The Adrinukem & Darthspike's Saloon

The Adrinukem & Darthspike's Saloon

Par Adrinukem & Darthspike Blog créé le 17/07/12 Mis à jour le 05/04/21 à 15h32

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Bonjour à toutes et à tous,

mon podcast "games4you Le podcast des jeux mais pas que !" (G4U) va bientôt fêter ses trois ans : le 6 avril 2018 marque sa naissance avec la publication du pilote de l’émission, l’épisode 0. Trois années jalonnées d'écriture, de montages, de fou-rire, de rencontres. Un podcast sur les jeux de manière générale où l’humour un peu punk tient une bonne place au côté d’un franc-parlé assumé. Depuis septembre 2019, je suis également chroniqueur en films d’horreur pour le podcast «Tu aimes les films d’horreur ?» pour cette saison-ci encore. Ce qui m’a permis de m’essayer à un autre genre puisqu’il s’agit là de raconter un déroulé de film et d’émettre un avis à la fin. Tout cela mêlé à ma vie de famille et professionnelle demande beaucoup de temps, il est impossible de tout faire mais toute expérience est bonne à prendre et enrichit une vie déjà bien remplie.

 

Faire du podcasting demande beaucoup de travail ce qui a pour le coup, impacté Le Saloon. Néanmoins, j’ai beaucoup de tendresse pour ce Blog créé avec Darthspike. 

Pour cette troisième année d’existence de mon podcast, j’ai décidé de dresser un peu le bilan de celui-ci et par la même occasion en conclusion puisque c’est lié, celui du jeu vidéo, ici, au Saloon.

 

Pourquoi un podcast ?

Commençons par le commencement : J’aime beaucoup écrire et délivrer mes avis/impressions sur une oeuvre d’où la création du « The Adrinukem & Darthspike’s Saloon». Certes, ce n’est pas ma formation de base mais l’envie et la volonté sont bien présentes. Depuis un bon moment maintenant, j’écoute des podcasts. Puis, début 2018, je réfléchis et travaille activement sur la création d’une émission. Je décide de m’y mettre en discutant et demandant conseil à d’autres podcasteurs, travaillant sur le fond, la forme etc. Comme c’est un média que je consomme beaucoup, le fait de créer du contenu pour celui-ci me paraît tout naturel et va me permettre de combattre ma timidité et mon manque d’assurance. Un ami graphiste informaticien me réalise un logo tout propre tout beau, logo qui changera par la suite pour un rendu plus coloré et plus cartoon correspondant mieux à l’esprit « fou-fou » de l’émission. J’utilise en fait l’étude que j’avais faite lors d’une formation de création d’entreprise pour réaliser ce podcast. En effet à l’époque, j’avais comme souhait de créer un commerce de jeux (jeux vidéo et jeux de société) dans ma bourgade touristique mais cela ne s’est pas fait pour plusieurs raisons, qu’il serait trop long de narrer ici (sachant qu’une des problématiques concernait l’avenir incertain du jeu vidéo dû au marché de la dématérialisation en nette progression).

J’utilise comme matériel d’enregistrement ce que j’ai à ce moment-là et investi malgré tout dans un microphone qui permet de capter la discussion de plusieurs intervenants (surtout deux en fait) au cas où ma compagne voudrait me rejoindre au micro, car je la sentais un peu motivée quand même ! Avant que ce micro ne soit utilisé, j’enregistre quand même avec le microphone interne de mon ordinateur portable le pilote de l’émission, soit l’épisode 0 dont je ferai moi aussi un remake dans l’épisode 15 avec un meilleur son.

 

Ma compagne Marie me rejoint dès le deuxième épisode et on va continuer comme çà pendant un long moment, c'est à dire qu'elle sera présente sur quasiment tous les enregistrements qui suivront. Après quelques tâtonnements, je m’améliore au micro concernant l’élocution et évitant les redites ainsi que les tics de langage. L’émission prend petit à petit forme dans le fond et la forme pour devenir le format que je souhaitais à la base avec des musiques et jingles que je confectionne. Des intervenants extérieurs issus du milieu du jeu ou autre viennent dans l’émission apportant de la variété et de nouvelles voix, la formule de trois membres de l’équipe du podcast et un intervenant extérieur de temps en temps est pour moi la finalité voulue mais je ne peux à ce moment-là concrétiser ce souhait car le matériel ne suit pas encore et il nous manque un troisième chroniqueur.

 

2019, une belle année pour l’émission

L’émission est rodée mais par manque de temps je ne peux garder le rythme mensuel et en contrepartie l’émission se cale sur un format d’environ 2H30. L’émission passe aussi sur discoboom.fr, j’établis de sains partenariats à droite à gauche (avec Dynamite Games de Lannion notamment), de nouvelles voix se joignent à l’émission comme pour l’épisode 11 en trois parties sur la saga Resident Evil avec mon ami joueur/comédien Pierre Binjamin, on retrace aussi le passé avec mon ami Muffin, mon fils Nathan vient rigoler avec moi dans l’épisode 21 etc. Sans compter l’épisode 24 assez festif enregistré chez Valentin, un ami poditeur pour le remercier de son soutien pour l’émission. Bref, j’ai plein d’idées pour la suite du podcast, comme un épisode en direct dans un festival de jeux près de chez nous, un passage à Podrennes pour 2020 et d’autres projets.

 

Marie travaille avec une collègue de boulot (c’est Gwen !) qui écoute du podcast et en particulier G4U. Elle aime les jeux vidéo et jeux de société. Peu de temps après elle devient une amie commune et nous faisons quelques samedis soir axés jeux de société. Elle est fan de l’univers du Sorceleur Geralt De Riv’ alors que je suis complètement néophyte des jeux mais j’ai comme projet d’en parler dans l’émission 28 qui coïncide avec la sortie de The Witcher 3 sur Nintendo Switch. Je lui propose alors de s’essayer à un enregistrement d’autant plus que j’ai à ce moment-là le matériel nécessaire pour faire des enregistrements jusqu’à quatre intervenants avec chacun leur micro via un enregistreur numérique autonome (le Zoom H6) qui nous permet d’obtenir un meilleur son et de se passer de l’ordinateur.

Gwen accepte avec timidité et nous enregistrons. Je ne maîtrise pas encore le nouveau matériel alors le son n’est pas parfait mais le résultat est intéressant et prometteur.

 

Le fameux 29

Après publication de l’épisode 28 avec Gwen, je me rends compte que j’arrive à la formule finale de Games4you. On fait le point tout les trois et Gwen souhaite faire un enregistrement de nouveau, on prépare ensemble le programme du 29ème épisode. L’enregistrement se déroule dans de meilleurs conditions, on est tout les trois super à l’aise et on passe un excellent moment ! Après réflexion et plusieurs écoutes de cet épisode lors du montage, il devient évident pour moi que Gwen est le troisième membre de l’équipe. Cet épisode 29 est pour moi un marqueur important dans l’histoire de G4U. On en discute plus tard et elle accepte de faire partie intégrante du podcast. Plus tard, nous enregistrerons l’épisode 31 (ayant pour thème le virus) à quatre intervenants avec une Gwen fatiguée cela-dit, mais qui souhaitait malgré tout être présente. Ce fut un excellent moment pour une émission très riche et variée.

Les enregistrements se suivent et l’épisode 29 est toujours très écouté, tout semble aller pour le mieux, nous sommes inscrits pour aller faire un petit coucou au Podrennes 2020 mais il s’avère qu’un gros grain de sable va enrayer méchamment notre progression.

 

2020 et son virus

Podrennes est annulé, la pandémie du Covid-19 fout le bordel et tout le planning d’enregistrement (qui allait jusqu’à octobre/novembre 2020 avec notamment des invités) se trouve annulé. En effet, « Games4you Le podcast des jeux mais pas que ! » est un podcast qui pratique exclusivement des enregistrements en présentiel, c’est la ligne de conduite que j’ai établi depuis le début. Vu le contexte, je fais quelques rares exceptions pour une collègue et amie podcasteuse (Manon) qui fait elle-aussi partie de l’équipe de « Tu aimes les films d’horreur ? ». J’arrive quand même à sortir quelques épisodes, seul au micro ou avec Marie, difficile de garder le moral et l’envie par ces temps anxiogènes. Et même Darthspike m’a rejoint pour un enregistrement consacré à Streets of rage 4 (l’épisode 37) histoire de voir un peu le truc.

Entre les confinements, couvre-feux et semi-confinements, difficile de pouvoir faire des enregistrements ne serait-ce qu’avec les membres de l’équipe. Tout çà évidemment, avec une vie professionnelle et familiale à gérer…

Une année 2020 compliquée donc, qui m’a pourtant bien marquée en sortie de jeux vidéos avec des titres comme : Resident Evil 3, Final Fantasy 7 Remake, Streets of Rage 4 et The last of us part 2. Ces titres ont pour moi, sauvé un peu les meubles dirons-nous.         

 

2021 et au-delà

Dans cette année qui est une continuité bien reloue de la précédente avec son Covid-19 et ses variants, je ne m’impose plus aucun rythme d’enregistrement ni de publication puisqu’on ne peut rien prévoir. De plus, préparer des enregistrements de « Tu aimes les films d’horreur ? » me prend pas mal de temps mais c’est un choix que j’ai fait pour me donner à fond sur cette saison 2020/2021 sur ce podcast en étant possiblement sur un enregistrement par mois, afin de quitter peut-être celui-ci en beauté pour me re-centrer sur G4U et continuer d’autres projets que j’avais par le fait, laissé en stand-by. A l’heure actuelle, un autre confinement est en cours impactant mon domaine professionnelle, vous savez, l’activité qu’on fait dans la vraie vie, celle qui nous donne de l’argent par rapport au podcasting qui n’est pas rémunéré…

Bref, on continue de naviguer à vue, perdu dans le brouillard. Il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’avenir de G4U mais je compte continuer car c’est ce que j’aime faire par dessus tout, c’est une activité saine, intéressante et même un exutoire pour ma part.

 

Podcast et jeu vidéo

Pour conclure cet article, même si les temps sont difficiles et anxiogènes, je ne compte vraiment pas arrêter G4U d’autant plus que le monde du jeu vidéo continue d’être incroyablement vivant et riche, arrivant même encore à me surprendre, moi, un vétéran gamer !

En effet, la Nintendo Switch avec ses problèmes de Joy-con, continue de faire un carton, la PS4 qui mouline lâche des excellents titres, les nouvelles Playstation et Xbox fantômes (puisqu’introuvables en magasin) relancent l’activité du milieu et marquent une évolution technologique plutôt qu’une révolution… Bref, çà continue de ce côté-là avec une scène indépendante sur laquelle il faut compter car elle permet de proposer des expériences différentes autres que des triples A et des oeuvres un peu trop lissées et sages issues des grands constructeurs et des grands noms de l’industrie.

 

Revers de la médaille lié aux confinements : le marché du dématérialisé a grappillé des parts du marché physique mais celui-ci lutte encore très bien, ne vous inquiétez pas ! On continue cependant à se prendre de belles carottes dans le fondement avec moult DLC et achats in-game insolents dans de nombreux titres mais on arrive encore à trouver son bonheur.

 

Mon podcast parlant majoritairement de jeux vidéo, c’est un domaine intarissable en perpétuel évolution, toujours intéressant à analyser et c’est pourquoi nous ne serons jamais à sec en terme de rubrique au vu des sorties affolantes de jeux vidéo ce qui donne franchement le tournis par moment. D’autant plus que j’aime parler d’oeuvres à travers les âges, pas forcément de jeux actuels. Ce qui fait que c’est impossible de jouer à tout ce qui sort tant l’offre est généreuse, un consommateur peut d’ailleurs littéralement se perdre dans ce choix pléthorique. Dans l’émission, on essaie de parler des jeux que l’on a personnellement, que l’on a parcouru, qui nous semble intéressant de traiter mais c’est évidemment impossible de communiquer autour de tous ces jeux qui sortent en permanence et que nous n’avons pas le temps ou bien l’envie de faire.

Quoi qu’on en dise, qu’il plaise ou non dans sa forme actuel, le jeu vidéo est toujours aussi fascinant à traiter. L’interactivité étant un plus énorme dans ce média parmi le son, l’image, l’écriture… Bref toute la composante d’une oeuvre vidéo-ludique qui rend cette activité passionnante et passionne les foules de joueurs et joueuses.

On est pas prêt de s’arrêter de parler de jeux vidéo et çà c’est bien !

 

Je vous rappelle que vous pouvez retrouver directement l’émission « Games4you Le podcast des jeux mais pas que ! » sur son hébergeur Soundcloud :

https://soundcloud.com/games4youlepodcast

et ou encore écouter/télécharger gratuitement celle-ci sur Deezer, Spotify et compagnie ainsi qu’avec les applications podcast sur smartphone comme Apple Podcast ou encore Podcast Addict.

Vous pouvez directement interagir avec nous sur la page Facebook de l’émission si vous voulez (on est plutôt sympa et on ne mord pas) :

https://www.facebook.com/games4youlepodcast

 

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article et il me reste à vous souhaiter bon jeu et bonne écoute !

 

Adrinukem B-]

 

 

  

  

 

 

  

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bienvenue dans notre saloon !!!

 

Ce lieu est fait pour mettre en avant ce qu'on aime le plus dans les jeux vidéo et tout ce qui touche de près ou de loin à ce loisir. Il proposera avant tout des articles sur le rétrogaming, sur des sujets plus ou moins chauds de l'actualité et surtout sur notre vision des jeux vidéo.

 

Mon associé Adrinukem s'occupera en grande partie à l'écriture des articles et à l'animation du blog. De mon côté je serais en charge de la partie technique et graphique. Etant nouveaux dans cette très charmante communauté de Gameblog, nous aurons besoin d'un peu de temps pour s'adapter et de proposer des articles de qualité à un rythme régulier.

 

Vous pourrez partager votre opinion dans les commentaires. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre si on juge votre commentaire intéressant et/ou pertinent. Si vous n'appréciez pas du tout nos articles, que cela soit sur le fond ou sur la forme, je vous conseille de passer votre chemin. Pas la peine de laisser un message désobligeant. On ne répondra pas de toute façon.

 

Sur ce je laisse mon cher associé faire sa présentation. Il faudra que je lui demande d'où vient cette idée de parler de lui à la troisième personne !

 

Bonne lecture et à bientôt ;-)

 

 DarthSpike 

----

 

Adrinukem fait partie d’une génération de joueurs qui a eu la chance de connaître et de vivre la toute première et excitante période du jeu vidéo. De l’Atari 2600 jusqu’aux consoles d’aujourd’hui, il a pu constater les améliorations techniques au fil des ans sur ces machines ludiques qui ont envahi nos salons mais aussi nos poches de pantalon.

 

Il a vécu de sacrés bons moments de gaming avec Darthspike et c'est pourquoi, dans ses écrits, le multi-joueur aura une place très importante (le multi offline, hein !). La direction que prend petit à petit l’industrie du jeu vidéo ne lui plaît guère et, déçu par la génération de console actuelle dont il a du mal à trouver des titres intéressants et complets, il se tourne régulièrement vers le rétro-gaming.

 

Il animera ce blog par des avis concernant divers jeux (anciens ou même actuels) et proposera des articles divers et variés tournant autour de ses diverses passions et autres centres d'intérêt (bah oui, y‘a pas que le jeu vidéo dans la vie !).

 

Il vous souhaite une bonne lecture et vous invite à réagir intelligemment à ses publications.

 

Adrinukem B-]

 

 

Retrouvez-nous sur
notre Twitter :-)

Archives