> > Test : Endless Space (PC)

Test : Endless Space (PC)

Espace pas fini
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Tout cet espace infini qui nous nargue et qui ne demande qu'à être conquis, c'est très frustrant ! Surtout quand on est plié en deux avec un lumbago. Heureusement, on peut toujours jouer à Endless Space d'Amplitude Studios. Mais ce titre de gestion/stratégie est-il à la hauteur ?

Quelques poignées de systèmes solaires, comportant une pelletée de planètes chacun, voilà qui n'est pas très infini comme espace. Mais c'est normal, le "Endless" de Endless Space réfère avant tout à une civilisation aussi avancée que disparue, d'où le jeu de mots. Ahah, bien joué Amplitude Studio. Heureusement, d'ailleurs, parce que sans limites, l'affrontement entre les différentes races aliens qui peuplent la galaxie tomberait un peu à l'eau. Il ne faut pas voir Endless Space comme un tranquille 4X (eXploration, eXpansion, eXtermination et euhhh Jack Dalton). Il s'agit plus d'un jeu de plateau virtuel durant lequel vous devrez mettre tout en oeuvre pour atteindre un but bien précis. Pas question de grossir au hasard : il existe plusieurs types de victoire, et ne pas vous focaliser sur l'une d'elles vous mènera à la défaite.

Avec les bonnes technologies, on peut affronter les pires conditions que les planètes peuvent nous offrir.

Plan de Colonisation Global

La voie choisie dépend aussi de la race sélectionnée, et c'est dommage qu'on n'ait pas un peu plus de variété (bien que le choix soit déjà pas mal conséquent) histoire de trouver la faction idéale pour son plaisir de jeu. Cela viendra peut-être. J'ai tâté des scientifiques Sophons, des belliqueux de l'Empire Uni, des sympathiques Pilgrims... À vrai dire, à part le design des vaisseaux et quelques détails, le modus operandi reste assez identique : on colonise au maximum et au plus vite jusqu'à rencontrer les autres civilisations. On gère les relations diplomatiques pour équilibrer guerres, alliances et commerce. On ne s'écarte pas du chemin de la victoire. Malheureusement, l'IA en solo est assez étrange et sème la confusion assez souvent.

Quand on débarque en multijoueur, il faut vite corriger tout le boxon de l'IA.

Attrapez-les toutes

Si vous restez peinard dans votre coin de galaxie, la gestion vous donnera déjà beaucoup de travail. Les quatre ressources sont la nourriture pour accroître la population d'un système, la productivité pour les constructions, la science pour le développement technologique et la brume, vestige des Endless, qui sert de monnaie d'échange. Les planètes sont divisées en catégories précises (terrienne, arctique, stérile, déserte, gazeuse, lave, etc.) et chaque catégorie offre des bonus en ressource différents (multipliés par le nombre d'habitants). Il est aussi possible qu'un astre héberge un produit de luxe ou une denrée stratégique, qui apportent de gros avantages si vous en contrôlez plus de quatre du même type. Enfin, certaines planètes possèdent des anomalies négatives ou positives. Gravité réduite, ruines anciennes, air psychoactif, indigènes robotiques, Syndrome de Kessler... La découverte de ce que renferment les systèmes solaires est certainement l'un des plaisirs de jeu d'Endless Space. Moi ça me fait rêver en tout cas !

Attaque/sabotage/défense/ingénierie... Certaines cartes utilisées en combat en annulent d'autres : même en supériorité de puissance, vous pouvez être mal.

BTS gestion interplanétaire

Ensuite vient la gestion du budget. Chaque planète possède une amélioration qui ne coûte rien à part sa construction. Nourriture, brume, prod ou science : en général on choisit le bâtiment qui a le plus d'affinité avec le type de planète, mais ce n'est pas obligé, si on a un but particulier (tout miser sur la science par exemple). Puis on commence à installer des trucs et des bidules qui affectent tout le système, mais qui ont un coût de maintenance par tour. Si votre système ne rapporte pas de brume, vous ne pourrez donc pas construire grand-chose, ou alors il sera en déficit. Déficit qui peut être globalement équilibré par les autres systèmes ou les impôts. Matériel militaire, défenses, gadgets pour augmenter la satisfaction des habitants, développement des voies commerciales, bonus en science ou en productivité : certaines améliorations sont incontournables, d'autres dépendent de vos ambitions, ou de l'utilité sur le système en question. Ne faites pas n'importe quoi ! (comme l'IA)

Bientôt, il ne restera que deux factions en lice. La dure loi de la jungle de l'univers du plus fort.

Croisez et multipliez

En gros, vous boosterez la nourriture en début de colonisation d'un système, puis vous dirigerez celui-ci vers une spécialisation vers les autres ressources. Une forte production est toujours bonne à prendre, soit pour construire des vaisseaux, soit parce que la moitié de votre score peut être convertie en Brume ou en Science. Rendre un système très rentable fait du bien aux caisses de votre empire, ce qui est aussi très utile pour acheter cash les améliorations dans des systèmes ralentis par une faible productivité. Et finalement, il y a Science, qui permet de progresser plus vite dans les quatre arbres technologiques : on n'a jamais assez de grosses têtes chez soi.

Le designer de l'Empire Uni doit être fan de LEGO™.

Ne pas s'éparpiller

Economie/diplomatie, recherche militaire, science pure, exploration... Si vous pensiez vous spécialiser dans l'une des branches scientifiques, oubliez : Endless Space ne fonctionne pas comme ça. Chaque direction propose des bonus et des nouvelles constructions très utiles, parfois pour des domaines bien différents, et vous aurez probablement besoin de tout ! La grosse difficulté viendra alors du choix des priorités, selon votre but. Certes, ces quelques technologies basiques que vous avez négligées ne coûtent plus qu'un tour de jeu chacune pour être assimilées, mais une fois cumulées, cela vous prendra quoi... 4, 5 tours ? Le temps de découvrir une seule technologie plus avancée et peut-être plus utile dans votre conquête.

Je veux touuuuut, j'ai besoin de touuuuuut !

Cartes en main

Il ne faut jamais perdre de vue votre but, et le fait que le temps et l'espace sont limités, ironiquement. Cependant, le gameplay contre l'IA n'est pas toujours aussi tendu que ce texte le sous-entend. Il suffit de se retrouver à affronter une race pacifique et le jeu peut se transformer en festival de « tour suivant » sans aucune action. Pas que les combats soient bien passionnants. Il s'agit d'affrontements sans aucun contrôle si ce n'est de choisir une action spéciale pour chacune des trois phases : longue (missiles), moyenne (lasers) et courte portée (mitrailleuses). Grâce aux actions, vous tenterez de vous défendre face aux configurations ennemies (il est bon d'accrocher un peu les adversaires pour jauger leurs armes de prédilection), renforcer vos attaques, etc. La guerre est donc très passive, mais au moins les choix de tactiques impactent fortement la résolution des combats. Et puis c'est joli à regarder.

Pew Pew Pew !

Système stellaire RAM8GBSVP

Tout le jeu est joli à regarder d'ailleurs. Les graphismes sont vraiment agréables à l'oeil et le design des factions peut parfois s'avérer très original et franchement beau. Le reste de la réalisation est très réussi : l'interface se montre quasi impeccable (petits soucis dans la gestion des flottes), la musique est planante et ne lasse jamais... Rien à redire, sauf que ça rame un peu quand une grosse galaxie commence à bien se remplir. Un brin d'optimisation ne fera pas de mal. Après... il faut espérer des updates niveau gameplay : quelques équilibrages dans les technologies, plus de compétences pour les héros, peut-être d'autres types de planètes, des événements plus marquants, des pirates mieux organisés (pour égayer les périodes de paix), etc. Sans oublier des tas de bugs à corriger, j'en ai eu quelques-uns de vraiment spectaculaires !

Les missiles sont puissants mais lents, ils font des dégâts en fin de round.

Benoit145, conquérant de l'univers

Et puis il y a le multijoueur, dont l'avantage est de gommer toute la stupidité et la prédictibilité de l'IA. Vous pouvez créer votre partie ou en rejoindre une en cours : dans les deux cas, l'IA s'occupe des places vacantes et passe le relais aux joueurs qui débarquent, même en cour de route. Bien évidemment, c'est beaucoup mieux si vous pouvez vous organiser avec quelques amis pour débuter une session ensemble du début à la fin. Soit vous êtes patient et tout le monde prend son temps avant de passer un tour, soit vous mettez un Timer et le gameplay peut devenir très nerveux. Le multijoueur est la meilleure façon de s'amuser à Endless Space, mais il n'est pas sans défauts non plus : le besoin d'options pour l'organisation et le suivi des parties se fait rapidement sentir.

Il reste du travail et notamment sur l'IA, mais si je ne m'abuse, Amplitude Studios ne compte pas s'arrêter là. Comme jeu de gestion/stratégie, le multijoueur s'avère le passage obligé pour les joueurs sérieux. Endless Space réussit cependant à faire fonctionner la magie du « encore juste un tour » même si parfois il ne se passe vraiment pas grand-chose pendant longtemps. Un bien chouette début qui satisfera les joueurs avertis, mais on attend les mises à jour.

Test : Endless Space (PC)
Très bon
Notes de la Rédac (0)
Endless Space propose un gameplay proche d'un jeu de plateau où il ne fait pas bon flâner. La conquête se fait avec un but en tête (économique, diplomatique, militaire, scientifique...) Les fans de gestion seront aux anges pour optimiser la voie vers le succès. Côté stratégie en revanche, il faut s'attendre à être assez passif : les ordres que vous donnerez auront tout de même un sacré impact sur les combats. Le contenu est assez conséquent, mais on attend encore plus de la part d'Amplitude Studio. Surtout, il faut revoir l'IA en solo, et enrichir les options du multijoueur. Et là l'espace infini deviendra très confortable...
par Erwan Lafleuriel
+ On aime
  • Le syndrome "Encore un tour"
  • La découverte des planètes
  • Choix importants en combat
  • Le multijoueur
- On n'aime pas
  • L'IA en solo
  • Manque un poil de profondeur
  • Il faut plus d'options multijoueurs
  • Ça rame un peu là non ?
Vos notes
1
4
2
3
10 notes
4,4
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo

Avec les bonnes technologies, on peut affronter les pires conditions que les planètes peuvent nous offrir. Quand on débarque en multijoueur, il faut vite corriger tout le boxon de l'IA. Attaque/sabotage/défense/ingénierie... Certaines cartes utilisées en combat en annulent d'autres : même en supériorité de puissance, vous pouvez être mal. Bientôt, il ne restera que deux factions en lice. La dure loi de la jungle de l'univers du plus fort. Le designer de l'Empire Uni doit être fan de LEGO™. Je veux touuuuut, j'ai besoin de touuuuuut ! Pew Pew Pew ! Les missiles sont puissants mais lents, ils font des dégâts en fin de round. Selon leur spécialité, les Héros peuvent gérer un système solaire ou commander un flotte : il est bon de les déplacer souvent pour le placer où ils seront le plus utile. La diplomatie et le commerce ont vraiment besoin d'un gros ajout de contenu et d'équilibrage.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 389,65 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 414,99 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 298,81 €
Console Microsoft Xbox One + TitanFall +…
Neuf : 468,90 €
Console Nintendo 3DS blanche + Super Mar…
Neuf : 160,90 €
Console Sony PS3 blanche Ultra Slim 500 …
Neuf : 249,69 €
Console Microsoft Xbox One
Neuf : 398,90 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 436,55 €
Tomodachi Life 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,37 €
Diablo III Ultimate Evil Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,89 €
Zelda Hyrule Warriors Edition Collector …
Nintendo Wii U
Neuf : 59,90 €
Destiny PS4
PlayStation 4
Neuf : 58,99 €
Console Nintendo 3DS XL - noire
Neuf : 135,34 €
Console Sony PS3 Ultra Slim 500 Go rouge
Neuf : 198,70 €
Console Nintendo 3DS XL - bleue + noire
Neuf : 179,00 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (10)