Le Blog d'Hiramaru

Par Hiramaru Blog créé le 15/04/20 Mis à jour le 24/06/21 à 16h17

Ajouter aux favoris
Signaler
(Cinéma)

J'arrive 3 ans après la bataille mais la curiosité m'a finalement poussé à visionner Ready Player One, le dernier film en date réalisé par Steven Spielberg.

Bon, je ne vais pas y aller par 4 chemins: je suis assez fan de ses films en général, en particulier E.T. les 3 premiers Indiana Jones mais j'ai détesté Ready Player One qui est pour moi de loin le pire long métrage de toute sa carrière !

Comment un film qui contient autant de fan-service destiné aux joueurs peut se révéler aussi ignorant et j'ai envie de dire "méprisant" envers les jeux-vidéo et la réalité virtuelle ? Il n'y a rien qui tienne la route, aucune cohérence dans le fonctionnement des divers technologies montrées à l'écran et c'est bourré de facilités d'écriture qui se permettent de torde le bras à la logique des JV pour arriver à ses fins.

Le pseudo message de révolte contre la grosse corporation voulant se faire de l'argent sur le dos des joueurs est complètement hypocrite car le film a clairement été fait par une corporation voulant se faire de l'argent sur notre dos, croyant qu'on acquiescerait bêtement juste parce qu'on nous balance des références de pop-culture à la gueule pendant plus de 2h.

D'ailleurs, si le film correspond ne serait-ce qu'à 10% du contenu du bouquin (que je n'ai pas lu) celui qui l'a écrit est surement aussi l'auteur d'un gros cash-grab éhonté.

A qui sont réellement destinés ce film et ce bouquin ?
Pensent-ils qu'on est assez bêtes pour ne pas se rendre compte que tout ceci est le fruit de personnes qui ne connaissent absolument rien aux jeux-vidéo et à la VR ?

Même si j'ai regardé ça sur Netflix, je m'en veux d'avoir donné une vue de plus à cette aberration cinématographique... j'aurais préféré rester dans mon ignorance.

La curiosité est décidément un vilain défaut !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Parmi les choses qui ne font aucun sens, on nous montre que la méchante corporation kidnappe des gens et leur fait faire du travail forcé en réalité virtuelle où ils portent des trucs lourds, montrant cela comme étant éprouvant...

...ce serait OK... si seulement les "esclaves" n'étaient pas équipés avec l'équivalent d'un Occulus Rift (casque + manettes)... comment pourraient-ils ressentir le poids des choses qu'ils portent ? et surtout pourquoi leurs font-ils faire ça ? N'auraient-ils pas pu trouver une tâche plus appropriée afin de montrer qu'ils sont contraints de bosser en captivité ?

Art3mis s'échappe de sa cellule via une poignée qui permet de l'louvrir de l'intérieur (arf!) et personne ne sait où elle est partie... c'est une prison hi-tech et ils ne sont pas foutus d'avoir la moindre caméra de surveillance ?

Sorrento (le gros méchant) se fait hacker par Parzival (le petit gentil) et ce dernier lui fait croire qu'il est dans le monde réel alors qu'il est toujours dans son siège... bon déjà, le fait que le héros ait été capable de se souvenir de chaque détail de la pièce afin de la recréer parfaitement en 3D... c'est pas une mémoire photographique qu'il a c'est une GoPro !

Sorrento ne se rend pas compte qu'il est toujours dans la dimension du jeu... on n'est pourtant pas dans Matrix... la combinaison qu'il porte lui fait certes ressentir des sensations mais il ne se rend pas compte qu'il a toujours un casque de VR sur la tête ?

Aussi, les gens qui se baladent dans la rue avec leur casque VR devraient normalement heurter des murs (bien réels) sans arrêt vu que ce qu'ils voient dans le casque n'a rien à voir avec la réalité... qui a validé ça ?

Le film est bourré de détails absurdes qui transpirent un mépris total envers la culture des joueurs.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Que dire aussi du fait qu'Art3mis engueule le héros pour avoir bousillé sa bécane, quil est soit disant impossible à réparer (ou trop cher) ? S'il fallait s'endetter sur 10 ans à chaque fois qu'on détruit un item dans le jeu, personne n'y jouerait, même pour s'évader d'un monde réel déprimant !
Dans les rares jeux qui demandent de payer pour réparer son véhicule, non seulement la réparation est automatique mais cela ne dépasse jamais la somme gagnée durant la course... et à aucun moment on te demande de payer de l'argent IRL pour faire quelque chose d'aussi basique !

En fait, même le titre du film est incohérent.
L'Oasis est une sorte de Second Life, un MMO gigantesque où tout le monde à un nom spécifique.
Or "Player One" fait clairement référence aux vieux jeux d'arcade où chaque joueur est représenté par un numéro. Le titre ne correspond donc même pas au contenu de l'histoire.

Y a t'il quelque chose qui tienne debout dans ce film ?

Et que dire de la fin particulièrement condescendante qui conclu cette gigantesque insulte aux joueurs ? Parzival instaure une règle qui impose aux joueurs 2 jours de répis par semaine... tu la sens la bonne morale paternalise ?


Spielberg, posant devant sa borne d'arcade "Missile Command" 1980

Le plus drôle là dedans c'est que si le film était sorti dans les années 80, tout cela serait passé sans aucun soucis puisqu'à l'époque on fantasmait encore beaucoup les capacités de la réalité virtuelle sans vraiment savoir ce qui était plausible ou pas.

Malheureusement, le film est sorti en 2018 et la VR était déjà bien démocratisée et accessible à tous.
N'importe qui ayant essayé des jeux en VR sait comment tout cela fonctionne et quelles en sont les limites, d'où le fait que ça ne passe plus de nos jours...

Ready Player One est le fruit d'un écrivain et d'un réalisateur qui ont connu les jeux vidéo dans les années 80 et n'y ont visiblement plus jamais touché depuis.
C'est aussi le produit de personnes ayant un point de vue très paternaliste de la sphère vidéo-ludique et sont plus préocupés par l'effet addictif que celle-ci peut avoir sur les jeunes que par la cohérence de leur récit.

Je ne suis pas certain que le public visé soit assez dupe pour se faire avoir par l'avalanche de fan-service sans se rendre compte que c'est tout simplement un mauvais film !


James Halliday a un dernier message aux joueurs du monde entier: "Désolé"

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

Hiramaru
Signaler
Hiramaru
Hollywood... ils ont le nez pour flairer les histoires pourries qui rapportent des millions...
Yaeck
Signaler
Yaeck
Hum...alors ce "Armada", au vu de sa fiche wiki, cela à tout l'air du Roman pour ado typique des USA, visiblement aussi intelligent et profond qu'un saucisson à l'ail laissé en plan à la fête de la Bière. Effectivement cela à de grande chance d'être adapté à Hollywood...
Hiramaru
Signaler
Hiramaru
Idem, je saurais à quoi m'attendre.
Mangouste
Signaler
Mangouste

Soit ils ont de l'argent en trop (ce dont je doute), soit c'est une option, ce qui reviendrait à dire que la plus grosse part de la somme ne serait payée que si le projet se concrétise (c'est courant comme pratique ça).

 

M'enfin ça ira pour moi, si je vois ce titre je saurai que je dois me méfier. ;)

Hiramaru
Signaler
Hiramaru
Effectivement, rien qu'en lisant le début ça fait fortement penser à The Last Starfighter...
Ce mec n'a vraiment honte de rien... et que vois-je, les droits d'adaptation en film ont déjà été achetés par Universal Pictures pour un montant à 7 chiffres. >_>
Mangouste
Signaler
Mangouste

Il a écrit un autre bouquin "Armada", allez lire le résumé sur Wikipédia, c'est un pompage en règle de plusieurs autres livres/films. :P

Hiramaru
Signaler
Hiramaru
Le premier bouquin à plutôt bien marché auprès du grand public donc oui, une suite était à craindre.
La grande majorité des gens jouent peu ou pas du tout et sont donc beaucoup moins à cheval sur la cohérence vis-à-vis des jeux-vidéo ou de la VR.
Il ne faut pas oublier que les joueurs assidus et les passionnés de JV sont très minoritaires.
Mangouste
Signaler
Mangouste

D'accord avec l'article, le film ne montre pas une grande intelligence à représenter l'univers geek + jeux-vidéo. :P

 

Je viens de voir d'ailleurs qu'une suite au roman est même sortie il y a peu: "Ready Player Two" (original hein ?). :D

Hiramaru
Signaler
Hiramaru
Yaeck > Je comprends qu'on puisse apprécier de voir apparaître toutes les 2 secondes une référence à des personnages et des licences qu'on aime, surtout dans un film mainstream à si gros budget, c'est comme aller dans un parc à thème à la gloire de la pop-culture...
Mais passé outre cette couche superficielle (et complètement accessoire) j'ai eu l'impression qu'on m'insultait pendant tout la durée du film.
Yaeck
Signaler
Yaeck
Je n'ai pas vu ce film dont le coté mercantile et attrape-nigaud pour Geek transpirait dès la première bande-annonce. Ton papier me renforce dans mon choix.
Cependant beaucoup on semble t-il adoré, y compris des 'gamers'... du moins à ce qu'ils prétendent. La sortie de ce film et sa réception contrasté par le public on alimenté ma réflexion sur le phénomène 'Geek'. D'un coté il y a ceux qui se revendiquent comme tel uniquement 'pour se vendre' et d'un autre les 'vrais', ceux qui le sont mais qui ne sont pas non plus des nigauds prêt à se faire avoir dès qu'on leur tends un morceau de sucre pour leur faire plaisir ("Ho Une Delorean!! Trop Bien! J'adore ce film!!").

Archives