>
>
Game for Peace : Tencent supprime PUBG Mobile en Chine et dévoile son nouveau Battle Royale

Game for Peace : Tencent supprime PUBG Mobile en Chine et dévoile son nouveau Battle Royale

Par Thomas Pillon - publié le
×

La mondialisation, pour certains, c'est la réponse évidente à tous les problèmes du monde moderne. Mais pour que votre réussite ne soit pas perçue comme un odieux triomphe du système libéral, encore faudrait-il ne pas résider dans un pays officiellement socialiste...


À voir aussi : Apex Legends : Depuis son lancement, Respawn a banni 770.000 comptes pour tricherie


Ce qui est évidemment le cas de la république populaire de Chine, pays de résidence d'un certain Tencent, le développeur du célèbre PlayerUnknown's Battlegrounds, et sa déclinaison mobile, très justement baptisée PlayerUnknown's Battlegrounds Mobile. On ne vous apprend rien. 

Ce que vous n'aviez peut-être pas vu venir, c'est la censure définitive de ce dernier dans son pays de résidence. En effet, depuis la fin de l'année 2017, Tencent a été progressivement obligé de censurer d'adapter son battle royale portable pour satisfaire les autorités chinoises. Les achats in-game ayant été interdits dans cette économie socialiste de marché, Tencent vient de hisser le drapeau blanc, en annonçant purement et simplement l'arrêt des serveurs chinois de PUBG Mobile. Carrément.

Mais cette surprise en cache une autre, puisque le groupe dévoile dans la foulée un tout nouveau jeu, pensé pour respecter la doctrine étatique et (surtout) permettre la monétisation dans le même temps. Faites place à Game for Peace, dont les mécaniques semblent rigoureusement calquées sur le battle royale à succès :

Game for Peace devrait voir son nombre de joueurs grimper très vite, puisque Tencent est actuellement en train de transférer les dizaines de millions de comptes chinois vers ce nouveau titre.

Heureusement, la progression obtenue dans PUBG Mobile suivra la migration des données. On a évité une révolution. 

La rédaction vous recommande