>
>
Overwatch : Après la controverse de Hong Kong, Blizzard annule l'événement Switch à New-York

Overwatch : Après la controverse de Hong Kong, Blizzard annule l'événement Switch à New-York

Par Eva Martinello - publié le
×

Après la controverse sur le conflit Hong Kong-Chine avec Blizzard, l'éditeur a décidé d'annuler l'événement de lancement d'Overwatch sur Switch, prévue à New-York City demain. Cette décision est certainement intervenue pour des raisons de sécurité.


À voir aussi : Affaire Hong Kong : Blizzard réduit le bannissement de Blitzchung et lui rend ses cashprizes 


Sur son Twitter officiel, Nintendo a annoncé que l'événement de New-York City serait annulé. Cette décision fait suite à la controverse avec Blizzard, qui est encore très présente dans la communauté. 

Nous vous informons que l'événement de lancement précédemment annoncé et prévu pour ce mercredi 16/10 à Nintendo NYC a été annulé par Blizzard. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

Après un mouvement de réactions virulentes et de boycott de Blizzard par sa communauté, différentes initiatives se sont créées sur les réseaux sociaux pour organiser des mouvements de protestation au prochain événement majeur de Blizzard, la BlizzCon, qui commencera début novembre. Beaucoup se demandent ce qu'il pourrait mal tourner à cet événement, alors que Blizzard est certainement en train de renforcer la sécurité pour préparer au mieux sa convention, qui n'a jamais été autant touchée par une controverse.

C'est certainement pour ces raisons que l'événement de lancement d'Overwatch a été annulé : pour préserver la sécurité des employés, ou simplement de s'exposer à de nouveaux rebondissements, il a été annulé.

Pour rappel, la controverse a commencé il y a maintenant plus d'une semaine, avec la décision de Blizzard de sanctionner très lourdement un joueur professionnel de Hearthstone ayant appelé au soutien de Hong Kong dans son conflit contre les empiétements du gouvernement chinois. Cet appel avait été fait lors d'une interview post-match, sur le live officiel de Taiwan. Blizzard a ensuite décidé de bannir Blitzchung, le joueur, pour un an de ses compétitions officielles et de lui reprendre tous ses cashprizes remportés sur la saison (qui est sur sa fin). Les deux commentateurs taïwanais avaient aussi été renvoyés.

Suite aux violentes réactions contre cette décision, l'éditeur a décidé 5 jours plus tard de partiellement revenir sur sa décision en réduisant la suspension du joueur à 6 mois, pour lui permettre de reprendre la compétition en 2020, et de ne plus bannir les commentateurs après 6 mois. L'éditeur a aussi rendu les cashprizes remportés par le joueur. Mais dans ce communiqué, le président de Blizzard, Allen Brack, a aussi affirmé que la Chine n'avait en rien influencé la décision sévère contre Blitzchung, ce qui a fait rebondir les réactions négatives de la communauté.

Actuellement, des mouvements s'organisent pour exprimer son mécontentement envers Blizzard par une partie de la communauté à la BlizzCon. Elle commencera le 1er novembre.

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)