>
>
Test de Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers (Wii)

Test : Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers (Wii)

Le petit dernier cherche encore ses marques
Par Pia - publié le

Final Fantasy Crystal Chronicles : the Crystal Bearers, c'est une sorte d'excroissance dans la digne lignée des Final Fantasy, le spin-off d'une série baptisée Crystal Chronicles, elle-même dérivée de la première référence. Bref, une sorte de cousin très éloigné, voire illégitime. Aguicheur, exubérant, parce qu'un peu boudé par le reste de la famille, le petit dernier a eu du mal à trouver ses marques. Et forcément, le résultat entre action échevelée mais éparpillée et histoire drôle mais décousue ne remporte pas tous les suffrages.

Attention, ce jeu n'est pas un RPG à proprement parler. D'ailleurs l'ambiance a singulièrement changé depuis l'époque du premier opus sur GameCube. Autre entorse à la série : ici pas de multi-joueurs, mais une simple campagne solo. Si son nom nous a longtemps induits en erreur, sa prise en main a immédiatement levé le voile sur sa réelle identité. Un jeu d'action pur jus, bien qu'il hérite d'un univers fantastique riche et de quelques fonctionnalités typiques du RPG comme l'artisanat d'accessoires bien onéreux. Mais à part ça, Wiimote bien en main, Crystal Bearers nous entraine sur les chapeaux de roues dans l'aventure que va vivre son héros, le jeune et blond Layle. Cet insouciant mercenaire et son associé vont rencontrer une galerie de personnages plus ou moins bien brossés dans leur quête d'un mystérieux Yuke, et des éclats de cristaux. Sur fond d'intrigue politique et de mystère occulte, le scénario ne se démarque pas par son originalité.

L'utilisation des pouvoirs en combat est pourtant bien pensée !

Précieux cristal

La narration de Crystal Bearers ne s'encombre pas de détails. D'un lieu à un autre, Layle cogne quelques monstres, puis retrouve un de ses compagnons, discute brièvement avec lui et repart en courant. On croirait que l'équipe de développement a volontairement sacrifié la cohérence de son récit au rythme qu'elle tente d'imposer à son jeu. Comment un jeune homme recherché par le royaume Liltie peut-il se promener si librement à proximité des gardes, ou même remplir des contrats donnés par ce même royaume ? L'univers de Crystal Bearers est beau, coloré, baigné de lumière et peuplé d'habitants aux tenues chamarrées, pourtant on ne prend aucun plaisir à s'y promener. Peut-être parce que l'apparente liberté qui se dégage du titre cache en fait des personnages non jouables éternellement muets, des environnements prétextes dans lesquels il n'y a rien à faire, et l'impression constante de ne faire qu'effleurer la surface de son univers.

Sur les gros objets, les angles de caméra ne permettent pas de viser correctement...

Le Mog aux trousses


On ne passe jamais plus de dix minutes au même endroit, et les scènes de cinématiques pourtant bien doublées et parfois amusantes sont systématiquement entrecoupées de mini-jeux. Dès lors que Layle a rempli son objectif principal, un mog surgit et lui remet une lettre qui lui indique sa prochaine destination. Si l'on croit naïvement après quelques heures de jeu que le gros de l'action va consister en l'utilisation des pouvoirs de Layle, le porteur du cristal, on est vite détrompé. Une multitude de petites phases prétextes (séquences de shoot, infiltration à la Wiimote, parcours façon course au stick, ou utilisation des capacités de télékinésie lors d'activités variées) s'imposent au joueur qui n'a d'autre choix que d'agiter la Wiimote lorsque c'est nécessaire et de s'y prêter, bon gré, mal gré. Certaines sont plutôt bien pensées, d'autres confuses et mal expliquées. Mais dans l'ensemble, le défi n'est pas au rendez-vous, car il est pratiquement impossible d'échouer dans Crystal Bearers.

Les mogs servent essentiellement à vous orienter vers votre prochaine étape.

Wiimote au poing


Les rares moments de liberté, dans des espaces ouverts infestés de monstres bariolés, et les phases de plateforme au principe pourtant entraînant se retrouvent plombés par un défaut technique impardonnable : la faiblesse de la caméra, qui non contente de peiner à suivre le joueur se révèle excessivement lente en manipulation manuelle, et incapable de se recentrer en cas d'attaque. Autant dire que même les joueurs les plus patients risquent de s'arracher les cheveux sur certains passages déjà maladroits, où l'action est encore desservie par les soucis techniques. C'est dommage parce que l'idée de départ était bonne. Utiliser la Wiimote pour pointer les objets et ainsi les déplacer comme par télékinésie, constituait pour une fois une proposition de gameplay avantageuse pour la console de Nintendo. Pas suffisamment mise en avant dans le jeu, ni suffisamment mise en valeur à cause des nombreux défauts de conception, elle ne suffit pas, au final, à raviver l'intérêt des joueurs pour le titre.

Décevant sur bien des points, Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers avait pourtant une bonne idée de départ, des personnages réussis tant physiquement que psychologiquement, une énergie certaine et un univers féérique à sa disposition. Mais l'adaptation coup de poing du conte de fée rate sa cible et ce film à grand spectacle pour les ados peine à retrouver le souffle de la série d'origine.

Insuffisant
4
Où acheter :
par
Donnez votre note
13 notes
6
0
1
2
2
0
3
1
4
0
5
4
6
0
7
5
8
0
9
1
10
Ma collection sur Wii
Je l'ai 39
J'y joue 2
Je le vends 0
Je le cherche 1
Vos tests (1)
4 328
sebulba38
Retour aux sources Après 6 ans d’infidélité à Nintendo, Squarenix sort en 2003 au japon un  nouvel opus de la saga Final Fantasy qui marque le début d’une nouvelle série de jeu : Final Fantasy Cristal Chronicles  sur Game Cube. Bien que le...
4

Galerie photo Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers - 3 images (cliquez pour zoomer)

L'utilisation des pouvoirs en combat est pourtant bien pensée ! Sur les gros objets, les angles de caméra ne permettent pas de viser correctement... Les mogs servent essentiellement à vous orienter vers votre prochaine étape.

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
23 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (23)