>
>
ACCÈS D'ESSAI. On a joué à Pacer : WipEout est-il enfin arrivé en 2020 ?

ACCÈS D'ESSAI. On a joué à Pacer : WipEout est-il enfin arrivé en 2020 ?

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×

Si vous avez eu l'occasion de connaître les joies de la PlayStation, vous n'êtes sans doute pas passés à côté de la série WipEout. Dans ce cas, vous vous souvenez certainement des sensations de vitesse et de la possibilité de rentrer dans cet univers particulier qu'on nomme entre joueurs La Zone. Si vous ne savez pas encore ce que c'est, Pacer pourrait bien vous permettre de le découvrir.

Le studio de développement de Pacer ne s'en cache pas, il revendique l'héritage de WipEout et pas simplement en s'en inspirant. Ce sont ses géniteurs eux-mêmes qui se sont remis aux fourneaux pour développer ce titre de course futuriste. En effet, R8 Games a été fondé sur les cendres de Psygnosis qui a autrefois fait les beaux jours de la console de Sony. Pour mettre la machine en route, le jeu a bénéficié d'un Kickstarter et ses "vieux" fans ont répondu présents. D'abord nommé Formula Fusion, il est finalement devenu Pacer et sortira en version complète courant 2019. Nous avons pu mettre la main sur une version PC en attendant, et on vous en dit plus !

Un nouveau départ pour un nouveau WipEout !

Comme un air de "déjà vou"

Mais ce n'est pas pour nous déplaire. Si l'équipe de développement a de l'ADN de Psygnosis, il en va de même pour les designers. The Designers Republic a également rempilé, si bien que graphiquement on retrouve exactement les mêmes codes et une iconographie très proche pour les équipes engagées par exemple. L'Unreal Engine se charge de mettre tout cela en mouvement et de fort belle manière.

L'animation est très fluide, le sensations au rendez-vous pour ces aéroglisseurs du futur. On glisse littéralement sur le terrain en négociant virages et reliefs sur des tracés futuristes. Chacun des circuits jouable existe en inversé, en miroir, ainsi que de nuit. 

Cinq vaisseaux et autant de classes étaient disponible pour notre premier essai. Ils pourraient être tout droit sortis d'un ancien WipEout l'aliasing en moins. La conduite se révèle elle aussi tout droit sortie des années 90. A tel point qu'il semble plus naturel de jouer en utilisant la croix directionnelle. On retrouve immédiatement tout ce qui faisait le fun et la difficulté du gameplay de WipEout ; perdre le moins de vitesse possible, coller au sol, frôler les bordures sans jamais les toucher. Jouer avec les options disséminées sur les circuits ou le chronomètre avec les accélérateurs et la réserve de boost du vaisseau.

Pour négocier les virages les plus serrés, il faut parfois jouer des aérofreins. Très efficaces pour faire déraper le vaisseau, mais ils cassent drastiquement la vitesse. Il faut donc y aller par petites touches et juste assez pour rester sur la trajectoire idéale. Un bonheur pour tous ceux qui cherchent les apex et les limites.

WipEout 2020 est arrivé

Ce qui est amusant avec la série, c'est qu'un épisode 2048 existe déjà. C'est pourtant bien à Pacer qu'on pourra jouer dans moins d'un an sur presque toutes les consoles actuelles (mais pas la Switch) et PC. Surtout avec des évolutions qui pourraient le faire entrer dans l'eSport à la recherche des temps les plus bas pour chaque circuit et des modes de jeu en ligne développés spécifiquement. Car si on trouve évidemment des courses rapides, une carrière pendant laquelle il faudra à la fois personnaliser et améliorer les glisseurs, de l'élimination, de l'endurance et du contre la montre il y aura bien sûr des courses en ligne.

C'est là qu'il faudra être stratégique et configurer correctement son engin avec une dizaine d'armes aux vocations à la fois offensives et défensives. Allez-vous tout axer sur la vitesse ou au contraire vous construire un véritable char prêt au combat ? Allez-vous tenter de faire la course en tête et utiliser de quoi ralentir vos adversaires ou au contraire les laisser passer devant pour mieux tout détruire au dernier tour ? C'est sans doute sur ce point que Pacer pourra se détacher réellement de son héritage pour le transcender. Mais être un WipEout 2020, c'est déjà très bien.

C'est d'ailleurs tout ce qu'on lui souhaite. Garder ce qui a fait le succès de la série emblématique de course futuriste et le remettre au goût du jour. Peut-être que ceux qui sont habitués à des malus moins punitifs en touchant les bordures seront un peu frustrés, mais de la frustration finit par naître le plaisir.

x x x x x
    INDICE DE CONFIANCE : 90%    
   

LE WIPEOUT 2020 EST SUR LA BONNE TRAJECTOIRE !

Rien qu'avec ses qualités propres et une remise au goût du jour, ce WipEout qui ne dit pas vraiment son nom est séduisant. Ne serait-ce que sur le point le plus important de ce genre de titre : les sensations. Lorsque vous avez pris la pleine mesure de votre engin, c'est un véritable plaisir que de frôler à haute vitesse les apex des virages et gérer l'assiette du glisseur. Lorsque vous parvenez à sentir pleinement les réactions du vaisseau et à anticiper au pixel près, vous entrez dans "la zone". Cette sensation, peu de jeux peuvent y prétendre et cette version bêta de Pacer y parvient déjà.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Des sensations de pur WipEout.
  • L'Unreal Engine très efficace graphiquement.
  • Le style conservé.
  • Les musiques qui restent aussi dans le giron électro.
 
  • Semblera aride aux néophytes sans un tutoriel adapté.
   

Galerie photo Pacer - 7 images (cliquez pour zoomer)

Un nouveau départ pour un nouveau WipEout ! Les tracés futuristes donnent le tournis. Vos bêtes de courses peuvent être adaptées à vos goûts.

La rédaction vous recommande

6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)