>
>
PS5 : Des temps de chargement quasi instantanés ? Pas nécessairement selon Remedy

PS5 : Des temps de chargement quasi instantanés ? Pas nécessairement selon Remedy

Par Romain Mahut - publié le
Image

Comme indiqué à plusieurs reprises, Sony compte sur le SSD de sa PlayStation 5 pour accélérer l'installation et l'accès aux jeux. Selon le constructeur japonais, ce choix matériel devrait également avoir pour effet de faire quasiment disparaître les temps de chargement (PS5 : Sony veut faire "des temps de chargement, de l'histoire ancienne"). Mais à en croire les développeurs de Control, les choses ne sont pas aussi simples que ça. 


À lire aussi : PS5 : La console est "facile à programmer" selon les retours de Jim Ryan


Le PlayStation Magazine Officiel britannique a consacré quelques pages de son dernier numéro à un entretien avec Mika Vahkala, le directeur technique de Remedy. Questionné au sujet de ce que changera la PS5 en matière de temps de chargement, le représentant du studio finlandais affirme que la disparition quasi totale des temps de chargement dans les jeux PS5 sera dépendante de conditions bien précises. Et que ces conditions ne seront certainement pas remplies par la plupart des titres à venir pour diverses raisons (propos relayés par le forum ResetERA) : 

Si les jeux restaient les mêmes en termes d'envergure et de qualité graphique (sur PS5 que sur PS4), cela rendrait les temps de chargement quasiment imperceptibles et quasiment instantané le redémarrage d'un niveau (sur PS5).

En revanche, comme une plus grande quantité de données peut désormais être utilisée, il pourra également y avoir des cas dans lesquels les coûts de productions seront moins élevés et la production sera plus rapide si le contenu n'est pas optimisé. Ce qui mènera à la nécessite d'avoir à charger de bien plus grandes quantités de données et donc à une situation dans laquelle les temps de chargement seront plus ou moins similaires à ceux d'aujourd'hui. 

Le constat est similaire en ce qui concerne le framerate permis par la PS5. Pour Mika Vahkala, les développeurs vont avoir un choix à faire lorsqu'ils développeront sur la nouvelle console de Sony. Favoriser le contenu et les graphismes ou favoriser le framerate :

C'est presque la même chose pour ce qui est des améliorations de la carte graphique et du processeur. Vous pouvez faire en sorte que les choses aillent plus vite ou ajouter plus de contenu et garder les mêmes 30 fps qu'auparavant. Et souvent, c'est la seconde option qui est choisie. 

Mika Vahkala ne s'attend donc pas à une disparition soudaine des temps et chargement ou à des titres qui tournent tous en 60 fps. Si les exclusivités PS5 auront certainement le droit à un soin tout particulier, les développeurs de jeux multi plates-formes devront certainement faire des concessions afin de faciliter la sortie d'un même jeu aux performances similaires sur plusieurs machines à la fois. 

Comme indiqué à de multiples reprises, la PS5 est prévue pour la fin de l'année prochaine. 

 

La rédaction vous recommande

11 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (11)