Documentaire, c'est le magnifique
Océans(Jacques Perrin et Jacques Cluzaud) qui est choisi. Pour le Meilleur Film d'Animation, Sylvain Chomet et son superbe Illusionniste remportent le César. Quant au Meilleur Film de Court-Métrage, c'est Logorama qui est choisi, sans grande surprise, rappelons que ce même court-métrage avait reçu l'Oscar 2010 du Meilleur Court-Métrage d'animation!

                           The-social-network-affiche.jpgGainsbourg--vie-heroique--affiche.jpgOceans-affiche.jpgL-Illusionniste--affiche.jpg

Polanski, roi de la nuit :

                               Roman-Polanski.jpg

Difficile de ne pas dédier un paragraphe entier à celui qui a régné en maître sur cette 36ème nuit des Césars. Avec pas moins de huit nominations pour son dernier film
The Ghost Writer, Roman Polanski pouvait se douter qu'il repartirait chez lui avec de quoi décorer sa cheminée. Et c'est avec quatre Césars que le réalisateur rentre chez lui. Passons rapidement sur le César de la Meilleur Musique et du Meilleur Montage, The Ghost Writer obtient le César de la Meilleure Adaptation (rappelons que le film est tiré du roman de Robert Harris L'Homme de l'Ombre) mais aussi et surtout, le César du Meilleur Réalisateur, rien que ça!
Avec quatre Césars en poche hier soir, Roman Polanski est le recordman de cette 36ème nuit des Césars. A noter que ce n'est pas la première fois que Polanski se voit récompensé en France, il a déjà obtenu les Césars du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur pour
Tessen 1980 et pour Le Pianiste en 2003. On ne peut s'empêcher de penser que les Césars obtenus la nuit dernière sont un geste éminemment politique qui garantirait une fois de plus le soutient du cinéma français à un réalisateur qui a été dans la tourmente. Une sorte de pied de nez aux Etats-Unis qui font toujours appel de la décision suisse quant à la liberté du réalisateur de 77 ans.

Meilleurs acteurs :

                          Sara-Forestier.jpgEric-Elmosnino-copie-1.jpg

Du côté des acteurs, les Césars des Meilleurs Espoirs vont à Leïla Bekhti pour son rôle dans Tout ce qui Brille et à Edgar Ramirez pour son rôle dans Carlos. Pour les Meilleurs Acteurs dans un second rôle, Anne Alvaro (dans Le Bruit des Glaçons) et Michael Lonsdale (Des Hommes et des Dieux) sont récompensés.
Pour ce qui est des Meilleurs Acteur et Actrice, un véritable vent de fraîcheur souffle sur les Césars cette année avec Sara Forestier (
Le Nom des Gens, qui a aussi remporté le César du Meilleur Scénario Original) et Eric Elmosnino (Gainsbourg, Vie Héroïque) deux jeunes acteurs qui crée la surprise fasse à des figures déjà bien établies. Ca fait plaisir!

           Leila-Bekhti.jpgEdgar-Ramirez.jpgAnne-Alvaro.jpgMichael-Lonsdale.jpg

Les techniques :

Récompensant les travailleurs de l'ombre, ceux que l'on ne voit jamais, les Césars dits « techniques » permettent de mettre en lumière les différents corps de métier sans qui le cinéma ne serait pas ce qu'il est actuellement. C'est aussi un bon moyen pour récompenser des films méritants qui sont repartis bredouilles des catégories reines. Pour le Meilleur Son, c'est évidemment Gainsbourg, Vie héroïque qui remporte la récompense. La Meilleure Photo va à Des Hommes et des Dieux tandis que les Meilleurs Décors récompensent Adèle Blanc-Sec. Enfin, le César des Meilleurs Costumes est décerné, sans grande surprise, à La Princesse de Montpensier.

Bilan :

Les grands gagnants de cette 36ème nuit des Césars sont sans aucun doute
The Ghost Writer (4 Césars) Des Hommes et des Dieux (3 Césars) et Gainsbourg,Vie Héroïque (3 Césars), le reste des Césars étant dispersés entre un bon nombre de sélectionnés. Toutefois, il faut bien noter un certain nombre d'absents hier soir, je penserai notamment à Tournée (de Mathieu Amalric) et à L'Arnacoeur (de Pascal Chaumeil).
Et finalement, en dehors des Césars des Meilleurs Actrice et Acteur, il n'y a eu que très peu de surprise hier soir. Mentionnons tout de même le fait que la cérémonie a été moins ennuyeuse que prévu, ce qui est, en soi, un très bon point! Et puis la présence de Jodie Foster en tant que présidente du jury et de Quentin Tarantino qui a reçu un César d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre ne gâche rien, à vrai dire!
Le cinéma français s'est exprimé sur ses coups de coeur en 2010, il n'y a plus qu'à attendre demain pour connaître ce qu'en pense le cinéma américain! Quant à moi, il ne me reste plus qu'à rattraper mon retard dans le cinéma français!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma

 

                          Oscars.jpg

On ne peut pas vraiment y échapper, les Oscars sont toujours un grand moment de l'année cinématographique, et il est toujours intéressant de voir à qui l'Académie décerne ses récompenses suprêmes. En cette année 2011, pour leur quatre-vingt troisième cérémonie, les Oscars ont nommé énormément de bons films qu'il va être très dur de départager.
C'est pourtant ce que je vais essayer de faire, juste pour vous donner mon sentiment sur ces nominations. Je me concentrerai sur les catégories reines, faute de temps mais aussi parce que je n'ai pas pu voir tous les films nommés, non seulement parce qu'un certain nombre n'est pas encore sorti à ce jour, mais aussi parce que j'avais raté les autres lors de leur sortie en salle. Etant donné que la cérémonie se déroulera le 27 Février, vous pourrez comparer mes pronostics à la réalité et vous rendre compte que je suis très mauvais en prévision!
Alors place à mes impressions sur ces nominations aux Oscars 2011!



Les meilleurs acteurs :

          Black Swan image 01Le Discours d'un Roi image 03

Je vais commencer par les catégories qui me semblent déterminées d'avance. En effet, pour la catégorie de la Meilleur actrice, j'ai vraiment l'impression que Natalie Portman n'a pas vraiment de concurrence cette année, dans la mesure où sa performance dans Black Swan est tellement impressionnante qu'il m'est difficile d'imaginer une autre actrice rafler la statuette cette année... Bien évidemment, je peux me tromper, d'autant que Blue Valentine,Winter's Bone et Rabbit Hole, dont les actrices principales sont elles aussi nommées,ne sont pas encore sortis, donc je ne peux pas réellement confirmer mes dires.

Ensuite, la catégorie du Meilleur acteur est saturée de très bons acteurs, mais, une fois de plus, je ne peux imaginer que Colin Firth remporter l'Oscar tant il endosse avec maîtrise un rôle pourtant difficile. Toutefois, soulignons la qualité des performances des autres nommés : Javier Bardem dans
Biutiful, Jeff Bridges dans True Grit, Jesse Eisenberg dans The Social Network et James Franco dans 127 Heures. Tous d'excellents rôles pour d'excellents acteurs, c'est pourtant Colin Firth qui m'a le plus bouleversé dans cette sélection.


Le meilleur réalisateur :

                                                      David-Fincher.jpg

Voilà une catégorie extrêmement difficile à prévoir... Je suis bien dans l'embarras car tous ces films sont excellents et je les ai tous adorés. Mais pour ce qui est de l'Oscar du Meilleur réalisateur (procédons par élimination) les frères Coen l'ont déjà remporté en 2008 pour
No Country for Old Men et cela m'étonnerait beaucoup qu'ils en reçoivent un tout si rapidement après, ils avaient d'ailleurs aussi eu l'Oscar du Meilleur film. Ensuite, si je sonde mes plus grands coups de coeur, j'aurais tendance à vouloir que Tom Hooper ou Darren Aronofsky remportent la statuette, mais il me semble que c'est David Fincher qui a le plus ses chances. Un pronostic assez étrange, je le confesse. Disons que j'aimerais voir Aronofsky récompensé pour son travail mais, cette année, je pense que Fincher a toutes ses chances (rappelons qu'il n'a jamais reçu d'Oscar et qu'il n'a eu l'honneur d'une nomination qu'une fois pour Benjamin Button en 2010 en tant que meilleur réalisateur).

Le meilleur film :

                                                               Le Discours d'un roi affiche

Encore une fois, c'est un choix impossible que je m'impose de faire. Et, bien que j'ai vu tous les films sélectionnés qui sont sortis à ce jour, je n'arrive pas vraiment à me déterminer... Par élimination, il me semble que les nominations de
Inceptionet de Toy Story 3 sont purement honorifiques et ne mèneront à rien, même si j'aimerais que Christopher Nolan soit récompensé pour son excellent film, ce qui n'a pas l'air d'être en chemin, cette année... Ensuite, si je choisis le film qui m'a vraiment le plus marqué de toute cette liste, je choisirais Le Discours d'un Roi, un film qui m'a sincèrement bouleversé. Alors, bien évidemment, ce choix est cornélien et tous les films sélectionnés sont d'une très grande qualité. Je ne fais que choisir, en mon âme et conscience de cinéphile, le film qui m'a le plus plu dans cette liste, et cette année, c'est Le Discours d'un Roi.


Comme vous avez pu le voir, je me restreins intentionnellement aux catégories reines mais il y aurait beaucoup d'autres choses à dire sur ces nominations. Mais faute de temps, je préfère me concentrer sur les catégories que tout le monde attend. Voilà donc mes pronostics pour la 83ème cérémonie des Oscars, j'espère que je n'avais pas tout faux tout de même! A la semaine prochaine, pour mes réactions sur les résultats.

Mordraen

Et pour découvrir mon bilan de la 36ème nuit des Césars, c'est juste ici!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Cinéma

 

                                  Largo Winch 2 affiche

Un peu plus de deux ans après la sortie du premier épisode, Largo Winch est de retour pour le plus grand plaisir des amateurs de bandes-dessinées et de film d'action. Car Largo Winch s'est offert une cure de vitamines depuis qu'on l'avait vu pour la dernière fois. La seule question qui reste en suspens est : Est-ce que cela va suffire à renouveler notre intérêt pour ce héros?


Pour connaître mon avis sur ce film, c'est sur vues-subjectives.fr que ça se passe! Bonne lecture.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma

 


Une nouvelle semaine commence. Bonne ou mauvaise, vous avez moyen de la rendre meilleure en allant au cinéma. Ca change les idées et ça remet d'attaque pour la suite. Mais avant cela, faisons le tri dans la dizaine de films qui sort aujourd'hui. Alors, qu'est-ce qu'on va voir au cinéma cette semaine?

            True-Grit-affiche.jpg127-Heures-affiche.jpgToi--Moi-les-autres-affiche.jpg

Beaucoup de grosses sorties cette semaine, j'en retiendrai principalement trois (non je ne parlerai pas de Justin Bieber, promis). Tout d'abord, l'inévitable
True Grit, adaptation des frères Coen (No Country for Old Men) du roman de Charles Portis qui avait déjà été adapté en 1969 avec John Wayne au casting, rien que ça. On y découvrira Mattie Ross, une jeune fille qui fait appel à un marshall (Jeff Bridges, que l'on voit en ce moment même dans Tron l'Héritage) pour venger le meurtre de son père. Le film est nommé pour aux Oscars dans les catégories Meilleur film, meilleur réalisateur (à noter que les Coen ont déjà remporté ces deux prix en 2008 pour No Country for Old Men) et meilleur acteur pour Jeff Bridges.

 



De plus, cette semaine c'est aussi la sortie du nouveau film de Danny Boyle (Slumdog millionnaire) qui s'attache à adapter un fait divers sur grand écran. On y découvrira James Franco (Spiderman) dans le rôle d'Aron Ralston, un casse-cou qui parcourt les gorges de l'Utah de façon aussi insouciante que s'il marchait sur un trottoir, jusqu'au moment où il se retrouve coincé dans le canyon, sans réussir à s'en extirper. Et personne, à des kilomètres à la ronde, pour l'entendre crier...



Enfin, pour ce qui est des films français, je retiendrai Toi, moi les autres, un film qui s'annonce assez audacieux en voulant faire une véritable comédie musicale avec les classiques de la chanson française, sans pour autant laisser de côté le scénario. On retrouvera Leïla Bekhti (Tout ce qui Brille, Il reste du Jambon?) et Benjamin Siksou (Largo Winch) dont l'histoire commence par un accident de voiture, comme quoi tout peut arriver. Franchement, je suis curieux de voir ce que ça va donner!

Quant à moi, j'irai sans doute voir True Gritet 127 Heures, je verrai pour le reste selon les disponibilités en salles. Mon opinion sur ces films la semaine prochaine. D'ici là, bonne semaine cinéphile sur vues-subjectives.fr!


Sources vidéo et photos : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma

 

                                    Sex-Friends-affiche.jpg

Difficile de faire un titre plus direct que
Sex Friends, deux mots qui nous renseigne directement sur le contenu potentiel de ce film qui sort précisément au moment de la Saint-Valentin. Etrange vous ne trouvez pas? Le principe du sex friend est précisément de revendiquer une relation sans amour, purement sexuelle. Eh bien détrompez-vous, quand la comédie romantique américaine s'inspire de ce thème de société, ce n'est pas pour nous déprimer, loin de là!

Envie de connaître mon verdict sur ce film? Et bien c'est par que ça se passe! Et découvrez en plus les sorties cinéma de la semaine!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinéma


    Montage-Carnet-critique-janvier.jpg

Comme tous les mois, après avoir tous les films qui m'intéressaient, je vous prépare un article sur les meilleurs films du mois et un autre qui vous permettra de retrouver les critiques de tous les films critiqués. C'est ce que j'appelle le carnet critique. Ici, pas beaucoup de tests, juste les liens qui vous redirigeront vers les critiques que vous auriez pu rater au moment de leur publication.
Pour ce qui est du mois de janvier, vous avez vu qu'il y a tout de même eu un certain nombre de films intéressants et finalement il n'y a pas eu vraiment de nullités. Pour redécouvrir mes critiques du mois de janvier 2011, cliquez sur le film qui vous intéresse!

Par ordre de sorties en salle :

Somewhere (05 Janvier)
La Chance de ma Vie (05 Janvier)
Le Dernier des Templiers (12 Janvier)
The Green Hornet (12 Janvier)
Le Fils à Jo (12 Janvier)
Arrietty, le Petit Monde des Chapardeurs (12 Janvier)
Au-Delà (19 Janvier)
Comment Savoir (26 Janvier)
Les Chemins de la Liberté (26 Janvier)



Et retrouvez beaucoup d'autres critiques sur vues-subjectives.fr!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris