Premium

Le Blog de Captain Panda

Par Captain Panda Blog créé le 06/08/13 Mis à jour le 14/12/17 à 07h28

Le but de ce blog est de partager mes expériences vidéoludiques ou autres avis/critiques.(cinéma, littératures..)

Je ne prétend pas détenir la vérité absolue, mes avis/critiques sont purement subjectifs et ouvert à débat, c'est d'ailleurs le but de tout blog!

Ajouter aux favoris
Le Blog de Captain Panda

Édito

J'ai longtemps hésité avant de me lancer dans la création d'un blog. Il aura fallu de longues années passées sur Gameblog et ses forums pour avoir l'envie, voir le courage de partager mes expériences, bonnes ou mauvaises.

 

Ma passion pour le jeu vidéo est née il y a plus d'une vingtaine d'années, un soir de Noël après le passage d'un grand barbu sapé bizzarement. Ma grande soeur et moi même eurent la surprise et la chance d'avoir une Master System 2 sous le sapin. Mon premier contact fut donc avec Shinobi et Alex Kidd, ça ne me rajeunis pas tout cela. Autant dire que, jusqu'à aujourd'hui, de nombreuses consoles/jeux sont passées entres mes mains et il y en aura surement encore quelques unes.

 

Me voilà donc à trente barreaux, joueur console mais aussi PC. Actuellement possesseur d'une PS4, une PS VITA, d'un PC, ainsi qu'une New 3DS.  Il va y avoir des choses à dire!

Archives

Favoris

Catégorie : Séries TV

Signaler
Séries TV (Séries TV)

 

 

Vous ne rêvez pas, Martin et Roger sont biens de retour mais sur petit écran cette fois-ci! "Lethal Weapons" (L'arme Fatale en Français) est donc le nouveau blockbuster présenté par la Fox pour nous divertir en milieu de semaine. Ayant grandement apprécié les films, j'attendais de pieds fermes ce rebmake en croisant les doigts qu'il ne soit pas du même calibre que celui de "MacGyver" ou encore "Rush Hour"... Le duo le plus explosif de L.A a-t-il visé juste?

 

T'as déjà rencontré des gens que tu n'as pas tués?

Histoire de ne pas bousculer le fan qui sommeille en nous, le pitch reprend quasiment la même trame que le premier film. Roger Murthaugh, la cinquantaine passée, père de famille et plutôt du genre prudent vient de se remettre d'un accident cardiaque. Son ancien coéquipier étant devenu capitaine, il se voit en attribuer un nouveau, Martin Riggs. Ex soldat drogué à l'adrénaline, il a un sérieux penchant pour la bouteille et le suicide depuis le décès tragique de sa femme. La cohabitation s'annonce compliquée...

J'avoue qu'après avoir lu l'annonce de la transposition de cette série sur petit écran, j'étais inquiet. Les remakes à la télévision sont légions et la plupart se cassent rapidement la figure pour diverses raisons. Ce n'est qu'à la vue du casting que mon inquiétude a commencé à s'estomper: Clayne Crawford (Rectify) dans le rôle de Riggs, Damon Wayans (Ma famille d'abord) dans celui de Murtaugh et Jordana Brewtser (Fast & Furious) joue le Dr Maureen Cahill. Le rôle le plus déterminant était celui de Riggs, remplacer Mel Gibson n'est pas chose aisée, encore moins pour un personnage aussi torturé, le choix de Crawford m'a donc franchement plu. Le reste du casting est solide, le réalisateur Matt Miller a de la bouteille et la qualité de production mise à sa disposition lui permet de proposer un show visuellement détonnant. Ce point a d'ailleurs son importance car contrairement à certaines adaptations un peu cheap peu crédibles, "Lethal Weapon" transpire les bons gros moyens qui tâches. Chaque épisode est très propre et donne une vraie impression de qualité qui rend crédible l'ensemble de la production. C'est donc avec des inquiétudes en moins sur la conscience que j'ai pu visionner cette adaptation.

 

Les trois premiers épisodes étant déjà diffusé, je peux livrer mes premières impressions. Très clairement, l'originalité n'a pas été mise au centre de la table au moment du brainstorming. La série se présente comme un "Buddy movie" sous forme d'enquêtes policières qui, disons-le, ne sont particulièrement palpitantes. On est sur du vu et revu et c'est donc ailleurs que l'on va aller chercher son plaisir. Car si les enquêtes n'ont guère d'intérêts, les personnages, eux, sont nettement plus travaillés et intéressants. Le fait de passer sur un format de série TV permet de développer plus en profondeur la psychologie des personnages et de jouer dessus. C.Crawford va amener le dynamisme et l'émotion alors que D.Wayans va plutôt se focaliser sur l'humour second degré. Et ça marche! Le duo est très attachant, on navigue entre des scènes d'actions spectaculaires bien épaulées par un budget conséquent, des moments d'émotions qui vous prennent à la gorge et une bonne tranche de rigolade à coup de vannes ou répliques bien senties. Ils ont vraiment voulu jouer sur le fossé qui sépare les deux hommes mais qui, petit à petit, va finalement les rapprocher et nous donner envie de voir la suite à chaque fin d'épisode.

 

 

Non, ils ne sont pas trop vieux pour ces conneries

 

"Lethal Weapon" est un très bon divertissement, attachant et souvent très amusant. Il ne flattera pas votre intelligence, c'est sûr, mais est-ce vraiment ce que l'on attend de cette franchise? Je ne crois pas. En tout cas, moi, je me régale pour le moment et j'attends la suite chaque semaine avec grande impatience!

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Séries TV (High Tech)

 

En septembre 2014 arrivait le géant Etats-Uniens de la SVOD dans notre beau pays, Netflix. Après plus d'un an et demi d'utilisation, j'ai décidé de vous livrer mon avis sur le service et tirer un premier bilan. 

 

Des débuts difficiles.

En juillet 2014, on apprenait que Netflix allait débarquer chez nous et je ne vous cache pas que cette annonce m'a fait bondir de joie. Le streaming légal de qualité allait enfin pouvoir crécher dans mon salon avec son catalogue de films et de séries pléthoriques! Ce fut la douche froide à sa sortie, purement et simplement. En effet, le service Français de Netflix est nettement moins intéressant que sa version originale car beaucoup plus pauvre en contenu. La loi Française prévoyant un délai de trois ans entre la diffusion d'un film au cinéma et son passage en SVOD ou à la télévision, on trouve très peu de films ou séries récentes. La concurrence étant assez relevé en matière de SVOD dans l'hexagone, je me suis donc retrouvé avec un service similaire à ce qui existait déjà depuis un bon moment. Il y avait quelques films sympathiques déjà vus, des séries que je n'avais jamais vues mais incomplètes ou encore quelques grands dessins animés... Pas de quoi faire péter le champagne en somme. S'en suit le petit coup dur avec la série maison "House of Cards", censé être le fer de lance du service, les décideurs avaient cru bon de céder la licence de manière exclusive et pour trois ans à Canal+... Ça commençait à faire beaucoup!

En revanche, j'ai plutôt apprécié l'ergonomie générale ce qui rend l'utilisation assez agréable au quotidien. On dispose de plusieurs catégories bien distinctes, d'un système de notation intelligent qui, en fonction des notes que vous attribuez va vous proposer quotidiennement des films similaires. Le fait de lier son compte Facebook permettra de savoir également ce qu'aime vos amis ou encore de pouvoir leurs faire des suggestions sur des films/séries que l'on a aimé. Petit point noir, il pourra arriver que certains films disparaissent du jour au lendemain, la faute évidemment à des histoires de licence et de droit de diffusion. Ça ne m'est pas encore arrivé donc le phénomène doit être assez rare mais il existe! J'aime aussi avoir la possibilité de profiter de la VO avec sous titres, ça parait évident dit comme cela mais elle est bien intégrée et ce n'est pas si courant que cela! Il me semble donc que l'intégralité des contenus étrangers disposent de leurs version originale, un vrai bon point selon moi.

 

La remontada. 

Malgré des débuts compliqués, je pris la décision de laisser sa chance au service et d'attendre de voir le contenu s'étoffer un peu avant d'éventuellement résilier. Ce n'est qu'à partir de décembre 2014 et la sortie de la série "Marco polo" que mon intérêt pour le service pris de l'ampleur. Déjà, chaque mois passé a été l'occasion d'ajouter séries et films afin d'étoffer le catalogue, c'est toujours le cas aujourd'hui. Le souci de chronologie des médias est toujours présent et malgré quelques tentatives pour contourner le problème cela ne bougera pas pour le moment. En revanche, Netflix a compris qu'il pouvait tout de même se démarquer de la concurrence en investissant dans des séries, films, spectacles et même documentaires fait maison! Depuis "Marco Polo", ce n'est pas moins de cinquante séries originales qui ont vu le jour par les studios de Netflix et on commence à voir de plus en plus de films ou documentaires également. Fini les mauvais coups à la "House of cards", désormais, Netflix flaire les bons coups. Le partenariat avec Marvel pour récupérer des licences comme "Dardevil", "Jessica Jones", "Luke Cage" ou encore "Punisher" qui vient juste d'être annoncé.  Dans le même style, ils ont réussi à récupérer le spin off de la série culte "Breaking Bad" à savoir "Better Call Saul" qui, disons le franchement, rend hommage fièrement à son illustre aîné. Je ne vais pas vous faire la liste de toutes les séries originales créées, mais au fil des mois, je me suis régalé avec "Sens 8", "The Killing US", "Bloodline" ou encore "Orange is the new Black".

Etant jeune papa, j'ai pu créer un compte à ma fille de 19 mois avec du contenu dédié pour les plus petits. Certes, elle est encore jeune mais elle commence à être de plus en plus réceptive aux dessins animés et ce petit compte me permet d'avoir directement accès aux films ou dessins animés. C'est encore un bon point pour Netflix, il y a une nouvelle fois beaucoup de contenu et notamment les films remasterisés de "Walt Disney" ainsi que quelques "Pixar". Ça permet de passer de bons moments en famille et on aura toujours quelque chose à regarder en cas de temps maussade !

Toujours dans un souci de diversité, Netflix propose également une partie dédiée à l'animation japonaise. Pauvre au début, elle commence à se remplir avec le temps et à l'instar des séries, du contenu orignal commence à pointer le bout de son nez. Ce n'est clairement pas suffisant pour un utilisateur qui souhaiterait uniquement voir des animés, mais ça m'a déjà permis de découvrir des petites pépites comme "Kids on the sloap" ou encore "Knights of Sidonia". 

Finalement, le seul vrai soucis de Netflix à l'heure actuelle, c'est le catalogue de films qui, tant que la loi restera ridiculement mal faite, sera daté. La comparaison avec le service Etats-Uniens fait tout de même tâche malgré la bonne qualité du service Français actuellement. On a beau se consoler avec tout ce que je vous ai précédemment cité, difficile de ne pas être jaloux.

La concurrence, pour l'avoir testé, ne tient pas la comparaison, seul canal+ ou la chaîne OCS se montrent assez vaillant mais le prix et le contenu leurs font défaut. Netflix se paye même le luxe de commencer à proposer des créations originales locales (Française donc) pour aller chatouiller notamment Canal+ et ses très bonnes productions. A l'heure où j'écris ces lignes la série "Marseille" avec en tête d'affiche Gérard Depardieu vient de sortir et c'est malheureusement assez mauvais. J'espère tout de même que cet "échec" ne calmera pas leurs ardeurs et que l'on verra beaucoup d'autres projets Français voir le jour.

 

Un avenir et des chiffres. 

Les chiffres Netflix sont assez impressionnants avec plus de 70 millions d'abonnés en 2016, le succès est total. En France, on estime que d'ici la fin d'année, on devrait compter près de 1.8 millions d'abonnés, un chiffre astronomique pour l'hexagone. Dès lors, à court terme, il parait assez évident que Netflix devrait bénéficier d'une croissance importante et continuer à se développer. Le nombre d'abonnés ne cesse d'augmenter et la puissance du média leurs permet de proposer du contenu de qualité. Pour le moyen et long terme, difficile de pronostiquer quoi que ce soit. J'imagine qu'il arrivera un point où les abonnements stagneront, il faudra alors probablement innover pour garder leur clientèle et en attirer une nouvelle. Pour ce qui est de la France, j'espère que le débat sur la chronologie des médias va faire bouger les choses, 36 mois d'attentes pour pouvoir diffuser un film c'est nettement trop et je ne suis franchement pas convaincu que cela serve les intérêts de qui que ce soit.

D'ailleurs, puisque c'est l'actualité brûlante, je vois bien Netflix nous proposer du contenu pour la réalité virtuelle. J'avoue qu'un mode cinéma sur un des fameux casques avec du contenu original spécialement créé pour ce type de hardware me ferait bien envie. Il est vrai que la VR a pour le moment a bonne presse sur tout ce qui touche au jeu vidéo mais le cinéma me parait tout de même être un secteur important pour ce type de matériel. Netflix a la plateforme parfaite pour cela, j'imagine déjà une catégorie VR avec, pourquoi pas, des films avec des choix multiples qui influeraient sur le déroulement du scénario, un peu comme pour les jeux Teltale. J'avoue être dans le pur fantasme mais avouez qu'un tel scénario semble probable!

 

Conclusion.

 Vous l'aurez compris, si les premiers mois du service m'ont laissé perplexe, Netflix a vraiment mis la main à la pâte et propose aujourd'hui une offre qui me satisfait presque pleinement. Chronologie des médias oblige, la partie film est en retrait mais j'espère sincèrement voir les choses bouger pour que l'on puisse avoir du contenu plus récent. Toute la famille y trouve finalement son compte et je me retrouve bien embêter par le retard que je prends sur tout ce que j'ai envie de voir! Si vous êtes encore sceptique, je vous conseille vivement de donner sa chance à ce très bon service, c'est sans engagement, vous êtes donc tranquille en cas de déception.

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)