> > Test : Ryse : Son of Rome

Test : Ryse : Son of Rome

Nous partîmes 300... pas plus ?
Par Aymeric Lallée - publié le

Si Killzone : Shadow Fall est d'office le fer de lance de la PS4, la Xbox One, elle, a trois titres next gen a priori capables d'endosser ce rôle. Parmi eux on trouve Ryse : Son of Rome, une épopée romaine à la sauce beat them all nappée de QTE, réalisée par Crytek avec son fameux CryEngine 3. Un "vrai" jeu nouvelle génération pour la nouvelle machine de Microsoft ? Dans la forme, oui, mais sur le fond...

Dans les péplums d'Hollywood, il y a toujours un héros incontournable, une bête de combat qui va mener la danse jusqu'à une conclusion épique. Et puisque Ryse emprunte beaucoup à ces blockbusters dans la forme, il a Marius Titus pour champion, un commandant romain qui va mener sa carrière dans la légion, le tout sur fond de vengeance. Une aventure indéniablement spectaculaire qui marquera les esprits de par sa réalisation de haute volée pour les débuts de la Xbox One.

Si tout ce qui se trouve dans le jeu peut être débloqué en jouant, il est possible d'acheter de l'or pour gagner du temps et tout débloquer rapidement sur le Marché Xbox Live.

Rome comme si vous y étiez ?

Lorsque l'on voit Ryse pour la première fois, on prend inévitablement une claque. Avec sa réalisation hyper détaillée, ses textures extrêmement propres, l'absence totale d'aliasing, ces effets spéciaux impressionnants (flare, particules, feux et fumées hyper réalistes...), ses jeux d'ombres criants de vérité et les animations ultra fluides de ses mises à mort, dignes du film de Zack Synder 300, le titre de Crytek est un régal pour les yeux. C'est évidemment la vitrine technologique de la machine, mais aussi un jeu d'action qui propose une histoire parfaitement ancrée dans son époque, à la narration plus surprenante qu'on pourrait le croire de prime abord (attendez-vous à quelques surprises bienvenues sur la fin). Les développeurs sont même allés jusqu'à tenter de nous convaincre à la manière d'un film, dans certaines scènes clés du jeu, avec des visages étonnamment expressifs et vraiment détaillés (la peau, les rides, les poils... ça tue !). Ca ne marche pas toujours, d'autant que certains protagonistes sont vraiment laids (une affaire de goûts me direz-vous, mais bon...) et que Marius sans son casque est loin d'avoir le charisme de Kratos, mais saluons tout de même l'effort. Quoiqu'il en soit, lorsqu'il s'agit de sortir les armes, notre romain a néanmoins du répondant...

Certains temps de chargement sont un peu longs...

Un jeu de cape et d'épées

Ryse est un beat them all, comprenez un jeu dans lequel vous êtes souvent seul face à des hordes d'ennemis à abattre en matraquant les boutons. Et comme tout bon légionnaire qui se respecte, Marius utilise un bouclier, un glaive, éventuellement une lance et... c'est tout ! Alors même s'il sait se protéger, contrer, pousser ses adversaires ou faire de belles roulades, Marius n'aura jamais les armes pour lutter contre la profondeur d'un Bayonetta ou la classe d'un Dante dans Devil May Cry. Non, le truc du romain, c'est la rythmique. Pour faire simple, vous devez contrer au bon moment lors d'un assaut pour être réellement efficace, frapper en rythme en jouant sur deux boutons (en utilisant alternativement le bouclier ou l'épée pour taper l'adversaire) et tapoter sur les bons boutons lorsque des QTE "camouflées" apparaissent au moment des exécutions, d'une violence inouïe. Sachant qu'on peut éventuellement varier d'un cran l'intensité des coups, en maintenant appuyé les touches "bouclier" et "glaive" longuement, autant dire que le rythme des joutes est un peu monotone. Nuançons néanmoins en précisant que contrairement à d'autres jeux, jusqu'à deux ennemis peuvent tenter de vous frapper dans le dos lorsque vous êtes déjà en train de vous occuper d'un adversaire situé en face de vous (surtout dans les niveaux de difficulté élevés), les fourbes. Du coup, il faut constamment penser à se défendre et à contrer, même lorsqu'on attaque, ce qui ajoute de la complexité aux affrontements. Mais même avec ça il faut bien admettre que l'on répète très souvent la même séquence de coups. Alors Marius a eu une autre idée pour se distinguer de la concurrence...

Grâce à Kinect, on peut lancer des ordres (assez anecdotiques) à la voix.

Le Finish Move qui tue

A force de frapper ses adversaires, Marius va pouvoir entamer un enchainement final de coups sur ceux qui verront une tête de mort apparaitre au dessus d'eux. Outre le fait qu'en fonction de la situation Marius peut se servir (très rarement tout de même) des décors pour achever les barbares, il se lance le plus souvent dans une séquence de coups spéciaux ultra spectaculaires et sanglants, à réaliser sous forme de QTE. Dans ces séquences, et surtout afin d'éviter de mettre des touches à l'écran, les développeurs ont décidé de colorer les ennemis en fonction des boutons qu'il faut presser sur la manette (bleu = X, vert = A, etc.) pour les achever. S'il s'agit évidemment de QTE déguisés, sachez qu'ils en mettent plein la vue et qu'on peut en débloquer par dizaines durant l'aventure pour finalement aller jusqu'à exterminer deux adversaires en même temps dans de magnifiques chorégraphies parfaitement animées. Là encore, ça en met plein la vue, mais côté gameplay c'est assez limité, même si votre vitesse d'exécution est notée et modifie les bonus reçus par Marius après ses mises à mort.

En effet, avant d'exécuter (ou même pendant une exécution) on peut choisir le type de bonus dont on va bénéficier une fois la séquence achevée. Ainsi, on décide de remonter sa santé, d'augmenter ses dégâts (lors des combats suivants), d'amasser plus d'expérience (pour débloquer tous les finish-moves ou booster la santé et la furie de Marius par exemple), ou d'accumuler plus de rage afin de pouvoir lancer la furie. Cette dernière permet d'étourdir temporairement les ennemis les plus faibles pour les tabasser à grande vitesse durant un temps limité. Il s'agit là aussi d'un outil stratégique (surtout sur la fin du jeu et dans les modes difficiles) qui ajoute un peu de profondeur, et c'est appréciable, mais pas suffisant pour éviter la redondance des affrontements.

Hors des phases de combat, Marius marche un peu comme un robot mais en combat, et surtout pendant les exécutions, c'est une autre affaire.

Redondance sur le fond et la forme...

En grand amateur de beat them all bourrins, j'ai apprécié Ryse, mais il faut bien admettre qu'il y a pas mal de choses qui coincent. A commencer par le manque de profondeur du gameplay, même si on sent que les développeurs ont tenté quelques variations avec des séquences en marge du beat them all classique (gestion succinctes des stratégies avant certaines batailles, avancées en formation tortue au milieu de la légion, utilisation anecdotiques des puliums, les lances, etc.). Ensuite, précisons que les ennemis sont souvent les mêmes. En gros, il y en a sept ou huit différents, déclinés sous des formes variables, mais il s'agit bien de clones. Evidemment, les plus puissants nécessitent des stratégies rythmées spéciales pour être abattus, mais il n'y a pas de quoi crier au miracle face à la variété des adversaires que l'on trouve chez les ténors du genre. Du côté des déceptions, ajoutons également que les rares combats de boss ne sont pas franchement inoubliables, et que nous avons croisé, en de rares occasions, quelques bugs (une icône d'interface qui reste sur l'image alors qu'elle ne devrait pas, des ennemis qui restent debout même morts, des corps suspendus dans les airs sans bouger et sans attaches...). Rien de bloquant, mais ça fait tâche tout de même.

Ryse est plutôt un jeu facile, voire "casual", même dans les modes de difficulté élevés.

Coop' à la romaine

On termine avec le jeu en coopération en ligne, qui plonge deux joueurs dans des arènes modulables en fonction des différents types d'épreuves. Un coup il faut abattre tel type d'ennemis, un autre il faut sauver des civils en danger, un autre éteindre un feu, interagir avec tel type d'objets, etc. De bonnes idées, d'autant qu'on peut réellement s'entraider (relever son comparse tombé au combat, exécutions à deux), même si le système de combat reste le même et que finalement, on fait toujours plus ou moins la même chose et surtout au même rythme. Evidemment, il y a plus d'une dizaine d'arènes disponibles, pas mal d'épreuves, un peu de customisation visuelle (packs d'objets aléatoires... rageant !) mais aussi dans le gameplay, avec des pouvoirs spéciaux (4 en tout, liés à la divinité que vous préférez)... mais ça ne suffit pas, on tourne très vite en rond.

Le fan de beat'em all que je suis a apprécié Ryse : Son of Rome pour son dynamisme, son rendu visuel et même un peu aussi pour sa narration... mais il est impossible de ne pas admettre que son gameplay est pauvre et redondant, malgré des exécutions qui en mettent plein les yeux. Le titre de Crytek n'est-il que de la poudre aux yeux pour autant ? Pas vraiment, puisque si vous appréciez les beat them all "bien gras" sans trop de finesses, vous y trouverez votre compte en solo comme en multi. Mais que les choses soient claires : nous sommes très loin des standards de qualité imposés dans le genre par les jeux de la génération précédente. Au final, Ryse est donc un bon petit jeu de lancement qui claque visuellement, mais ça ne va pas plus loin. Il ne sera en aucun cas un jeu qui marquera sa génération, ni un system seller.

Test : Ryse : Son of Rome
Satisfaisant
Notes de la Rédac (1)
Ryse : Son of Rome est une splendide vitrine technologique, sans doute le plus beau jeu de la Xbox One, qui vous collera des étoiles plein les yeux. Malheureusement, en termes de gameplay il est largement en dessous de ce que l'on peut attendre d'un beat them all en 2013... sans pour autant être désuet. Un peu à la manière d'un bon gros blockbuster Hollywoodien au cinéma, c'est un jeu "pop corn" qui amuse pendant quelques heures en solo, et un peu plus longtemps en multi. Ca ne suffira pas pour marquer les esprits.
par Aymeric Lallée
+ On aime
  • Atmosphère romaine saisissante.
  • Réalisation globalement impressionnante (ça sent la next gen).
  • Bonne narration avec quelques surprises.
  • Le jeu en coop agréable.
  • Le rendu visuel des affrontements.
  • De la bonne grosse action bien grasse basée sur le rythme.
  • Très film d'époque façon hollywood.
- On n'aime pas
  • Gameplay très vite répétitif.
  • Jouabilité qui manque de profondeur.
  • Les ennemis récurrents (trop de clones).
  • Léger manque de finitions.
  • Certains personnages au physique disgracieux.
  • 5 à 6h pour boucler la campagne solo.
Vos notes
1
2
1
4
8
7
4
27 notes
3,5
Notez ce jeu

L'argus
25,58€
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests (2)

Galerie photo

Si tout ce qui se trouve dans le jeu peut être débloqué en jouant, il est possible d'acheter de l'or pour gagner du temps et tout débloquer rapidement sur le Marché Xbox Live. Certains temps de chargement sont un peu longs... Grâce à Kinect, on peut lancer des ordres (assez anecdotiques) à la voix. Hors des phases de combat, Marius marche un peu comme un robot mais en combat, et surtout pendant les exécutions, c'est une autre affaire. Ryse est plutôt un jeu facile, voire "casual", même dans les modes de difficulté élevés. Si Ryse est très beau, sachez que son interface n'est vraiment pas terrible une fois dans le jeu... Les temps de chargement sont un peu longuets en début de niveau. Certaines attaques de Marius font carrément penser à celles de Leonidas dans 300 ou d'Achille dans Troie.  Fouillez dans les décors pour découvrir des objets cachés et obtenir des trophées. Il eût été agréable de pouvoir jouer en solo en attendant un partenaire de jeu en ligne... Malheureusement il faut attendre devant un écran statique. Lors des combats, des exécutions ou des déplacements, la caméra est extrêmement proche de Marius pour donner encore plus de consistance à l'action.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (317)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 393,69 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 274,81 €
Console Sony PS4 + inFamous Second Son
Neuf : 418,77 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 429,90 €
Console Sony PS3 Ultra Slim 500 Go
Neuf : 249,69 €
The Last of Us Remastered PS4
PlayStation 4
Neuf : 49,90 €
Console Microsoft Xbox One + TitanFall +…
Neuf : 468,90 €
Console Microsoft Xbox One
Neuf : 398,90 €
Tomodachi Life 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,37 €
Console Sony PS3 blanche Ultra Slim 500 …
Neuf : 249,69 €
Console Wii U Premium Zelda Wind Waker P…
Neuf : 268,14 €
Console Nintendo 3DS XL - argent + noire
Neuf : 172,75 €
Console Nintendo 3DS XL - noire
Neuf : 179,86 €
Mario Kart 8 Wii U
Nintendo Wii U
Neuf : 49,89 €
Console Nintendo 3DS XL - bleue + noire
Neuf : 172,75 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (317)