>
>
Xbox Scarlett : Pour Microsoft, le nombre de consoles vendues n'a pas d'importance

Xbox Scarlett : Pour Microsoft, le nombre de consoles vendues n'a pas d'importance

Par Romain Mahut - publié le
Image

Au cours de cette génération de consoles, la stratégie de la division Xbox de Microsoft est progressivement passée de la mise en avant des ventes de consoles à celle de ses services. Et à l'approche de l'arrivée de la prochaine génération de machines, le géant américain persiste et signe. 


À lire aussi : E3 2019 : Phil Spencer parle déjà de l'après-Scarlett


Microsoft a arrêté de communiquer les chiffres de ventes de la Xbox One en 2015. Officiellement car il ne s'agissait plus de la statistique la plus importante pour la firme, officieusement car ces chiffres n'étaient pas flatteurs comparés à ceux de la PS4.

Dans une interview accordée au site américain Kotaku durant l'E3 la semaine dernière, Phil Spencer a réaffirmé que ce sont les ventes de jeux et de services qui permettent de déterminer les vrais succès :

Dans les faits, les affaires consistent à vendre des logiciels et des services. Les affaires ne se situent pas dans le nombre de consoles que vous vendez. De ce côté de l'industrie du jeu vidéo, les consoles ne sont pas là où se font les bénéfices. C'est pourquoi poser à un moment ou à un autre la question du "qui vend plus de consoles ?" pour déterminer pour qui les affaires vont bien est une erreur.

D'autres sociétés (Phil Spencer fait ici référence à Google, ndlr) intègrent le marché du jeu vidéo sans qu'une console fasse pour eux partie de l'équation. La vraie question est celle du nombre de personnes qui jouent. Ainsi que celles des sommes dépensées pendant qu'ils y jouent et de la régularité avec laquelle ils jouent. 

Les constructeurs de consoles et acteurs de l'industrie du jeu vidéo répètent depuis de nombreuses années que les véritables bénéfices ne se font pas sur les ventes de consoles mais sur les ventes de jeux. Certaines consoles ont par exemple été vendues à perte pendant des laps de temps plus ou moins longs afin de favoriser la création d'un parc installé et donc de vendre plus de jeux.

Les services sont progressivement devenus à leur tour des sources de revenus essentielles pour les constructeurs et éditeurs de jeux. Les multiples annonces en ce sens de ces derniers mois en sont la preuve. Microsoft a l'avantage de ne pas avoir à se reposer uniquement sur la Xbox Scarlett pour vendre ses jeux et services, ce qui atténue l'importance des bonnes ventes de sa prochaine console.

Cela étant dit, Phil Spencer réaffirme que les consoles font malgré tout partie intégrante de sa stratégie vis-à-vis du jeu vidéo grâce à ses avantages en matière de compatibilité, de cross-play et de confort de jeu. Il est tout de même possible de se demander jusqu'où iront les investissements de Microsoft en matière de consoles si ces dernières finissent pas ne plus se vendre en quantités suffisantes (avec l'impact que cela aurait sur les ventes de jeux et de services) pour justifier les dépenses colossales que représentent la création et la production d'une console. 

La rédaction vous recommande

73 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (73)