>
>
Joy-Con Drift sur Switch : UFC-Que Choisir menace Nintendo "d'agir en justice" en France

Joy-Con Drift sur Switch : UFC-Que Choisir menace Nintendo "d'agir en justice" en France

Par Romain Mahut - publié le
×

Les problèmes dits de "Joy-Con Drift" rencontrés par certains utilisateurs de Nintendo Switch ne se sont logiquement pas estompés comme par magie au cours des derniers mois. Et il est rapidement apparu que la toute nouvelle Switch Lite peut elle aussi être concernée par ce défaut. Malgré cela, Nintendo France continue de refuser de réparer gratuitement les Joy-Con et consoles concernées. L'affaire a fini par faire suffisamment de bruit pour attirer l'attention d'une association française de défense des consommateurs. 


À lire aussi : Nintendo réagit aux plaintes liées aux problèmes de Joy-Con


UFC-Que Choisir, association française de défense des consommateurs, vient de publier sur son site Internet un article dans lequel il met à la fois en garde les consommateurs face aux "défauts de fonctionnement récurrents" dont souffrent les Joy-Con de la Nintendo Switch et "met en demeure formellement Nintendo de réparer gratuitement les manettes Joy-Con et les Nintendo Switch Lite présentant ce défaut dans les meilleurs délais.

Selon l'UFC-Que Choisir, le refus de Nintendo de réparer gratuitement les manettes et consoles défectueuses "relève de l'obsolescence programmée." Elle affirme par ailleurs que le constructeur japonais "ne semble pas vouloir mettre en oeuvre de solution technique car il apparaît que certains modèles de Switch Lite souffrent déjà de cette panne, alors que la console n'a été lancée qu'en septembre 2019." Déterminée, l'association affirme qu'elle n'hésitera pas à intenter une action en justice contre Nintendo si la réparation gratuite n'est pas mise en place par le constructeur dans les 15 jours. 

Rappel de la situation actuelle

L'association a jugé nécessaire d'informer les consommateurs français de ce problème alors que les fêtes de fin d'année approchent et que les consoles de la famille Switch vont certainement être très demandées. Dans son article, UFC-Que Choisir détaille la situation face à laquelle se retrouvent actuellement les personnes touchées : 

Lorsque le consommateur renvoie à Nintendo son Joy-Con défectueux, le fabricant lui propose son remplacement par une nouvelle manette moyennant 45 €. Le joueur a alors le choix entre trois options : 
- Accepter cette proposition
- Se faire renvoyer sa manette défectueuse
moyennant 15 €
- Ou laisser Nintendo détruire son produit.

Appel à témoins

Afin de donner du poids à son action, UFC-Que Choisir a lancé un appel à témoignages sur son site officiel. Sur ce dernier, l'association demande aux personnes ayant subi le "Joy-Con Drift" de répondre à diverses questions comme l'ancienneté de leur console, le temps passé avant l'apparition du "Joy-Con Drift," le nombre d'heures passé à jouer sur Switch ou encore si l'apparition du "Joy-Con Drift" les a incité à acheter une nouvelle manette. 

Pour info, nous avions contacté UFC-Que Choisir à ce sujet en juillet dernier, sans jamais obtenir de réponse de la part de l'association. À l'heure où sont écrites ces lignes, Nintendo n'a pas encore réagi officiellement à cette mise en demeure. 

Que vous inspire la démarche d'UFC-Que Choisir ? Souffrez-vous du "Joy-Con Drift" sur votre Switch ? Possesseurs de Switch Lite, avez-vous rencontré ce problème ? Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

44 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (44)