> > Test : ICO & Shadow of the Colossus Classics HD

Test : ICO & Shadow of the Colossus Classics HD

Deux fois plus de poésie
Par Grégory Szriftgiser - publié le

Alors que je chéris encore les disques PS2 d'ICO et Shadow of the Colossus, avec leurs boîtiers cartonnés originaux, maintes fois joués avec ravissement sur ma PS3 rétrocompatible, goûter à cette collection remasterisée en HD reste un événement que j'attendais avec impatience. Car on le sait : les deux premiers titres de Fumito Ueda sont, à bien des égards, des chefs-d'oeuvre incontournables. Ont-ils été respectés ? Améliorés ? Bien des années après, sont-ils encore aussi puissants ?

Ceci est une republication du test originellement paru le 9 septembre 2011, à l'occasion de la sortie de la compilation.

Curieusement, parmi tous les titres qui ressortent aujourd'hui en collections et remakes HD, j'avais tendance à penser que ces deux-là étaient peut-être les moins justifiés. Leur parti-pris visuel d'origine et la maestria de leur exécution technique en faisaient des jeux qui semblaient ne pas pouvoir vieillir. Naturellement, en mettant de côté l'empreinte indélébile qu'ils ont laissée à la plupart des joueurs qui les ont fait à leur sortie il y a respectivement 9 et 5 ans, la réalité les rattrape, eux-aussi. Mais même si vous n'avez pas le souvenir tendre pour les embellir et que vous êtes vierges de leur emprunte d'époque, ils restent résolument incontournables. C'est même une raison supplémentaire de s'en porter acquéreur...

Shadow of the Colossus enfin fluide : une raison suffisante de s'y replonger.

Deux voyages qui vous changent un joueur

Pour les rares qui n'en auraient jamais entendu parler, pitchons simplement ces deux histoires. Dans ICO, le joueur incarne un enfant né avec des cornes, enfermé pour cela dans un mystérieux temple. Il y découvrira Yorda, une jeune fille diaphane qu'il devra guider et défendre dans ce donjon uniquement peuplé de mystérieuses créatures d'ombre. Dans Shadow of the Colossus, c'est dans la peau de Wanda, un jeune homme tentant de ramener à la vie sa promise, que le joueur devra trouver et tuer 16 colosses pour parvenir à ses fins. L'un comme l'autre sont emprunts d'une telle poésie, et d'un tel génie narratif, qu'on pourrait aisément les considérer comme les oeuvres les plus abouties du jeu vidéo en la matière. Doublés d'un gameplay à la fois original et captivant mêlant plate-forme, action, et puzzle, ils sont avant tout un voyage au coeur de l'univers d'un créateur incontournable qui a su comme bien peu d'autres suggérer des émotions prégnantes sans presque recourir aux dialogues, aux cinématiques, ou aux autres ficelles narratives habituelles réchappées du cinéma. L'action, la musique, le visuel, et surtout l'impression de vie que dégagent les personnages (qu'il s'agisse de Yorda ou des colosses) concourent à un émerveillement à la fois enfantin et mature, en une alchimie improbable et pourtant puissamment fonctionnelle. En un mot comme en cent, ce sont là deux chefs-d'oeuvre indiscutables, qu'il faut avoir joué pour mesurer à quel point la force d'évocation d'un jeu peut marquer tout autant que les plus grands films ou les meilleurs livres.

Cette première rencontre entre Yorda et le garçon reste une scène d'anthologie.

Hors du temps ?

A l'époque, Shadow of the Colossus mettait littéralement la PS2 à genoux. Son animation souvent victime de ralentissements restait le signe le plus évident d'une ambition trop importante pour ce hardware en fin de vie, et se relancer aujourd'hui dans des chevauchées désormais fluides permet, enfin, d'en profiter tel qu'il devait sûrement avoir été imaginé par les développeurs. Malheureusement, les optimisations à la serpe de certains éléments du décor, ou le popping d'éléments, restent encore présents dans cette réactualisation, et choquent d'autant plus aujourd'hui qu'à l'époque, le frame-rate cahotant éclipsait ces autres petits défauts techniques tant il était parfois présent. De même, les textures montrent d'autant plus leurs limitations aujourd'hui qu'elles sont plus lisibles et plus claires, sans pour autant perdre de la cohérence si particulière de leurs tons surexposés, de leur palette de couleurs à la fois lumineuses et surannées. On s'interrogera aussi sur le choix de sous-titres dès la première partie les échanges entre Yorda et Ico, à l'époque aussi obscurs que l'étaient les langages de chaque personnage l'un pour l'autre. Enfin, ce qui ne gênait pas hier peut aujourd'hui agacer, comme des caméras pas toujours maîtrisées, des jauges à l'écran dont le graphisme a pris un bon coup de vieux (une petite option pour les escamoter n'aurait pas été de trop), ou une gradation grossière des musiques de Shadow en fonction de l'action. Mais tout ceci relève du détail quand le plus important se retrouve magnifié par ce dépoussiérage : les visages évocateurs, aux expressions subtiles et d'autant plus lisibles en haute résolution, les univers hypnotisants de ces deux titres, et le bonheur complexe, fait d'émotions tantôt ardentes, tantôt plus fines, que suscitent ces deux voyages opposés et pourtant si proches. Enfermé dans ICO, libre dans Shadow, le joueur d'aujourd'hui comme celui d'hier y découvrira avec le confort d'une réunion pertinente sur un seul disque deux jeux d'une envergure rare, deux témoignages criants de la valeur singulière d'une narration interactive propre au jeu vidéo.

Face à deux oeuvres aussi gigantesques, on se prend toujours à souhaiter plus parfait, mais l'essentiel est là, et à ce prix, qu'on ait les originaux ou qu'on soit passé à côté à l'époque, il serait bien dommage de ne pas se laisser tenter. Cette collection HD et 3D d'ICO et Shadow of the Colossus n'offrira certes que des trophées et bonus vidéo pour toute nouveauté, mais c'est bien parce qu'ils étaient déjà sublimes qu'il n'y avait sans doute pas besoin de beaucoup plus pour craquer à nouveau. Un rappel magnifique de l'attente insoutenable du prochain, The Last Guardian, qu'on espère tous être à la hauteur de ces deux premiers chefs-d'oeuvre.

Test : ICO & Shadow of the Colossus Classics HD
ICO & Shadow of the Colossus Classics HD
Indispensable Gameblog
Très bon
Notes de la Rédac (1)
C'est le propre des chefs-d'oeuvre de passer l'épreuve du temps. Cette nouvelle édition en HD et 3D gomme les défauts principaux d'antan (les ralentissements de Shadow notamment), tout en faisant ressortir certains éléments qui n'étaient pas gênants à l'époque, mais la puissance de ces deux voyages, de ces deux gameplays, et de ces deux histoires reste plus valable que jamais. Ce sont là deux titres à part dans le paysage vidéoludique, deux étoiles qui brillent toujours aussi fort au milieu d'une galaxie en perpétuelle évolution, et dont la lueur ne semble décidément pas prête de s'éteindre.
par Grégory Szriftgiser
+ On aime
  • Deux classiques incontournables en HD et 3D
  • Shadow of the Colossus fluide
  • Les bonus vidéo
  • Un rapport qualité prix d'enfer
- On n'aime pas
  • Certains défauts soulignés par la HD
  • Absence de quelques options (escamotage des interfaces, contrôles modernisés, etc.)
  • Les sous-titres dès le départ sur ICO (apparemment, point corrigé dans la version commerciale)
Vos notes
1
1
2
4
20
5
38
71 notes
4,5
Notez ce jeu

L'argus
46,67€
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests (2)

Galerie photo ICO & Shadow of the Colossus Classics HD - 4 images (cliquez pour zoomer)

Shadow of the Colossus enfin fluide : une raison suffisante de s'y replonger. Cette première rencontre entre Yorda et le garçon reste une scène d'anthologie. L'animation et les visages d'ICO restent aussi puissants aujourd'hui qu'hier. A nul autre pareil, Shadow of the Colossus est un collier dont chaque perle est un colosse à découvrir.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (151)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 379,95 €
Console Xbox One + FIFA 15 Microsoft
Neuf : 389,90 €
Console PS4 500 Go Blanche + DriveClub -…
Neuf : 439,60 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 436,55 €
Super Smash Bros 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 42,89 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 289,71 €
GTA 5 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,00 €
Batman Arkham Knight Batmobile Edition P…
PlayStation 4
Neuf : 199,90 €
FIFA 15 PS4
PlayStation 4
Neuf : 52,88 €
FIFA 15 PS3
PlayStation 3
Neuf : 56,78 €
Console PS4 500 Go + DriveClub - Console…
Neuf : 439,86 €
Pokemon Rubis Omega 3DS + Steelbook Edit…
Nintendo 3DS
Neuf : 44,90 €
Pokemon Saphir Alpha 3DS + Steelbook Edi…
Nintendo 3DS
Neuf : 44,90 €
Call of Duty Advanced Warfare Edition Da…
PlayStation 4
Neuf : 58,00 €
Bayonetta 2 Edition Spéciale + Bayonetta…
Nintendo Wii U
Neuf : 49,99 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (151)