>
>
TEST du Hori Wireless APEX, un volant bon marché et sans-fil

TEST du Hori Wireless APEX, un volant bon marché et sans-fil

Par Nerces - publié le
×

Bien connu des amateurs de jeux de baston, Hori est une marque qui s'est fait connaître avec ses sticks arcade, toujours d'excellente facture. Le constructeur japonais n'a toutefois pas qu'une seule corde à son arc et en plus de quelques gamepads, il dispose d'un volant orienté entrée de gamme et disponible depuis déjà plusieurs années. L'Hori Racing Wheel fait aujourd'hui un retour remarqué avec une version sans-fil compatible PlayStation 4 et PC.

Apex dans sa version PlayStation (3 et 4), Overdrive dans sa version Xbox One, le Hori Racing Wheel est un modèle intéressant généralement proposé à moins de 100 euros. Forcément, à ce niveau de prix, il ne faut pas espérer concurrencer les meilleurs périphériques de chez Fanatec ou Thrustmaster, mais les utilisateurs s'accordent pour dire que le RWA / RWO est un volant tout à fait convenable qui offre de bonnes sensations et un confort plus que correct. Pour renforcer encore ce dernier point, l'Hori Wireless Racing Wheel est de sortie, un peu plus cher mais sans câble pour nous encombrer l'existence. En l'absence de version Xbox One, nous nous sommes pour l'heure contentés de tester la déclinaison APEX, sur PC et PS4. 

Conception et qualité de fabrication

Les habitués des versions filaires de l'APEX ou de l'Overdrive ne seront pas dépaysés. Le Wireless RWA en est une copie presque conforme. L'ouverture du carton débute donc par la découverte du bloc volant lequel impressionne par le niveau de finition de la roue. Bien sûr, à ce prix, il ne faut pas espérer du cuir ou un matériel apparenté, mais le caoutchouc qui recouvre la roue est d'excellente facture. Il assure une bonne prise en main et n'entraîne pas de transpiration excessive. Très vite, on regrette son manque de résistance, surtout si on est habitué à des volants haut de gamme. 

Si la roue est un peu "lâche", ce n'est pas surprenant : le Wireless RWA n'intègre pas de retour de force. C'est d'ailleurs plutôt une bonne chose car à ce tarif, il aurait été difficile de proposer quelque chose de convaincant. On apprécie par contre les multiples commandes disponibles : quatorze boutons, une croix directionnelle et deux palettes au dos de la roue. Ces dernières répondent bien, mais elles n'inspirent pas confiance, elles font "toc". Les boutons sont peu bruyants et se montrent réactifs alors que la croix marque bien les directions, sans forcer le moins du monde.

Au dos du volant, on découvre une connectique réduite : une prise RJ11 pour relier le pédalier et une prise microUSB pour recharger la bête. Sous le bloc, on accède aux deux systèmes de fixation. D'un côté, une "mâchoire" pour "mordre" le bureau où est placé le Wireless RWA et de l'autre, cinq ventouses à verrouiller sur la base et à coller ensuite sur la surface de votre choix. Nous préférons la mâchoire, mais les deux systèmes sont assez stables avec un regret toutefois : ils ne permettent pas vraiment de profiter du volant dans son canapé par exemple.

Enfin, terminons en jetant un oeil sur le pédalier qui s'avère être identique à celui utilisé sur les modèles filaires d'Hori. Notons que l'appellation sans-fil est partiellement usurpée puisque le pédalier a besoin d'être connecté en permanence au bloc volant pour être fonctionnel. Logique, mais à signaler malgré tout. Si les pédales semblent offrir une certaine résistance et une course différente pour l'accélérateur et le frein, le poids de l'ensemble fait craindre le pire côté stabilité, et ce, malgré la présence d'une plaque à déplier pour assurer un meilleur maintien.

Impressions et sans-fil 

L'ensemble du kit déballé et monté, il est temps de se lancer sur les routes. Confirmons dans un premier temps la compatibilité PC et PlayStation 4 avec, pour cette seconde, un double mode normal / volant. Notons également que la croix directionnelle sur le volant peut émuler, au choix, le mini-stick de gauche, celui de droite ou la croix de la DualShock 4. Bien vu. Pour les jeux, nous n'avons rencontré aucun problème de compatibilité, et ce, sur PC comme sur console. Le volant a toujours été parfaitement fonctionnel et tous ses boutons impeccablement reconnus.

En course et malgré la question du prix, l'absence de retour de force reste un point gênant. La résistance du volant n'a évidemment rien de comparable avec ce que peut offrir un G29 de Logitech, mais même en le sachant, ça perturbe pour qui est habitué à du plus haut de gamme. En revanche, la roue semble capable d'encaisser sans broncher nos sollicitations, même des bien vigoureuses. La direction est assez précise, même si les habitués du gamepad cette fois auront besoin d'un temps d'adaptation, il n'y a alors plus guère de problème avec un jeu comme Project CARS 2

Des jeux davantage typés arcade comme notre Gravel sont moins à leur aise sur ce volant et nous lui préférons un bon gamepad pour obtenir les meilleurs temps. Côté boutons, aucun problème de réactivité, mais ceux du centre de la roue sont difficiles à atteindre : l'absence de switch réduit aussi les sensations au moment de la pression. Comme prévu, les palettes au dos du volant sont un peu molles, mais rien à voir avec les problèmes du pédalier. Son poids bien trop faible implique de le caler solidement sous peine de pester à chaque freinage un peu brusque. Dommage car les pédales ont un ressenti bien meilleur que sur nombre de volants à ce niveau de prix.

Du sans-fil de qualité

Enfin, nous ne pouvions manquer d'évoquer le cas du sans-fil. Contrairement à ce que l'on pouvait craindre pour un périphérique Bluetooth, la latence ne pose pas de problème. On sent une certaine différence par rapport à un volant filaire, mais rien de gênant. En revanche, l'absence de câble est vraiment appréciable et l'autonomie du Wireless RWA semble correcte : nous l'estimons à environ 15 heures de jeu, mais c'est une donnée qui reste difficile à évaluer avec précision. Enfin, la recharge se fait le plus simplement du monde en connectant le câble - livré - au port USB.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

UNE ENTRÉE DE GAMME CONVAINCANTE

S'il existe des volants encore moins chers que le Wireless RWA, ils n'ont que rarement son niveau de finition et ne peuvent se targuer de fonctionner sans-fil. Pour autant, il ne faut pas se bercer d'illusions et à plus ou moins 120 euros, on ne peut avoir un produit d'excellente facture. On regrette notamment l'instabilité d'un pédalier trop léger ou l'absence de retour de force. Reste qu'à ce tarif, la finition est d'un bon niveau et la direction précise. On apprécie le revêtement avec juste une interrogation quant à sa durée de vie. S'il ne saurait satisfaire les joueurs experts, voilà un bon petit produit à découvrir.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Design réussi.
  • Revêtement de la roue agréable.
  • Fonctionnement Bluetooth efficace.
  • Rapport qualité/prix.
  • Système de fixation convaincant.
 
  • Pas de retour de force.
  • Stabilité du pédalier qui laisse à désirer.
  • Rotation de la roue "seulement" 180°/270°.
  • Contrôles parfois un peu imprécis.
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 120 euros
  • Poids : 1,4 kg (volant) + 700 g (pédalier)
  • Dimensions : 280 x 275 x 286 mm (volant) + 234 x 305 x 180 mm (pédalier)
  • Commandes : 14 boutons, 2 palettes et 1 croix directionnelle
  • Comptabilité : PC et PS4
  • Où acheter ? : Fnac et Amazon
   
         

Galerie photo - 5 images (cliquez pour zoomer)

Nerces
(Nerces)
Suivre ce rédacteur

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)