>
>
Test de Hell Yeah! La Fureur du Lapin Mort (PC, Xbox 360, PlayStation 3)

Test : Hell Yeah! La Fureur du Lapin Mort (PS3, PC, Xbox 360)

Lapin à la moutarde psychédélique
Par Julien Inverno - publié le
vidéo : Hell Yeah! - Trailer de Lancement
vidéo : Hell Yeah! : du gameplay

Où en est votre e-réputation ? Comment maximiser votre nombre de RT ? Par quelle méthode faire de votre dernière confession YouTube, une vidéo massivement likée ? Oui, parfois l'Interweb est un enfer, où Radamanthe poste quotidiennement son déjeuner sur Instagram. Heureusement, il existe un autre enfer virtuel, idéal pour se défouler et retrouver un peu de second degré, c'est celui de Hell Yeah!.

Ash le lapin squelette vient d'être intronisé nouveau boss des enfers mais il connait d'emblée une mésaventure assez commune sur le net participatif et communautaire, la fuite de photos. Le péché mignon du tas d'os, sa passion pour les canards en plastique avec lesquels il barbote dans sa baignoire, a été capturé sur pellicule par un paparazzi resté mystérieux. Les clichés vont alors faire le tour des différents paliers infernaux et Ash ne vas pas y aller par quatre chemins pour les retrouver et réaffirmer son autorité : il va buter tout le monde. Et salement.

Fluo gore

Le rouge sang sera en effet l'une des teintes dominantes de Hell Yeah! La Fureur du Lapin Mort avec les couleurs fluo des décors. Doté d'une direction artistique unique, Hell Yeah! propose une réalisation 2D sublime, dont il est assez difficile de résumer les inspirations tant elles semblent nombreuses. Il en est de même pour la dégaine de tous les monstres chelous qui squattent les différents niveaux de l'enfer, chacun ayant un nom rigolo façon Pokémon, les jeux de mots créés pour les nommer étant bien entendu un peu plus osés que pour les monstres de poche. Et comme pour les petites bestioles Nintendo, on aura le droit à un index avec un petit topo sur chaque monstre. Car ces créatures tiennent un rôle essentiel dans Hell Yeah!, leur défaite permettant d'évoluer à travers les niveaux.

Lapin et pruneaux

Il est d'ailleurs plus approprié de parler de mondes que de niveaux pour ce jeu Arkedo. Qu'on évolue dans la prison des enfers ou dans un monde casino, le schéma de jeu est toujours le même. Il faut trouver des gros monstres à zigouiller pour ouvrir des portes. Par exemple, on bousille notre vingtième monstre dans un monde donné et hop, une porte s'ouvre pour donner accès à une nouvelle section du niveau. Ash, s'il est souvent dans une sorte de roue, équipé d'une mitrailleuse ou d'un lance-roquettes que l'on fera évoluer au fil des heures de jeu, peut aussi se retrouver "nu", dans des phases où il est piéton. Il misera alors sur son double saut et l'interaction avec le décor pour bousiller les monstres. Qu'on oriente des lance-flammes vers un ennemi, qu'on le découpe avec sa roue de l'enfer, qu'on le troue avec son gros canon, il faudra toujours réussir un micro-jeu façon Wario Ware pour achever la bestiole. Et à l'image du jeu aux dialogues vraiment marrants que l'on pourrait croire écrits par Traz, ces mini scènes sont folles. Réussissez un QTE et un dino apparaît à l'écran pour dévorer le monstre ou bien Ash se transforme en fusée pour, depuis l'espace, s'écraser sur l'ennemi ou encore, un quiz avec quatre réponses stupides vous sera proposé, et à vous de bien répondre pour fataliser le monstre. Ces petites scènes hilarantes sont très nombreuses et bien représentatives de l'esprit assez dingue du jeu.

Un os dans la roue

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des enfers ? En termes d'esprit et de réalisation, oui, il n'y a rien à reprocher au jeu édité par SEGA, le style Arkedo est au poil, comme d'hab', original et inimitable. Cependant, là où le bât blesse, c'est clairement du côté du gameplay. La roue de Ash, personnalisable avec les éléments que l'on pourra acheter dans le magasin dédié (libre à vous de faire de votre roue de la mort un beignet géant, de coiffer le lapin squelette de la casquette de Terry de Fatal Fury !) ne répond pas vraiment au doigt et à l'oeil, rendant certains passages vraiment pénibles. Manoeuvrable comme un jet pack, les mouvements de l'engin manquent de souplesse. On s'en rend d'autant plus compte dans un niveau hommage à Sonic, dans lequel on compte des bumpers, façon Casino Zone. Si avec le hérisson bleu, c'était un réel plaisir, ici on se retrouve bien vite à ne plus rien contrôler. Mais le pire, c'est vraiment lors des phases où le lapin est à pied : la raideur des sauts est assez désagréable, comme la gestion du double saut. Un détail qui a son importance dans un jeu de plateformes, surtout couplé à la grande répétitivité de l'ensemble (buter des monstres, ouvrir des portes). Si le mode The Island, où l'on met en esclavage les monstres que l'on a buté permet de varier un peu les plaisirs, celui-ci se révèle bien vite creux et la redondance de l'ensemble du jeu déçoit un peu.

PC
X360
PS3
Satisfaisant
6
Où acheter :
Déjanté, Hell Yeah! est bien à l'image des créations Arkedo, drôle, graphiquement superbe, unique dans son concept et son esprit et possédant une super bande son. Si on sent bien le souci du détail dans chaque secteur du jeu, au final, les problèmes de souplesse du gameplay et la redondance de l'ensemble desservent ce titre indé pourtant original. Un trip donc mais avec lequel il faudra se monter indulgent manette en main.
par
+ On aime
  • Direction artistique unique
  • Bande son au top et variée
  • Action gore, jouissive, drôle
  • L'humour et l'esprit de l'ensemble
  • L'index des monstres
- On n'aime pas
  • Une jouabilité qui dérange
  • Des phases de sauts et de doubles sauts qui manquent de souplesse
  • Le concept de "L'Île" creux
  • Une grande redondance au fil des heures
Donnez votre note
20 notes
7
0
1
0
2
0
3
3
4
1
5
3
6
5
7
7
8
0
9
1
10
Ma collection sur
PC
Je l'ai 42
J'y joue 5
Je le vends 0
Je le cherche 1
Vos tests (2)
0 116
Cyborgwolf
Hell Yeah est un jeu que je trouve " dommage". Arkedo, j'avais envie de les défendre. J'étais content lors de l'E3 qu'on en parle, je me disais que le jeu serait barré et donc que ça pouvait donner une vraie ambiance. Pour le gameplay je...
4
Hell No ! (PS3)
1 205
Gloinn
J'aimais beaucoup la direction artistique, l'idée de départ et l'avoir gratuitement via le PSN+ a aidé pour que je teste le jeu. Et j'avoue que ce "test" n'en est pas vraiment un car je n'ai tout simplement pas pu dépasser les 30 mn de jeu. Première...
4

Galerie photo Hell Yeah! La Fureur du Lapin Mort - 6 images (cliquez pour zoomer)

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
16 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (16)