Screenopathe

Catégorie : Jeux vidéo

Signaler
Jeux vidéo

 



Le manager Marketing de Microsoft Arabie Saoudite, M. Syed Bilal Tariq, a confirmé à la télé saoudienne que le Projet Natal bénéficierait d'une sortie mondiale en octobre 2010.

Rappelons que le Projet Natal est l'alternative à la Wiimote et au Playstation Move (prévu lui aussi pour la fin d'année) en matière de détection de mouvement. A la différence de la Wiimote et du Move, qui utilisent tous deux différents périphériques, Natal se targue de n'utiliser qu'une caméra qui reconnaîtrait les mouvements du joueur sans que celui-ci n'ait à tenir quoi que ce soit entre les mains.

Ainsi, la nouvelle est lâchée, nous pourrons nous essayer à ce nouveau périphérique ludique made in Microsoft en octobre et ce, en même temps que tout le monde! Microsoft voit donc les choses en grand. Nul doute que Microsoft se chargera d'une communication aux petits oignons pour cette nouvelle sortie, qui déterminera la sortie avancée ou non d'une potentielle prochaine Xbox. En attendant octobre, l'E3 nous réservera sans doute plus d'informations à ce sujet.

Source : VG247

Modraen.

11/05/2010

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

 

 

Les jeux par navigateur ont beau être simples d'accès ils sont extrêmement addictifs. Le studio allemand InnoGames est passé maître dans la création de browsergames. Après le succès de Guerre Tribale, voilà qu'ils nous reviennent avec Grepolis, un jeu par navigateur situé en Grèce Antique, une époque souvent délaissée pour l'Empire Romain ou le Moyen Age mais qui n'en est pas moins riche.

Ici, une cité entièrement construite.


Grepolis, comme la majorité des jeux par navigateur, repose sur un système de gestion d'une ville simple mais qui regorge de bonnes idées. Le joueur débutant apprendra les bases de la construction d'une ville, du ramassage de ressources à l'érection de remparts en passant par l'entraînement de soldat ou la construction de trières. Chaque bâtiment devient plus rentable au fur et à mesure que le joueur lui fait grimper des niveaux. A chaque construction ou amélioration de bâtiment, le jeu demandera un certain temps d'attente avant de pouvoir en lancer une nouvelle, le temps d'attente augmentant bien évidemment de façon exponentielle. Les possibilités sont multiples et on hésite bien souvent entre différentes manières d'utiliser son argent.
Aux actions de base s'ajoutent des systèmes annexes inédits reliés à un bâtiment en particulier. Dans l'académie, par exemple, on utilisera des points de recherche durement obtenu à travers l'amélioration de ce bâtiment. Ainsi, le joueur accédera à des technologies encore hors de portée comme de nouvelles unités d'infanterie ou maritimes ou encore des améliorations pour le bien-être de la cité. Les points de recherche n'étant pas illimité, les choix seront bien évidemment cruciaux. La Grèce Antique oblige,
Grepolis ajoute à cela un système lié au polythéisme grec : la faveur divine. Dès la création de son temple, le joueur devra choisir entre quatre divinités une qu'il adorera, chacune apporte ses avantages dans différents domaines, libre à vous de choisir laquelle fera l'objet de vos offrandes. Dès que le choix est fait, le temple produit des points de faveur divine qui permettront au joueur de créer des unités divines (comme des Méduses, des Manticores, des Centaures ou autre Cyclopes, la variété est au rendez-vous) ou bien de lâcher les forces divines contre un autre joueur.

Un exemple des nombreuses îles que vous trouverez sur les mers de Grepolis.

 

Car, comme tout browsergame qui se respecte, Grepolis est un jeu où la confrontation entre joueurs est possible. L'univers de jeu est une mer remplie d'îles (qui finissent rapidement par toutes se ressembler), sur chacune d'elle cohabitent une bonne quinzaine de joueurs. Il est possible d'ériger des alliances tout comme il est possible de partir en guerre. Toutefois, Grepolis apporte du soutien aux joueurs pacifistes. En effet, là où dans les autres jeux, l'expansion passe forcément par la guerre et la conquête, le jeu d'InnoGames présente d'autres possibilités. Les îles sont aussi peuplées de personnages non joueurs qui permettront à ceux qui n'aiment pas la confrontation directe entre joueur de piller certaines ressources ou encore de faire du commerce avec un taux favorable. De plus, la conquête d'une autre cité (rendue possible après un long temps de jeu) n'est pas forcée de se faire au détriment d'autres joueurs dans la mesure où les îles désertes sont là pour ça.

Grepolis est donc un jeu accessible à tous qui contentera tout le monde, aussi bien les généraux avides de conquête que les explorateurs chevronnés ou encore les sénateurs enthousiastes à l'idée d'étendre l'influence de leur cité. Le fait qu'il soit tout à fait possible d'évoluer dans le monde de Grepolis sans combattre de joueur humain rassurera les pacifistes qui pourront étendre leur ville sans le faire au détriment des autres. L'époque choisie est fort bien retranscrite même si on aurait aimé avoir plus de choix dans les divinités à adorer dans le temple. Toutes ces qualités font de Grepolis un browsergame dont il est difficile de se passer et qui n'est pas près de lasser!

 

Mordraen

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

 



Nintendo a annoncé l'avènement d'une nouvelle console portable appelée pour le moment la 3DS. Bien nommée, celle-ci permettra l'affichage d'un effet 3D stéréoscopique sans avoir besoin de porter d'encombrantes lunettes. Si l'on a encore du mal à se figurer la chose, il faut dire qu'on n'a tout de même envie de voir ce que cela donne!

Et pour ceux qui seraient réfractaires à l'effet 3D ou que celui-ci rendrait malades (ce qui est possible), M. Satoru Iwata annonce que l'effet 3D pourra tout bonnement être désactivé et ce très facilement. On se retrouvera donc en face d'une bonne vieille DS...

M. Iwata a d'ailleurs annoncé, sans grande surprise, qu'on en saurait bientôt plus, lors de l'E3 qui aura lieu mi-juin 2010.

Source : IGN.com

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris