DANS TON U - le journal participatif de la Wii U et de la Switch

DANS TON U - le journal participatif de la Wii U et de la Switch

Par danstonUWiiU Blog créé le 20/09/13 Mis à jour le 17/06/21 à 10h23

Ajouter aux favoris
        
Signaler
ReWiiU (Jeu vidéo)

Les amateurs de la saga Wonder Boy ne le savent que trop bien : cette série est un bordel sans nom dans sa nomenclature. Après les récents Wonder Boy Returns Remix de CFK, Wonder Boy : the Dragon's Trap de LizardCube et Monster Boy in Cursed Kingdom de Game Atelier, voilà qu'un autre jeu arrive avec un nouveau titre histoire de prolonger la confusion. Eclaircissons donc la situation, ce Wonder Boy : Asha in Monster World est le remake du jeu Monster World IV sorti en 1994 sur les Megadrives Japonaises mais jamais chez nous autres pauvres européens (sauf dans une compilation sur Xbox360 et PS3). Ce remake est développé par le studio ArtDink ainsi qu'une partie du staff originel du feu studio Westone dont son créateur principal et ayant-droit : Ryuichi  Nishizawa. A l'édition nous avons ININ Games avec pour la France le distributeur Just For Games.

Wonder Boy au pays des titres alambiqués

Contrairement à ce que le titre du jeu pourrait laisser penser, le héros de Wonder Boy : Asha In Monster World est une héroïne. Asha est une jeune femme qui veut devenir guerrière et s'en va donc passer une épreuve avant de rejoindre la capitale du pays des monstres pour se faire adouber par la reine. Evidemment la quête n'est pas aussi simple et la reine vous demande rapidement de retrouver les quatre grands esprits qui ont disparus. En chemin, Asha trouve rapidement un oeuf de Pepelogoo, créature autochtone qui aurait tout à fait sa place dans un Pokémon. L'oeuf va éclore et donner vie à Pepe, son compagnon de fortune auprès de qui elle va vivre cette aventure. Lors de sa sortie, le jeu avait beaucoup surpris en laissant de côté de nombreux codes de cette série en perpétuelle réinvention. Si vous avez découvert la série avec les jeux cités en introduction, cet opus pourrait bien vous surprendre. En effet il s'agit ici d'un jeu linéaire composé de plusieurs niveaux/donjons entrecoupés par un petit passage dans la ville qui constitue le hub central de l'aventure. Petite différence tout de même avec l'épisode original : il est possible de refaire à volonté des différents niveaux afin de dénicher tous les éclats bleus à collectionner. Plus que de la collection pure, cette recherche permet d'accroitre votre réserve de vie d'un coeur tous les 10 trouvés et au passage augmenter un tantinet la durée de vie du titre relativement courte (comptez 5 heures de jeu pour en voir le bout).

Comment Asha va ?

Niveau gameplay le jeu est également assez différent de ses ancêtres. Si on reste sur un jeu en 2D, le jeu se permet de jouer sur la profondeur, en particulier lors des passages en ville en permettant de passer d'un plan à l'autre à certains moments. Le jeu est aussi beaucoup plus action, avec un inventaire plus réduit et des phases de recherches plus limités (même si toujours présentes, en témoigne le niveau de la pyramide de glace et ses énigmes invitant le joueur à noter sur un calepin ou mieux encore faire une capture d'écran). L'équipement upgradable se résume au bouclier, à l'épée et à un bracelet (une armure dans la version d'origine). L'inventaire pour sa part est essentiellement constitué de potions de vies essentielles à votre survie. A noter que contrairement au jeu d'origine, il est possible de garder plus d'une seule potion sur soi. Attention à ne les utiliser qu'en dernier recourt tout de même, les élixirs étants rares. Monster World IV ne propose pas de système de magies comme les opus précédents, mais il permet tout de même un panel d'actions plus conséquent. En plus de l'attaque normale, il est possible en plein saut d'attaquer vers le haut, mais également vers le bas, ce qui a pour effet de rebondir sur les ennemis. Attention toutefois, le bouclier n'est plus automatique et nécessite la pression d'une touche. Ce remake en profite pour ajouter une petite touche de complexité avec une attaque spéciale qui se charge à force de frapper les ennemis et qui permet une frappe plus forte lorsque déclenchée. Ce qui différentie le plus ce titre des autres Opus est la présence de Pepe à vos côtés. Plus qu'un simple compagnon, c'est aussi un allié précieux qui sert de véritable couteau suisse vivant. Selon les situations,  il permet d'effectuer des doubles sauts, de planer, mais aussi et surtout d'actionner des mécanismes de différentes manières. Dommage qu'il ne serve pas également pour le combat. Il aurait été amusant de le jeter à la face des ennemis pour faire diversion.

Remake or not Remake ?

Lorsqu'un remake est en production, différents choix sont faits. Ici, le choix a été fait de coller au plus près du matériau d'origine et misant la nouveauté principalement sur la réalisation. Contrairement aux autres jeux récents, cette nouvelle incarnation de Monster World IV est intégralement en 3D. Ceci permet d'améliorer largement la mise en scène et d'intégrer quelques cinématiques en plus. L'incidence niveau gameplay, outre la possibilité d'avancer dans le sens de la profondeur par moments est assez mince. On notera tout de même une gestion des collisions loin d'être parfaite. Quelques rares passages du jeu à la base assez simples deviennent ici de véritables cauchemars. Heureusement, le remake propose la possibilité de sauvegarder à (presque) n'importe quel moment. N'hésitez donc pas à en user et abuser avant un passage délicat. Si on met de côté ces quelques moments et quelques boss un peu délicats, le jeu est globalement assez facile. Evitez donc d'être tenté par le mode facile nouvellement ajouté qui rendra l'aventure un peu trop triviale. Outre la couche de peinture neuve sur les graphismes, ce remake en profite pour dépoussiérer aussi sa bande son avec des musiques de qualité invitant au voyage. Le reste du jeu est finalement très proche de l'originale, avec un level design quasiment identique si on exclut la ville. On aurait aimé un peu plus de folie dans ce remake avec une utilisation plus poussée des capacités de Pepe. 

 

Petite précision : le titre d'origine Monster World IV est offert pour tout achat du jeu en version boite uniquement. Pour la version Switch, le jeu est inclus sur la cartouche. Pour la version PS4, le jeu est en dématérialisé sous la forme d'un code.

 

Mon avis à moi

Wonder Boy : Asha In Monster World est un jeu qui ne fera sans doute pas l'unanimité. Non pas que le jeu soit mauvais, car il dispose d'un charme et de qualités indéniables, mais parce que ce remake est un peu trop scolaire. Certes le passage à la 3D permet de redécouvrir le jeu autrement, et les petites améliorations de qualité de vie sont appréciées, mais on aurait aimé un contenu un peu plus conséquent et un plus gros travail sur le level design imprégné des années 90. Ce remake est extrêmement fidèle au jeu d'origine, et c'est son plus grand défaut.

 

A qui s'adresse Wonder Boy : Asha in Monster World ?

- Aux fans du jeu d'origine

- A ceux qui veulent toujours plus de Wonderboy

 

A qui ne s'adresse pas Wonder Boy : Asha in Monster World ?

- A ceux attachés à la précision du gameplay

- A ceux qui aiment les jeux longs

 

 

 

Johann Barnaud alias Kelanflyter

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bienvenue ! Ici, on entre Dans ton U !

 

Et Dans ton U, il y a des membres! Ceux du Topic de la WiiU ! C'est avant tout un collectif, plusieurs  joueurs de tous âges et horizons qui ne se revendiquent ni critiques, ni journalistes, ni ménestrels, mais qui ont tous, de différentes manières, été bercés par Nintendo, son Univers et ses icônes.

 

Dans ton U, on crée du contenu fait qu'à la volonté! Nous avons décidé de monter ce Blog, pour ceux qui veulent s'intéresser un peu, beaucoup, voire pas du tout à cette nouvelle console (pour le troll de base qui exècre et ment). Plutôt que de critiquer et sachant que GameBlog ne peut traiter l'ensemble de l'actualité Vidéo ludique de la WiiU, les Nintendo Directs, les jeux indés parus ou à venir, etc...

 

Dans ton U, On prend notre temps pour aller au fond des choses afin d'élargir les sujets : De la nouvelle façon de jouer avec son Gameplay asymétrique à la politique du Nintendo Network, de l'avis de jeux existants aux annonces de ceux à venir, de l'absence des tiers à des ressentis sur l'avenir de la firme, nous essayerons tant que possible de traiter le plus d'informations possibles.

 

Dans ton U souffle un vent de nouveaux talents : Vous croiserez les artistes du Gamepad qui postent leurs œoeuvres sur le réseau social de Nintendo (le Miiverse), les champions mondiaux de NanoAssault (Pas moins que les médailles d’or et d’argent! y’a pas de bronze Dans Ton U!), des rédacteurs d'articles expérimentés ou pas, mais avant tout des joueurs, comme vous, qui auront un avis à exprimer et surtout à partager.

 

Dans ton U, ce n’est pas pour toi tout seul, comme devant un film de U! C’est une question de plaisir: un Blog et son contenu se nourrissent de la passion commune qui nous anime : l’'échange. Sans ce partage, il n'y a pas de dialogue, pas de communauté et donc plus d’'informations qui circulent. Dans ton U est avant tout né d'une communauté, celle où nous vous invitons pour découvrir et échanger avec ceux qui sont derrière ce projet.

 

Dans ton U, on y trouve toujours de la place ! Alors, si vous vous sentez l'envie de partager, d'écrire, d'exposer un point de vue, etc... Vous êtes les bienvenus ! Oui, on peut toujours élargir le cercle de nos ami(e)s ! N'oubliez pas qu'il s'agit d'un blog communautaire, alors venez donc faire un tour ici : le topic de la WiiU, ce n'est pas le trou sombre qu'on veut vous faire croire…

 

Dans ton U, un blog qui restera dans les annales.

 

Retrouvez également le blog :
- sur Facebook
- sur Twitter   

- sur Youtube

 

Les rUbriques:

(tu peux cliquer directement sur l'image, on a fait les choses bien !)

 

 

------------------------------------------------------

                        PARTENARIATS

Archives

Favoris