>
>
TEST des souris Corsair Ironclaw et Glaive RGB : Les maniaques du contrôle

TEST des souris Corsair Ironclaw et Glaive RGB : Les maniaques du contrôle

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×

Deux mises à jour sont arrivées ce mois-ci chez Corsair avec ses souris Gaming. Il s'agit des modèles Ironclaw Wireless et Glaive en versions RGB, c'est-à-dire brillant de mille couleurs. Toutes deux sont équipées du même capteur, mais font la différence sur leur système de connexion. L'Ironclaw est proposée à ceux qui veulent s'affranchir de tout câble (elle existe également en filaire), la Glaive garde une connectique classique.

Les deux modèles sont annoncés comme étant destinés aussi bien aux MOBA qu'aux FPS. Dans les deux cas, précision et réactivité sont de rigueur. La mise à jour du capteur optique est la même pour les deux souris avec le PMW3391 qui monte à 18 000DPI. Dès lors, il va falloir se pencher sur ce qui fait la différence entre ces nouvelles références de la marque californienne.

La Glaive propose plusieurs grip pour sa tranche gauche afin d'accueillir au mieux le pouce.

Un glaive plus léger et plus fin

La Glaive est le modèle filaire de ce comparatif. Son câble tressé USB d'un mètre quatre-vingt ne l'empêche pas d'avoir été allégée pour être plus facile à manier. Avec 115g sur la balance, elle est très agréable en main. Assez haute, elle épouse parfaitement la forme d'une paume adulte de droitier. C'est le prix à payer lorsque la coque asymétrique est faite pour correspondre au plus grand nombre.

Sa principale spécificité se situe sur son bord gauche. Le repose pouce et cette face est personnalisable avec trois surfaces interchangeables. De la plus vaste avec de quoi poser complètement le pouce, à la plus légère et discrète montée par défaut. Montage et démontage sont aisés grâce à deux clips qui maintiennent la partie amovible en place. Une fois fixée, elle ne bouge pas d'un millimètre.

La face interne du pouce vient facilement actionner les deux boutons latéraux. Comme d'habitude, ils sont dévolus au retour arrière ou à la page suivante en mode navigation classique. Sur l'avant de la roulette, on retrouve les réglages de sensibilité à cinq niveaux. Si le coeur vous en dit, tout est évidement personnalisable via l'interface iCUE de Corsair. L'utilitaire est indispensable si vous voulez profiter des fonctionnalités de la Glaive.

Vous ne pourrez malheureusement avoir qu'un seul profil sauvegardé dans la souris, mais son éclairage est suffisamment discret et élégant pour qu'on ne confonde pas la souris avec une voiture de Fast & Furious Tokyo Drift.

Tout au long de l'essai, la Glaive s'est révélée être extrêmement agréable à utiliser. Sa précision a été sans faille et son utilisation adaptée facilement à la volée grâce aux modifications de sensibilité qui sont réglées intelligemment par défaut.

L'Ironclaw est bien sûr accompagnée de son dongle 2,4Ghz.

L'Ironclaw, sans fil et sans reproche ?

Un peu plus haute et un peu plus large, l'Ironclaw est donc plus imposante et propose une position plus fermée de la main qui souhaite l'empoigner. Son grip est excellent, mais plus exclusif puisque vous n'aurez pas le loisir de le changer comme sur sa consoeur. Elle est aussi plus lourde d'environ 15g. Cela n'a pas l'air de grand chose sur le papier, mais souris en main, c'est très sensible.

En revanche, elle ne sera pas entravée par un fil, puisqu'elle s'en affranchit grâce à une connexion sans fil en 2,4Ghz ou Bluetooth. Une excellente idée pour la rendre très versatile et utilisable dans un maximum de configurations. Pour ceux qui veulent être certains de bénéficier de la fiabilité d'une connexion filaire, elle est bien entendu également de la partie avec un câble tressé de même longueur que la Glaive (1,8m).

Elle offre un panel d'actions beaucoup plus large avec 10 boutons contre 7 sur la Glaive et des possibilités de personnalisation encore plus vastes avec trois profils mémorisables. Notamment une fonction Sniper pour augmenter drastiquement la précision lors des phases en zoom élevé. L'état de la souris est facilement identifiable grâce aux LED qui se trouvent sur son côté gauche et aux couleurs que vous pouvez associer aux différentes configurations. A la fois esthétique et pratique.

En définitive, l'Ironclaw possède toutes les qualités de la Glaive (encore une fois, c'est le même capteur optique), le fil en moins, les fonctions en plus. Comment, dans ce cas expliquer que les deux souris soient proposées au même prix ?

Plus exclusive, l'Ironclaw possède également plus de fonctions et plus de mémoire.

Un positionnement tarifaire surprenant

Si vous n'avez pas juste envie de profiter de la mise à jour du modèle qui vous a déjà donné satisfaction, comment faire un choix entre ces deux souris ? Les deux sont proposées au prix de 80€. Si on salue l'effort fourni concernant l'Irlonclaw qui ne dépasse pas les 100€ avec des prestations qui franchissement souvent ce plafond, on explique moins bien que la Glaive soit au même prix. Seuls ses éléments amovibles pourraient justifier qu'on se dirige vers ce modèle et il faut donc pouvoir l'avoir en main pour être certain de ne pas se tromper.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

LA PRÉCISION AVANT TOUT

Les souris Corsair Glaive et Ironclaw sont toutes deux des réussites. Agréables à prendre en main légères, même dans la configuration la plus lourde elles sont des modèles de précision. La Glaive est épurée, élégante et possède malgré tout suffisamment de fonctions pour satisfaire la plupart des utilisateurs avec ses 7 boutons programmables. l'Ironclaw quant à elle est plus complète, mais aussi un peu moins élégante. Si vous n'aimez pas les porte-avions bardés de fonctions, vous pouvez vous en passer. Mais elle reste une solution sans fil performante et surtout avec un prix contenu. 

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Un design réussi quel que soit le modèle concerné.
  • Les éclairages à la fois réussis sur le plan esthétique et pratiques pour les fonctions.
  • Le poids très léger de la Glaive.
  • L'ergonomie et la personnalisation pour la Glaive.
  • La grande versatilité de l'Ironclaw.
 
  • Un positionnement tarifaire étrange entre deux produits qui ne sont pas équivalents.
  • Un packaging "pénible" (à déchirer).
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
    Glaive RGB Pro
  • Prix : 79,99€
  • Boutons programmables : 7
  • Résolution : 18000 DPI
  • Nombre de profils : 1
  • Poids : 115g
  • Connectique : USB 2.0, câble 1,8m

Ironclaw RGB Wireless
  • Prix : 79,99€
  • Boutons programmables : 10
  • Résolution : 18000 DPI
  • Nombre de profils : 3
  • Poids : 130g
  • Connectique : USB 2.0, câble 1,8m; Dongle 2,4Ghz, Bluetooth
  • Autonomie : De 12 à 20 heures selon le mode d'utilisation
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Logiciel indispensable :  Corsair iCUE

Galerie photo - 16 images (cliquez pour zoomer)

La Glaive propose plusieurs grip pour sa tranche gauche afin d'accueillir au mieux le pouce. L'Ironclaw est bien sûr accompagnée de son dongle 2,4Ghz. Plus exclusive, l'Ironclaw possède également plus de fonctions et plus de mémoire.

La rédaction vous recommande