>
>
Shenmue 3 : PNJ, système d'affinité, combats, mini-jeux, une tonne d'infos inédites révélée

Shenmue 3 : PNJ, système d'affinité, combats, mini-jeux, une tonne d'infos inédites révélée

Par Romain Mahut - publié le

À six mois de la sortie de Shenmue III, les joueurs n'ont toujours pas eu le droit à un premier aperçu du gameplay du jeu. La toute première preview du titre de Yu Suzuki ayant tout juste été publiée, des informations inédites à son sujet viennent cependant de combler (en partie) ce manque. 


À lire aussi : Shenmue 3 : Les chiffres définitifs du financement participatif


Le très chanceux magazine britannique Edge a eu l'exclusivité mondiale de la toute première présentation du gameplay de Shenmue III. La preview qui découle de cette dernière, disponible dans le numéro 330 du magazine, recèle de nombreux détails inédits au sujet de ce très attendu troisième épisode. Détails dont le résumé se trouve ci-dessous. 

Ryo & Co.

À propos de Ryo Hazuki, le héros du jeu, Yu Suzuki explique qu'il n'a pas beaucoup changé lorsque l'aventure de Shenmue III commence. Le jeu étant après tout la suite direct de Shenmue II, les joueurs retrouvent ici le héros tel qu'ils l'ont connu. Le game designer estime cependant qu'il est question d'une introspection dans Shenmue III et que Ryo évoluera au fil du jeu (de plus, Ryo aura la possibilité de changer de tenue au cours de l'aventure).  

Comme dans tout Shenmue qui se respecte, Shenmue III demandera à son héros d'interagir avec de nombreux personnages. Mais contrairement aux dialogues des deux premiers Shenmue qui allaient souvent droit au but, Ryo n'obtiendra pas les informations qu'il désire dès le premier échange. Shenmue III intègre en effet un nouveau système gérant les rapports entre les personnages. Ce système s'appelle en Anglais "Affinity System" ou "Système d'Affinité" en Français. 

L'article de Edge raconte qu'au début de l'histoire, Ryo se trouve à Bailu et cherche à obtenir des informations au sujet d'un certain Yuan auprès d'un maître de Tai Chi. Ce dernier, qui se nomme, Su Zixiong envoie cependant le jeune héros paître. Pour que les PNJ acceptent de parler à Ryo, un étranger, ce dernier va devoir se faire une réputation en passant du temps dans le village et en accomplissant des tâches dans ce dernier. Le fait d'être accompagné par Shenhua, qui vient de Bailu, a également pour effet de rendre les villageois plus bavards. 

Le système d'affinité joue également un rôle dans les rapports qu'entretiennent Ryo et Shenhua. Plus Ryo parle avec elle plus son attitudes et ses expressions changent. Yu Suzuki explique avoir cherché à retranscrire les évolutions subtiles qui découlent des interactions quotidiennes et de la vie de tous les jours. Plus l'aventure progresse plus Shenhua devient amicale et proche de Ryo. La disparition de son père étant elle aussi liée aux miroirs et à Lan Di, elle est aussi investie que Ryo dans l'enquête. 

Les tribulations d'un Japonais en Chine

Un des éléments marquants de Shenmue venait du fait que chaque PNJ avait sa propre vie avec son emploi du temps et ses petites habitudes. De par la taille des environnements de Shenmue II, ce système avait été supprimé. Une partie de Shenmue III se déroulant à Bailu, un petit village rural niché au creux des montages de Guilin, chaque villageois dispose de sa propre routine, de sa maison et de ses habitudes. Et surtout de sa propre histoire. Une discussion avec un personnage peut par ailleurs permettre d'en apprendre plus sur un autre protagoniste croisé précédemment. 

Pour créer ses environnements chinois, Yu Suzuki explique avoir réutilisé la documentation qu'il avait obtenue il y a 20 ans en plus de retourner en Chine pour approfondir ses recherches en matière de coutumes et de style de vie des Chinois vivant dans ce type d'environnements. Il affirme de plus avoir étudié des photographies de Chinois dans les années 80 afin que la modélisation et les tenues des personnages du jeu soient authentiques. 

Comme dans les deux premiers Shenmue, Ryo Hazuki devra trouver des petits boulots pour gagner sa vie. Si Yu Suzuki n'a pas souhaité révéler l'intégralité de ces jobs à Edge, il a accepté de montrer que le héros peut à nouveau tenir un stand de Lucky Hit ou tenter sa chance en jouant à ce même Lucky Hit. Les distributeurs de gashapon sont eux aussi de retour et les jouets obtenus peuvent toujours être revendus en cas de besoin. Plus tard dans l'aventure il peut également décider de prendre part à des combats de rue facultatifs pour gagner de l'argent. Et augmenter son niveau.

Fight to Survive

Le combat a toujours joué un rôle essentiel dans Shenmue. Et si le système de combat des deux premiers épisodes était clairement tiré du gameplay de Virtua Fighter, un nouveau "moteur de combat," qui puise en partie son inspiration dans les RPG, a été créé spécialement pour Shenmue III. D'entée de jeu, certains adversaires de Ryo sont tout simplement trop forts pour lui. Il va donc devoir s'entraîner régulièrement pour monter en niveau et faire face à des adversaires initialement trop puissants. À différents moments de l'aventure, plusieurs manières de s'entraîner s'offrent à Ryo. Il peut par exemple se rendre dans un dojo ou prendre part aux combats de rue évoqués précédemment. 

Dans Shenmue III, les statistiques de Ryo sont découpées en trois catégories : Puissance d'Attaque, Endurance et Kung Fu. Améliorer les deux premières permet d'améliorer la troisième, ce qui a pour effet de donner la possibilité d'apprendre de nouvelles techniques. Comme l'explique Edge, l'Endurance est liée à une jauge présente sur l'écran de jeu. Cette dernière est impactée par tout ce que fait Ryo, du sprint pendant les phases d'exploration aux coups utilisés pendant un combat. L'endurance peut être récupérée en mangeant et la nourriture peut être stockée dans l'inventaire de Ryo. Les joueurs des deux premiers épisodes se souviennent que Ryo pouvait boire sans que cela ait d'impact sur le gameplay. Et s'il pouvait acheter de la nourriture (principalement pour tenter de gagner des cadeaux ou pour nourrir le chaton de Megumi), il ne pouvait pas manger. 

La Puissance d'Attaque détermine quant à elle la force des coups portés par Ryo. L'Endurance et la Puissance d'Attaque peuvent être améliorées en prenant part à des mini-jeux d'entraînement axés sur le timing, le temps de réaction et la dextérité. Parmi les épreuves d'entraînement se trouve un mini-jeu de rythme dans lequel Ryo doit prendre la position du cavalier et maintenir cette pose en appuyant en rythme sur les boutons. Réussir cette épreuve permet d'améliorer l'Endurance de Ryo. 

Un autre mini-jeu d'entraînement consiste à pratiquer le coup de poing sans recul sur un mannequin de bois. Il s'agit d'un mini-jeu lié au timing qui améliore l'Endurance et la Puissance d'Attaque. Bien évidemment, réussir ces mini-jeux a pour effet d'augmenter leur difficulté lors du tour suivant. En plus de ces mini-jeux, Ryo a également la possibilité de participer à des combats d'entraînement au dojo. Ces affrontements donnent la possibilité d'améliorer la Puissance d'Attaque et l'Endurance. 

En plus de ces moyens "traditionnels" de s'entraîner, Ryo peut également se rendre au "Rose Garden" dans la ville plus développée de Niaowu. Derrière ce nom se cache une arène de combat similaire à celles vues dans Shenmue II. Ici, il est donc question de combats de rue contre des adversaires aux spécialités variées. Ces affrontements payants permettent, en cas de victoire, de gagner de l'argent en plus d'améliorer les compétences du héros. 

Qui dit Shenmue dit parchemins. Les célèbres parchemins renfermant des techniques de combat sont de retour dans Shenmue III. Tous ceux des deux premiers épisodes sont présents et à ces derniers s'ajoutent des parchemins inédits pour un total flirtant avec les 100 techniques. Ryo pourra les acheter, en obtenir d'autres personnages ou les trouver dans les environnements du jeu. 

Entre tradition et modernité

Lorsque les joueurs ont découvert Shenmue I & II l'année dernière, certains ont été surpris de voir que le gameplay du jeu n'avait pas été retouché et que le second stick analogique désormais présent sur toutes les manettes n'avait pas été utilisé d'une manière "moderne." Avec Shenmue III, Yu Suzuki explique à Edge que, manette en main, il souhaite garder un feeling proche de celui procuré par les deux premiers jeux. Il précise donc que la répartition des boutons est similaire à celle de Shenmue II. À cette jouabilité a été ajoutée la gestion de la caméra à l'aide du stick droit utilisée par d'innombrables jeux. 

Yu Suzuki ajoute à ça que l'inventaire sert désormais bien plus que par le passé et qu'il dispose par conséquent d'une nouvelle interface. Le game designer jure cependant que ce nouvel inventaire n'est pas inspiré par d'autres jeux. Il ajoute par ailleurs que s'il existe désormais de très nombreux jeux en monde ouvert, aucun n'est véritablement comme Shenmue. Il ne nous reste plus qu'à pouvoir prendre le jeu en main, ou le voir à notre tour dans un premier temps, pour juger de la justesse de ces remarques. 

Aux dernières nouvelles, Shenmue III est prévu pour le 27 août prochain sur PS4 et PC. 

La rédaction vous recommande

8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)