>
>
Test de The Wolf Among Us : Episode 1 - Faith (PC, Xbox 360, PlayStation 3, Mac)

Test : The Wolf Among Us : Episode 1 - Faith (PC, Xbox 360, PS3, Mac)

Le loup souffle si fort
Par Gianni Molinaro - publié le
Image

Plus de 17 millions de téléchargements, des dizaines de récompenses à travers le monde, de l'amour comme s'il en pleuvait : avec The Walking Dead, Telltale Games a atteint le sommet. Et qu'est-ce qu'on fait, une fois au top du top ? On tente d'y rester. Si possible, on bâtit même un truc pour que ce soit encore plus haut. En cela, le nouveau jeu épisodique du studio américain, The Wolf Among Us, a un sacré défi à relever. Cela dit, quand on a la formule magique, passer à l'adaptation d'un autre comic book ultra-populaire (Fables, créé par Bill Willingham et édité chez Vertigo - LISEZ-LE), c'est presque du gâteau, non ? Cet épisode inaugural, intitulé Faith, en donne bien l'impression.

Il était une fois les Fables. Ceux-ci n'étaient autres que des personnages et créatures de contes... bien réels et quasiment immortels. Ils furent chassés de leurs royaumes par celui qu'ils nomment l'Adversaire. Ils s'installèrent, sans rien révéler de leur existence, parmi nous. Tandis que ceux ressemblant à des humains (appelés "mondains") fondèrent Fabletown à New York City, les bestioles furent placées dans un lieu baptisé la Ferme. A l'exception de celles ayant la capacité de prendre une allure "mondaine", par leur volonté où grâce au sort de Glamour. Aux côtés de Blanche Neige, de Barbe Bleue, du Prince Charmant ou encore de Cendrillon, on trouvait un certain... Grand Méchant Loup (soit Big Bad Wolf) ! Oui, celui-là même qui avait embêté le Petit Chaperon Rouge et les Trois Petits Cochons. Conservant une apparence d'homme, Bigby Wolf s'était racheté une conduite et intégré à la communauté. Au point de devenir le shérif de Fabletown. Il était une fois un personnage ô combien important et charismatique de l'univers de Fables que l'on allait incarner dans une sombre enquête prenant place une vingtaine d'années avant les premiers comics...

Bigby, zou !

Ce protagoniste principal au passé trouble va se révéler l'élément central de cet épisode initiateur. Forcément, lorsque les bases sont celles de The Walking Dead. Du choix des mots durant les dialogues ou du fait de privilégier un chemin plutôt qu'un autre découlera des conséquences parfois peu joyeuses, autant pour votre enquête que votre réputation. Et que voulez-vous que soit Bigby Wolf ? Avec lui, difficile de savoir sur quel pied danser. Si l'introduction montre un shérif déterminé à faire régner un semblant d'ordre, la suite, présentant d'autres figures des comics, va tout de même rappeler qu'il a été vilain. Et qu'il peut encore laisser parler son animalité, quitte à égratigner sa réputation. Il n'est pas Lee Everett, au tempérament vierge et devenant catalyseur d'émotions dictées par la simple envie d'aider une adorable petite fille nommée Clementine. On sait qui il a été, une bête qui a commis nombre de méfaits et effraie ses congénères. Mais qui veut-il être ? Un homme qui veut se racheter et accomplir son boulot de shérif en essayant de garder un semblant de contenance, ou quelqu'un qui veut toujours inspirer la peur en étant intraitable et violent ? Quoiqu'il en soit, vue la gueule de Fabletown, en proie aux mêmes maux que notre monde (problèmes d'argent, d'addiction, de moeurs légères), il ne faut pas s'étonner de rencontrer un peu de résistance. Et donc, de montrer les crocs quand c'est nécessaire.

Shérif, fais-moi peur 

Si ce point'n click mise sur le dialogue et la recherche d'indice, bien encadrée, suite à un étrange meurtre, l'action surgit par moments sous forme de bastons ou de courses-poursuites. Comparé à The Walking Dead, on note une sacrée poussée d'adrénaline. On reste dans l'univers - maudit par certains -  des QTE, avec des poussées de sticks, de boutons adéquats et le placement d'un réticule devant s'achever par la pression d'une gâchette (sur 360, version testée, tout du moins). Mais cela se révèle autrement plus rythmé et beaucoup mieux mis en scène. De quoi rendre les quelques bastons assez intenses, brutales. Pour en finir avec le jeu des comparaisons, sachez que la réalisation se montre un tantinet plus fine, distillant volontiers une ambiance polar de bon aloi, mais que les soucis techniques n'ont pas disparu. Entre des transitions encore hachées ou des chargements étonnamment longs entre deux scènes, il y a de quoi être un peu déçu. Surtout quand tout est travaillé, notamment l'ambiance sonore et l'acting vocal absolument divins, pour vous offrir une immersion sans faille. Dommage. 

To be Continued...

Evidemment, maintenant que vous savez que c'est un joli jeu d'aventure, qu'il propose une fois de plus des dilemmes cornéliens et un héros haut en couleur, la question reste de savoir si l'on peut prédire son succès sur le long terme. Cet épisode d'exposition renferme en lui nombre de promesses. Ses dialogues, son écriture et son casting, ses personnages de contes parfois dépressifs (Crapaud de Du Vent dans les Saules, le bûcheron qui a sauvé le Petit Chaperon Rouge, Colin le cochon, Bufkin le singe ailé, etc.) sont savoureux. Ses révélations également. Quant à son cliffhanger, c'est tout à fait le genre d'événement qui fait hurler (surtout les connaisseurs). Et qui suggère pas mal d'émotions pour le volet suivant. Alors, en l'occurrence, on peut certainement parler de mission réussie pour Telltale... Mais le jeu demandera peut-être de la patience avant d'être adopté par les anglophobes : tout est en effet dans langue de Shakespeare.

Me retrouver dans une sorte de Mike Hammer (bien que Bigby tienne davantage, physiquement, de Kurt Russell) au coeur de Fabletown, comme le premier arc scénaristique du comic book le proposait, m'a profondément plu. Telltale a su trouver la façon d'aborder cette nouvelle licence, avec un cachet différent et une petite touche polar années 80 qui fonctionnent à merveille. Le système de choix semble affûté et je n'ai aucun doute concernant le fait que mes actes, différents de ceux d'autres joueurs avec lesquels je n'hésiterai pas à discuter, auront des répercussions très importantes par la suite. Suite que j'attends avec impatience tant cela s'annonce brillant.

PC
X360
PS3
Mac
Très bon
8
D'entrée, Telltale montre les crocs. Faith rentre rapidement dans le vif du sujet et laisse entrevoir un avenir absolument radieux pour cette nouvelle série. A une base bien solide et qui a déjà fait ses preuves, celle de The Walking Dead, s'ajoute un univers qui l'est tout autant, une partition visuelle et sonore de qualité, une écriture intelligente et des personnages auquel on s'attache très vite. Et une ambiance polar sombre et savoureuse. Bref, si l'on oublie les petits problèmes techniques habituels chez le développeur californien, et étrangement non résolus, c'est du tout bon. Tous les ingrédients sont là pour que ce très bon démarrage nous propulse vers des épisodes toujours plus intenses. A confirmer.
par
+ On aime
  • La direction artistique et l'ambiance sonore.
  • Le système de choix.
  • Des séquences d'action bien rythmées.
  • L'univers de Fables.
  • Incarner Bigby Wolf, le seul, le vrai.
  • Pas très cher.
  • Un cliffhanger bien méchant.
- On n'aime pas
  • Eeeeeeet pas de sous-titres français !
  • Des petits soucis techniques (changements de plans hachés, chargements longuets).
Donnez votre note
17 notes
8
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
1
6
1
7
8
8
4
9
3
10
Ma collection sur
PC
Je l'ai 36
J'y joue 1
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo The Wolf Among Us : Episode 1 - Faith - 9 images (cliquez pour zoomer)

Top ventes

Pack Sony Console PS4 1 To Noire + No Ma…
Neuf : 399,90 €
Console PS4 Sony 500 Go Noire - Console …
Neuf : 349,00 €
Pack Console PS4 Sony 1 To Noire + Jeu L…
Neuf : 399,90 €
Console Nintendo Classic Mini NES
Neuf : 59,90 €
Console PS4 Sony 1 To Noire + Uncharted …
Neuf : 399,90 €
Console PS4 500 Go Blanche - Console Pla…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 2 To Editio…
Neuf : 494,23 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 69,90 €
Console PS4 Sony 1 To Noire + 2 manettes…
Neuf : 408,28 €
Console Nintendo New 3DS XL Noir Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 299,00 €
Console PS4 Sony 1 To Edition Limitée + …
Neuf : 399,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
90 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (90)