> > Test : World of Goo (PC)

Test : World of Goo (PC)

Le jeu de boule de l'année
Par Tim l'enchanteur - publié le

Cette fin d'année 2008 nous aura décidément gâté dans le domaine des jeux vidéos indépendants : après l'excellent Braid de Johnatan Blow, les (deux) gars de 2D Boy nous arrivent avec World of Goo, un très bon jeu de boule. Où il s'agira de mener ces boules, les fameux Goo, vers un tuyau en essayant de construire des structures plus ou moins stables. En avant pour une chronique certifiée 100% sans jeu de mot sur "les Goo et les couleurs".

Beauty School

World of Goo fait partie de ces jeux qui, d'emblée, comme Derrick, imposent un style reconnaissable entre mille. Sauf qu'à la place des grosses lunettes, de l'allemand et des talonnettes marrons, c'est un festival de couleurs chatoyantes, de musiques énergisantes et de bonne humeur que le jeu parvient à distiller. Ce World of Goo possède une ambiance, que dis-je, une âme qui se rapproche parfois des créations de Tim Burton (genre La triste fin du petit enfant huître et autres histoires), sans toutefois la copier dans son intégralité. Le ton est sans doute plus léger, et même si les thèmes abordés le sont moins, il se dégage de l'ensemble un je-ne-sais-quoi qui vous colle un sourire d'enfant sur le visage à chaque partie. Pour ne rien gâcher, de l'écran de chargement au générique de fin, le jeu est traversé par un humour aussi subtil qu'efficace. Même si l'histoire contée au travers de saynètes un brin surréalistes et de panneaux informatifs se fait plutôt discrète, on retiendra avant tout un univers charmeur et coloré. Un monde que l'on prend plaisir à découvrir aux rythmes de musiques entraînantes qui n'ont pas à rougir face aux compositions d'un Danny Elfman. Mais réduire World of Goo à une réussite "artistique" serait une erreur majeure.

Ode to the Bridge Builder

Parce qu'au creux de cet enrobage envoûtant se cache un jeu qui ne l'est pas moins. Le principe de base est, comme un épisode de Derrick, d'une simplicité désarmante. Sauf qu'à la place d'intrigues psychologiques aussi vives qu'un escargot sous Xanax™, on se rapproche plutôt de l'idée d'un bon vieux Lemmings. Jugez plutôt : dans chaque niveau, le joueur dispose d'un stock de Goos, qu'il va falloir amener vers la sortie en construisant des structures avec ces mêmes Goos. Le problème étant que plus la structure est grande, plus le poids des Goos va la rendre instable. Un gameplay simple et intuitif, décliné sur les cinq mondes et la quarantaine de niveaux qu'ils contiennent. Oh, je vous connais bien, et je sens venir l'argument classique du "Mouais, ça doit devenir lassant très rapidement". Ce à quoi je répondrai (avec le tact de l'inspecteur Allemand face au criminel démasqué)  : "Vous faites erreur". Le tour de force de World of Goo, c'est que les niveaux se suivent et ne se ressemblent pas. La quasi-totalité des puzzles introduit un nouveau concept, une nouvelle astuce ou un nouveau type de Goo qu'il faudra maîtriser pour passer au niveau suivant. L'intérêt est constament renouvelé, le plaisir de jeu décuplé.

Les structures échafaudées plient sous leur propre poids et celui des Goos.

Tower of Goo Memorial Park and Recreation Center

Qu'il s'agisse de l'aspect visuel, musical, ou du gameplay en lui même, World of Goo fait mouche. Chaque détail a été fignolé, ça se sent. Oui, je sais, un peu comme un épisode de Derrick. Cette ambiance, l'ingéniosité du concept et la finition aux petits oignons impressionnent d'autant plus quand on sait que le jeu a été développé à quatre mains par Ron Carmel et Kyle Gabler. Enfin, six mains car les deux compères ont eu recours à un troisième larron pour certaines parties plus techniques. Il n'empêche que le résultat impressionne, et ce n'est pas les quelques défauts (une résolution bloquée pour l'instant en 800x600 sur PC et une durée de vie de cinq à six heures) qui terniront le tableau. D'autant plus qu'une fois l'aventure finie, on pourra s'acharner sur les OCD (des objectifs supplémentaires qui imposent de sauver plus de Goos, ou de les sauver avec une limite de temps ou de mouvements), et sur la construction de la tour la plus haute du monde avec les Goos sauvés.

Un jeu peut-être un peu court, peut-être un peu facile, mais tellement maîtrisé, fignolé, et développé avec l'amour du travail bien fait, qu'on ne peut que tomber sous son charme. Les superlatifs me manquent pour décrire tout le bien que je pense de ce grand "petit jeu", si bien que je me demande si Derrick était une bonne image pour le représenter. Parce qu'en y réfléchissant bien, c'était quand même une sacrée série de merde Derrick.

N.B. : World of Goo est disponible sur PC et Mac en téléchargement pour 20$ par le site de 2DBoy, et tout bientôt sur Steam. Il devrait sortir incessamment sous peu sur Wii également dans la gamme WiiWare pour 1500 points Wii, et en versions boîtes dans les boutiques Européennes pour 20 euros.

Test : World of Goo (PC)
Culte
Notes de la Rédac (0)
par Tim l'enchanteur
Vos notes
1
4
2
13
1
25
46 notes
4,4
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests (3)

Galerie photo

Les structures échafaudées plient sous leur propre poids et celui des Goos.
Ajouter à mes favoris Commenter (49)
Tim l'enchanteur
Suivre ce rédacteur
Ses derniers articles
Audiosurf

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 398,70 €
Console Sony PS4 + inFamous Second Son
Neuf : 438,70 €
Console Sony Playstation 4 + Watch Dogs …
Neuf : 438,82 €
Console Microsoft Xbox One + TITANFALL
Neuf : 499,00 €
Console Microsoft Xbox One + FIFA 14
Neuf : 499,95 €
Console Nintendo 3DS blanche + Super Mar…
Neuf : 160,90 €
Watch Dogs Edition Spéciale Fnac PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,99 €
Professeur Layton Vs Phoenix Wright : Ac…
Nintendo 3DS
Neuf : 34,99 €
Mario Kart 8 Wii U
Nintendo Wii U
Neuf : 49,99 €
Console Sony PS3 Ultra Slim 500 Go Bleu …
Neuf : 259,60 €
Mario Kart 8 Edition Collector Wii U
Nintendo Wii U
Neuf : 69,00 €
FIFA 14 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,20 €
Yoshi's New Island 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 39,90 €
Console PS Vita WiFi Sony + Final Fantas…
Neuf : 179,86 €
Manette Sony Dual Shock 4 PS4
Neuf : 53,90 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (49)