> > Test : Age of Empires Online

Test : Age of Empires Online

L'ère du casual
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Il est évident que les jeux de stratégie temps réel (STR) sont en plein come-back en proposant des bases gratuites agrémentées de packs bonus et autres premiums. Un titre en kit où l'on achète juste ce que l'on souhaite, pourquoi pas ? Mais customiser une faction comme on le fait pour son personnage de World of Warcraft, est-ce bien judicieux ? C'est la question que pose Age of Empires Online.

Quand on parle de STR classique, difficile de ne pas mentionner la série des Age of Empires. Une série dont le gameplay n'a évolué que très doucement durant des années (c'est pas forcément un reproche, hein) et dont le troisième opus fut le dernier, en 2005, malgré l'espoir des fans qui attendaient une suite. Ils l'attendent peut être encore, d'ailleurs, car Age of Empires Online rompt sur plusieurs niveaux avec ses prédécesseurs, ce qui ne manquera pas d'en chagriner plus d'un. Sur le plan graphique pour commencer, on passe d'un style pro-réaliste à du cartoon rigolo. Si on n'est pas totalement allergique au genre, je peux vous rassurer : c'est vraiment très mignon, fin, coloré, etc. La réalisation générale est impeccable de l'interface ergonomique aux musiques pas prise de tête en passant par les animations et les bruitages. Seul bémol : l'obligation de passer par Windows live et son marketplace lent et mal foutu. Franchement Microsoft, quand est-ce que vous allez faire quelque chose qui soit à la hauteur de Steam ? Même Origin (EA) est mieux.

La campagne solo : on se pose, on construit une énorme armée, on rase l'ennemi. Répétez à l'infini...

Retour aux sources

Côté gameplay, attendez-vous à du STR basique pur jus. On ramasse les ressources avec les péons, on construit des bâtiments, on avance dans les âges pour débloquer des options et des unités, on produit des armées en masse et on les envoie sur la tronche du voisin jusqu'à ce qu'il soit rasé de près. Même au niveau des ordres et des outils de micro gestion, Age of Empires Online donne dans le style épuré, voire aride. Pas de système de patrouille, pas de switch de réparation automatique.... On retrouve donc, non sans une petite sensation de confort assez agréable, les techniques habituelles de rush, de rouleau compresseur, de tower défense. C'est un peu comme si Robot Entertainment pensait que le monde avait oublié comment fonctionne un STR et qu'ils avaient décidé de revenir aux bases. AoE online vise très clairement le grand public.

Interface de quête : on ne fait pas plus typique...

Pied à STR

Côté campagne, c'est simple, vous débutez dans la région de votre civilisation (l'Égypte pour ma part) et Age of Empires vous fournit une capitale. Il s'agit d'une carte affichant votre ville persistante. Composée de quelques bâtiments, elle va vite grandir avec différents magasins, des entrepôts, des ateliers, etc. Ici et là se tiennent à votre disposition des donneurs de quêtes, comme dans un MMO. Chaque mission comprend un ou plusieurs objectifs et des coffres à récupérer pour ceux qui ont le temps. En lançant la quête, on se retrouve sur une carte typique de STR, et c'est parti. Qu'il faille détruire le camp adverse, sauver des prisonniers, ou défendre ses positions, le résultat est le même : vous gagnez de l'expérience, de l'or, et des points d'Empire.

Facile de défoncer les flottes ennemis quand on prend avec soi un bateau de pêche qui répare les Trirèmes. Ca l'IA ne le fait pas.

Choisir ses forces

L'expérience sert à passer de niveau, du 1 au 40, ce qui rapporte des points à dépenser dans trois catégories technologiques : économie, armés, utilitaire. Divisés en Ages (débloqué par le niveau), les arbres vous proposent des bonus divers, mais surtout des bâtiments et des unités avancées. Tout ce que l'on trouve dans STR donc, sauf qu'ici il faut choisir. Vous pouvez très bien vous passer d'archers par exemple, si ce n'est pas votre style de jeu. L'or et les points d'Empire servent à acheter diverses choses, car AoE Online proposent de customiser vos armées avec de l'équipement, ainsi que des options d'artisanat à développer.

Les ressources utilisées par les villes sont fabriquées par des bâtiments qui fonctionnent même hors ligne.

Trésors de guerre

Côté matos, c'est très "WoWien" : niveau de rareté, bonus divers, lié à l'utilisation... Chaque construction et chaque type d'unité possèdent un ou plusieurs emplacements pour l'améliorer : armure, armes, utilitaire, etc. Si vous collez un épieu en cuivre à vos lanciers (+x% aux dégâts), tous les lanciers créés durant les missions en profitent. Simple, efficace. Côté artisanat, il existe un métier pour fabriquer de l'équipement et des consommables pour chaque corps d'armée (distance, mêlée, siège, construction, etc.), mais vous ne pouvez en choisir que deux. La spécialisation et le commerce sont donc au rendez-vous quand vous êtes suffisamment bon pour proposer des produits rares. L'artisanat utilise aussi en masse de nombreuses ressources (rien à voir avec celles récoltées dans les missions) qu'il faudra échanger avec d'autres joueurs.

Les éléphants, quand y'en a un ça va...

Gratuit vs Payant (le GvP)

Si vous vous contentez du jeu gratuit, tout l'équipement ne sera pas accessible, tout comme d'autres bonus forts utiles comme les conseillers et les unités spéciales. Autant vous dire qu'en PvP, vous allez vous faire rouler dessus. Les développeurs s'en défendent comme ils peuvent "La chose à retenir, c'est que les gens qui achètent nos packs de civilisation premium n'obtiennent pas un laissez-passer pour la victoire. Tous les joueurs doivent gagner des niveaux, de l'équipement, etc." Ben oui, mais une fois qu'ils sont "stuffés" comme on dit, les Premium ont une large avance sur les autres. Bientôt on va vouloir me faire croire qu'il vaut mieux un petit compte gratuit qui bosse dur qu'un gros premium qui roupille. Foutaise. Age Of Empires Online ne vous propose donc qu'une bonne démo solo bien agréable (quoique très molle en début de partie). Pour ceux qui veulent vraiment un jeu sérieux et des affrontements organisés, un classement, du matchmaking, il faudra payer au moins un pack civilisation (20 euros par pack) pour passer à la vitesse supérieure. Ce n'est pas le Nil à boire non plus, mais vous êtes prévenus.

Stuffez moi tout ça !

Se faire frapper là où ça fait mal

Quant à la spécialisation résultant du matos, ce n'est pas forcément un trop gros problème par rapport au gameplay "pierre-feuille-ciseau". C'est un peu comme les MMORPG, sauf que ces derniers offrent souvent plus d'options pour modifier son personnage. Le PvP en 1vs1 en pâtira le plus, mais si vous avez des amis avec lesquels vous organiser, ça peut être sympa. De même pour les missions contre l'ordinateur qui sont souvent jouables en coop.

Si vous aimez le genre, je ne peux que vous conseiller de jeter un coup d'oeil à Age of Empires Online. Après avoir essayé la partie gratuite, vous aurez accroché suffisamment pour payer ou non, mais la découverte est agréable et intéressante. Dans le genre stratégique AoE Online reste tout de même très simple et terriblement casual dans son gameplay, même si la chasse au loot capte l'attention (c'est son rôle) et que la gestion artisanat lie la sauce. Un bon produit, carré, bien réalisé, mais rien de transcendant.

Test : Age of Empires Online
Très bon
Notes de la Rédac (0)
Avec Age of Empires Online, Robot Entertainment propose une expérience de stratégie temps réel très grand public au niveau solo, et probablement un peu plus intéressante côté PvP. Mais pour vraiment en profiter il vaut mieux acheter une civilisation premium. Et ça restera très basique. Le reste de l'enrobage, réalisation générale, gestion d'équipement, artisanat et décoration de sa ville, a vraiment été peaufiné avec qualité.
par Erwan Lafleuriel
+ On aime
  • Très bonne réalisation
  • De bonnes heures de jeux gratuites
- On n'aime pas
  • Tout de même rudement casual
  • Minimum un pack premium pour jouer sérieusement
  • Les fans ne sont plus la cible
Vos notes
1
1
3
1
6 notes
3,7
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests (1)

Galerie photo Age of Empires Online - 12 images (cliquez pour zoomer)

La campagne solo : on se pose, on construit une énorme armée, on rase l'ennemi. Répétez à l'infini... Interface de quête : on ne fait pas plus typique... Facile de défoncer les flottes ennemis quand on prend avec soi un bateau de pêche qui répare les Trirèmes. Ca l'IA ne le fait pas. Les ressources utilisées par les villes sont fabriquées par des bâtiments qui fonctionnent même hors ligne. Les éléphants, quand y'en a un ça va... Stuffez moi tout ça ! Les conseillers offrent des bonus non négligables ! C'est long à construire, une pyramide ! Le PvP ne propose rien de complexe. Pas de conquête de territoire par exemple. La campagne vous fait visiter les autres civilisations. De quoi pas mal voyager. Une fois les objectifs atteints, on rentre à la base, ou on traine un peu pour détruire ce qui tient encore debout. Des plaisirs simples. A vous d'agencer votre ville comme il vous plaît.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (19)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 369,95 €
Console PS4 Sony 500 Go + GTA V
Neuf : 399,60 €
Console Sony PS4 500 Go Noire + Far Cry …
Neuf : 399,60 €
Console Microsoft Xbox One + Assassin's …
Neuf : 379,90 €
GTA 5 PS4
PlayStation 4
Neuf : 49,89 €
Assassin's Creed Unity Edition Spéciale …
PlayStation 4
Neuf : 55,99 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 436,55 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 289,71 €
Console PS4 500 Go Blanche + DriveClub -…
Neuf : 439,60 €
Console Xbox One + FIFA 15 Microsoft
Neuf : 379,90 €
Far Cry 4 Edition Limitée PS4
PlayStation 4
Neuf : 56,89 €
Call of Duty Advanced Warfare édition st…
PlayStation 4
Neuf : 50,86 €
Console Nintendo 3DS XL - blanche + Mari…
Neuf : 199,90 €
Super Smash Bros U Wii U
Nintendo Wii U
Neuf : 51,98 €
GTA 5 Xbox One
Xbox One
Neuf : 51,89 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (19)