> > Test : Alice : Retour au Pays de la Folie (PS3, Xbox 360)

Test : Alice : Retour au Pays de la Folie (PS3, Xbox 360)

Replongez dans le terrier du lapin blanc
Par tinou_004 - publié le

Les adeptes des romans de Lewis Caroll ne reconnaîtront pas Alice. Il en était de même pour American Mc Gee's Alice il y a de cela 10 ans. Une chose est sûre, en 10 ans, l'esprit d'Alice Liddell n'a pas changé. Toujours aussi torturé et imprégné de la touche machiavélique de son créateur. A l'époque du premier opus, l'héroïne n'a que 18 ans. Enfermée dans un asile psychiatrique, errant dans la folie suite à l'incendie de la maison familiale dont elle fut l'unique rescapée. Aujourd'hui on la retrouve, à 20 ans. Guérie ? Loin de là. Encore sous le choc de l'accident, dont elle pourrait bien être la responsable, Alice tente de reconstituer son passé proche dans le seul lieu où elle se sent vivre, le Pays des Merveilles. Un endroit qui, comme son aîné, porte très mal son nom.

Succintement, votre but sera de sauver le Pays des Merveilles d'un train maléfique qui dévaste à la fois ce monde mais également l'esprit de la jeune fille. Vous mènerez votre quête sur 5 chapitres. Le chiffre peut paraître petit mais rassurez-vous, une quinzaine d'heures seront plus que nécessaires pour stopper la machine. Vous parcourerez notamment une forêt, des fonds-marins, une maison de poupée ou encore un château de cartes flottant dans les airs qui, personnellement, m'a donné le vertige.

Alice l'invincible.

Ce n'est pas un rêve, c'est un souvenir

L'histoire débute dans un Londres sâle, sombre. Une atmosphère qui ne correspond pas au premier abord à la jeune Alice, avec son air innocent, ses cheveux qui flottent dans le vent et sa tenue de bonne. En perpétuelle recherche de la vérité, elle ne trouve pas de mal à replonger dans un monde qu'elle connaît sur le bout des doigts. Un monde où tout est abomination. Et plus on avance, plus ce monde devient glauque, alternant dégout et fascination. A travers l'histoire, vous retrouverez tous ceux qui firent le charme de cette épopée, seulement ces derniers ont eu droit à quelques légères retouches. Le Chapelier Fou à la recherche de ses membres, les soldats de la Reine de Coeur qui ressemblent plus à des zombies qu'à des cartes, et que dire de notre guide, le chat du Cheshire toujours aussi squelettique que dans le premier épisode. Mais malgré cette bascule dans la démence et l'horreur, les souvenirs enfantins que l'on garde en mémoire ressurgissent. Les personnages, bien qu'hideux, deviennent très rapidement attachants. Et même si le jeu est bourré d'imperfections, l'ambiance à la fois macabre et fantastique est bien présente, et ne vous lâche plus jusqu'au générique de fin.

La chat du Cheshire plus rachitique que jamais.

Place à l'action

Alice : Retour au Pays de la Folie reste dans la droite lignée du premier volet. Particulièrement dans l'aspect action du jeu. Dès les premières minutes, Alice retrouve son fameux glaive vorpalin avec lequel elle ne se privera pas de trancher les membres des ennemis qu'elle rencontrera. Rassurez-vous, la jeune fille bénéficiera de plus d'une flèche à son arc. Outre le glaive, Alice sera munie d'armes plus improbables les unes que les autres. Une théière-canon et un moulin à poivre comme armes à feu, mais également un cheval bâton à l'image d'une massue pour assomer ceux qui se mettront en travers de sa route. Mais ce n'est pas tout, Alice disposera, à volonté, de lapins explosifs, agissants comme bombe notamment pour briser des parois donnant accès à des endroits secrets. Mais dans ce monde déjanté, la pauvre Alice, seule contre tous, pourra se protéger en sortant une ombrelle, retournant à l'envoyeur les projectiles de ses adversaires. Autre méthode de défense, l'effet papillon. A la simple pression d'une gâchette, Alice se volatilisera en un nuage de papillons pour se téléporter quelques mètres plus loin. Encore une touche artistique, le mode Alice en folie. Lorsque votre barre de vie est sur le point de faner, une pression sur le joystick gauche et Alice se déchaîne, devenant, l'espace de plusieurs secondes, invincible. Tout cela dans une atmosphère encore plus démoniaque.

Attention ça coupe !

Privilégions le design

C'est bien l'environnement global du jeu qui incite le joueur à poursuivre l'aventure jusqu'à son dénouement. Le titre de Spicy Horse bénéficie d'une direction artistique de grande qualité. Des panoramas à perte de vue et des adversaires à la hauteur. Ruines, théières, guèpes samouraïs et autres soldats armés de fourchettes offrent une grande diversité et surtout chaque adversaire nécessite une technique différente pour être vaincu. Mais à côté de cela, le jeu souffre de nombreuses failles techniques. Vous devrez faire avec les bugs et les ralentissements tout au long du parcours. Les textures des décors manquent cruellement de détails et certaines parties sont quasiment nues - presque comme si elles n'avaient pas été finies. Mais le pire, c'est la caméra. Plus d'un s'en arrachera les cheveux. Les angles de vue proposés nuisent considérablement au bon déroulement du jeu. Il en devient difficile de bien juger les trajectoires entre les plateformes. Malgré les triples sauts ou triples vrilles et la possibilité de planer, vous finirez de nombreuses fois dans le vide, c'est garanti. Fort heureusement pas de game over et reprise à l'endroit où vous avez chuté limiteront les raisons de trop pester.

Vous reprendrez bien une tasse de thé?

Routine quand tu nous tiens

L'alliance plateforme/combats est rapidement redontante mais Spicy Horse a eu la bonne initiative d'injecter plusieurs phases de gameplay alternatives, qui apportent une touche d'originalité et évitent la lassitude. En plus des missions secondaires, pour lesquelles Alice devra notamment récolter des souvenirs afin de rétablir la vérité, vous aurez ainsi droit à des séquences façon old-school, sur un plan en 2D. Shoot-em-up sous-marins, plate-forme, jeux musicaux, puzzles, échecs et autres toboggans viendront également alimenter, en diversité, le gameplay. Côté exploration, mis à part les souvenirs à récolter, il vous faudra engranger un maximum de dents qui auront pour unique but l'upgrade des armes (canon-théière, moulin à poivre, cheval bâton, glaive vorpalin). Vous pourrez vous faufiler dans des endroits plus secrets en vous saoûlant à l'alcool, ce qui vous fera rapetisser et vous permettra d'apercevoir des plateformes autrement invisibles. De nombreuses idées, mais des idées trop légères pour que le joueur ne tourne pas en rond. Les combats, bien que dynamiques, et la partie plateforme, fluide mais simpliste, ne sont pas au niveau de ce que l'on a pu voir ces dernières années. Mais est-ce vraiment ce que l'on attend d'un tel jeu ? Au final peut-être pas. Tout est question d'univers.

Alice : Retour au Pays de la Folie ne sera sans doute pas considéré comme l'un des jeux les plus aboutis de sa catégorie. Saccadé, routinier, voire lassant, le jeu s'avère en outre très juste techniquement. Difficile dans ces conditions d'obtenir une note élevée. Mais tout n'est pas raté non plus : l'empreinte d'American McGee vous embarque et vous transporte grâce à une ambiance démentielle tout au long de l'histoire et une direction artistique réussie. Et une fois le jeu lancé, pour peu que vous y accrochiez, vous n'aurez qu'une envie : le terminer.

Test : Alice : Retour au Pays de la Folie (PS3, Xbox 360)
Satisfaisant
Notes de la Rédac (4)
Dix années. Voilà ce qu'il aura fallu pour que la suite d'American Mc Gee's Alice voit le jour. Un grand jour pour les fans de premier volet qui reconnaîtront une fois encore la touche trash et gore du développeur américain. Et ils ne seront pas déçus de retrouver cette ambiance si particulière et si prenante dès le début du jeu. Mais le manque criant de finition ne séduira pas tout le monde. Nul doute que les fanatiques passeront outre ces oublis mais en sera t-il de même pour les perfectionnistes, rien n'est moins sûr.
par tinou_004
+ On aime
  • Ambiance vraiment prenante
  • Scénario bien ficelé
  • Durée de vie conséquente
- On n'aime pas
  • Que d'imperfections techniques !
  • Un gameplay routinier
Vos notes
6
11
2
29
4
13
65 notes
3,9
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?

Galerie photo

Alice l'invincible. La chat du Cheshire plus rachitique que jamais. Attention ça coupe ! Vous reprendrez bien une tasse de thé? Le moulin à poivre fera des ravages. Le temple des guèpes samouraïs. Les soldats zombies de la Reine de Coeur. Assaisonnez vos ennemis. Laissez-vous planer.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (91)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 389,65 €
Console PS4 500 Go + Destiny - Console P…
Neuf : 430,00 €
Destiny PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,90 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 414,99 €
FIFA 15 PS4
PlayStation 4
Neuf : 63,99 €
Les Sims 4 Edition Limitée PC
PC
Neuf : 39,90 €
Console Microsoft Xbox One
Neuf : 398,90 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 436,55 €
Assassin's Creed Unity Edition Spéciale …
PlayStation 4
Neuf : 64,94 €
Call of Duty Advanced Warfare Edition Da…
PlayStation 4
Neuf : 58,00 €
DriveClub Edition Spéciale PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,78 €
Super Smash Bros 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 38,37 €
GTA 5 PS4
PlayStation 4
Neuf : 57,59 €
Destiny Xbox One
Xbox One
Neuf : 51,90 €
Console Xbox One + FIFA 15 Microsoft
Neuf : 379,00 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (91)